L’Assiette de Dresde – Constructions et perspectives

Les premières Assiettes de Dresde qui ont attiré mon regard sont celles-ci,  avec des bords en coquilles :

Dresde Boisseau

Photo tirée du livre « Patchwork et Boutis » de Nicole Boisseau :

Nicole Boisseau

Cette collection de livres  écrits par Nicole Boisseau montre la richesse du patchwork traditionnel américain, le dernier volume y ajoutant la tradition provençale du boutis et du trapunto. Ces trois livres ont été la base d’apprentissage pour nombre d’entre nous, avec leurs explications en français ! Les Assiettes de Dresde piécées en Liberty ont été maintes fois copiées avec bonheur, mais la plupart du temps sans le boutis qui l’orne merveilleusement. Il est presque inutile de préciser que ce travail est exclusivement cousu à la main.

Depuis quelques années, on constate un regain d’intérêt pour les Assiettes, parfois classiquement réinterprétées en tissus taupe pour un nouveau look, plus souvent « réaménagées » et cousues à la machine. Il existe un livre de référence sur ce bloc modernisé de maintes façons :

Anelie Belden

Je vais reprendre ici différents paramètres sur lesquels vous pouvez jouer afin de personnaliser votre maquette : le nombre de tranches et comment dessiner le gabarit, le centre, les bouts de tranches, le piéçage des tranches… et enfin une petite galerie de quilts récents. Tout ceci vous semblera peut-être fastidieux, mais j’essaie de répondre au mieux à vos interrogations !

-=-

 1 – Combien de tranches dans une Assiette de Dresde ?

Selon le modèle, le nombre de tranches varie, les assiettes les plus vues ont 6, 8, 10, 12,16 ou 20 tranches. C’est votre première décision ! Actuellement, le nombre préféré est 20 alors que les antiquités sont plutôt de 16 tranches. Moins de tranches? On privilégie un style plus simple, parfois naïf, associé par exemple dans un sampler avec des Sunbonnet.

Dresden by Deborah

Le côté naïf des Assiettes à 8 tranches est ici largement contredit par l’extraordinaire quilting à la machine de Deborah Poole de Shelley, Idaho !

2 – Comment dessiner soi-même un gabarit pour faire une Assiette de Dresde ?

Comment faire pour préparer son gabarit sans acheter de nouvelles règles ? Pour le dessiner, il suffit d’avoir un rapporteur pour marquer précisément un angle. Je m’explique : un cercle fait 360°. Il faut le partager en parts égales. Si vous voulez le partager en 4, cela fait 4 angles à 90°. Partagez en 8, les tranches feront 45°, et ainsi de suite. La multiplication doit toujours faire 360 ! 

Assiette à 6 tranches => angle à 60° (6 x 60 = 360)Assiette à 12 tranches
8 tranches => 45° (8 x 45 = 360)
10 tranches => 36° (10 x 36 = 360)
12 tranches => 30° (12 x 30 = 360)
16 tranches => 22,5° ( 16 x 22,5 = 360)
20 tranches => 18° (20 x 18 = 360)

 

Exemple pour dessiner un gabarit de tranche d’assiette de Dresde de 12 parts : 360° divisé par 12 donne 30, nous allons donc construire un triangle de 30°. Le schéma de droite est pour vous indiquer ce qu’on veut avoir, mais inutile de dessiner la roue entière.

A partir d’une droite et d’un point-cible marqué vers la droite de votre feuille, on positionne la cible du rapporteur sur ce point. Marquer l’angle choisi (ici 30°) et tirer une droite qui passe par le « point-cible » et « le point 30° ». Vous avez presque votre tranche !

Ensuite, vous pouvez les faire de la longueur que vous voulez tout en gardant le même angle : plus vous allongez ces deux traits, plus votre assiette sera grande. Veillez à avoir la même longueur des deux côtés et tracez une droite pour fermer ce triangle.

point-ciblemarquage 30°traçage 2e droitetraçage triangle

Vous avez ainsi le gabarit pour une assiette de Dresde à pointes (un tuto parmi d’autres ici). Cela remplace cette règle du commerce (celle-ci est pour 20 tranches et donc à 18°, c’est le nombre le mieux adapté aux pointes) :

Easy Dresden

On coupe la tranche, on plie l’extrémité large en deux endroit contre endroit, on coud, on coupe le petit triangle afin de mieux retourner… Une pointe est prête (un tuto ici) ! A faire à la chaîne, cela va si vite ainsi !

