Les Moulins de la Ruche !

Le jour est venu ! Dès aujourd’hui, vous allez pouvoir commencer à fouiller dans vos tissus, tracer votre gabarit… et pourquoi pas déjà coudre vos premiers Moulins ! Je vous avais déjà alléchées (voir ici , aussi ici et ) à la perspective de cet atelier en ligne ; Béatrice et moi-même vous proposons cet ouvrage, nous n’avons pas inventé le bloc mais nous avons rapproché plusieurs modèles afin de vous donner le choix entre plusieurs tailles et surtout plusieurs placements de tissus. Pour vous permettre de commencer sereinement, tout est décrit pour les débutantes. C’est long, technique, mais vous aurez l’assurance de réussir vos blocs.

C’est parti pour les Moulins de la Ruche (MDLR pour les intimes) !

Les Moulins de Béatrice (Une Aiguille dans une Botte de Foin) avec un « Honey Bun », ligne Aviary de 3 Sisters,  Moda. Ce modèle est directement inspiré de Crackling Palms de Carrie Nelson (voir ci-dessous).

Présentation des modèles qui nous ont inspirées

Le bloc est une répétition de 4 modules semblables, très faciles à coudre : 2 rectangles simples et un rectangle bicolore coupé en son milieu à 45°. C’est cette partie qui nécessitera un gabarit si vous suivez ma façon de faire, car d’autres quilteuses préfèrent d’autres méthodes de coupe. Ces MDLR ont été inspirés  par :

– un modèle de Françoise Rey, du Petit Comptoir à Toulouse, dont le modèle fut édité par Quiltmania (n° 37). Avec ses tissus japonais il a eu un succès considérable. Lorsque je me réfèrerai à ce modèle en particulier, je mettrai QM (= QuiltMania)

Indigo Blues, devenu un grand Classique !

– deux modèles du livre A Touch of Rosie (Ed. Leisure Arts, 2010), l’un en couleurs vives, aux blocs montés sur la pointe et l’autre en pastel monté droit. Pour ce modèle, je mettrai Rosie !

– et dans la blogosphère française, j’ai vu récemment ce modèle traité encore différemment chez Cocopatch : il s’agissait là d’un ouvrage proposé par Magic Patch (Pop Corn d’Elly Prins). Elle m’a très gentiment offert cette photo de son ouvrage qu’elle va transformer en Quillow (quilt plié dans une poche cousue au dos et qui devient une sorte de taie d’oreiller : voir cette vidéo que j’adore !). Voici son top en tessellation (= les blocs s’imbriquent) :

Magnifique modèle en tessellations de Cocopatch, merci de nous offrir cette photo Coco ! Ces beaux tissus sont de la gamme Fusion de Kaufmann, où vous avez 85 nuances à votre disposition !

Enthousiasmant tout ça, n’est-ce pas ? Leur montage était expliqué différemment mais le résultat est le même. C’est justement une variante en tessellation ce que j’ai moi-même commencé spontanément avec mon Jelly Roll. L’accumulation de ces exemples vous donne déjà des idées des variantes possibles…

Je m’étais inspirée du modèle QM en variant les tissus clairs, cela donne une tessellation proche du modèle suivi par Cocopatch !  Tissus de Blackbird Designs, acheté en Jelly Roll (bandes prédécoupées de 2 1/2 inch)

Choisir la taille de son bloc

Je vous propose quatre tailles de bloc : 12 cm, 18 cm, 24 cm ou 30 cm. Pourquoi ? Ce sont des multiples de 6 qui vous faciliteront les mesures.

  • 12 cm : les bandes de base pour coudre le bloc seront coupées à 3,5 cm de hauteur. Ce sera mini !
  • 18 cm : les bandes de base pour coudre le bloc seront coupées à 4,5 cm de hauteur.
  • 24 cm : les bandes de base pour coudre le bloc seront coupées à 5,5 cm de hauteur.
  • 30 cm : les bandes de base pour coudre le bloc seront coupées à 6,5 cm de hauteur. Ce sera grand et vite fait !

Avec des coupes commerciales de Moda, il vous faut un seul paquet de Honey Bun (bandes de 1  inch 1/2 de haut qui fera un bloc d’environ 15 cm) ou de Jelly Roll (bandes de 2  inch 1/2  donnant un bloc de 30 cm environ) pour 25 moulins. Mêmes explications générales !

Préparer le gabarit

Voici un schéma pour vous aider à dessiner l’unique gabarit que je vous recommande de préparer ; les autres coupes se feront directement avec la règle et le cutter. Ce gabarit facilitera la position de la règle pour couper la diagonale. C’est un gabarit avec marges de couture de 0,75 cm incluses.

