La Ruche des Quilteuses

Les Abeilles s'expriment !


48 Commentaires

Liberty Rose

Avant une mini-pause de la Ruche pendant une semaine, j’ai le plaisir de vous présenter un quilt terminé cet été pour ma nièce Rose, née voilà un an.

Ma première idée était de faire un cœur pixelisé, comme on en voit beaucoup sur le Net :

heart3 (1)

Il me semble que la première à avoir lancé ce modèle est Jolene, la talentueuse Canadienne qui tient le blog Blue Elephant Stitches.

Pour le personnaliser, j’avais l’intention de faire ce cœur en tissus roses Liberty of London achetés chez Reine, dans le 18e arrondissement de Paris, non loin du domicile de Rose, puis le fond avec beaucoup de tissus gris différents, le tout formant un grand motif de Voyage autour du Monde. Mais je n’ai pas pris le temps de trouver suffisamment de nuances de gris clair, alors j’ai fait avec ce que j’avais à la maison, avec un tissu « Quilter’s Linen » gris perle très clair de Robert Kaufman, acheté chez Josie Patch. Ainsi, seul le cœur évoque un Voyage autour du Monde… Un peu dommage, l’idée de départ sera à faire un autre jour !

Il fallut ensuite se décider pour le quilting, la surface grise pouvait bien de multiples manières être décorée. Ma matière grise décida pour une déco inédite : des fleurs comme une de mes artistes préférées, Bernadette Mayr !

Bernadette Mayr

Paru en mars dernier, ce livre me plaît autant que les précédents ! Rien de bien difficile, mais beaucoup de techniques agréables à suivre, qui changent les habitudes et suscitent l’envie de créer à son tour !

Les fleurs sont inspirées de ce livre que je vous recommande chaleureusement. Il est en allemand, mais de nombreux schémas illustrent bien les techniques. Merci de laisser un commentaire si vous souhaitez que ce livre soit traduit ! On ne sait jamais…

Ici le top est fait, j'ajoute quelques rectangles de tissu identique sur le tissu de fond gris perle... Vous allez comprendre pourquoi !

Ici le top est fait, j’ajoute quelques rectangles de tissu identique sur le tissu de fond gris perle… Vous allez comprendre pourquoi !

En route donc pour des  de fleurs originaux !

Liberty Rose, détail, la Ruche des Quilteuses

Pour faire les fleurs comme celles de Bernadette, il faut oser… faire des trous ! Le tissu bleu est ma nappe…

Liberty Rose, détail, la Ruche des Quilteuses

A travers la fenêtre… et le top, un bout de jardin !

Je ne vous donnerai pas ici le mode d’emploi en détail car j’espère bien que ce livre sera traduit en français dans les mois qui viennent. Sachez simplement que c’est la technique du passepoil, bien connue des couturières ! Cela remplace ici l’appliqué inversé, bien difficile pour un petit cercle. Dans un ancien magazine des Nouvelles de France Patchwork (n° 58, sept. 1998), on détaillait aussi cette technique, peu appliquée en patchwork – sauf en Allemagne ! Je me souviens bien du quilt Chocolatte de Birgit Schüller, admiré en Irlande : ses trous sont faits grâce à cette même technique.

Une fois fini, j’ai découvert ce qu’on peut appeler mon bloc d’humilité – en l’occurrence ma bande d’humilité, un tissu mis à l’envers ! C’est à peine décelable et ne mérite pas que j’en fasse toute une histoire… Rose ne m’en voudra certainement pas !

Quasi-indécelable, une bande de tissu est cousue à l'envers... Un peu plus claire, un peu plus duveteuse, un peu moins structurée quand même...

Quasi-indécelable, une bande de tissu est cousue à l’envers… Un peu plus claire, un peu plus duveteuse, un peu moins structurée quand même…

DSCN0511

Quant à la bordure en pétales, c’est une idée maintes fois vue dans les « Penny Rugs » comme ceux-ci :

http://privapumba.com/penny-rug-how-to/

Les languettes de tissu en laine sont une finition amusante des petits tapis de table comme celui-ci. Leur nom vient du fait qu’on utilisait des pièces de monnaie pour bien dessiner les arrondis ! Pour ma part, je les ai faits volontairement irréguliers.