Remarquez qu’on peut enlever la partie la plus proche du point-cible car ce sera recouvert par le centre appliqué (voir plus bas).
Si vous voulez un gabarit traditionnel avec les extrémités arrondies, prenez un compas et dessinez un arc de cercle plus ou moins écrasé, selon que vous mettrez la pointe sèche plus ou moins à l’intérieur du triangle (mais toujours sur la ligne médiane tracée).

arrondi "bombé"arrondi "aplati"

La pointe du compas est toujours sur la ligne médiane pour dessiner un arc de cercle.

Cela remplace cette règle du commerce :

règle dresden plate

Règle pour faire des Assiettes à 10, 12 ou 20 tranches. Gabarits avec et sans marges de couture, tranches de diverses longueurs.

Attention, la précision est la clé de votre réussite. Un demi-degré de décalage (répété de 6 à 20 fois !) et votre assiette ne sera pas plate. C’est pourquoi les règles du commerce ont leurs avantages : en plus de leur transparence et leur épaisseur, elles sont fabriquées avec grande précision.

 

3 – Les extrémités des tranches

Dans les années 80-90, je ne connaissais que la finition arrondie des Assiettes (voir première photo). Nous avons vu comment faire le gabarit. En tissu, ces arrondis se préparent à la main, en bâtissant un petit ourlet avant d’appliquer sur le fond, toujours à la main. Ce modèle faisait fureur aux Etats-Unis dans les années 1920-30, avec les nouveaux tissus pastel et/ou avec les sacs de tissus imprimés (feed sacks) :

dresden feed sack

Il y a aussi les bouts de tranches en pointes, nouvellement en vogue car elles se font facilement à la machine, je vous recommande ici un excellent tuto pour faire des tranches en pointes. Rappelez-vous que vous pouvez remplacer la règle par votre propre gabarit (voir ci-dessus).

On peut aussi préparer des fleurs :

dresden minisfleur de dresde

Photos de Nana Company : adorables petits dessous de tasses faits par une talentueuse jeune styliste. A droite, l’arrondi a été préparé sur trois tranches pour faire une fleur.

Enfin, on peut « lisser » l’ensemble, le bloc s’appelle alors « wagon wheel » ou roue de chariot. C’est ce bloc qui est le plus utilisé pour les quilts modernes (voir ci-dessous).

4 – Le centre

C’est un cercle appliqué qui se met à la fin. Il est là pour cacher le départ des tranches ; on peut l’imaginer aussi en forme de fleur, de coeur… Son diamètre peut être minime, sa couleur discrète, ou bien jouer un plus grand rôle comme dans les exemples ci-dessous :

lion

Voici un joli petit lion fait par Lizzie.

Sunflower babyDans le même esprit, Sunflower Baby by Darcy Ashton

yankee quilter

Un coussin classique pour Noël fait par Yankee Quilter , avec une grande broderie centrale

dresden sun

Fun in the Sun de Carla, Lollyquiltz : l’imprimé central est mis en valeur.

Tout en conservant l’angle déterminé en fonction du nombre de tranches, vous utilisez uniquement la partie la plus large de la tranche (= la plus éloignée du point-cible) pour avoir un grand cercle central.

5 – Piéçage des tranches

Et ce n’est pas fini ! Ces fameuses tranches d’assiette, on peut aussi les modifier, les partager dans le sens de la longueur par exemple :

dresden halloween fig tree

Quilt pour Halloween de Fresh Figs. On peut utiliser un gabarit pour chaque pièce ou bien tailler dans deux bandes de tissus pré-assemblées, au choix.

Ou bien les couper dans le sens de la largeur ; c’est ce que j’ai fait, ainsi que Christine (voir article précédent).

Ou encore utiliser le tissu de fond une fois sur deux pour transformer l’Assiette en moulin :

dresden fans

Quilt réalisé par Geta Grama de Roumanie. Elle fourmille d’idées !