Vous pouvez agrandir la photo en cliquant dessus.

Coupe

Pour un bloc, il vous faudra de 2 à 5 tissus différents (voir ci-dessous). Pour ces explications, je choisis l’option de deux tissus. Il faudra couper, dans chacun des deux tissus :

  • A – 4 rectangles de : 3,5 x 7,5 cm (pour bloc de 12 cm), 4,5 x 10,5 cm (pour bloc de 18 cm), 5,5 x 13,5 cm (pour bloc de 24 cm), 6,5 x 16,5 cm (pour bloc de 30 cm)
  • B – 2 rectangles de : 3,5 x 9,5 cm (bloc de 12), 4,5 x 12,5 cm (18),  5,5 x 15,5 cm (24),  6,5 x 18,5 cm (30) pour faire les rectangles bicolores. Cela vous fera les 4 pièces de la forme du gabarit. Pour faire la bonne découpe au milieu à 45°, je vous conseille d’utiliser le gabarit correspondant à la taille du bloc que vous avez choisi (voir ci-dessus).

Voyez ici comment je positionne la règle et le gabarit sur le rectangle B pour couper en diagonale :

Position pour une droitière (je me suis forcée à réfléchir un peu, moi la gauchère !)

Observez l’alignement du trait à 45° de la règle le long du bord du tissu.

Le gabarit est sous la règle. On peut tout aussi bien le mettre à l’opposé, les côtés étant les mêmes en tête bêche.

Un rectangle donnera deux pièces de la même couleur, à assembler ensuite chacune avec l’autre tissu. Important : ayez toujours votre gabarit dans le même sens (la même face visible) et vos tissus endroit visible. Vous pouvez superposer les rectangles pour les couper ensemble, mais pas plier la même bande en 2, sinon une coupe sera dans le mauvais sens !

A savoir qu’avec le modèle « 30 cm », une bande de tissu de 6,5 cm coupé de lisière à lisière est suffisante par couleur, mais il n’y a pas de reste, pour la bordure par exemple.

Couture

La seule couture demandant de l’attention est celle-ci :

On doit bien superposer endroit contre endroit en laisant dépasser un petit triangle. Celui-ci finit exactement où commence la couture ! Il mesure donc 0,7 cm le long de l’autre pièce. Vous pouvez utiliser une mini-règle pour vérifier, ou bien préparer tout simplement un carton fin en témoin de marge. Très vite, vous aurez l’oeil !

Le tissu de dessous est le tissu du moulin central.

Ici, j’ai  marqué exceptionnellement le trait de couture pour montrer qu’on part du creux entre les 2 tissus et on arrivera au creux du bas. Ces bandes sont coupées en zig-zag car ce sont des bandes prédécoupées de « Jelly Roll » (kit de tissus préparé par Moda).

Le reste est tout simple : on coud chaque élément pour faire quatre pavés à assembler ensuite entre eux comme sur la photo du bloc ci-dessous. Il faut privilégier l’alignement des pièces côté centre, afin de pouvoir ensuite bien équerrer l’extérieur de bloc sans trop perdre en taille. Privilégiez aussi la couture organisée à la chaine, cela va vite et on se trompe moins !

Vous pouvez aussi agrandir la photo de QM au-dessus, la page de droite comporte un schéma très clair (et une autre manière d’assembler la pièce centrale, sans gabarit !).

Faites autant de blocs que vous le souhaitez ! Je peux juste vous dire qu’un nombre impair de blocs par rangée est très flatteur.

Options de couleurs et de tissus

C’est là que vous pouvez vous amuser et créer, les variantes sont infinies ! Voyons quelques possibilités :

* Faites un quilt bicolore : chaque moulin au centre du bloc est rouge par exemple, les tissus tout autour sont écru. Succès assuré !

* Les moulins centraux sont d’une couleur qui variera d’un bloc à l’autre, le tissu de fond reste le même. C’est l’idée du modèle de QM, qui a raffiné son quilt avec un carré central de fond plus clair. Les Abeilles Simone et Christiane l’ont commencé ainsi :

* Chaque moulin central a sa couleur et on veut faire une tessellation : les couleurs du fond varient à chaque coin et se retrouveront dans les blocs juxtaposés : c’est le cas du bloc bleu/blanc-beige au-dessus ou le modèle de Cocopatch.

