Orange et turquoise, expression forte

Récemment, un nouveau blog est né de l’autre côté de la Méditerranée, Multicolored Pieces ; Nadia, à la culture multi-nationale, vit en Tunisie et  crée toutes sortes d’objets avec un goût très sûr. J’adore ses pots en mosaïque, écrins de si jolies plantes !
Son pays vient de vivre une révolution, le pays voisin, la Lybie, est encore en pleine effervescence. Son dernier article relate avec beaucoup de clarté et de talent les violences passées et les enjeux actuels. Récit écrit en anglais, mais vous pouvez peut-être le faire traduire automatiquement (merci Google, même si ce n’est bien sûr pas parfait !).
Nadia fait des tableaux textiles également, l’un d’entre eux a mis dix années pour aboutir ; vous savez, c’est un des ouvrages qu’on prend, délaisse, reprend… C’est la libération toute récente de la ville de Tripoli qui l’a suffisamment inspirée pour terminer ce tableau :
Revolution 2011: Order and Disorder
(41.5″x46″, 105cmx117cm).

Les carrés extérieurs –en haut et à droite– représentent l’ordre et l’harmonie, le but à atteindre, alors que le panneau central montre la désintégration dans le désordre, les bordures noires montrant la rupture et la possibilité du chaos. Les coulées orange, fuchsia, rouges et pourpre (si patiemment et finement appliquées à la main) montrent les méandres, le labyrinthe des situations imbriquées et peut-être le sang qui coule, alors que les tissus bleus et verts, volontairement effrangés et aux formes indéfinies, suggèrent l’incertitude  de la stabilité d’une société. Les maîtres-mots de cette oeuvre sont ordre et désordre, discipline et chaos, le Bien et le Mal, inspiration directe des soubresauts, des guerres, des révolutions, et l’aspiration à la paix et la victoire des libérateurs.

Cela fait du bien de voir une si forte interprétation artistique, surtout si elle est au-delà de notre confort personnel. La capacité d’expression de Nadia me touche, je souhaitais donc la partager avec vous.

Nadia, je t’en prie, n’hésite pas à compléter !

Publicités

6 réflexions sur « Orange et turquoise, expression forte »

  1. J’aime bien aussi comment les carrés de droite -les rouges-oranges et les bleus turquoises – une fois passé la barrière noire se mettent tout à coup à se défaire, à vibrer, à s’agiter, à se libérer. Parce qu’on peut aussi voir tous ces carrés biens sagement alignés comme la rigidité d’une société, qui met chacun bien dans un cadre, et de l’autre côté la vie qui jaillit, qui mélange, qui explose et se libère. Moi j’aime bien ces branches rouges (comme du corail) et elles vont de l’avant et s’élancent hors cadre, peut-être vers l’avenir.
    Bises, Callale.

    J'aime

  2. Katell, je te remercie d’avoir montré mon ouvrage. Je pense que tu as tout dit. Je préciserais seulement que la Tunisie est mon pays adoptif (je suis américaine) où j’habite depuis très longtemps. Et j’apprécie toujours de la visite à mon blog et des commentaires.
    best, nadia

    J'aime

  3. So happy that you found my blog- and now I have found yours. Your work is stunning and I appreciate the craftsmanship it takes to produce pieces like yours. I will enjoy « catching up » and seeing your work as I travel through your blogs. Judy

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s