6 – Utiliser des portions d’Assiette de Dresde

FANS

Très connus, les éventails sont des quarts d’assiette. Ce livre (Fans de Jean Wells, C&T, 1987) est assez kitsch (d’inspiration victorienne) mais techniquement intéressant, il montre de multiples finitions possibles pour un éventail… et donc aussi pour les assiettes de Dresde : petits arrondis, pointes au milieu, pointes asymétriques, etc. Livre posé sur un quilt d’éventails que j’ai fait pour ma fille il y a plus de 15 ans.

De ces tranches d’assiette, on peut faire aussi des papillons :

Butterfly quilt 2 - The LindseysButterfly quilt blockmanique-papillon

Butterfly Quilt

Plus sophistiquée, l’ interprétation de France Aubert (Passion Patchwork) d’un quilt de blocs-papillons des années 1920 construits également à partir de l’assiette de Dresde (cliquez pour voir ici). Elle a aussi fait une manique de ce magnifique bloc (voir aussi ici).

On peut même faire des paons ! Voyez ici la création d’Hélène Vispé, éditée dans Les Nouvelles n° 114 (magazine réservé aux adhérentes de l’association France-patchwork) :

Paons Hélène

 

-=-=-=-

GALERIE DE QUILTS INSPIRES PAR L’ASSIETTE DE DRESDE

Fin des explications techniques (ouf ! direz-vous), voici maintenant une petite galerie de quelques merveilleux quilts récents avec Assiette de Dresde ou Wagon Wheel trouvés au cours de mes recherches ; comme vous allez le voir, la tendance est vers la grande assiette complexe. Régalez-vous !

 

THE BLUE CHAIR

From The Blue Chair

lollipops fig tree

Fresh Fig Tree, Lollipops

ferris fandango larene smith

Ferris Fandango, de Larene Smith (modèle en vente aux USA)

deb geyer

Deb Geyer (sur son blog ici)

hanginglanterns,Sarah Kielke

Hanging Lanterns, de Sarah Kielke (explications dans son livre « Quiting from Little Things »)

romance -Blue Mointain Daisy

Whirlwind Romance Quilt, de Rachel Daisy

wheel quilt

Exaltant modèle de Rachel de Stitched in Color  , patron en vente ici.

Peppermint Pinwheel

Peppermint Pinwheels a fait ce quilt très graphique, ainsi que le suivant :

carnival quilt by Peppermint Pinwheels at flickr.com

Peppermint Pinwheels a fait ce quilt en soie d’après un modèle de Norah McMeeking, de Bella Bella Quilts

spring field Akiko

Spring Field by Akiko Kawata

Promise of Joy

Dans ce livre, vous trouverez de nombreux modèles aux Assiettes de Dresde revisitées. Edition Quiltmania, bilingue English-Français. Kathy Doughty est une quilteuse australienne enthousiasmante !

Vous pouvez aller voir ici la galerie de Dresden Plate tops de Linda Rotz Miller, à l’impressionnante production en vente sur son site.

Et pour finir, ce quilt, un jeunot de quatre-vingt-dix ans :

01-96 B1071 Final.indd

Ce quilt impressionne par sa modernité  (Collection Nancy Ray)

-=-=-=-

C’est à nous de faire vivre et évoluer le patchwork, son avenir n’est pas écrit !

-=-

Articles précédents écrits sur les Assiettes de Dresde  :

– L’Assiette de Dresde – Aujourd’hui
L’Assiette de Dresde – Les origines
Des Assiettes de Dresde pour Noël

Merci d’avoir lu jusqu’au bout !

Katell, Quilteuse Forever

Un clin d’oeil à la période de l’Avent :

dresden santa

« Santa All Around » by Pearl Louise Krush (from The Quilter’s Quilting for Christmas Holiday 2012 issue)

-=-=-=-=-=-=-=-=-

Publicités

71 réflexions sur « L’Assiette de Dresde – Constructions et perspectives »

  1. une de mes copines prépare les paons des « nouvelles » avec des cravates de soie, je crois que ce sera magnifique!
    personnellement, j’adore les sous-tasses en fleurs!
    merci pour ce bel article Katell

    J'aime

      1. ça me fait très plaisir bien sûr , et surtout j’espère le voir quand il sera fini , peut être en photo ? Joyeuses fêtes à toutes . Amicalement Hélène

        J'aime

  2. Comme d’habitude un article très bien monté ,riche en documentation…un vrai régal!
    Merci de partager ta passion du patchwork .