* Plus « scrappy », plus audacieux, plus libre : l’idée chez Rosie, suivie par Béatrice, de choisir deux tissus, faire un bloc avec eux, sans se préoccuper de ce qui le côtoiera ! En couleurs pastel, le résultat reste doux, mais en couleurs vives cela donne un résultat très dynamique ! C’est la bonne occasion de se jeter sur son sac de chutes et de réaliser un quilt rempli de souvenirs. Au montage des blocs, on veillera juste à ne pas laisser deux tissus identiques l’un à côté de l’autre. Si on ne se soucie même plus de mettre toujours au même endroit clair et foncé, cela donne beaucoup de charme !

* Encore plus scrappy : faire de toutes vos chutes 2 paquets, un clair et un foncé. En faire des bandes et piocher sans choisir, juste en respectant la position clair/foncé ! Cela vous fera un effet de ce genre :

Quand je vous disais qu’il y avait maintes possibilités !… Et n’oubliez pas que vous pouvez créer, encore et toujours, d’autres variantes…

Montage des blocs

Vous allez équerrer vos carrés. Ne vous inquiétez pas si vous devez les couper un peu plus petits que prévu, cela ne se remarquera pas. L’essentiel est que tous soient de la même dimension avant l’assemblage.

Le plus évident est de monter ces MDLR par rangées horizontales. Ce ne sera pas au hasard si vous avez l’option « tessellation », mais beaucoup plus spontané si vous l’avez fait « scrappy » comme Béatrice et Rosie. Mais vous pouvez aussi les monter sur la pointe, il vous faudra alors calculer les triangles manquant en bout de rangée.

Bordure

Faites des essais ! La bordure de Béatrice et Rosie est superbe et permet d’utiliser tous les restes de bandes. Pour ma part, ce sera un tissu marine de la même ligne Blackbird Designs qui finira le mien. En effet, je n’ai pas de restes 😉  🙂

-=-=-=-

Alors, allez-vous succomber au charme de ces Moulins de la Ruche ?

J’ai choisi de me pacser avec Béatrice pour vous présenter ce modèle car nous avions déjà fort bien fonctionné lors de l’aventure des crumb quilts ! Cet article est donc conjointement présenté sur nos deux blogs. Nous souhaitons voir l’avancement de vos Moulins de la Ruche et allons donc ouvrir un groupe Flickr. Kesako ? C’est la possibilité de regrouper toutes nos photos dans une sorte d’album. Pour cela, vous devez vous inscrire à Yahoo avec un identifiant (un nom) et un mot de passe. C’est gratuit. Nous pourrons ainsi partager l’avancement de nos moulins, mettre des commentaires… Tout le monde pourra voir vos photos mais personne ne pourra les enregistrer, copier ou imprimer, c’est la particularité de Flickr. Nous vous reparlerons de ce groupe Flickr dès qu’il fonctionnera,  en fin de semaine sans doute !

Béatrice et moi-même espérons que vous serez nombreuses à apprécier cette proposition, vous pouvez vous amuser seule ou en groupes à faire ces MDLR et dites-nous, chez l’une ou l’autre, ce que vous pensez de ce petit atelier en ligne. Notre récompense sera de voir vos Moulins de la Ruche avancer sur Flickr, sur vos blogs ou les prochaines expositions !

-=-=-=-

Publicités

22 réflexions sur « Les Moulins de la Ruche ! »

  1. quel superbe modèle ! Et quel tuto ! Félicitations ! Merci M’dame !
    Babouchka Maryvonne (Stoumont – Belgique)

    J'aime

  2. Bravo Katell et Bea pour la clarté de vos explications et pour la recherche, et c’est parti, je vais le faire machine, au club il y a une qui vient de commencer le modèle QM à la main avec tissus japonais. Bonne journée à vous
    Bises Bretonnes

    J'aime

  3. Superbe et cela donne envie d’essayer…. je réfléchis encore car j’ai tellement d’ouvrage que je veux terminer….. mais c’est parfois dur de résister….

    J'aime

  4. Merci katell pour tout ton travail de recherche ,
    tout est bien expliqué et la tentation est grande ! J’ai déjà plusieurs ouvrages commencés, on verra si je résiste !!!!!!

    J'aime

  5. Bonjour Katell
    Merci pour toutes ces explications détaillées et ces modèles très variés ! C’est parti pour les moulins de la ruche !!!
    bises

    J'aime

  6. Très beau projet qui donne envie ! L’idée de voir la progression de chacune est très stimulante! J’ai pas mal de chutes du dernier projet Civil War je garde cette idée pour les utiliser!
    Bonne journée
    Martine

    J'aime

    1. Merci pour vos premiers commentaires si rassurants, j’avais peur que vous soyiez déçues ! Je voudrais insister sur le fait que le modèle est très facile (pas de « piège » de concordance de coutures par exemple) et rapide si on s’organise en coupant en série et cousant à la chaine.
      Mon souhait est de séduire des quilteuses de tous niveaux avec cet atelier en ligne.
      Bientôt, ouverture par Béatrice du groupe Flickr, nous espérons vous y retrouver nombreuses !

