Diamonds en Bretagne

J’ai le privilège d’avoir beaucoup d’Abeilles quilteuses autour de moi, nous nous réunissons le vendredi dans l’ouest toulousain et chacune peut prendre l’espace de ce blog pour s’exprimer. Aujourd’hui, c’est Chantal qui nous raconte toute l’histoire de son quilt « Diamonds » (ce qui signifie Losanges en anglais). Un bel exemple !
Katell

 

Tout commence par une envie d’offrir un cadeau à des amis…
Lorsque, début 2011, ils émettent l’idée d’un patchwork mural pour habiller le salon de leur maison de vacances en Bretagne, je saute sur l’occasion.
J’envoie des photos de mes précédentes réalisations pour donner des idées, ainsi que d’autres modèles piochés tous azimuts , en précisant que je peux adapter tant les couleurs que les motifs…Reste à attendre le choix de nos amis !


Au cours de l’été, ils partent visiter New-York. Je leur transmets, à tout hasard, l’adresse de l’unique magasin de patch de Manhattan (merci Katell !). Et malgré le programme touristique chargé, ils prennent le temps d’y entrer.
Leurs yeux sont immédiatement attirés par un quilt exposé dans le magasin. Mais non, il n’est pas à vendre ! En revanche, ils peuvent acheter le patron (Diamond, Diamonds and More Diamonds de Viv Smith) ainsi que les tissus. Un grand choix leur est offert dans la boutique… Une quinzaine de tissus batik sont choisis et puis traversent l’Atlantique au retour.

En septembre, lorsque je reçois le petit paquet, mon impatience est aussi grande que la surprise de découvrir un patron avec des losanges. Motif que je n’avais jamais travaillé jusqu’alors…
Un vrai défi s’offre à moi . Et devant l’ampleur de la tache,  les consignes d’un patron à respecter (ce que je n’avais jamais fait) et l’utilisation des tissus venant d’outre-Atlantique, je réalise que je n’ai pas droit à l’erreur.

Cependant, j’aime les défis en couture. Je me lance dans l’aventure avec passion.

Après les vérifications d’usage pour un travail géométrique, en particulier, le parallélisme des losanges et  la largeur des bandes intermédiaires, je réalise deux essais avec des tissus « brouillons » pour décortiquer la technique que le patron me propose de suivre.
Tout s’enchaîne assez vite ensuite, les losanges sont coupés, ainsi que les bandes colorées.  Mon mur se recouvre petit à petit de couleurs à associer pour faire ressortir les contrastes. Le défi est bien là. J’utilise mon appareil photos avec l’option N&B pour bien voir les valeurs de chaque tissu :

 

Un vrai travail de peintre sur le mur de ma chambre/atelier ! 

J’ai juste assez de tissu, je ne dois pas faire d’erreur de coupe. Cela ajoute un peu de piment à l’affaire…et m’oblige à être hyper concentrée !
Cela prend forme. Je m’habitue aux couleurs, je joue avec… 

Vient ensuite la coupe des bandes noires, le tissu noir provenant d’un drap neuf de belle qualité. Les grands losanges sont entourés d’une bande noire.   

                 

A la maison, chacun vient donner son avis, plisse les yeux pour voir les couleurs avec ce «filtre» naturel.

C’est la danse des losanges sur le mur…A chaque déplacement d’un losange, c’est l’équilibre de l’ensemble qui est bouleversé et il faut réfléchir à nouveau…
De nombreuses heures de réflexion, les couleurs qui tournent dans la tête. La nuit, je pense à «mes diamonds»: bleus/rose, jaune/fauve, orange/bordeaux… 

Puis vient le temps des triangles des bords. En droit fil ou dans la trame…? Choix cornélien !!

 

Me voici prête pour les premiers assemblages, qui se déroulent sans problème à condition de ne pas tirer sur les coutures car tout est en biais…n’est-ce pas !
Et chaque losange doit avoir la même taille pour la prochaine étape de l’assemblage des losanges entre eux, puis des bandes entre elles.

Noël 2011, le centre du top est achevé après équerrage et pose de la première bande intermédiaire.
Les futurs heureux propriétaires l’aperçoivent, ils sont ravis. Je n’ose pas trop dire que le plus dur reste à faire…En effet, il ne me reste que des petits morceaux de chaque tissus et je dois maintenant couper les losanges de la bande extérieure… Le défi continue…
Mais ce travail de précision me passionne ! 

 

Mi-janvier 2012, fin du top ! Je suis heureuse du résultat. 

 Il va falloir maintenant passer concrètement à l’étape suivante à laquelle je réfléchis depuis des mois : le matelassage !
Ah !! le dessin du quilting, éternel problème ! (Suis-je la seule !?)

