Mais d’où vient cette bannière ?

Ce quilt n’avait fait qu’un passage éclair dans notre Ruche, il est vite parti du côté de Montmartre où il veille sur le sommeil de ma soeur.

Je me suis inspirée d’un modèle de Carole Maxwell édité dans la revue FP n° 97, mais j’ai choisi les harmonies familiales : des bleus, des verts, réchauffés par des teintes rappelant le bois… Longtemps je l’ai appelé « La Forêt d’Emeraude » puis, pour rendre hommage à nos origines celtes, j’ai préféré :

Oui, je sais, ma photo n’est pas terrible, ma broderie encore moins… Mais jour après jour je me perfectionne ! Brocéliande donc est librement composé de carrés, de quarts de cercles, de triangles (des carrés bicolores) avec une dynamique diagonale. Si j’avais plus travaillé ma maquette, j’aurais aimé mieux évoquer une trouée de lumière dans la forêt mais je me suis contentée d’un ouvrage décoratif avec des tissus qui me plaisaient, tout simplement.

La photo fut prise avec un des premiers compacts affichant fièrement 3 millions de pixels, elle n’est donc pas très belle. Approchons-nous quand même un peu :

Publicités

12 commentaires sur “Mais d’où vient cette bannière ?

  1. Quelle belle harmonie pour cette couverture d’amour !
    Son histoire me rappelle une citation notée dans un petit musée de quilts à Intercourse (Pennsylvanie)
    « a quilt is a work of art like an oil painting ou sculpture because quilts display something of the soul and being of their makers, too »
    Bonne fin de journée et à bientôt
    FranceA

    J'aime

    1. Merci France, moi qui suis absolument incapable de dessiner quoi que ce soit, j’ai trouvé dans le patchwork de quoi m’amuser avec les formes et les couleurs, et oui, également exprimer des sentiments autrement que par l’écriture !

      J'aime

  2. Je ne me lasse pas de ce quilt qui effectivement veille sur mon sommeil puisqu’il est toujours juste au dessus de mon lit! Magnifique cadeau de ma grande soeur pour mes 40 ans!
    Un grand bravo pour ton blog. En plus d’être une grande Quilteuse, tu es aussi très bon écrivain. Je suis sure que ton blog va faire un long chemin sur le web.
    Véronique

    J'aime

  3. Je me souviens de ce quilt qui porte fort bien son nom
    Les couleurs sont belles et profondes
    Nul doute que l’heureuse bénéficiaire, que je salue,en soit ravie…Il lui procure sûrement des nuits paisibles en espérant que les amours de Merlin et de Viviane ne la troublent pas trop !!!

    J'aime

    1. Oui c’est vrai que tu connais Véronique !
      Brocéliande est depuis longtemps pour moi comme un mot magique qui ouvre la porte à tous mes rêves de « celtitude ». J’imagine parfois mon ancêtre vivant dans cette forêt, une herboriste soignant les villageois… J’ai tant de plaisir à apprendre à connaître les simples -alors que ce n’est plus « à la mode »- que je veux croire à cette ascendance !

      J'aime

      1. Il y a quelques années, lors d’un voyage en Bretagne nous nous sommes arrêtés, afin de humer un air de légende évanouie dans la mythique forêt de Brocéliande enfin que l’on appelle forêt de Paimpont maintenant je crois
        Là une musique surnaturelle nous est parvenue, tellement belle et mystérieuse dans ce lieu désert que, étant irrésistiblement attirés par cette source, nous avons fini par voir, caché dans un repli de rocher, un jeune homme jouant tranquillement, loin du bruit de la civilisation sur sa flûte un air mélancolique, le moment était magique…
        Crois-tu que Merlin jouait de la flûte ?

        J'aime

  4. J’ai la chance d’habiter « allée de Brocéliande » ! l’endroit n’est peut-être pas magique comme la forêt mais figure-toi qu’en faisant la vaisselle, fenêtre ouverte aujourd’hui j’ai eu la surpise de voir un gentil écureuil descendre le long du tronc, son pelage était d’un roux magnifique!! Cela n’était jamais arrivé ! On avait eu un couple de geais, un pivert…J’ai mis quelques noisettes pour qu’il revienne!

    J'aime

    1. Belle adresse effectivement, d’ailleurs toutes les rues de ton quartier sont consacrées à la Bretagne ! Les écureuils sont relativement rares dans notre région, mais on en voit chez nous quelques uns par an. Nous avons la chance d’avoir la Nature pas trop loin de chez nous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s