Des Amish en Delaware

Le Delaware est le 2e plus petit état des USA et fait partie de la mosaïque historique du Nord-est, c’est la première ex-colonie à avoir ratifié la constitution des Etats-Unis. Ce territoire longe la côte ouest de l’estuaire du fleuve Delaware.
Les plus anciens bâtiments témoignent de l’établissement des Hollandais, puis des Suédois et des Anglais sur cette côte ; les premiers colons aux noms connus par tous les Américains vivèrent sur ce territoire : Peter Minuit, Peter Stuyvesant, William Penn… Dans ce contexte historique, c’est tout  logiquement qu’une communauté Amish vit dans cet Etat limitrophe de la Pennsylvanie, là où se trouve encore le plus grand nombre de fermes Amish.

Photo idyllique de la campagne du Delaware (du blog Amish America)

C’est Bonnie Hunter de Quiltville qui m’a donné envie de vous faire voyager vers cette communauté, elle qui vient de la traverser en fin de journée… Allez voir son reportage ici !

Nous sommes nombreuses à être fascinées par les Amish, avec une vraie attraction/répulsion envers leur mode de vie et leurs croyances, l’envie d’une vie « simple et vraie » mais le refus par exemple, d’une condition féminine si rétrograde… Selon le blog Amish America toujours très bien documenté, la communauté du Delaware se réduit non en raison d’une désaffection des jeunes, mais à cause de la pression immobilière ! Leurs terrains, près de la ville de Dover, sont si convoités que tous les ans de nombreux Amish vendent leur ferme pour s’installer dans une autre communauté, souvent en Virginie ou au Kentucky. Ceux qui restent développent de plus en plus un métier autre que celui de la ferme, comme par exemple celui de menuisier : la demande de beaux meubles traditionnels et fonctionnels est en forte augmentation.

 

Et bien sûr, les femmes cousent de superbes quilts qu’elles vendent aux touristes !

-=-=-=-

Si le monde Amish vous intéresse, je relaie l’information trouvée sur le forum France-Patchwork :

Demain mardi 24 avril sur France 5, deux reportages :
– 20h35 : Révolte chez les Amish
– 21h30 : Quitter les Amish
Simple info relayée, je n’ai aucune idée de la teneur de ces émissions !

Merci de me lire aussi fidèlement,

Katell, Quilteuse Forever

-=-

Site de Jacques et Catherine Légeret, spécialistes francophones des Amish : http://www.quiltsamish.com/

Publicités

12 commentaires sur “Des Amish en Delaware

  1. Il y a eu une expo de la collection de quilts amish de Jacques Legeret l’an dernier au Centre Européen du Patchwork à Sallèles d’Aude. Mais quand j’y suis allée, le Centre étaIt fermé….J’ai vraiment regretté d’avoir raté cette expo. C’est vrai que la culture amish est fascinante par certains côtés. Je serai, moi aussi, devant mon poste demain soir !
    Merci pour l’info !

    J'aime

  2. Le monde Amish est vraiment fascinant. Nous aurions peut être du mal à vivre comme eux mais par certains côtés, nous pouvons aussi nous en inspirer dans la vie de tous les jours et nos relations aux autres. Et face à leurs superbes quilts, comment rester insensibles. Belle journée.

    J'aime

  3. Merci Katell pour toute cette merveilleuse information ! Tes articles, si bien documentés, sont toujours une source d’inspiration et apprentissage !
    J’ai vu les reportages hier soir, le premier je l’avais déjà vu, le 2° très intéressant aussi.
    Je crois qu’il ne faut pas idéaliser, mais plutôt regarder les attitudes positives de cette communauté, et ne pas oublier que personne, ni aucun endroit sur terre est parfait, chacun fait de son mieux. Apprendre à être flexible envers les autres et accepter les différences c’est peut-être le chemin pour avoir un monde meilleur !
    Bonne journée !
    Patricia

    J'aime

    1. Merci Patricia pour ta réaction aux reportages. Difficile de le voir dans beaucoup de foyers en raison du football sur une autre chaine ! On peut aller sur le site « France 5 » pour le visionner sur ordinateur.
      On voit bien les grosses failles du système Amish, la nécessité absolue d’accepter toutes les composantes sous peine d’excommunication.
      Sans parler de la religion, ce qui me dérange le plus est le refus de laisser les enfants avoir plus d’éducation que le strict nécessaire pour leur vie de bon Amish.
      A chacun de trouver la meilleure façon de vivre pour soi-même et s’approcher le plus possible de son idéal ; les Amish n’ont pas de choix, sinon celui de ne plus être Amish…

      J'aime

  4. commentaires forts justes des unes et des autres. J’ai regardé moi aussi ces deux documentaires d’ailleurs je ne manque aucun document concernant ces communautés.Leur mode de vie est étrange à nos yeux mais il apporte un témoignage qui nous renvoie à une réflexion sur les déviances de notre civilisation du 21è siècle en occident.Les Amish nous ont permis de retrouver les techniques et l’esprit du patchwork, ils nous permettront peut être aussi un retour à un mode de vie plus économique, plus écologique, moins polluant avec plus de respect d’autrui en évitant bien sûr de tomber dans les travers de leur vie trop stricte ( parfois sans raison objective au prétexte de ne pas faire preuve de vanité ). Mais je te rejoins totalement en souhaitant à chacun(e) de trouver la meilleure façon de vivre pour soi-même avec les autres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s