International Quilter’s Day

Tous les 3e samedis de mars, donc aujourd’hui en 2014, c’est la Journée Internationale des Quilteurs et Quilteuses du monde entier, qui donne lieu à de multiples festivités.

Japan Heart Quilt Stitch BirdL’amour du patchwork unit les quilteurs du monde entier…
Ici un quilt présenté au Tokyo Dome en janvier 2014.

Partout ? Non, un groupe d’irréductibles indépendants fêtent leur Journée du Patchwork… le 3e samedi de juin. C’est nous, les Européens ! 

Bien sûr, le temps est plus clément en juin. Bien sûr, c’est l’occasion de finir l’année en beauté. Bien sûr, nous ne sommes pas « obligés » de suivre aveuglément les autres.
Je suis cependant contre une séparation entre l’Europe et le reste du monde, d’autant plus que, si nous voulons rajeunir la communauté des quilteuses et attirer des jeunes femmes, quoi de pire qu’un samedi du mois de juin ? Pires sont peut-être les mois de septembre et de décembre, OK. Mais rappelez-vous les marathons avec les divers concours, galas, évaluations, festivals ou concerts organisés par chaque activité des enfants, les fêtes de fin d’année à l’école où les mamans sachant coudre fabriquent des dizaines de costumes… puis vient le temps des examens… Avec dix ans d’écart entre la première et le dernier, je connais cela par coeur : le mois de juin, c’est redoutable !

Le 3e samedi de mars fut choisi par NQA (National Quilting Association) en 1989 pour célébrer le patchwork dans le Kentucky ; en 1991, il devint  Journée Nationale (aux USA) avec un succès immédiat, car les quilteuses ayant souvent juste fini leur quilt commencé en septembre, elles entament en mars la grande période des expositions. Parallèlement, on fête aussi la Saint-Patrick le 17 mars, « le jour vert », qui donne lieu à de grandes manifestations très familiales et populaires. On associe ainsi la joie du début du printemps à l’exposition des quilts, ainsi que de grands rabais de fin de haute saison « quiltesque » dans les magasins… La mi-mars est festive pour tous ! Puis cette fête s’est internationalisée et c’est à la fois la fête du printemps, du vert et des quilteuses !

quilt-eve-soleil

Quilt vert, très vert 😉 offert à Evelyne.

Ne manquez pas l’article sur ce mois vert chez « Quilt Inspiration » http://quiltinspiration.blogspot.fr/2014/03/emerald-and-green-in-2014.html

28 - Plantains Yvette Staub

« Le Vert dans tous ses Etats », Plantain, Yvette Staub (photo FP – Briançon 2013)

…et ici, Cocorico !!! article sur l’exposition FRANCE PATCHWORK « Le Vert dans tous ses Etats » qui a voyagé jusqu’en Californie : http://quiltinspiration.blogspot.fr/2014/03/going-green-france-patchwork.html

69 - Un oiseau sur la branche (3)

« Le Vert dans tous ses Etats » : cet oiseau sur la branche n’est-il pas largement inspiré d’un tableau de Valériane Leblond? Signé Aurélie Meyer, photo FP . Adorable, assurément!

Revenons à notre Journée du Patchwork. La confusion vient peut-être simplement dans l’appellation de notre « Journée Européenne du Patchwork » qui s’oppose sémantiquement à la « Journée Internationale » fêtée aux Etats-Unis bien sûr, mais aussi en Australie, au Japon, etc.

eqa-logo03

Logo de « the European Quilt Association », créatrice du « European Quilt in Public Day »

En réalité, mais c’est trop peu connu, l’origine de cette Journée Européenne est une idée un peu différente puisqu’elle est calquée sur la « Journée Internationale du Tricot dans des lieux Publics » (World-Wide Knit in Public Day). Depuis 2005, cette fête internationale du tricot est très suivie, justement par les jeunes femmes qui tricotent aussi pendant les attentes lors des fêtes de fin d’année pour les enfants ou presque n’importe où !

wwkipd1

Cardiff-knitting-001

L’idée est la « knit pride », la fierté de tricoter ! Autant il est facile d’affirmer son loisir de tricot ou de crochet un peu partout, je trouve tout de même plus difficile de faire du patchwork sans table par exemple.

L’alternative des tables de quilteuses dans des lieux publics, telles qu’organisées par des délégations France-Patchwork, est une initiative très sympathique. Seulement « la Journée Européenne du Patchwork » ne devrait donc pas se nommer ainsi car elle est en fait axée sur « faire du patchwork dans un lieu public », c’est un « Quilt in Public Day » et ne devrait pas s’opposer, par ce vocabulaire choisi, à la Journée Internationale.

Qu’en pensez-vous ? Auriez-vous une idée d’appellation de cette Journée de juin destinée au patchwork en public ? « Journée du Patchwork en Public »?… Mission difficile, je compte sur votre imagination ! Ainsi nous pourrions aussi, sans confusion, célébrer en mars la Journée Internationale des Quilteuses !

Cette année, c’est le samedi 21 juin, le jour le plus long de l’année, le jour de la fête de la musique aussi, que nous sommes conviées à faire du patchwork dans des lieux publics pour faire connaître notre art. 

Publicités

36 réflexions sur « International Quilter’s Day »

    1. Effectivement !
      Cette journée, dans des centaines de blogs hors Europe, on va en parler…
      En France, France Patchwork essaie de faire connaître la Journée Européenne, mais cela n’a un succès que très limité (quelques bonnes volontés locales) justement parce que la date est, pour moi, très mal choisie… Les samedis de juin sont surchargés !