Mais comme les bonnes idées fleurissent en plusieurs endroits dans le monde, les Américaines n’ont pas l’exclusivité des languettes ! Un exemple parmi d’autres, les ouvrages français en languettes de drap de laine brodés… à voir notamment sur le blog de Cécile ! J’en ai vu aussi sur des quilts suédois du XIXe siècle. Les idées circulaient même avant internet bien sûr !

En les faisant, j’imaginais la jolie Rose en train de s’amuser avec, c’est si amusant de les tripoter… Ils sont en 2 tissus Liberty différents pile et face, montés un peu comme des triangles « points de prairie » (voir les Nouvelles n° 106, sept. 2010).

DSCN0511

Le dos est fait d’un drap. C’est une recette fréquente chez moi : j’achète de nouveaux draps et housses de couette qui me plaisent, souvent pendant les soldes. Je les utilise pendant 2-3 ans puis arrive un jour où, avant qu’ils ne soient trop vieillissants, je découpe les coutures et je les utilise en dos de quilt. Ainsi je renouvelle le plaisir de draps imprimés et j’ai des dos jolis et bon marché. Mon autre solution préférée est le dos en patchwork, avec les restes…

Liberty Rose détail - Katell Renon

Des fleurs à la manière de Bernadette Mayr parsèment le fond. Les cœurs de fleur sont en tissu Liberty, tout comme les carrés formant le grand cœur.

Liberty Rose Katell Renon

Le modèle a beaucoup évolué au fil de sa fabrication, mais le résultat me plaît bien !

Gris & rose n’est pas une association de couleurs à laquelle on pense immédiatement pour une petite fille, mais le hasard a bien fait les choses : la table de fête pour le rassemblement familial de l’été, le jour où j’ai offert le quilt, était ainsi :

Table rose et grise

A l’intérieur puisqu’il pleuvait, la table mise en l’honneur de Rose est… rose et grise !

IMG_0838

Liberty Rose - Katell Renon

Dernière touche, le titre quilté à la machine. Le voici maintenant prêt à être offert !  


19 Commentaires

Occitanie, notre nouvelle région ?

Le futur regroupement de régions pose la question de l’appellation de ces nouvelles entités. La nôtre a toutes les chances de devenir « Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon », au nom plutôt long et lourd, qu’on écourtera peut-être en MiPyLaRo ou autre. Pourtant, même si l’appellation n’est pas historiquement exacte, il serait si joli de la baptiser Occitanie tout simplement ! L’Occitanie est le domaine de la langue d’Oc, un territoire bien plus vaste que cette future région, puisqu’elle englobe notamment l’Aquitaine, le Limousin, l’Auvergne, la Provence… L’Occitanie n’a jamais été une nation, mais elle a une identité culturelle par sa langue aux multiples variantes régionales, par un état d’esprit : c’est aussi ce qu’on appelle la France méridionale ou le Midi, aux habitants réputés pour leur accent chantant et leurs sautes d’humeur notamment contre le pouvoir parisien ! Des clichés de moins en moins vrais avec l’uniformisation de la pensée et de la culture, mais qu’on a du plaisir à rencontrer encore… 

2009-09-25_carte_de_france_langues-bc3b7

Le jaune est la part de la langue occitane, ou grosso modo la France méridionale, les différences résidant dans les parties basque et catalane, aux autres langues.

Seules les deux régions actuelles Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont déjà comme emblème la Croix Occitane, l’une étant plus modernisée que l’autre :

treize-departements-forment-la-future-region_1169478_667x333

Sans aucun parti-pris politique (j’ignore encore la position des uns et des autres), je souhaite donc un nom évocateur pour notre belle nouvelle région. On peut objecter donc que l’Occitanie s’étend bien au-delà de ce territoire – mais que penser alors, à l’inverse, de la région Bretagne sans Nantes, capitale historique ? Ces nouveaux découpages administratifs, tout comme les précédents, ne sont pas à un paradoxe près et on peut trouver bien d’autres libertés prises par rapport à l’Histoire et les identités culturelles… Alors, pourquoi nous priver de ce si joli nom, Occitanie ?…

croix-occitane-christophe-1

Alors j’ai bien envie de faire un quilt avec une croix occitane pour exprimer le souhait d’une région avec un nom qui lui va bien. Cela tombe pile avec l’envie de participer d’une manière ou d’une autre au Quilt Along lancé par Sujata Shah cet été qui a pour thème les Rail Fence.

