Quilteuses de Cornouaille – Fouesnant 1ère partie

Pourquoi ne pas cumuler les plaisirs ? J’ai pu caler mes vacances chez mes parents en fonction de l’exposition de patchwork de Fouesnant annoncée par France-Patchwork*. Vous le savez bien, les passionnées sont toutes comme ça, mine de rien leurs déplacements sont conditionnés par la présence d’un magasin de tissus ou d’un salon, d’une expo… Donc à l’ouverture du premier jour, j’étais à Fouesnant, dans ce si joli coin de la Cornouaille bretonne, en compagnie de mon Chéri**, toujours d’accord pour m’accompagner aux expos !

Françoise Guilloux nous reçut avec beaucoup de gentillesse. C’est elle qui organise régulièrement cette manifestation réunissant les ouvrages des 7 clubs proches de Fouesnant. Le Finistère est d’ailleurs un des départements où le patchwork s’est le plus développé, sans doute grâce aux liens très étroits des Bretonnes avec le travail du Fil : c’est le pays du lin et du chanvre, des dentelles et du crochet, des broderies et du tissage… N’écoutez pas mon mari qui dit que c’est à cause de la pluie…

Dans ce pays cornouaillais, on s’inspire volontiers des ouvrages du style japonais actuel :

Violettes Blanches de Colette Labarthe est un des très nombreux grands quilts d’inspiration « japonaise-taupe » de cette exposition

Carrés japonais de Marie Jeannes, avec un très beau quilting changeant inspiré de motifs traditionnels japonais

A gauche, Yvette Bontemps nous propose une réalisation très réussie, « J’ai cueilli ces fleurs le long du chemin » avec une alternance de broderies à la laine et au ruban de soie, inspiré d’un modèle de la Fée Pirouette, puis à droite « Migrations » de P.Salou.

Quel plaisir de voir ces quilts ! Nous admirons aussi de nombreux panneaux de taille plus modeste, toujours japonisants :

Les Cornouaillaises ont été nombreuses à reproduire un sampler édité dans un Magic Patch. J’ai beaucoup aimé l’harmonie de celui-ci : Les Dents de la Mer de  Michèle Guiquero.

Mais il n’y a pas que le Japon qui inspire nos amies !

J’ai pu admirer, encore et toujours, de magnifiques Dear Jane (très connu chez les quilteuses du monde entier, d’après un original datant de 1863). Il y en avait trois exposés et d’autres sont en cours pour une prochaine exposition…

Ci-dessous, le seul qui n’est pas « fidèle au modèle » quant au choix des tissus et couleurs :

Autre quilt classique, héritier direct du programme promouvant les artisanats aux USA  lors de la dure crise des années 1930, exposé dans un musée du Massachussetts :

 

De cette Grande Crise économique découla un engouement extraordinaire pour les scrap-quilts, par réaction et par nécessité, et il en résulta une immense créativité. Ces papillons, pourtant maintes fois interprétés, me font de l’oeil depuis des années avec leur allure Art Déco… Cette version d’Anne-Marie Boidot est très gaie ; la mienne sera soit en tissus indigo et imprimés japonais, soit en tissus repro… Une exposition réussie est celle qui vous donne des fourmis dans les doigts, ce qui fut le cas ici !

Bravo aux Cornouaillaises ! Evidemment, ma sélection est partielle et partiale, un grand merci à toutes les exposantes pour leur beau travail et le plaisir qu’elles nous ont procuré.

Le prochain article sera exclusivement consacré à Marie Baraër de Fouesnant, cette dame discrète qui préparait de tout petits carrés rouges et blancs en méthode anglaise pour un prochain quilt bicolore… Elle l’aura fini dans 4 ans m’a-t-elle dit !

-=-=-=-

*Exposition du 6 au 15 août 2011 à Fouesnant (Finistère)

**Toujours patient ! A propos, si vous voyez sur des blogs les mystérieuses lettres DH, cela signifie simplement Dear Husband, Cher Mari. Je n’ai pas encore vu CM dans les blogs français… De même, DS pour cher fils (Dear Son), DD pour chère fille (Dear Daughter), etc. Bon à savoir !…

Publicités

6 réflexions sur « Quilteuses de Cornouaille – Fouesnant 1ère partie »

  1. Merci de nous faire partager ces oeuvres superbes. J’ai un « grand faible » pour les deux premiers. Le Dear jane quels que soient les tons utilisés est toujours un ouvrage émouvant à admirer ! J’aime aussi beaucoup les ronds brodés.
    Un Grand Merci !

    J'aime

  2. Merci de faire partager cette belle exposition qui en effet ne peut que donner des fourmis dans les doigts. Les Violettes Blanches de Colette Labarthe sont sublimes. J’ai hâte de voir ce que prépare Marie Baraër avec ses petits carrés rouges et blancs en méthode anglaise, … et la suite de la visite bien sûr.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s