Je voudrais un dessin simple mais néanmoins beau, existant mais invisible (car j’ai trop peur de gâcher les tissus), facile et rapide à réaliser car je suis aussi impatiente que mes amis qu’il soit terminé…  

Je prends trois mois de réflexion. Comme souvent, je cherche conseil auprès des « Abeilles », je fais mille dessins, et j’opte finalement pour un quilting « in the ditch » en fil coloré pour chaque losange central et un quilting visible en fil noir, en légère courbe sur les bandes noires, ce qui donne un peu de mouvement à l’ensemble.

De gentils mots doux à ma valeureuse machine qui donne quelques signes de fatigue (petite précision, elle tourne huit  heures par jour car j’ai de nombreux ouvrages en cours en marge de celui-ci…).

Fin avril 2012, tous les fils sont rentrés, le matelassage est  achevé…Je nage dans une bulle de bonheur!!

Les petites opérations de finition se font dans la joie et la bonne humeur !

Environ 130 heures de travail, coupe, couture, quilting machine, sans oublier les rentrés de fils à la main, le manchon pour le fixer au mur et la broderie sur l’étiquette au dos. C’est sans compter les nombreuses heures où seule la tête travaille… 

 Le 6 mai 2012, j’ai le plaisir d’annoncer que la commande est prête…

Petite photo au soleil de Toulouse avant de l’emballer pour sa livraison !

 Le 8 mai 2012, le quilt (1,65m x 1,95m) traverse la France roulé dans un petit Furoshiki (Tiens donc!) pour trouver sa place dans la maison de Bretagne. Il est à l’honneur!!

Plaisir d’offrir !!

Merci Chantal ! Vous pouvez trouver ici son précédent article.

Publicités

25 commentaires sur “Diamonds en Bretagne

  1. Et comment tu peux être heureuse du résultat !!
    C’est tout simplement magnifique et j’adore le choix de couleurs !
    Bravo et à bientôt

    J'aime

  2. BRAVO Chantal! J’ai vu le travail à différentes etapes et c’est super de le voir fini!!! La bordure est magnifique! et ton texte…digne de faire partie de l’écriture d’un roman! Félicitations!!!
    Patricia

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je vous présente toutes mes félicitations pour ce chef d’oeuvre. La création d’un quilt est toujours une aventure magnifique qui nous fait grandir un peu plus.
    Waliepatchwork78

    J'aime

  4. j’ai oublié de dire que j’ai beaucoup aimé, les commentaires durant tout ce travail du début à l’envoi final
    merci

    J'aime

  5. C’est magnifique l les couleurs intenses, le travail et la réflexion tout azimut ! et le final J’aime beaucoup !

    J'aime

  6. C’est un merveilleux patchwork. Même si tu n’y es pas pour grand chose, les couleurs sont superbes. C’est agréable de te suivre dans ton ouvrage, je me croyais à tes côtés. Tes amis ont bien de la chance d’avoir une fée qui leur réalise un si bel ouvrage. Bravo et à bientôt pour d’autres aventures.

    J'aime

  7. très bel ouvrage…il fait rêver … et quel plaisir d’en lire l’histoire. Une pause de pur bonheur dans ma journée.

    Bises
    Annick

    J'aime

  8. Bravo Chantal ; tes amis doivent être très heureux ! Ta réalisation est tout simplement magnifique ! Et merci de nous avoir fait partager toutes les étapes.

    J'aime

  9. FELICITATIONS! C’est une merveille.
    J’aime beaucoup le coté clair/obscur qui met en valeur tous les coloris des batiks.
    Vos amis doivent être très fiers de vous mais peut-être un petit pincement au coeur pour vous à se séparer de ce trésor…
    Bonne journée

    J'aime

  10. Quel beau témoignage et quelle belle réalisation !
    Ce texte est à envoyer à toutes celles qui sont en panne d’inspiration !

    J'aime

  11. Bravo pour cet ouvrage magnifique, dans des couleurs splendides, j’aime aussi beaucoup la bande extérieure. Je comprend que le choix du motif de matelassage n’a pas été facile à choisir, heureusement que les copines sont là, et elles ont été de très bons conseils. Pour moi aussi ce choix est toujours difficile et j’aime avoir les avis des copines

    J'aime

  12. A lire cet article j’ai eu l’impression de vivre la naissance de ce patch ! magnifique réalisation ! Bravo pour ce blog trés enrichissant.

    J'aime

    1. Merci chères quilteuses de France et d’ailleurs pour vos commentaires. Cela me fait réellement plaisir !
      En effet, un ouvrage nait entre nos mains, on le voit grandir puis il part vivre sa vie ailleurs pour le bonheur de ses nouveaux propriétaires. Pour répondre à Pascale (plus haut), j’ai rarement de difficultés à me séparer des ouvrages achevés. Mon plaisir est dans le toucher des tissus et dans la réalisation…et puis ensuite, il y a toujours les photos !
      A bientôt pour d’autres aventures !
      Au plaisir de vous retrouver dans le blog de Katell qui, nous n’arrêterons jamais de le dire, fait un travail remarquable !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s