Arbres de Vie, symboles d’éternité

Depuis la nuit des temps, l’arbre est symbole de vie et fascine les hommes.

Une de mes filles, à la base d’un arbre géant en Equateur, parc de Yasuni.

Les Anciens ne connaissaient rien du complexe phénomène de la photosynthèse, mais ils vivaient tellement en symbiose avec la Nature qu’ils en percevaient intuitivement beaucoup de choses. Si l’arbre figure en bonne place dans la plupart des religions, c’est qu’il est un symbole parfait du lien entre le ciel, la terre et le monde souterrain, ainsi que de la longévité et, à l’échelle humaine, de l’immortalité.

Moi qui suis attachée à mes racines celtiques, j’aimerais croire à l’astrologie celtique des arbres (je suis Orme !), mais il me semble que c’est une présentation contemporaine un peu farfelue. Des livres, des magazines donnent des listes d’arbres correspondant à des dates de naissance, or les druides se fondaient sur la lune et non le soleil : ces catégories selon notre calendrier sont donc fausses. Ce peut être pourtant une belle envie d’avoir un arbre-totem, mais on manque de traces écrites pour affiner cet hypothétique lien avec les croyances celtes. Il nous  reste encore des fêtes très anciennes autour de l’Arbre, notamment en Europe du Nord en mai, très fortement ancrées dans la tradition.

Illustration d’une danse autour de l’arbre de mai, symbole du renouveau (illustration du XIIIe siècle)

Illustration la plus fameuse de l’importance de l’arbre, l’histoire d’Adam et Eve qui fait naître tous les déboires de l’humanité au pied d’un arbre !

Ici une des nombreuses versions d’Adam et Eve par le peintre  de la Renaissance Cranagh l’Ancien, dont un des tableaux se retrouve dans le drôle générique de Desperate Housewives : dans un style de BD, ce n’est pas Adam qui croque la pomme tendue par Eve, mais bien cette dernière, ce qui provoque la tombée d’une pomme géante sur l’homme… qui va lui faire payer cette humiliation pour l’éternité !

Arbres centenaires ou même millénaires, ils imposent toujours le respect et l’admiration au fil des promenades. Des arbres sont plantés à la naissance d’un enfant (mon fils a le sien dans le jardin) ou bien pour fêter l’avènement d’une nouvelle ère, comme l’élan patriotique en 1792 et les Arbres de la Liberté. Quelques années plus tard, Napoléon fit planter les longs rubans de platanes qui bordent encore nos petites routes du sud-ouest afin que ses troupes puissent marcher à l’ombre ! Plus tard, Napoléon III fit planter la forêt des Landes pour assainir ce gigantesque marécage. Des décisions marquantes, toujours visibles !

Planter un arbre est un acte fort, c’est à chaque fois une fête pour mon mari… et un crève-coeur s’il doit en abattre un.

En Europe, les Arbres de Vie ont donc été un motif très prisé. Leur symétrie est agréable à l’oeil,  leur symbolique est joyeuse et l’espace autour de l’arbre permet l’ajout de fantaisies, parfois de la propre initiative des artisans. Avec la Compagnie des Indes, de nombreuses commandes de tentures de ce style furent faites par des riches Européens aux artisans indiens. J’ai visité une passionnante expo à Lorient à ce sujet, en voici le dossier de presse si cela vous intéresse.

Dans le domaine qui nous concerne toutes, il existe de très beaux blocs d’arbres comme celui-ci :

Extrait du site de Penny Halgren, How to Quilt

Carte postale de Rebecca Barker, Tree of Life. On aperçoit au loin un quilt étendu à gauche, aux blocs répétés de l’Arbre de vie, faisant écho au bel arbre de droite et des promeneurs qui, eux aussi, symbolisent la vie. Vous pouvez lire l’article sur cette artiste peintre ici.

-=-=-=-

Tout ceci pour vous parler bientôt de l’Arbre de Vie de Maïté l’Abeille !

Publicités

18 réflexions sur « Arbres de Vie, symboles d’éternité »

  1. La photo du premier arbre est-elle fortuite? C’est un fromager, c’est un arbre très peu enraciné (comme tous les arbres de la forêt amazonienne, car cette forêt vit sur son propre humus), et donc pour sa stabilité il développe de très grands contreforts. C’est cet arbre qui donne la fibre appelée kapok. Le kapok ne se file pas, mais sert à remplir des coussins. http://sophiedentelles.canalblog.com/archives/2009/07/10/14324893.html

    J'aime

    1. Merci pour ces précisions Sophie ! J’avoue ne pas avoir pensé au kapok, pourtant j’ai vu en Afrique ces arbres semblant avoir des boules de coton accrochées aux branches lorsque les gousses s’ouvrent… et on disait là-bas qu’il s’appelle fromager car il pue quand on le coupe !
      Mon choix est cependant plus personnel : je voulais mettre une belle photo d’arbre et ma fille est tout juste rentrée d’Amazonie, j’ai donc puisé dans son album !

      J'aime

  2. Arbres de vie, arbres d’éternité …..arbres de paix aussi ….et s’il est un symbole, comment ne pas évoquer le chêne de Guernica ?

    J'aime

    1. Isabelle, j’ai hésité à publier cet article tellement il me semblait incomplet ! Je voulais juste parler des tentures indiennes, puis je me suis laissée aller à quelques touches personnelles.

      L’arbre de Guernica ? J’avoue mon ignorance… Un petit oeil jeté vers Wikipedia
      .http://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_Guernica et hop je comprends, ma chère Abeille basque a encore frappé ! C’est encore un beau symbole pour tout un peuple…

      Je compte sur vous toutes pour compléter aussi ce petit post, soyez bavardes !

      J'aime

  3. Merci pour ce beau reportage, l’Arbre un symbole à travers les cultures , les ages, et lorsqu’il manque la terre devient désert …

    J'aime

  4. Allez petite piqure de rappel …la prof d’histoire ne peut pas résister….
    Depuis le moyen âge les souverains espagnols prêtent serment sous le chêne de Guernica de respecter les libertés du peuple basque . Ce chêne est donc hautement symbolique. Il l’est doublement car pendant la guerre d’Espagne , le 26 avril 1937, la légion allemande condor a bombardé la ville un jour de marché. Ce fut le 1er massacre de civils de l’histoire moderne. La ville a été quasiment détruite mais le chêne a été miraculeusement épargné. Cette tragédie a inspiré le célèbre tableau de Picasso qui porte le nom de la ville. Depuis le moyen âge , il a été 4 fois remplacé, mais toujours par des rejetons du premier chêne . C’est la lignée de Guernica. Aujourd’hui, le chêne est gardé jour et nuit….
    Et pour celles qui ne savent pas quoi faire le dernier week end d’octobre ….fête du piment à Espelette et grande foire à Guernica ….Je vais aller y faire un petit tour…comme d’hab!!!
    Isa

    J'aime

  5. Love Isabelle’s comment. We have a huge walnut tree in our garden. It’s got to be one of the oldest trees of its type in the area.

    J'aime

  6. Ton article est comme toujours très intéressant et les commentaires aussi. Merci Isabelle pour ton apport passionnant !
    Moi, beaucoup plus prosaïquement, je me disais que je ferai bien un tri-fil du joli objet en bois que tu présentes … 😉
    A bientôt.
    Callale.

    J'aime

    1. C’est vrai Callale que cet objet en bois est magnifique . je le trouve fascinant . Est-il grand ou petit ? Que représente-il ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s