Button for QAL

Cliquez sur cette petite photo pour aller au post explicatif de ce Quilt Along.

J’ai donc commencé à coudre des blocs bicolores suivant sa méthode rapide et si agréable dans les couleurs brique, blanc ou beige rosé. Je ne pense pas à des barrières de bois mais plutôt à des jeux de briques couleur locale en cousant ces blocs !

DSCN0922

Jeu de briques dans ma cuisine…

IMG_0076

… et jeu de blocs dans l’atelier. C’est très rapide et amusant à faire ! Comme vous le voyez peut-être, quelques blocs sont tricolores et non bicolores, à chacun d’y apporter sa touche de fantaisie !

Mon projet est de faire un quilt carré de 16 blocs. Ensuite j’y appliquerai une croix occitane… Je cogite encore quelques détails techniques ! 

croix-occitane-christophe-1


30 Commentaires

Les barrières de bois

194824 Les barrières en bois font partie du paysage… eh bien, de moins en moins en France et ailleurs, remplacées progressivement par des grillages, efficaces mais oh combien moins esthétiques. Aux Etats-Unis, elles restent mythiques, probablement parce qu’elles symbolisent l’installation d’une famille dans le Wild, Wild West – le Farwest – découvert au fur et à mesure des interminables marches vers l’Ouest. Un jour, un convoi décide de s’arrêter, fait sa cabine de rondins et l’entoure d’un enclos… et une nouvelle vie commence.

Lincoln4

Ingéniosité des cow-boys : les barrières en zigzag permettent une construction sans clou ! Ils n’en avaient effectivement sans doute pas facilement…

Les clôtures en forme de zigzag sont les plus construites dans les régions riches en bois : il faut de la matière première (… du bois !) mais presque aucun autre outil qu’une hache : ces barrières se montent et se démontent, se réparent aisément, ne nécessitent aucun trou ni poteau, c’est idéal en pays rocheux ou en terre sèche… Leur défaut ? Elles prennent de la place ! Mais ce n’est pas ce qui manque dans ce pays américain en cours de découverte. Par commodité, les troncs d’arbre étaient débités en tronçons d’environ 3 à 3,5 mètres, fendus dans la longueur autant de fois que le permettait le diamètre du tronc. Ensuite on construisait la barrière en zigzag, en empilant les rondins fendus. Avec des morceaux de bois de 3 m environ mis en zigzag, on savait qu’un zig + un zag mesuraient environ 5 mètres. On pouvait ainsi vite estimer la taille de la propriété.

P1070290http://eerie-indiana.blogspot.fr/2014/04/george-rogers-clark-homesite-cabin.html

Naturellement on trouve de nombreuses variantes de construction. Certaines barrières demandent plus de matériel pour les construire, mais moins de bois. Il faut s’adapter ! Voici pêle-mêle quelques clôtures de bois :

Conner-prairie-split-rail-fenceSplit_rail_fencingrailfencecedarfence2lrgsplit-rail-fencemillercountrymuseum.org



Evidemment, ces barrières omniprésentes pour délimiter la propriété, garder les bêtes dans l’enclos, se protéger des dangers extérieurs est source d’inspiration pour les femmes. Tout comme ces barrières simples et ingénieuses, faites de « ce qu’on a à portée de main », les blocs Rail Fence se sont longtemps faits de restes de tissus, coupés « à l’arrache », littéralement déchirés dans le droit fil, assemblés vite fait… mais avec, comme toujours, un souci de simple harmonie. A présent, les jeunes quilteuses adorent toutes les variations de ce modèle !

redpepperquilt

Quilt pour une petite fille, blog Red Pepper Quilts

Zig Zag Rail Fence Quilt 1

Toujours de Red Pepper Quilts, un modèle voisin multicolore, avec du blanc placé qui fait toute la différence !

https://www.pinterest.com/pin/405675878906135349/

Plus ancien, quilt « vintage » trouvé sur Pinterest

il_fullxfull.282843885

Un look ancien mais un quilting en vermicelle trahit discrètement sa jeunesse pour ce quilt en « homespun fabrics », ce qui signifie à l’origine » tissus aux fils filés à la maison ». Pinterest

 

