L’An 2130…

… c’est aujourd’hui, selon le calendrier chinois Taichu (littéralement Grand Commencement ou Début du Monde). Ce premier jour est fixé le jour de la 2e nouvelle lune depuis le solstice d’hiver, quand le soleil se trouve dans le signe du verseau. Mais il est complexe avec parfois un 13e mois de rattrapage, car les 12 mois de lune ne suffisent pas à faire une année. Il en est de même avec nos années bissextiles, comme 2016.

800px-Laisee

A l’occasion du Jour de l’An, les Chinois offrent des enveloppes rouges contenant de l’argent, cela rappelle nos étrennes. Plus il y a de 8 dans le montant, plus c’est favorable. Je prendrais bien 888 euros SVP !! C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Airbus choisit l’appellation A380 (plutôt que le logique A360) pour favoriser les ventes en Asie… Il faut que la somme soit un nombre pair, le nombre impair étant réservé aux offrandes pour des funérailles. Les Chinois font très attention aux chiffres qui portent bonheur ou malheur et c’est fonction de la ressemblance phonique avec un mot. 8 sonne comme le mot fortune, alors que 4, malheureusement pour lui, ressemble au mot mort.

Le ROUGE est la couleur de la chance et de la prospérité en Chine. Traditionnellement, les femmes se marient en rouge, les enfants sont vêtus de même pour le Nouvel An. Naturellement, les traditions ont du mal à se maintenir dans les villes, les femmes se marient de plus en plus en blanc comme en Occident. 

Si le calendrier officiel est le même que le nôtre (c’est plus pratique pour les échanges internationaux !), le calendrier Taichu reste incontournable pour organiser les travaux des champs, fixer les jours des fêtes traditionnelles et consulter son horoscope chinois.

horoscope-chinois-2016

C’est le singe qui régit cette nouvelle année, le singe est acrobate et donc tout peut arriver ! Espérons le meilleur…

Juste pour le plaisir, voici l’horoscope pour cette année :

Cet animal exubérant ne tient pas en place et il est toujours en action. Nous pouvons donc nous attendre à une année exubérante, mouvementée et même bouleversante. Ainsi, ce n’est pas la bonne année pour réfléchir, pour prévoir et planifier mais plutôt pour agir, pour construire et peut-être aussi pour démolir, pour trouver enfin des solutions à l’ancien qui ne fonctionne plus.

Si nous regardons le côté drôle de cet animal aux mimiques incroyables, nous pouvons aussi être certains que l’humour et la drôlerie seront au rendez-vous.

Il ne faut donc pas hésiter à faire des singeries, juste pour le plaisir d’être enfin un peu fantasque. La bizarrerie est aussi une belle source d’originalité et les créateurs sont souvent des êtres bizarres et étranges pour le commun des mortels. En 2016 il faudra donc laisser libre cours à son imagination, tenter l’impossible en étant spontané et en agissant avec une forme d’improvisation.

Son côté surprenant doit ainsi nous conduire sur le chemin des solutions surprenantes et inédites. Il faut donc oser être un peu fou, comme un singe semble le montrer parfois alors qu’en fait il est si malin.

En résumé, son côté explosif pourrait bien mettre le feu à la planète. Mais sa créativité peut aussi conduire à chercher les meilleures solutions à toutes les situations très explosives qui vont se présenter. Bien sûr, le groupe a son importance. Mais c’est votre individualité qui va bouleverser cette année d’une manière positive ou négative. Alors, à vous de jouer !

Retenons donc le meilleur : la créativité, l’humour, la spontanéité, la joyeuse originalité pour cette année !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Monkey Quilt by LisaMarieE (Pinterest)

DSCN2323

Un quilt qui me fait bien rire ! Impossible de trouver le nom de la quilteuse, qu’elle me pardonne. Apparemment de Suisse ! (pinterest)

DSCN2322

Il est fait de blocs « Snail Trail » cousus sur papier, les queues sont appliquées et les têtes brodées.

Bon Jour de l’An Chinois !

east-a51-975145

–ooOoo–

Simply Moderne #4, en vitesse de croisière !

