Dans un mois à Lacaze…

… Il y aura de l’animation, de l’émotion, de l’amitié, de la diversité, des surprises, de la vie quoi !

Au cœur d’un monde rural préservé, Cécile Milhau veut faire de Lacaze (Tarn) le rendez-vous annuel estival des arts textiles sous toutes leurs formes. C’est ainsi que cette année, Sophie Santoire-Furbeyre exposera ses œuvres dans le Château Renaissance et de nombreuses bénévoles feront vivre le Projet 70273 dans le Temple. A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Blason de Lacaze

Le blason du village vient d’être réalisé en quilt, sous la direction de Cécile, par de nombreuses petites mains du Tarn et de la Haute-Garonne. Certaines ont découvert à cette occasion les joies du patchwork improvisé : chaque bloc a été inventé pour se fondre dans l’ensemble. Tous ont été utilisés, soit pour le quilt, soit pour la poche de rangement qui le protégera quand il ne sera pas exposé.

Le quilt-emblème de Lacaze. Plus de détails sur le blog du Patch d’Oc-Tarn et sur la Ruche des Quilteuses.
C’est un beau bébé de 10 kg et de plus de 4,50 m de haut !

Sauf s’il pleut (mais ce ne sera pas le cas n’est-ce pas), le 25 juin ce quilt sera accroché dehors, quelque part dans le village… Nous le verrons, assurément ! Sinon, il trouvera sa place dans le Château.

Où se trouve Lacaze ?

Lacaze est à moins de 60 km d’Albi, mais les derniers kilomètres se font lentement en raison de la route sinueuse ! Venant d’Albi le meilleur accès est par Réalmont, (venant de Toulouse-nord : le plus court  est via Graulhet et Réalmont, le plus rapide  par Albi-sud et Réalmont)  et une fois dans cette ville, cap à l’est direction les monts de Lacaune. De Castres, il vous faudra environ 50 mn. Venant de l’est, il vous faudra traverser les massifs qui rendent la route très belle mais longuette !

Photo Fagairolles 34

Une journée d’animations

Toute la journée du 25 juin, la fête sera au détour de chaque rue ! Je ne vous énumérerai pas tout, mais outre les expositions majeures il y aura des Puces de Couturières et vente de tissus sous chapiteau dans le champ près de la rivière, des mounaques qui vous salueront (voir l’article ici), diverses décorations enchanteront le village… et les promenades sur les sentiers alentour sont recommandées !

L’année dernière comme les autres années, quelques quilts étaient suspendus le long du mur : ils semblent petits mais c’est le mur qui est grand ! Cette année, des quilts du Projet 70273 seront exposés ici aussi.

Il y aura aussi la volonté de bien accueillir nos hôtes de marque qui viendront de bien loin exprès pour l’exposition du Projet 70273 : Jeanne Hewell-Chambers, créatrice du Projet, accompagnée d’Andy son mari, Tari Kelley Vickery de Californie, qui oeuvre beaucoup pour ce Projet aux Etats-Unis, Chloe Grice, notre chère Anglaise vivant en Normandie, grâce à qui tout a commencé -et continue vigoureusement !- en France, Lucy Iles Horner et Sharon Howell venant de Grande-Bretagne… La rencontre sera émouvante pour elles toutes aussi ! Merci à chacune de venir pour célébrer les efforts de nos bénévoles du grand Sud-Ouest, nous apprécions grandement. Le Projet 70273 grandit grâce à toutes ces bonnes volontés !

Le parking : chaque année, les voitures se garent les unes dernière les autres le long des routes d’accès quand les petits parkings du centre sont saturés. Ce village ayant en outre des rues escarpées, un service de voiture pour les personnes fatiguées ou à mobilité réduite sera à votre disposition. Guettez l’annonce qui vous donnera le n° de téléphone vers le 20 juin sur le blog du Patch d’Oc Tarn, avec d’autres renseignements de dernière minute, le cas échéant.

Des endroits ombragés pour pique-niquer devant la rivière ou tout autre endroit du village seront à votre disposition, mais aussi vous pourrez vous procurer un petit en-cas au camping.

