La poire galloise

poire-conference

J’aime les poires. Je n’aimerais cependant pas être prise pour une poire, alors que dans ma famille je suis déjà la reine des tartes (salées, sucrées, au choix !).

Eight_varieties_of_pears

Avez-vous remarqué que les poires ont tendance à pencher la tête d’un côté ? Ce détail explique la poire galloise, vous allez vite comprendre !

Loin de chez nous, en Asie, un motif décoratif, le boteh, évoque selon les pays un bouquet de fleurs, un cyprès ou une larme de Bouddha, mais l’origine est vraisemblablement une interprétation du symbole chinois du yin et du yang. Pour beaucoup, ce motif symbolise l’amour.

Boteh_tissu

Le Boteh se retrouve de façon récurrente dans les tapis persans aussi bien que sur toutes sortes de tissus, tissés comme ici à droite ou imprimés, traditionnellement à l’aide d’un tampon de bois :

Printed_Tissue_Stamp_

Avec l’arrivée des tissus de la Compagnie des Indes en Europe, ce motif devint très populaire en Occident, copié dans les motifs des nouvelles cotonnades provençales tout d’abord, pour répondre à l’immense demande européenne. Puis on découvrit les châles appelés en France des « Cachemires », du nom d’une région aux confins de l’Inde, du Pakistan et de la Chine. Le Cachemire signifie en français à la fois la matière issue du poil d’une variété de chèvre et les motifs traditionnels de ces châles, des botehs principalement.paisley

En Angleterre, l’imprimé « cachemire » est appelé… Paisley*, du nom d’une ville écossaise où étaient tissés de superbes châles à la manière indienne ! Ils copièrent d’abord les carrés en provenance de l’Inde, puis la modernisation des métiers à tisser au XIXe siècle leur permit de tisser des châles jusqu’à 15 couleurs, enfin  les Ecossais proposèrent des carrés imprimés, toujours avec une prédominance de botehs… Vous avez à droite la photo d’un couple gallois au XIXe siècle, la femme arbore un châle aux dessins de cachemire.

L’autre centre européen d’impression de tissus « cachemire » est l’Alsace. Sur le sujet du cachemire, je vous recommande de consulter cet article de blog, très complet !

Bandana

La version frustre de ces carrés imprimés de botehs sera le bandana, carré de coton initialement utilisé par les cow-boys pour se protéger de la poussière… ou n’est-ce qu’une légende ? Il paraît qu’il existe tout un langage codé sur le port des bandanas codifiant des appartenances à des groupes plus ou moins secrets…

Revenons donc à nos poires. Vous avez évidemment compris la similitude de forme entre ce fruit et le boteh, c’est sans doute ce qui a frappé les quilteuses galloises pragmatiques ! Ce motif imprimé en Ecosse fut intégré dans le répertoire classique des motifs de quilting gallois sous le nom de « welsh pear »… Il faut dire que ces poires galloises vont si bien avec les volutes celtiques…

011

Inspiration !

-=-=-=-

*En cette période d’attente du printemps et d’espoir de beau temps, notre amie Mrs. Bobbins commence à semer… Maintenant que vous connaissez la signification du mot Paisley (si proche du Parsley, le persil !!) vous apprécierez d’autant plus :

quilteusejardinière

Mais avant l’arrivée officielle du printemps, je serai très heureuse de vous présenter des Bouquets d’Hiver époustouflants…

A bientôt !

Publicités

14 réflexions sur « La poire galloise »

  1. Merci pour l’ historique de ce très beau motif (que j’aime broder) je connaissais le paisley la main de bouddha mais le reste…. je suis plutôt « Celte » pourtant…..
    j’attends avec impatience les Bouquets d’Hiver…
    bonne journée
    Jibé

    J'aime

  2. Magnifique post une fois de plus ! Le motif du Boteh fait partie de mes préférés car j’ai secrètement (…enfin, plus maintenant ! Lol) l’idée depuis quelques années d ‘associer le tissu cashemire à du Trapunto…Une idée de patch qui se met en place mais avec tous mes z’encours, pas de place pour lui actuellement !
    Bonne journée Katell !

    J'aime

  3. Tu nous gardes toujours une poire pour la soif ! ! ! Soif de te lire encore . . . Merci et bonne journée . Bises . Hélène

    J'aime

    1. Quelle heureuse concordance entre nos deux articles, merci d’avoir donné le lien ici ! Vous avez rapporté de pures merveilles… Ma soeur rentre d’Inde, mais du sud… Autre atmosphère, autres intérêts, mais toujours la même magie !

      J'aime

  4. Encore un article très intéressant… En gallois, on appelle aussi ce motif « llygad aderyn », c’est-à-dire « œil d’oiseau », car il ressemble aux ocelles sur la queue des paons.

    J'aime

  5. Encore un magnifique article fort intéressant. Moi c’est en Iran, encore plus qu’en Inde, que j’ai adoré ces motifs, d’ailleurs nous en avons ramené et ils décorent notre séjour puisqu’il s’agit d’un tapis!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s