02434d1bc91163dacd158ac70fd8a2f1

Voici un top jamais fini, toujours sur Pinterest...

rsIMG_3586

D’une grande beauté, cet Art Quilt inspiré d’une ancienne porte de grange montre comment on peut moderniser avec succès un bloc tout simple. Les tissus utilisés sont issus d’une série de faux-vieux tissus (Grunge de Moda), parfaits ici. Allez voir l’histoire de ce quilt sur le blog The Silly BooDilly. Victoria Gertenbach habite en Pennsylvanie rurale, elle est donc sans doute « habitée » par l’influence Amish que je devine ici… mais aussi par la simplicité japonaise qu’elle revendique plus clairement dans son blog.

Les variations sont infinies !



Sujata Shah, préférant aussi les blocs simples aux coupes et coutures souples avec un peps moderne, a suggéré à ses lectrices de faire chacune sa propre version du bloc Rail Fence présenté dans son livre. Malgré des tas d’autres ouvrages en cours, je m’y suis mise : aucun bloc ne va plus vite qu’avec la méthode de Sujata décrite dans son livre, je vous assure ! Rendez-vous très bientôt pour ma version…

Final Cover

Le livre de Sujata montre en couverture sa version d’un zigzag rail fence. C’est un « look » déjà vu ces dernières années (notamment chez Kathy Doughty) mais la version de Sujata est la plus rapide.

Si vous souhaitez voir les différentes versions des amies de Sujata, allez voir sur le blog spécialement ouvert à cet effet : Cultural Fusion Quilts.

Button for QAL




37 Commentaires

La maladie de Lyme, méconnue en France

Savez-vous ce qu’est cette maladie ? On l’attrape via les tiques, ces acariens qui prolifèrent en Europe et au nord-est des USA. On l’appelle Lyme, du nom d’une petite ville du Connecticut – où on découvrit le rôle de ces bestioles dans la maladie de nombreux enfants de la ville vers 1975, ce n’est pas vieux – ou encore borréliose (la borrélie étant la bactérie infectante).

Je ne veux pas vous faire peur mais vous informer : mieux vaut prévenir que guérir, tout particulièrement cette maladie, je vous assure. Ce qui m’énerve, c’est la discrétion française, alors qu’il y a 20 ans déjà, je lisais à chaque entrée de forêt en Allemagne des pancartes avec des conseils de prévention sur les Zecken – les tiques. Ne négligez pas de vérifier tout votre corps (et celui de vos proches, particulièrement les enfants) après une balade en forêt ou dans des herbes, et si vous voyez une petite tâche foncée, regardez de plus près si ce n’est pas une tique accrochée. Pour l’enlever :

220px-Tick_Twister_O'TOM_Tire_Tic

… ce petit appareil, en vente en pharmacie, est très utile pour éviter d’y laisser la tête. On coince la bestiole dans le pied de biche, on tourne et elle se détache en entier (très important). Ici une vidéo ! Ensuite, pas d’émoi, écrasez-la bien et désinfectez votre peau. En agissant vite (il paraît qu’on a 18 heures pour réagir), la tique n’aura pas le temps de vous transmettre les éventuelles vilaines bactéries qu’elle peut transporter, celles qui donnent la maladie de Lyme, mais aussi d’autres.

Idem pour beaucoup de mammifères, les chiens peuvent contracter la piroplasmose, toujours via les tiques, contre laquelle votre vétérinaire peut proposer maintenant un vaccin. Encore cher mais qui peut éviter des drames. En revanche, le vaccin pour humains contre l’encéphalite à tiques (et non la maladie de Lyme contre laquelle on n’a aucun vaccin) est encore très controversé. Alors le maître-mot est PRÉVENTION, regardez-vous après chaque balade et si une morsure de tique est accompagnée de rougeurs les jours/semaines/mois suivants, allez voir un médecin très, très vite.

Pourquoi parler de cette maladie ? Parce qu’une de mes amies quilteuses vient d’annoncer sur son blog qu’elle est atteinte de cette maladie ; depuis quelques semaines, elle subissait d’intenses fatigues dont l’origine est maintenant trouvée. Parce que ma fille a vacciné sa chienne qui attrape souvent des tiques dans la forêt. Parce que, comme le nuage de Tchernobyl, le problème semble s’arrêter à la frontière française.

