Le mariage Quaker

En plein vote pour une nouvelle législation dans notre pays, la question du mariage pour tous a suscité maints débats. J’étais en plein décalage, plongée dans la lecture du dernier livre de Tracy Chevalier, c’est la conception quaker du mariage qui a piqué ma curiosité…

Du mariage arrangé au mariage par amour, la littérature et le cinéma nous font vivre et revivre toutes les variantes possible de ces unions. Nous voyageons dans le temps et dans l’espace grâce à ces arts…

En ce qui concerne mariage et religion dans notre Europe, on peut aborder le sujet avec Henry VIII qui, pour des histoires de coeur (pour rester polie ;-)) fonda une nouvelle religion : le Pape n’était pas démissionnaire, le roi d’Angleterre l’a donc démissionné ! J’ai lu plusieurs romans historiques sur cette incroyable période mais, vive le cinéma, on peut vivre cette histoire avec ce film :

boleyn

Période-clé de l’histoire de l’Angleterre : une envie de mariage bouleverse le statut d’une royauté et mène à la création d’une nouvelle religion…

En France, le clergé catholique a géré tout l’état civil jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Après un premier pas de Louis XVI en 1787 vers la reconnaissance du droit à l’état civil pour les non-catholiques et le droit au mariage pour tous (ce qui veut dire alors : aussi pour les Protestants et les Juifs), c’est à la suite de la Révolution Française qu’a changé radicalement la conception sur le mariage (séparation entre contrat et sacrement), avec la signature à la Mairie ainsi que la création du droit au divorce… tout contrat pouvant être rompu ! Cela donne la trame de ce film aux péripéties amusantes, mais avec un solide fond historique :

les-maries-de-l-an-iiUne excellente comédie à voir ou revoir !

-=-

Mais quelles étaient les règles du mariage quaker du temps de l’héroïne de Tracy Chevalier ? Autour de cet évènement, une scène choc est incomprise par de nombreux lecteurs américains (critiques sur le site Amazon.com), alors que je crois qu’elle est dans le droit fil de la religion quaker : il n’y a aucun intermédiaire entre Dieu et chaque Quaker qui agit avec simplicité et intégrité…

Ce thème du mariage est troublant dans le livre The Last Runaway, si différent de ce à quoi on s’attend… Un mariage dans un roman suscite forcément quelques pages de rires, de pleurs, de recueillement, de félicitations, de ripailles, de cadeaux, de disputes, de musique… Un tourbillon autour des mariés !

Là, le silence de la protagoniste nous instruit de manière singulière comment est considéré le mariage chez les Quakers de cette époque. Ce n’est pas un sacrement religieux ; c’est une décision des premiers intéressés, scellé par les familles par un accord oral. Les promis déclarent leur union simplement lors de leur réunion religieuse, annoncée sans tambour ni trompette. De même, si un désaccord insurmontable survient, la séparation est déclarée sans autre forme de procès.

Autres temps, autres moeurs… Nous sommes si loin de la simplicité de fonctionnement de cette religion hyper-sobre… Mes recherches sur les Quakers me rappellent ma fascination du « Less is More » également prôné par Dominique Loreau dans ses livres : L’Art de la simplicité, l’Art de l’essentiel, l’Art de la frugalité et de la volupté… Les très gros tirages de ces livres prouvent que je ne suis pas la seule à trouver un attrait et du bon sens à tous ces conseils… même si je n’arrive pas à les mettre en pratique !

wedding quilt

Vous serez sans doute amusées par la nature de la dot demandée lors d’un mariage quaker… à découvrir dans le livre The Last Runaway ! En attendant, voici un ravissant exemple de quilt de mariage (bloc des anneaux de mariage), fait par Kumiko Minami.

Vous trouverez aussi de très nombreuses déclinaisons de ce bloc des anneaux de mariage sur le blog Quilt Inspiration, à partir du 28/01/2013. Quelle infinie variété  !

22 réflexions sur “Le mariage Quaker

  1. Merci pour ce super bel article ! je me suis régalée de le lire car il est trés enrichissant ! tu as fait de sacrés recherches car il est bien documenté ! BRAVO et merci !!!!

    J'aime

  2. Encore moi, tu parles du less is more, j’ai une amie qui disait profusion = confusion. Mais pas évident à mettre en pratique dans notre vie de tous les jours.

    J'aime

  3. Je continue dans la découverte sur la vie des Quakers…tu vas rire : je suis en train de quilter un patch des « anneaux de mariage » car en juin cette année…20 ans déjà !
    Bises et très bonne journée !

    J'aime

  4. Les femmes certes… mais le seul but d’Henri VIII avec ses mariages était d’obtenir ardemment un héritier afin d’affirmer une lignée fraîchement établie et contestée …

    Les femmes chez les Quakers sont-elles les égales des hommes devant (ou après) le mariage?

    P S : Ce qu’il était fringuant et terriblement séduisant J P Belmondo, avant de devenir un vieux beau pitoyable !

    J'aime

    • La grande ironie est qu’Henry VIII ne recherchait qu’une descendance mâle et c’est sa « petite bâtarde » qui devint la Grande Elizabeth !
      Et comme tu t’en doutes Marie Claude, la femme n’est pas plus l’égale de l’homme dans le monde quaker du XIXe siècle qu’ailleurs, d’après ce qu’on en lit dans le roman…

      J'aime

  5. pour les histoires de mariages autour du monde et de l’histoire, l’année dernière j’ai lu le livre « Mes Alliances, histoires d’amour et de mariages » de Elizabeth Gilbert (l’auteur de Mange, Prie, Aime) qui, face à son propre mariage, fait une recherche sur ce lien à travers le temps et les différentes cultures.
    J’ai aimé le livre (mais comme toujours,c’est à chacun de voir)
    Merci Katell pour tes articles et tes recherches!
    Patricia

    J'aime

  6. Merci pour vos articles si intéressant
    Moi aussi je suis fan de Dominique Loreau
    Je suis heureuse que vous la citier et que vous l admirer

    J'aime

  7. J’avais du retard chez toi et je viens de passer un super moment à lire tes articles si intéressants sur les Quakers et leurs moeurs. J’ai vraiment hâte que sorte le livre de Tracy Chevalier en français! Bravo et merci à toi Katell! je vais m’inscrire à ta NL pour ne plus rater une parution ;o)

    J'aime

  8. Comme se serait simple si on pouvait se « marier » à la manière des quakers ! Merci encore pour cet article. Ce quilt des anneaux de mariage est superbe. Bonne soirée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s