      J'aime

  7. Merci beaucoup Katell pour ce modèle avec tous les détails si bien expliqués….on a bien envie de succomber. A plus tard chez flickr.
    Très bonne journée à toutes les abeilles
    FranceA (gauchère aussi)

    J'aime

    1. Il me semble que parmi les quilteuses, il y a bien plus de 10% de gauchères !
      Une des Abeilles s’intéresse particulièrement aux étoiles plumetées, elle va peut-être te contacter, ou alors elle a déjà trouvé ses réponses dans ton blog…
      A bientôt France !

      J'aime

  8. Merci beaucoup pour ce tuto. Je l’enregistre pour un peu plus tard car j’ai un projet en cours actuellement mais j’aimerais beaucoup le réaliser car ce modèle est très joli (en particulier celui avec les tissus japonais). Bon week-end.

    J'aime

  9. j’ai acheté les tissus bleus de Blackbirds design mais pas trouvé en jelly rolls. j’ai donc pris en fat quarters.
    petite question: j’ai 9 morceaux différents, combien de fois dois je couper les rectangles A et B ds chaque?? je débute un peu ,votre aide est précieuse. Merci

    J'aime

    1. Je vais essayer de répondre simplement : pour faire le même modèle que moi en Blackbird Designs, il faut à chaque fois 4 triangles A et 2 triangles B (qui seront coupés en suivant le gabarit) par moulin. Ceci est vrai aussi bien pour les tissus clairs que foncés, sauf pour les tissus clairs près de la bordure ( 2 + 1). Je ne sais pas combien de moulins on peut couper dans un fat quarter… S’il vous en manque, allez dans un magasin avec vos tissus, vous serez conseillée pour compléter avec des tissus d’ambiance et de tons compatibles. Avez-vous un bon mélange de tissus clairs et foncés ?
      De tout coeur, bons moulins !
      Et si je n’ai pas bien répondu à vos questions, revenez vers moi ou vers Béatrice.

      J'aime

  10. un grand merci j’ai succombé!! en rouge et en tesselation , le + dur est de trouver beaucoup de rouge….un futur dessus de lit pour le » bureau-chambre d’amis » de mon grand chéri
    i

    J'aime

  11. Bravo ce que vous faite est extraordinaire. Un jour je me promet de faire ce modèle car il est génial puis vous l’expliquer à merveille.
    Je me présente je me nomme Ann, je suis une jeune femme de 35 ans qui n’a plus le doit de travailler question santé, alors je me suis mise à la couture. Je suis entrer dans la Quilt de Rawdon puis j’ai partie le projet Ste-Justine pour les enfant malade, Le projet compte 2 départements de 30 enfants chacuns, le premier les bébés ou que tout les membre de la Quilt de Rawdon faisons des petites courte pointe environ 25 » X 30 ». Mais pour l’autre département il peut avoir des enfants de 2 ans @ 18 ans, alors nous avons pensées tous ensemble au Quillow, mais nous ne trouvons pas de bonne explication claire pour pouvoir en faire. Si cela vous intéresse vous pouvez aller sur facebook à l’adresse artisanat-libellule vous allez pouvoir voir mes {Ann} travaux jusqu’à maintenant. Il ne faut pas oublier que j’ai commencer à coudre seulement depuis janvier 2011.
    Ma demande aujourd’hui est; Es-ce que vous, vous pouvons m’informez ou peut-être procurer ces explication svp?
    En vous remercient de l’attention que vous porterez à ce message, veuillez, agréer, Madame, mes salutations des plus distinguées.

    Ann Brazeau

    J'aime

    1. Chère Ann, merci pour votre confiance ! Un quillow est tout simplement un quilt sur lequel on a cousu au dos un carré de tissu sur 3 côtés (celui qui est vers le centre n’est pas cousu), on plie le quilt et on le rentre dans la poche, comme un oreiller dans sa taie. De nombreux tutos sont disponibles via google. En français ici par exemple : http://boutsdechiffons.logipatch.com/quillow.htm
      ou en anglais ici par exemple :
      http://www.capitalquilts.com/freeproject/makeaquillow.pdf
      Vous en trouverez beaucoup d’autres !
      Bon courage et bonne continuation,
      Katell

      J'aime

      1. Merci beaucoup Madame Katell, puis comment promis des que mon projet est terminé je fais modèle car il m’attire beaucoup et je vous en fait parvenir une photo. merci encore
        Ann

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s