Depuis plus d’un an, j’entretiens une amitié suivie avec cette quilteuse que je contribue à faire connaître en Europe. Heureusement, elle se fait traiter à temps et son traitement actuel (plusieurs semaines d’antibiotiques) a toutes les chances de réussir et lui redonner vite tout son entrain. Les médecins de sa région sont très concernés par cette maladie et ont un protocole bien rodé. Les cas sont malheureusement très nombreux dans le nord-est des Etats-Unis, mais on ne les ignore pas, heureusement !

Merci de prendre le réflexe de vous surveiller et rester vigilants après chaque sortie en forêt ou dans de hautes herbes. Ne paniquez pas si vous trouvez une tique sur vous, j’en ai déjà eu sans conséquence, mais suivez les conseils ci-dessus… 



Pour rester dans le thème de la balade en forêt mais de manière plus légère, voici un quilt que j’aime beaucoup :

bright birch trees compressed

Bright Birch Trees, ou Bouleaux Clairs, ouvrage d’Amanda Jean, la brillante créatrice du blog Crazy Mom Quilts.

Pour soutenir les efforts des quilteuses créatrices que j’aime, j’achète régulièrement des modèles, même si je devine bien souvent comment faire ! J’ai donc acquis ce PDF et commencé à faire quelques blocs. C’est un grand amusement… qui prend tout de même beaucoup de temps ! Pour aller plus vite, il est judicieux de préparer plusieurs troncs à la fois, avec de larges bandes cousues les unes au-dessus des autres puis redécoupées dans l’autre sens. Je vous montrerai ma forêt une fois terminée !




26 Commentaires

Maïté n’est pas raisonnable… mais toujours aussi talentueuse !

Récemment opérée de la main, notre Abeille Maïté continue malgré tout de faire des ouvrages, encore et toujours pour faire plaisir à son entourage… Nous savons bien, nous les quilteuses, que la générosité est notre moteur !

DSC02346

Malgré le repos qu’elle devait observer, Maïté n’a pu s’empêcher de broder à la main… mais elle a dû apprivoiser quand même sa machine à coudre pour quilter, c’était indispensable ! Alors voici ses deux ouvrages les plus récents, l’un pour son amie pour ses 70 printemps, l’autre pour une petite de la famille née l’année dernière. On peut remarquer ici que Maïté aime autant le patchwork traditionnel que des versions modernisées, typiques de la Ruche des Quilteuses !

Maïté la Ruche des Quilteuses

Les deux ouvrages de Maïté, faits en juin/juillet.

Maïté la Ruche des Quilteuses

Des maisons très réussies ! Vous reconnaissez peut-être la méthode ludique que Bernadette Mayr a développée dans un de ses livres.

Maïté la Ruche des Quilteuses

Détail du quilting minimum de la bordure… mais très inventif et réussi !

chat dessiné

On voit là que Maïté n’a pas été raisonnable… mais quel talent ! J’adore son abeille… et le chaton à la fenêtre !

Maïté la Ruche des Quilteuses

Et voici des paniers pour la petite Pauline

DSC02351

Quilté à la machine… brodé à la main. On espère que son chirurgien ne lit pas ce blog ;-)

Maïté la Ruche des Quilteuses

Mille bravos Maïté !   

 

Et puis, tout récent, voici le dernier fait en août, avec des restes de cotonnades rouges et bleues, de jeans et de lins :

DSC02901 DSC02902 DSC02903 DSC02904

DSC02833Quelques notes de musique  se baladent pour marquer la passion de la destinataire, sa fille, musicienne. Telle mère, telle fille !DSC02905 Le matelassage à la machine, de plus en plus dense, montre que Maïté a complètement apprivoisé cette technique… C’est un effort pour une amoureuse du travail à la main…



Avec d’anciens rideaux en tissu de Laura Ashley, Maïté a aussi rénové des chaises longues :

chaises longues



Et pour finir, voici une bobine-surprise, avec une phrase brodée… Idée à reprendre avec toutes les jolies phrases que vous voulez : à vos citations préférées !



DSC02948 DSC02949 DSC02950 DSC02951 DSC02952 DSC02953

✏

Malgré un repos écourté pour sa main, Maïté peut de nouveau faire chanter ses mille et une idées sur tous les tons ! OUF !!!