L’exposition au Temple : le Projet 70273

Déjà présenté à plusieurs reprises sur ce blog, ce Projet rappelle des événements dramatiques passés sous le nazisme pour mettre un grand coup de projecteur sur la dignité humaine et la place à donner à ceux qui ont un handicap. Vous aurez la surprise du nombre de quilts et blocs finalement réunis pour cette première exposition d’envergure de ce projet mondial ! Rendez-vous donc le 25 juin dans ce village !

Je rectifie : bien plus de 300 quilteuses… Nous aurons le nombre définitif dans quelques jours ! Merci à Geneviève Calvet de l’Association des Amis du Château de Lacaze pour cette très belle affiche !

Jazz en Comminges et Récup’Art 2017

Tous les ans, une exposition Récup’Art accompagne le festival Jazz en Comminges, dans la ville de Saint-Gaudens (31), au pied des Pyrénées. Et tous les ans, notre amie Hélène Vispé y participe avec talent !

Par ici le programme, tout commence aujourd’hui !

Cette année, blue jeans et tissus africains Wax sont unis pour célébrer la musique et son instrument emblématique, le saxo.

Voici une vue partielle, avec l’étiquette-saxo au dos :

On y aperçoit aussi la variété de blue jeans, couleur idéale pour évoquer le Blues et des boutons de récupération pour les touches de l’instrument de musique.
Tout est appliqué main y compris l’étiquette, quilté main malgré les épaisseurs, brodé au point arrière…

Voici Sax Andy Warhol d’Hélène Vispé.

Un tonnerre d’applaudissements pour notre artiste, mon amie des Filles du Vent de Sud 🙂

 

Au bonheur de Nantes

Blason_ville_fr_Nantes_(Loire-Atlantique)_avant_1808.svgNantes, ville bretonne quoi qu’on en dise, est un lieu de rendez-vous très prisé avec son Salon Pour l’Amour du Fil. Une foule phénoménale s’y pressait jeudi 20 avril, nous étions des centaines -des milliers !-  à nous presser dans les allées ! 

De très nombreux blogs ont montré de si belles photos que je ne vais pas recommencer. Je vais juste évoquer ce qui a été pour moi inoubliable, unforgettable

IMG_0056

Unforgettable, la bien nommée, est une exposition de quilts anciens du Pays de Galles. Je regrettais tant de n’avoir pu aller à Lampeter voir cette expo : cette expo est venue à nous, quel plaisir !
On soupçonne très fortement que les femmes Amish se sont inspirées des Galloises pour établir leurs codes de fabrication de leurs quilts, impression renforcée en déambulant dans cette superbe exposition !

IMG_0050

J’ai bien sûr été heureuse de voir en vrai des chapeaux de femmes galloises au sujet desquels j’avais fait quelques recherches.

IMG_0041
Je ne sais pas faire une belle photo avec les projecteurs dans les yeux ! Mais on voit bien quand même la beauté du quilting… Ce quilt est un coup de foudre qui dure !

Et ce quilt que j’aime tant depuis que je l’ai vu sur un tableau de Valériane Leblond, il ne m’a pas déçue : oh que j’aime son quilting et ses couleurs brique & pastel qui m’inspirent toujours !

quilt-gallois.jpg
Dès le premier regard, j’ai aimé ce quilt peint par Valériane Leblond dont les couleurs tranchent avec les plus classiques rouge & brun.

De l’inoubliable exposition indienne, je retiens un ouvrage qui n’a pas été primé, les autres ayant été déjà mis en lumière.

IMG_0084

Participation de  Fabienne à ce concours : on y retrouve ses ovales bien reconnaissables, son expertise de brodeuse, sa sensibilité féminine… L’Invitation au Voyage, thème du concours, est allée avec elle jusqu’en Amérique centrale avec trois Vierges de Guadalupe. Alors malgré un Arbre de Vie d’origine indienne interprété librement, cet ouvrage n’a sans doute pas été jugé assez « indien » pour le Jury. Il faut dire que la compétition était rude ! Mais ce qui vaut toutes les médailles, c’est qu’Amy Butler l’a distingué sur Facebook parmi ses préférés ! (les couleurs ne sont pas du tout bien rendues… pardon Fabienne).

