Une Crapaudine

On ne s’en rend pas compte tous les jours, mais notre pays n’a presque plus de mares : par souci de propreté, de sécurité, de rentabilité, les fermes ont asséché leur petite mare aux canards où s’abreuvaient, pondaient (comme les crapauds) et vivaient toutes sortes d’animaux. Combien d’enfants d’aujourd’hui ont vu un crapaud ailleurs que dans leur livre d’images ? Ils ont certainement plus facilement approché un lion de zoo ou de cirque !

Photo du site www.grenouilles.free.fr – Un crapaud commun

Cet animal en voie de disparition pour maintes raisons est pourtant le grand ami du Jardinier bio (mon mari en particulier !) car il se nourrit de limaces, escargots et autres bestioles qui nuisent à la pousse de nos légumes…

Dans l’imaginaire des enfants, le crapaud est souvent le mari de la grenouille, évoque la sorcellerie ou simplement la laideur (les pauvres !). Il donne aussi  l’image d’objets de forme écrasée, ou bas sur pattes comme ces crapauds, fauteuils capitonnés bas parus à partir du XIXe siècle de ce style :Photo du site La Redoute

En cuisine, on prépare des morceaux de viande « à la crapaudine » en les battant,  les aplatissant (pauvres animaux, maltraités encore après leur mort !) pour leur donner une allure de… crapaud.

Cet animal jadis si commun a aussi donné son nom à un drôle de sac… à la forme aplatie quand on le pose ! C’est un modèle ancien de nos campagnes, appelé crapaudine, oublié puis reparu. Ma grand-mère en avait un en « tapisserie », c’est-à-dire brodé au demi-point. Il figurait par ailleurs dans un livre d’origine japonaise traduit en français et édité par LTA en 1995 :

Cela ne m’étonne pas qu’il ait plu aux Japonaises, il est dans l’esprit des Furoshiki, ces carrés de tissus, savamment pliés et noués de maintes façons afin de transporter ou offrir des objets.

Affiche japonaise rappelant l’Art du Furoshiki qui a failli disparaître. Le Gouvernement veut promouvoir cette pratique afin de lutter contre les sacs en plastique… et cela fonctionne ! Les magasins vendent de nouveau de nombreux furoshiki.

Pourquoi ce rapprochement avec les furoshiki ? Parce que sac crapaudine et furoshiki ont une base commune : un simple carré de tissu. Voici ma chère crapaudine qui me suit partout :

Sur cette photo elle n’est pas du tout écrasée car elle contient des petites affaires de couture ! Vous souhaitez faire la vôtre ? Prenez un carré de tissu (le mien mesure 60 cm de côté), faites des plis plats ou des fronces sur 2 côtés opposés pour que ces côtés ne fassent plus que la moitié (30 cm pour moi), ajoutez une bande de bordure pour fixer l’ensemble (pensez à glisser une attache pour fermer). Ensuite faites de même avec les deux autres côtés. Cette fois-ci la bande de bordure se prolongera afin de faire aussi les anses. Je ne développe pas ces explications car il y en a de nombreuses, en français, en passant par Google (demandez : sac crapaudine), vous avez même sur un site une fiche d’explications pour 12€ (!!!).

Naturellement, ce carré peut être un tissu d’un seul tenant ou un patchwork : ce modèle très facile est idéal pour avoir un sac à ouvrages très personnalisé ! Quant au tissu qui compose ma crapaudine, patience, je vous en parlerai en février… et j’essaierai d’en faire une plus jolie photo !

-=-=-=-

Publicités

15 commentaires sur “Une Crapaudine

  1. Faudra patienter jusqu’à février pour avoir plus de précisions sur le tissu de ta jolie crapaudine! mais comme c’est pas loin, je peux le faire !
    Merci Katell pour cet article richement documenté.Sont pas assez nombreux mes crapauds pour la quantité d’escargots qui envahissent mon potager la nuit venue.
    Bises

    J'aime

    1. Ah-ha, tu m’as démasquée, oui c’est très improvisé ! Je ne voulais pas laisser dormir mon blog trop longtemps tandis que je suis en train de préparer ma fiche sur les Moulins de la Ruche. Comme j’ai eu des compliments le week-end dernier sur ce sac, j’ai eu l’idée de vous conter l’histoire de la crapaudine !

      J'aime

  2. OH que ça me plait, ça a l’air très simple!
    Je vais me lancer peut-être avec des appliqués?
    Nous avons des crapauds chez nous, dans le jardin (bio) et dans la cave, au frais 😉
    Et l’été si nous laissons la cuisine ouverte, ils rentrent à la maison, là j’aime moins !
    Belle et douce journée!

    J'aime

    1. Evidemment… Nous ce sont les lézards qui rentrent tout le temps l’été ! Ouste dehors, à chacun son territoire, non mais !!

      OUI, c’est très simple, tu prépares un carré avec tes appliqués puis tu suis un des tutos en ligne. Fais juste attention de la position des appliqués, afin qu’ils ne soient pas dans le creux d’un pli mais au contraire bien en vue. Bon ouvrage Mickaëla !

      J'aime

  3. Merci Katell, ton sac c’est très sympa, on dirait du confetti, je vais essayer d’en faire un (j’adore les sacs!)et pour l’histoire bio des crapauds…les pauvres, ils sont bien utiles et pourtant on voit de moins en moins.
    Merci pour l’affiche de L’art de Furoshiki, bonne initiative de nos lointaines voisines!

    bonne journée!

    J'aime

  4. j’ai fait pour ma petite fille (3 ans) une baguette de fée (sur mon blog) et je lui ai expliqué que s’il elle faisait « abracadabra » son « pépi » se transformerait soit en crapaud soit en prince charmant. Quand plus personne ne s’est occupé d’elle je l’ai vu faire « psit, psit » en direction du grand père…..mais ça n’a pas marché !
    c’était une petite histoire par rapport a la crapaudine.
    je ne sais pas si ça marche pour elle ?

    J'aime

  5. J’aime beaucoup les sacs « Furoshiki ». je les utilise pour mes emplettes et pour stocker mes pelotes de laine…. et ton sac « crapaudine » est aussi bien tentant ; j’aimerais prendre le temps de m’en coudre un *-)

    J'aime

  6. Un très joli sac et qui doit remplacer avantageusement ces affreux sacs plastique, nous devrions nous inspirer des japonaises, leurs façons de plier les tissus sont ingénieuses. Bonne soirée.

    J'aime

  7. Il est très sympa ton sac, je comprend qu’il ait du succès. Il y a une mare près de chez moi avec beaucoup de crapauds, qui viennent de temps en temps nous rendre visite. Dans le jardin j’adore, mais dans la maison j’apprécie moins.
    Bonne fin de semaine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s