16 Commentaires

La beauté de la simplicité : un nine-patch de Martine

Ici vous voyez souvent des quilts modernisés, soit par le choix des tissus, soit par les techniques de coupe. Mais nous aimons toujours le traditionnel, notre base, notre inspiration !
En début d’été, Martine l’Abeille a fini ce nine-patch, fait de tissus de reproduction 19e siècle :

DSCN0470

Pour les débutantes : un nine-patch, autrement dit un neuf-pièces, est un bloc tout simple composé de neuf carrés (normalement :-) mais on peut varier les formes en patchwork moderne). Même avec un bloc si simple, on peut apprendre beaucoup : comment couper, coudre parfaitement, comment gérer les intersections…

DSCN0474

Voyez-vous le bloc différent ? Il y a quelques jolis intrus disséminés dans ce parterre de nine-patchs !

Nous aimons la simplicité de ce bloc…

DSCN0472

… et ce quilt très scrappy, c’est-à-dire fait de mille et un tissus réunis dans un même ouvrage, comporte tous les atouts d’un grand plaid dont on ne se lassera pas : harmonie des couleurs et des motifs, promesse de douceur, de chaleur et de (ré)confort… Bravo Martine !

cropped-dscn04731




34 Commentaires

Jacqueline Morel… Elle aimait s’inspirer de la campagne…

Jacqueline Morel

Je ne la connaissais pas personnellement, mais c’est pour elle que je me suis abonnée des années durant à Marie-Claire Idées, pour ne manquer aucun de ses ouvrages, même en vivant à l’étranger… Jacqueline Morel s’est éteinte fin juin. Son inspiration bucolique, avec ses animaux (poules, insectes, oiseaux…), ses fleurs, ses coutumes, ses jeux, ses fêtes, ont marqué les quilteuses françaises. Elle aimait les tissus un peu bruts, un peu fanés, les écossais campagnards, les fleurettes… On retrouvait dans ses ouvrages un peu de notre enfance !

Le dernier ouvrage présenté est une merveille aux oiseaux appliqués, sur un fond en patchwork plein de libertés, typique de cette artiste (MCI n° 104).

Oiseaux MCI Jacqueline Morel

Si vous n’avez pas accès aux numéros anciens de MCI, vous pouvez cependant retrouver quelques-uns de ses ouvrages dans le petit livre Patchwork : 50 modèles pour toutes les saisons. On y redécouvre son style particulier « country à la Française », avec de nombreux tissus chinés dans les brocantes, donnant un air un peu désuet à ces œuvres fort décoratives.

61rgqsQtKAL._SX421_BO1,204,203,200_

En couverture, un quilt de Jacqueline Morel, typique de son style frais et campagnard, joyeux et délicat, simple et raffiné.

Un de ses plus grand succès reste le Jeu de l’Oie :105283978

Nous pouvons la revoir, racontant sa passion avec simplicité et sincérité, dans ce reportage diffusé sur TF1 (journal 13 H du 17 novembre 2010 : TF1 LE PATCHWORK.

Nous nous étions précipitées sur son livre paru chez Quiltmania : Le Petit Monde de Jacqueline Morel. Très vite épuisé, victime de son succès… Nous sommes plusieurs Abeilles à en avoir un exemplaire, aucune ne souhaiterait s’en séparer !

livre-j-morel

Nous ne l’oublierons pas…

Les Abeilles ont toujours aimé ses quilts, mais c’est Maïté qui l’a le plus souvent honorée car c’est tout-à-fait son style :

Nous parlions de Jacqueline Morel ici aussi :
https://quilteuseforever.wordpress.com/2011/08/28/heritage-a-la-francaise/
https://quilteuseforever.wordpress.com/2012/04/24/les-moulins-de-la-ruche-ils-volent-au-vent/

Curieusement, je n’ai jamais présenté le quilt de Noël de Jacqueline Morel revisité par Maïté… Ce sera donc pour le prochain mois de décembre.

644356107

Montage photos de cet article © photos extraites du blog de Jacqueline Morel

Infos complémentaires reçues via les commentaires :

  • réédition prochaine du livre de Jacqueline Morel par Quiltmania
  • groupe public Facebook initié par Les Bricolos du Lundi consacré à la collection des ouvrages inspirés par Jacqueline Morel. Une belle initiative à soutenir !
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 484 autres abonnés