Le nouveau Simply Moderne (magazine Quiltmania) arrive dans les boîtes aux lettres des abonnés et est, dès aujourd’hui, une des publications-vedettes à l’Aiguille en Fête (du 4 au 7 février au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris – Quiltmania C4.2). Je suis ravie d’y trouver comme précédemment des noms de mon Panthéon personnel du Modern Quilting*, et même de découvrir une personnalité qui m’avait échappé, Lukes Haynes, avec des œuvres bluffantes ! Je suis heureuse que peu à peu, l’expression par les quilts ne soit plus l’apanage des femmes. Les quelques hommes quilteurs que je connais personnellement ont tellement leur place dans ce monde ! Il sont juste énervants parfois, tellement ils ont du talent… mais c’est une autre histoire ;-)

tulips-flowers

Photo du blog Thistle Wood Farms 

Autre découverte, KariAnne Woods et son blog de décoration dans la blancheur de son home sweet home magnifiquement mis en scène… Attention, elle apporte sa touche créative dans une collection de tissus Hoffman ! Gageons qu’elle se fera un nom dans notre monde de tissus et de couleurs… A suivre donc !

simply 4

Avec Simply Moderne, c’est une nouvelle attitude envers notre art qui, peu à peu, entre dans nos ateliers.

Le magazine est riche d’une dizaine de modèles représentant bien ce(s) mouvement(s).

Le quilt de la couverture sera expliqué au fil de 4 numéros, il comporte tant de petites pièces appliquées ! Mais elles sont en feutrine, le travail en est donc simplifié. L’Australienne Wendy Williams est une créatrice qu’on retrouve régulièrement dans les publications Quiltmania, son univers naïf et coloré renouvelle le style Country.
Un vent d’originalité souffle dans le Butterfly Garden (le Jardin des Papillons) qui utilise un biais « chenille ». Très futé pour ajouter de la douceur ! Le principe : on achète ou on prépare un biais qu’on coud au milieu en laissant les bords coupés libres. Quand vous avez fini le quilt, vous le lavez, le séchez au sèche-linge (ou vous brossez les biais), et un adorable liseré pelucheux plein de douceur apparaît !

butterfly garden

J’aime aussi beaucoup le dynamisme du modèle de Chantal Baquin (Camille) avec une des techniques simples et jolies que j’affectionne !

Le travail du biais (plié et cousu cette fois) est largement expliqué, avec de nombreux modèles enthousiasmants que je vous laisse découvrir ! Pour vous faire patienter, en attendant de le trouver en kiosque, voici un quilt de la même veine, au travail graphique, bien loin du visuel du celtique ou des vitraux mais au travail finalement similaire :

89e32d7f386c66828305fb2db6b70eb6

Que de possibilités avec les biais ! Ici, oeuvre de Esch House Quilts.

Ce dossier très complet de Simply Moderne #4 sur l’utilisation moderne des biais vous ouvrira toutes les portes d’un nouveau style, simply moderne !

*Ne manquez pas les rencontres avec Carolyn Frielander, Elizabeth Hartman… Que des personnes créatives formidables qui nous montrent le chemin !

Bonne fête à toutes les Véronique, et à ma sœur en particulier <3 !

Pour nos meilleurs amis, les animaux

Lors d’un stage la semaine dernière, j’ai remarqué que Betty du club de Balma (31) ramassait tous les petits bouts de fil et de tissus, les rognures de nos blocs équerrés par exemple. Elle m’a rapidement raconté sa mission qui lui tient tant à cœur, donner du confort aux chiens et chats du refuge d’animaux voisin. Sensible à cette cause, je lui ai promis que notre club de Colomiers collecterait également tous ces petits bouts.
Je lui ai donc demandé de m’écrire exactement ce qu’elle fait et ce qu’elle souhaite collecter. 

Bonjour Katell,

Comme tu l’as compris, tous les lundis au club de patchwork, je récupère  les chutes de tissus, même  les plus petites mais aussi les bouts de fils… tout ce qui généralement finit à la poubelle et qui pour moi, constitue le rembourrage de matelas que je fais pour les animaux recueillis dans le refuge de ma petite ville.

