Des Vitraux de Cathédrale

28a_00Plusieurs de nos pays européens s’enorgueillissent de cathédrales gothiques, merveilles architecturales, qui prirent pour moi corps et chair en lisant « Les Piliers de la Terre » et « Un Monde sans Fin » de Ken Follett. Des Maîtres Verriers avaient leur part de travail presque magique ou divin pour faire entrer la lumière à travers des images translucides aux couleurs inouïes. L’une des cathédrales les plus abouties est celle de Chartres, si visible de loin quand on se promène dans la riche plaine céréalière beauceronne. Le bleu de Chartres fut le thème d’une grande exposition de quilts, organisée par France-Patchwork 28, en l’an 2000. Notre Abeille Christine participa à ce concours, nous en avions déjà parlé ici.
Vous voyez ci-contre le vitrail du zodiaque, une des merveilles de cette cathédrale, alliant les douze signes zodiacaux aux travaux des champs, visitant ainsi les labeurs de toute l’année. Parmi toutes les couleurs, le fameux bleu illumine les motifs d’une lumière magnifique.

Le bloc de patchwork que nous connaissons sous le terme de « Cathedral Windows », ou Fenêtres de Cathédrale, a une origine asiatique évidente. C’est une directe cousine des origamis et autres pliages de papier. J’ai rencontré par hasard l’utilisation de cette technique ancestrale sur un vêtement traditionnel exposé en août 2012 à Labastide Rouairoux :048

Porte-bébé fait en Asie, XXe siècle. Le modèle est ancien mais la fabrication contemporaine. Les minuscules dessins sont des « Cathedral Windows »  avec toutes sortes de tissus, y compris synthétiques, utilisés en accents de couleurs. Les intersections sont ornées par des « fleurs » en tissu. Il faut dire que c’est vraiment minuscule !047

Toutes les sources américaines s’accordent à dire que le succès du Cathedral Windows en tant qu’ouvrage occidental a commencé juste après l’exposition internationale de Chicago en 1933. Mais quel ouvrage, quel quilt fut-il exposé pour susciter ensuite un tel engouement ? Je n’en ai trouvé nulle trace. Vous savez maintenant pourquoi j’ai fait des recherches sur l’exposition universelle de Chicago et son exposition de quilts ! Ce n’est qu’après cette date que les Cathedral Windows « quilts » fleurissent aux Etats-Unis. Le mot quilt est impropre puisque l’ouvrage n’est pas molletonné ni matelassé, mais par convention nous le maintenons :cathedralwindow_01e

Ci-dessus, quilt ancien exposé en Virginie avec lumière en contre-jour.IMGP4966a

Quilt contemporain photographié avec la même envie de faire ressortir l’effet vitrail.

Au début des années 90, ce fut la folie des fenêtres de cathédrales remaniées, allongées, sous l’impulsion de Lynne Edwards. 61Xlys5dlBL._Un autre livre est plus récemment paru, toujours sur le même thème. Les tissus qu’elle utilise -soies, batiks…- donnent un effet saisissant, contemporain et très recherché.

Puis vint le temps des « faux » vitraux, les carrés japonais à base de cercles. Amusants à faire, mais on s’en lasse aussi…90644243_large_atarashii_17l_420

Variante très sophistiquée des « carrés japonais », appelés aussi Atarashii dans ce livre :atarashi

Et voilà que revient ensuite l’envie du traditionnel ! Comme ce travail est long à la main, de nombreux blogs montrent comment faire des vitraux de style classique à la machine. Le résultat est souvent approximatif, je préfère la précision de la couture à la main pour un résultat parfait comme ici par exemple :

img_09281

Tissu écru uni et imprimé japonais contemporain fleuri se complètent merveilleusement. Allez voir les autres photos de ce magnifique ouvrage par ici : Mishellsoup

Autre ouvrage très attirant : mettez en scène les napperons, broderies, dentelles d’antan ! Voyez ci-dessous cet exemple si joliment fleuri :

cathedral window close up vintage embroidery

Cela me fait irrésistiblement penser au challenge d’Emma l’année dernière ! Au lieu de conserver vos trésors dans les tiroirs, vous pouvez, si vous osez, les remettre au goût du jour…

Pour finir ce petit tour des vitraux classiques, en voici un beau scrappy, très « années 40 », dont le succès ne se dément pas aux Etats-Unis :

6209313730_9e4f9ab392Détail d’un quilt exposé en 2011 (Utah Quilt show). Désuet peut-être, mais toujours charmant et très agréable à coudre car on peut transporter, aussi facilement que des hexagones, des bouts de cet ouvrage à coudre n’importe où !

Si cet article vous donne envie de commencer un tel ouvrage, surtout ne vous en privez pas, comme tout travail à la main, le processus est gratifiant. Le plus difficile est de faire le pliage au fer sans déformer le tissu. Mon petit truc est d’utiliser une bombe d’aide au repassage (amidon ou autre) pour rigidifier temporairement le tissu. Ici un tuto pour les adeptes du travail à la main : http://patchworkdelights.blogspot.fr/2010/08/cathedral-windows-tutorial.html . Amusez-vous bien !

Publicités

16 réflexions sur « Des Vitraux de Cathédrale »

  1. Merci de nouveau pour cet article très intéressant. Quelle minutie dans ces blocs pour des patchworks pleins de charme. Belle journée.

    J'aime

  2. Passionnant cet article sur le Cathédral Windows ! Merci pour toutes les recherches faites.
    Je vais garder ce bloc dans les travaux à essayer !
    Bien amicalement. Nicole.

    J'aime

  3. merci pour ce reportage très enrichissant mais je n’entreprendrais jamais ce type d’ouvrage bien trop minutieux pour moi.
    bonne journée
    jibé

    J'aime

    1. Il faut avoir un tissu de fond « conciliant », qui se laisse bien plier sans se déformer… Le travail est effectivement long et minutieux, mais c’est compensé par l’absence de quilting.
      A bientôt Jibé, merci de passer par ici !

      J'aime

  4. Merci Katell de remettre au goût du jour ce très joli bloc !! Pas encore essayé pour ma part !
    J’ai l’impression que l’on peut marier n’importe quel tissu avec ce bloc….C’est intérressant et l’effet rendu est magnifique….Encore une technique à mettre de côté !!
    Bonne journée !

    J'aime

  5. Merci pour tous ces articles très documentés! Les petits motifs sont très attirants, et puis quand la maison est pleine de patchs ,il vaut mieux travailler dans la miniature….

    J'aime

  6. J’aime bien cette technique pour un ouvrage pour bébé ;o)))
    Ah! les japonaises sont très douées pour la minutie! Bonne idée aussi pour utiliser les petits bouts de broderie ancienne (j’aurais bien aimé y avoir pensé pour le concours)!

    J'aime

  7. Je suis débutante en patch et bien sûr je ne connais pas ce merveilleux Cathédral Window. Merci pour tous vos articles plus intèressants les uns que les autres .Je vous lis avec beaucoup de plaisir .Martine D

    J'aime

  8. Je lis toujours avec beaucoup d’attention tes articles que je trouve fort intéressants. La technique du « cathedral window » me tente beaucoup mais je ne m’y suis pas encore essayée. Merci pour tout ce travail.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s