    J'aime

  3. Merci beaucoup pour toute cette documentation (je m’attarderais davantage sur cette assiette de Dresde ) .Je possède les 3 livres de Nicole BOISSEAU j’y puise souvent des idées très traditionnelles mais que l’on peux adapter avec nos tissus modernes!!!
    bonne journée
    jibé

    J'aime

  4. Grand grand MERCI Katell pour toutes vos recherches et merci de nous transmettre un dossier aussi complet.
    Tout est magnifique!
    Yapluka… grace au tuto très précis (mais pas avant 2013).
    BONNES FETES pour vous et ceux qui vous sont chers.

    J'aime

  5. Magnifique post, très complet et pour tous les goûts !!! Merci Katell pour toutes ces explications !!
    Il y a quelques années, j’avais repéré (et acheté) un Quiltmania HS Automne-Hiver 2008 dans lequel j’avais vu un patch d’Edyta Sitar contenant des Assiettes de Dresde. Grâce à ce post, tu m’a donné envie de le faire…..bon WE Katell et gros bisous.

    J'aime

    1. J’en suis ravie ! Edyta Sitar est très talentueuse, ses modèles sont parfois de gros challenges mais quand l’envie est là,on réussit ! Tu nous donneras des nouvelles de ce quilt !
      Bonnes fêtes de fin d’année ma chère Cécile

      J'aime

  6. Je suis tout à fait d’accord avec Pascale, le dossier est complet c’est très sympa de nous dérouler toutes ces photos et articles, c’est magnifique.
    Hier, à nos cours, nous parlions des assiettes de Dresde, tout tombe à pique, merci aussi à Cécile pour le tuyau de Quiltmania.
    Je vous souhaite un bon Week end, et bon patch avec ce temps.
    Martine

    J'aime

  7. Epoustouflant! Je lis très régulièrement ton blog, même si je ne laisse pas de commentaire. Mais là, tu m’as mis l’eau à la bouche! C’est décidé – il y aura bien un quilt inspiré par les assiettes de Dresde sur ma liste de quilts à faire!

    J'aime

  8. Mille mercis pour tout ce temps passé à rédiger des eplications et nous « instruire »! Quel beauté dans tous ces ouvrages.

    J'aime

  9. Quel savoir quiltique encyclopédique, chère Katell !
    Je me souviens d’un cours (payant), au début de ma période d’apprentissage du patchwork, où le « professeur » était tellement confuse dans ses explications et ses patrons
    que tout envie de faire des assiettes m’était passé instantanément !
    Tu possèdes ce réel talent de donner envie de faire aux autres, c’est rare

    J'aime

  10. Superbe article, qui résulte d’intensives recherches de ta part ! Je viens de le déguster en guise de petit dej, et c’est copieux . . . un coup de coeur pour « les engrenages » de Lorène Smith. Merci Katell pour tout cela, et aussi pour ton cours accéléré qui, un jour, m’a inspiré pour les paons ! Passes de très bonnes fêtes de fin d’année . Bisous

    J'aime

  11. Merci beaucoup pour ce dossier très complet et très intéressant sur l’assiette de Dresde.
    Il donne vraiment envie de s’y mettre.

    J'aime

  12. Vous avez assemblé une belle sélection de quilts plaques Dresde. Certes, il ya une quilt affiché ici, qui va enflammer l’imagination de chaque personne qui lit ce post. Quelque chose pour tout le monde – merci!