Style boho-chic d’Amy Butler

La rencontre d’Amy & David Butler est inoubliable, unforgettable également ! Quelles personnes empathiques, intéressantes et douées ! Ce couple représente le meilleur de l’Amérique avec leur état d’esprit moderne, inventif et positif, ayant une vision du monde pour l’avenir mêlant goût de la réussite et pensée positive, art et spiritualité, pragmatisme et humanisme.

Brigitte Heitland a expliqué en détail sa méthode de travail autour de l’accord des couleurs et des formes.

Ma chère Brigitte Heitland, avec qui j’ai échangé tant de mails ces derniers mois, est 51fc0ybkwl-_sx383_bo1204203200_bien la formidable personne que j’imaginais. Ses quilts sont de futurs grands classiques, ils marquent d’ores et déjà le monde du patchwork. Elle était l’unique exposante de quilts modernes. Espérons que, les prochaines années, ce Salon leur fera une place plus grande.
Inoubliable, Brigitte Heitland !

Tout près du stand de Brigitte, il y avait l’exposition d’une Japonaise. Un coup à l’estomac ! Quelle perfection ! En écrivant cela, je me doute que beaucoup vont objecter que les appliqués étaient mal faits : tissus mis à cru, fixés avec des points visibles, coups de ciseaux irréguliers… La perfection était dans cette imperfection affichée, la simplicité des tableaux mais surtout dans le sens aigu des couleurs… Juste ce qu’il faut là où il faut !

C’est donc sans hésitation que j’ai choisi le livre Poésie Cousue, quand Sarah de Quiltmania m’a appris que j’avais gagné un livre à choisir grâce à un jeu sur Facebook ! Merci, je suis ravie de l’avoir !

Fleurs, légumes, animaux, la Nature dans toute sa simple évidence est croquée par Misao Wada, mais aussi des souvenirs d’enfance ou de voyages.  Le coup de baguette magique qui fait de ses appliqués des œuvres d’art est l’utilisation de tissus anciens, usés, décolorés, des tissus à trame lâche qui laissent passer le jour, et curieusement des fils contrastés et des points bien visibles qui, loin de nuire, donnent un halo de lumière et complètent l’aspect rustique déjà évoqué par les tissus. Je regrette de ne pas l’avoir abordée, une soudaine timidité m’a fait tourner en rond autour d’elle sans ouvrir la bouche !

Que dire des amies, toujours plus nombreuses, de France Patchwork et/ou de ce blog, rencontrées dans les stands et les allées ? Des rencontres inoubliables elles aussi, des confidences, des rires de bon matin (merci encore Chantal pour ton hospitalité !)… Je serais bien restée plus longtemps, mais un avion n’attend pas…

Stand France Patchwork, toujours un lieu convivial où l’on échange des dernières nouvelles !

 

Les mounaques, fierté d’Occitanie

c3a9pouvantail-du-jardinierTout le monde connaît les épouvantails, fausses présences pour tromper les oiseaux tentés de picorer les graines fraîchement semées ou les fruits pas encore récoltés. La délégation FP 31 de 2009-2011 nous avait proposé ce thème en Valise et nous nous étions bien amusées !

On connaît moins les mounaques, poupées de chiffon à taille humaine également, mais bien plus proches de l’apparence réelle. C’était jadis une manière de représenter des personnes lors d’un charivari (manifestation locale, souvent aux dépens de personnes ayant enfreint les règles morales). Mounaque signifie poupée en occitan (monaca) et ces traditions se trouvaient tout particulièrement dans les Pyrénées et alentour.

Campan (Hautes-Pyrénées) est la ville qui a remis au goût du jour cette fabrication artisanale et populaire, les deux créatrices ont élu domicile au centre de la petite ville. Tous les étés, on met en scène ces poupées pour jouer des scènes rurales. 

mounaq22 (1).jpg
Mariage au Village 
Campan les mounaques  (26).JPG
Au lavoir
La jardinière, photo Charluber
Au balcon, photo Charluber
Un vieux couple, photo Achille T.