593208de-6773-4512-96af-3d17616bcd4aJe récupère aussi tous les vieux textiles qui ne peuvent plus être recyclés  pour les humains parce que démodés, tachés,  abîmés etc. Tout ce qui peut être réutilisé  en l’état au refuge (pulls, coussins, torchons, serviettes de toilette etc.) est donné  tel quel. Tous les tissus transformables en housse le deviennent, en 1ère ou 2ème housse de chaque matelas (drap plat et housse, tissu d’ameublement etc). Tout le reste, je le coupe en petits morceaux pour faire le rembourrage. C’est le plus long, et le plus pénible  (les doigts sont mis à rude épreuve ). Les petites chutes du patchwork, déjà coupées, sont des bénédictions !

chutes petits bouts
Chaque matelas comprend 2 housses. La première est d’abord cousue sur 3 côtés. 79358edf-ad44-4529-880e-422f8a755cbeEnsuite, je fais des coutures tous les 10 centimètres et chaque tunnel  est bourré  de morceaux de tissus. La densité  du rembourrage évite à l’animal d’être en contact avec le ciment.
f029e44b-107f-415c-a648-5e6c6a34e8b7
Une 4ème  couture ferme cette première housse.
be70a2d1-7ce8-414b-abbd-8d5e92f57204
La 2ème protège la première. Elle peut aussi être  changée  très  facilement par les bénévoles du refuge et prolonge ainsi la durée de vie du matelas.
c5d233c8-dcb8-496a-9052-2dbc70f08c5e
Il m’arrive de faire des petits matelas pour les chats en insérant quelques épaisseurs de tricot lorsque j’en trouve.. avis donc aux tricoteuses et leurs éventuels essais, ou bien vos pulls mités, feutrés, troués !
C’est un travail qui permet d’apporter un peu de confort aux  animaux et qui ne coûte que la peine de les faire.
Si je pouvais récupérer les chutes de plusieurs clubs de la région, le plus gros du travail serait fait et je pourrais en faire beaucoup plus chaque hiver grâce à vous toutes.
Ce qu’il faut savoir, c’est que ce travail n’a jamais de fin car les bénévoles n’ont pas le temps de laver ces matelas. Leur durée de vie est donc courte. Voilà  pourquoi, je ne cherche pas à  faire joli, mais confortable et solide…
Si ton initiative peut être suivie d’effet et permettre de faire plus et mieux pour  nos amis à  quatre pattes, alors sois en remerciée du fond du cœur.
Un grand merci pour ce que tu feras Katell,
Je t’embrasse
Betty
Je relaie ici cette initiative car j’espère que Betty recevra des tonnes de chutes de tout le département à chaque rencontre France Patchwork 31, mais aussi peut-être des cartons de chutes d’ailleurs… ou bien certaines d’entre vous vont-elles suivre cet exemple pour donner aussi un peu de confort aux animaux un peu partout en France ?
Pour avoir son adresse postale, voici son adresse email : betty (point) angot (arobase) dbmail (point) com
Merci pour elle, merci pour eux !
002

Kannelle, notre adorable chienne venue de la SPA, sur son quilt maintenant défraîchi mais qu’elle aime toujours autant…  

Ce quilt long, si long, tellement trop long…

Dans l’actualité française, on parle des violences conjugales en raison de la demande de grâce présidentielle pour Jacqueline Sauvage, de l’enfer que vivent des femmes incapables de quitter l’homme qui les maintient sous emprise et les maltraite, cet homme qui partage leur vie pour le pire. La peur des représailles pour elle et les enfants, la honte, le manque d’indépendance financière les empêchent de porter plainte, de partir ou de faire partir le conjoint, ce que permet la loi. La question de « légitime défense différée » est le nœud du problème juridique actuel. Si on ne peut recommander de tuer son bourreau, comment peut-on ne pas comprendre le geste de cette femme et compatir ?…
Violences Femmes Info : téléphone 3919.

book-88

Ce quilt est magnifique. Magnifique mais terrible. Ses dimensions sont extraordinaires mais dérangeantes : 103 cm x 408 cm… Et pourquoi donc ? Ce quilt symbolise l’hothomas1rreur des 1 600 personnes qui meurent chaque année aux Etats-Unis à la suite de violences conjugales. Chaque bloc est le triste signe d’une vie volée. Très symboliquement, les blocs rouges, roses ou orange représentent des femmes, les bleus et verts des hommes. Il s’appelle Excess, témoignage et visualisation de l’horreur de de tant de victimes pour exprimer le chagrin collectif. Le créateur de ce quilt est Thomas Knauer dont le premier livre est très remarqué. Il fait des quilts « avec du sens et du symbole » et trouve dans les quilts modernes le juste moyen d’exprimer à la fois son goût des maths, de l’esthétique et de ses engagements.