    J'aime

    1. Les Assiettes en Liberty sont toujours magnifiques !
      Pour info, je reviens d’une escapade à Paris et en bas du Sacré-Coeur, chez « Reine » (métro Anvers), il y a la plus belle variété de vrais Liberty que je connaisse… à part à Londres !
      Le quilting main est long… mais si beau ! Il y a sinon l’alternative du quilting machine, fait soi-même ou sous-traité… C’est une tendance lourde car nous avons tant d’envies d’ouvrages 😉

      J'aime

  13. Merci pour ce dossier si passionnant comme d’habitude. Mon futur nouveau projet sera un couvre lit avec des assiettes de Dresde modèle trouvé dans le dernier simply vintage. J’en parlerai dans un prochain article sur mon blog
    Bonne préparation de Noël
    Amicalement

    J'aime

  14. Un grand bravo et merci pour ce formidable article! du plus ancien modèle au plus récent…la technique expliquée en plus! J’ai déjà pratiqué (à l’aide d’un livre de Nicole Boisseau) mais j’aime toujours les assiettes de Dresde! Bonnes fêtes de fin d’année à toi!

    J'aime

  15. Merci pour tes compliments qui me touchent…
    J’admire ta constance dans la présentation si originale de l’Avent sur ton blog ! Je n’y vais pas tous les jours mais je me régale en rattrapant mon retard à chaque fois…

    J'aime

  16. Alors, là, bravo ! Je te tire mon chapeau parce que j’étais complètement réfractaire aux assiettes de Dresde et que je ne le suis plus ! Le dossier est vraiment très bien fait (et j’en ai fait des dossiers tout au long de ma vie professionnelle), il nous ouvre des tas d’horizons et la partie historique (qui manque souvent ou que l’on ne trouve qu’en anglais…) est vraiment d’une grande richesse.
    Vraiment, merci beaucoup et puisqu’il en est encore temps, tous mes vœux pour une année riche de rencontres et de créations.

    J'aime

      1. Et oui, j’avais dû sentir le côté prof !!! C’est parce que j’en suis moi-même une que j’apprécie tant que l’on n’oublie pas la culture qui accompagne notre passion que j’apprécie encore plus quand je comprends mieux. J’apprécie aussi les ouvertures sur l’évolution du patch. Ce n’est pas une technique figée dans le temps : comme tous les arts il doit vivre et évoluer !
        Encore merci.

        J'aime

  17. Bonsoir,
    Je viens de faire un article concernant l’assiette de Dresde sur mon blog, et j’ai mis un lien sur votre article: inutile pour moi d’aller chercher midi à 14 heures en refaisant des recherches, je ne ferais que des redites par rapport à ce que vous avez écrit! Je me suis permis d’emprunter 2 photos en indiquant la source bien sûr, je voudrais quand même votre aval pour les garder.
    Amicalement,
    Véronique lespetitesbad.canalblog.com

    J'aime

  18. Merci pour cet article complet et très intéressant et très instructif. Ce modèle me plaît beaucoup depuis qques temps, et ton article a fini de me convaincre et comme je voulais faire un patch couture machine… tout est dit, il n’y a plus qu’à…..j’ai choisi une version un peu plus moderne.
    Bonne continuation à nous faire rêver.
    Danièle

    J'aime

  19. Encore merci pour tous ces reportages sur les différentes possibilités d’assiettes, mon club est très intéressé car nous avons fait l’acquisition d’une règle à 18 ° mais bien sur il y a la possibilité du rapporteur que je préfère car on peut adapter la taille du cercle central final, encore un grand merci pour tout ton travail et savoir faire je suis une fana de ton site
    bien cordialement
    Lucette

    J'aime

  20. Bonsoir Katell
    Je me suis lancée dans les assiettes de Dresde avec un gabarit,mais je voulais en faire de plus petites dans certains blocs.Je me souvenais avoir vu un article sur votre blog (que je suis régulièrement) alors j’ai fait des recherches et je vous remercie pour toutes ces explications qui sont très claires et qui vont m’être très utiles.
    Très cordialement.
    Christiane

    J'aime

  21. j’aimerais trouver les gabarit en plastique pour l’assiette de dresde mais je sais pas ou trouvé j’en ai fais venir mais elle son très grande de chez rascol vous faites de jolie modèle

    J'aime

    1. Merci Annick ! J’utilise le gabarit montré dans l’article pour faire 20 tranches. Pour d’autres gabarits, allez voir sur le site de Nathalie Delarge, elle aura peut être ce que vous cherchez : Les Ouvrages de Nat.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s