Pentagone

Dans le monde des blocs de patchwork, la géométrie est au service de la représentation de la Nature ou de symboles… mais le choix est raisonné par l’accessibilité du dessin. Les angles droits et à 45° font partie du quotidien de la quilteuse et se dessinent sur un simple papier quadrillé. Le « monde de l’hexagone », avec ses angles à 60°, ses losanges à 30° pour monter des cubes ou des étoiles à six branches, sont également connus.

En revanche, même si la grande majorité des fleurs que nous cotoyons sont à 5 pétales*, elles ne figurent que rarement en bloc piécé.  C’est pourtant spontanément le nombre de pétales qu’un enfant dessine souvent pour une fleur, son cerveau ayant probablement enregistré cette harmonie dans la Nature. C’est d’ailleurs bientôt la Fête du Printemps au Japon, célébrée chaque année au moment de l’éclosion des pruniers ornementaux (Sakura) à cinq pétales.

Dans les blocs de patchwork traditionnels, sont privilégiées des fleurs qui ne sont pas liées au nombre 5, comme le cornouiller et ses quatre pétales, les tulipes stylisées…

De même, les étoiles à cinq branches, si prisées en politique, religion ou décoration, se font rares en patchwork !

Quilt avec des étoiles à 5 branches, dans le pur style country, photographié dans ce livre de Laurie Simpson. C’est un modèle relativement rare. Les étoiles piécées en patchwork sont plus souvent à 4, 6 ou 8 branches.

Ce désamour vient bien sûr des difficultés géométriques. En s’intéressant aux figures géométriques à cinq branches ou angles, on se plonge dans les recherches séculaires du Nombre d’Or et de l’Harmonie comme l’exprimèrent Vitruve puis Leonard de Vinci dans cette représentation de l’Homme inscrit dans un pentacle (étoile à 5 branches dans un cercle) :

Avec sa racine grecque pent- qui dévoile le chiffre cinq, le pentagone est un polygone à 5 côtés. Si on veut imbriquer des pentagones, il faut qu’ils soient irréguliers avec 2 angles droits, cela donne par exemple « le pavage du Caire ».

 Et si on pose à plat des pentagones aux côtés égaux, il y a des trous comblés par des triangles :

Mosaïque dans la Mosquée du Vendredi à Ispahan.

A moins de réunir des pentagones côté par côté, quoiqu’il advienne, cela donne alors… une balle ! Magie de la géométrie…

Balle du Printemps, avec des décos encourageant le printemps à arriver bien vite !

Pour faire une balle, vous aurez besoin de 12 pentagones (en rouge). Pour le plaisir, remarquez que le centre de l’étoile est aussi un pentagone dans lequel on pourrait bien redessiner une autre étoile…

-=-=-=-

*les Rosacées : la plupart de nos arbres fruitiers, de très nombreux arbustes d’ornement, et nos roses issues de l’églantier, voir ici ainsi que d’autres fleurs à 5 pétales ici.

Publicités

20 réflexions sur « Pentagone »

    1. Dans les maths, je n’aimais QUE la géométrie… d’où ma fascination pour les blocs piécés peut-être ! Mais il faut, bien sûr, que ce soit enseigné avec pédagogie et passion… Je devais avoir un bon prof en 4e !

      J'aime

  1. c toujours bien , une piqûre de rappel!! Merci et c si joliment exprimé et imagé que l’on pourrait avoir une envie subite de retourner en cours de maths

    J'aime

  2. un grand merci pour cette piqure de rappel . Ton article ( comme tous les autres auxquels je n’ai pas toujours le temps de répondre ) est admirable de pédagogie et toujours avec un petit rappel culturel BRAVO …. J’adore . Et ce que j’aime surtout c’est la grandeur d’âme qui te fait partager tout ce savoir avec les fidèles de ton blog .

    Ton article m’a fait repensé que j’avais acheté il y a quelques temps déjà un petit livre de Jinny Bayer  » patchwork Puzzle Balls » (en Anglais mais on s’y retrouve facilement.). On y trouve tout un tas d’idées sur les balles . Du coup j’ai fait prendre l’air à mon livre ….
    Pour revenir à ton idée de moulins proposés en début d’année ( et que je n’ai pas encore mis en route mais cela ne saurait tarder) je vais l’appliquer à la réalisation de baby quilt .
    Bises à +
    Annick

    J'aime

  3. De l’utilité de la géométrie… Si on me l’avait enseignée sous cet angle, j’y aurais sans doute trouvé quelque intérêt ! 😉
    Merci pour cet article, Katell !

    J'aime

  4. Très bel article Katell! (comme d’hab!)C’est vrai que le pentagone n’est pas très vu dans le quilts et pourtant on le trouve partout dans la nature! à regarder avec attention, elle est une des meilleures enseignantes!

    Patricia

    J'aime

  5. Ton article est joliment rédigé pour amener à la géométrie, en pensant fleurs on passe à la géométrie. Dans la nature il y a une foule de choses qui entrent dans la géométrie.
    Comme le hasard fait bien les choses, cette semaine nous avons parlé cubes dans notre club, toujours la géométrie.

    J'aime

  6. Même les réfractaires, comme moi,à tout ce qui est trop mathématique trouve un vrai plaisir à te lire ! Le lien entre la nature et la géométrie ne peut que m’enchanter ! Merci Katell et merci pour ta visite chez moi.

    J'aime

  7. Je ne découvre ton article que maintenant… très intéressant! J’ai une préférence moi aussi pour les blocs piécés, je n’avais jamais fait le rapprochement avec le fait que j’adorais les maths et surtout la géométrie! Je suis nulle en dessin « à main levée » et il me faut toujours un peu de symétrie.
    M’autorises-tu à faire un rappel de cet article sur mon propre blog (par un lien tout simplement)???

    J'aime

  8. Oui, pas facile, la géométrie sur base d’un pentagone. Je m’y suis essayée et je dois dire que j’ai renoncé… scathcoutures.wordpress.com/2015/03/21/triangles-dor-et-dargent-suite-et-fin/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s