Westering Women

L’Histoire a longtemps été écrite pour et par les hommes, heureusement que cela change depuis plusieurs décennies ! Souvent les historiennes appréhendent l’histoire autrement, plus attachées au partage de la vie quotidienne familiale, ou la vie de la Cour, mais racontées par des femmes, sous une forme romanesque. Comme vous peut-être je suis une lectrice passant d’une époque à l’autre, glanant dans la littérature – et aussi le cinéma – une vision différente de ce qu’on lisait dans nos manuels d’histoire !

Capture-d’écran-2015-10-26-à-18.15.21

Aujourd’hui sort au cinéma Jane got a Gun, avec Natalie Portman… Les femmes aussi sont capables de bravoure mais aussi de violence…

Barbara Brackman contribue grandement aux Etats-Unis à établir la vérité sur le rôle des femmes du XIXe et du début du XXe siècle aux Etats-Unis. Sans les femmes, les hommes auraient-ils conquis l’Ouest ? Les westerns des années 50 montrent les femmes, gentilles beautés ou femmes de saloon. Oui, parfois on loue aussi leur courage, n’exagérons pas. Mais sans la logistique qu’elles assuraient, sans leur pugnacité, sans leur présence discrète mais indispensable, les hommes n’auraient peut-être pas prospéré, n’auraient pu s’établir dans le Wild, Wild West… Cette migration massive vers l’Ouest, souvent familiale, pleine de bravoure, d’héroïsme (mais aussi d’ombres) fait partie de la mythologie fondatrice des Etats-Unis dont on ne peut comprendre l’état d’esprit si on ne tient pas compte de son passé.

Westering Womenbb

Mêlant habilement ses connaissances de patchwork et des documents (beaucoup de lettres écrites par des femmes), Barbara Brackman nous propose cette année de découvrir la vie des courageuses personnes partant vers l’Ouest inconnu américain, toute leur vie matérielle dans un chariot et le courage accroché fort en eux. Ainsi, elle cassera certains mythes (la femme cousant des quilts dans le chariot : non, elle en avait déjà avec elle et recommencera à quilter seulement une fois installée !) et s’appliquera à nous donner une vision plus correcte de cette épopée.

Chaque dernier mercredi du mois, un bloc traditionnel vous est proposé toute l’année 2016, ainsi qu’un pan de l’Histoire, conté avec la rigueur et l’humour de Barbara que j’adore !

Dès aujourd’hui donc, guettez son blog Civil War Quilts !

photopsrquilt

Scène idyllique composée à Tokyo en janvier 2015 sur le thème de La Petite Maison dans la Prairie, avec un chariot couvert de blocs « New-York Beauty » , oeuvre faite de blocs venus de tout le Japon (photo PSR Quilts – Facebook)

La neige…

… a créé des paysages féeriques en France cette semaine, et même si nous n’avons pas eu un seul flocon tombé dans la région toulousaine, nous pouvons admirer de loin par temps clair les cimes pyrénéennes toutes blanches…
C’est sans doute ce qui a inspiré Kristine ! Hier, journée hebdomadaire de rencontre des Abeilles, nous avons pu admirer le fruit de son travail :

A la lisière de la forêt, Kristine Ruche des Quilteuses

Le quilting méticuleux de Kristine est beige clair, en petites boules évoquant la neige qui tombe à gros flocons. Cerise sur le gâteau, notre péché mignon, l’utilisation de lisières !

Ce quilt est inspiré d’une oeuvre faite par Kristin Shields de l’Oregon, Etat aux grandes forêts de pins ! Il est présenté dans le dernier livre de Gwen Marston et Cathy Jones  sur l’utilisation moderne des triangles, Free Range Triangle Quilts, AQS Publishing, livre que nous aimons beaucoup, comme tous ceux de Gwen !

free range triangle quilts

Une pensée pour les Américains, anxieux à l’arrivée d’une tempête de neige sur une grande partie nord-est… Tout est question de dose, trop de neige signifie le chaos…