Pour être moderne, on va dire que c’est un street art qui vient de notre Histoire !

Besoin de gris !

Suite de l’article d’hier : il n’y a pas encore d’étiquette au quilt d’Andrée, or pour nous les dos et labels ont de l’importance, ils font partie de l’esthétique globale de l’ouvrage, à chaque fois que possible.

Alors Kristine, brodeuse émérite, a repris pour Andrée le motif paru dans Simply Moderne n° 3 pour en faire une étiquette digne du quilt. La voici, brodée ce week-end sur un reste de fond de drap gris, le même que le dos du quilt :

etiquette Andrée.jpg
Made by Kristine !

Voici une photo des coussins faits avec les blocs excédentaires que vient de me faire parvenir Andrée :

Ils seront parfaitement complémentaires sur le lit et rien ne se perd, tout se recycle !

Et maintenant, je fais appel à votre générosité et votre stock de tissus 🙂 Christophe, notre cher ami brodeur-quilteur, est en train de monter à la main son Charm Quilt, suite à nos échanges de carrés de tissus. Après quelques hésitations, il s’est mis à les couper… en triangles, pour les monter en étoile éclatée à huit branches ! Vous pouvez voir son projet sur son blog.

Seulement, il a planifié beaucoup de parties en gris et noirs. Il lui en faut une très grande quantité ! Les Abeilles se mobilisent pour lui, mais si vous aussi vous en avez (surtout des gris foncé et noirs), en particulier des tissus d’anciennes collections ou de récup’ (mais toujours du coton fin qualité patchwork), merci de penser à lui. Vous pouvez le contacter via son blog en laissant un commentaire ou en cliquant sur « contact », colonne de droite, pour qu’il vous communique son adresse postale.

FREE-SHIPPING-font-b-Gray-b-font-7-Assorted-Pre-Cut-font-b-Twill-b-font.jpg
Jolie collection de tissus gris… mais il ne faut à Christophe que 1 carré de 5 cm de côté par tissu pour faire son bonheur !

 

Grey Labyrinth

 

zc-greylabyrinth-pdf
Ce modèle est en vente sur le site de Zen Chic et il a été édité sur Simply Moderne n°3.

Brigitte Heitland est une des créatrices modernes les plus prolifiques. Nous avons été nombreux à suivre sa conférence à Nantes à Pour l’Amour du Fil : elle a expliqué comment elle utilise le logiciel de Moda pour dégager les couleurs d’un intérieur, afin de faire un quilt qui lui correspond.
C’était une des rares représentantes du Quilt Moderne dans ce Salon : j’espère que l’année prochaine le style Simply Moderne sera  plus largement mis à l’honneur !

Chaque modèle de Brigitte est un nouvel enthousiasme ! Vu dans Simply Moderne n°3, Andrée n’a pas résisté longtemps au Grey Labyrinth quand il s’est agi de faire un dessus de lit pour un jeune couple ! Comme elle voulait le faire très grand, je lui ai conseillé de le piécer un peu différemment, en cousant un log cabin entier en mettant un seul tissu par tour jusqu’à faire 44 cm de côté, puis en coupant ce grand carré en +. Cela lui donne 4 blocs identiques, à répartir en diagonale deux à deux. Elle s’est si bien prise au jeu qu’elle en a fait trop, les blocs supplémentaires finiront en coussins assortis !

Andrée a collectionné les gris, une vingtaine de nuances de grey ; le labyrinthe est bien marqué par ces différentes valeurs, du presque noir au presque blanc. Avec cette base neutre, elle a ajouté quelques couleurs qui lui plaisent, inspirées du modèle de Brigitte – des jaunes & orangés donnent du peps, des verts & turquoise donnent de la fraîcheur.
Ce quilt de 200 x 220 cm est quilté à la main ; un bol et une assiette ont guidé Andrée pour faire simplement des ronds qui se chevauchent !

Encore une belle réalisation d’une Abeille de la Ruche des Quilteuses !