      J'aime

      1. Merci de votre blog qui est d’une grande ouverture d’esprit…. FP s’oriente plutôt vers les « arts dits textiles « , et moins sur le vrai patchwork, traditionnel ou créatif.
        Je participerais volontiers à cette journée internationale….. comment faire ?
        Le mois de mars semble meilleur pour la disponibilité plutôt que juin …..mariage, baptème, communion, voyage…..
        Je compte sur vous pour l ‘information et la suite……merci d’avance

        J'aime

        1. Cela bouge à France-Patchwork ! Et la meilleure manière de faire correspondre cette association à nos attentes est de faire remonter nos préférences. Sans être abandonné, ce qu’on appelle l’art textile n’est plus, comme dans les années 2000, prédominant. Le magazine a beaucoup évolué et il y a beaucoup plus de patchwork créatif qu’auparavant : on a entendu les demandes des adhérentes.
          Les déléguées départementales -dont je fais partie- sont là pour animer les départements en répondant aux attentes des adhérentes… mais aussi parfois les surprendre ! Il faut trouver les idées qui surprennent et intéressent, sans heurter…
          Tout reste à faire pour faire connaître la Journée Internationale du Patchwork à la mi-mars dans notre pays, cela viendra peut-être…

          J'aime

  1. Je ne connaissais pas non plus et je ne pense pas que ça se fasse partout. En tout cas pas entendu parler à Poitiers.

    J'aime

  2. Je ne connaissais pas non plus cette fête et je fais du patch depuis quelques temps. Pas trop d’idée pour le nom de cette manifestation. Pas très bien réveillée encore ….

    J'aime

  3. vous dormez sur vos ordinateurs ! c’est pas possible aussi vite …
    tu réfléchis trop Katell…. il semble que France Patchwork n’ai jamais vraiment eu une culture de l’avenir de l’association, et si elles l’ont elles se gardent bien d’en faire profiter la base, elles oublient simplement que sans la base elles ne seraient pas là et qu’on attend d’elles qu’elles fassent autrement que les politiques……Le patchwork est un loisir, mais à ce niveau là ça demande toute de même des savoir faire, un minimum de réflexion, des idées et des projets, car les choses évolues qu’on le veuille ou non !!!!
    la petite Breizh est devenue complètement Cathare…….

    J'aime

  4. Quelle malheureuse idée que de squatter la date de la fête de la Musique, c’est vraiment n’importe quoi …
    Dans mon petit coin de France, ce sont effectivement qq bonnes volontés locales qui « faisaient qqchose » le fameux jour. Mais effectivement, en juin ça ne rassemble que des mamies (c’est son charme ici !) Et en fait, on faisait du patch certes, mais le plus souvent PAS le bloc suggéré par FP qui nous a tj semblé mal choisi si on veut initier des nouvelles venues, ou travailler dans une entrée de grande surface : trop compliqué, à faire avec des MAC, etc. Je me demande si cette année on ne va pas changer localement la date, c’est pas possible d’en rester au 21 juin, il y aura encore moins de monde.
    Quilt Pride me plairait bien. Ou Patchons ensemble. Plaisir du Patch.

    J'aime

  5. Dommage en effet de ne participer à la journée mondiale ! Pourquoi pas « patch pour tous  » pour l »autre manifestation ?

    J'aime

  6. Jamais entendu parler de cette journée…Dommage, car les anglosaxones ont l’air d’avoir beaucoup d’imagination et de biens belles idées pour célébrer l’amour du quilt ! Peut être un jour ?

    J'aime

    1. Nous n’avons pas le même tempérament ni la même culture, on ne peut pas tout calquer sous peine de gros ratages.
      L’effort européen de proposer une idée pour faire parler du patchwork est en soi louable, mais depuis que cela existe, la « mayonnaise ne prend pas » à grande échelle. Il faut donc essayer d’autres approches !
      Je n’ai pas de solution toute faite, mais c’est un débat à suivre…

      J'aime

        1. La structure actuelle est de proposer aux déléguées FP (et à tous ceux qui le veulent!) de trouver un endroit public et passant pour faire du patch en groupe le jour J, montrer ce qu’on fait, répondre aux questions du public… Pour faciliter la mise en place, un bloc original nouveau est suggéré tous les ans.
          Sur le papier, c’est une bonne idée, parfois localement aussi. Mais c’est si marginal que presque personne ne sait que cela existe, c’est pourquoi ce serait bien de tenter autre chose !

          J'aime

  7. certaines de mon club…qui me connaissent bien…vous diraient à ma place « lachez vous les filles ! » et faites ce que vous voulez……..

    J'aime

  8. Et dire que le 21 juin, je sais déjà que je serai occupée avec la cérémonie de fin d’année du lycée militaire de Junior. Que ce jour là, il nous faut vider toutes ses affaires de l’internat!
    Et que la cérémonie de rentrée coïncide avec… ô rage, ô désespoir… avec Sainte-Marie-aux-Mines! Pauvre quilteuse que je suis.

    Amiquiltement.

    J'aime

  9. oui mais en parallèle…..la jeunesse !
    c’est vrai que juin est un mois où tout se bouscule et à part être déjà à la maison de retraite…il est nécessaire de soigner ses priorités !

    J'aime

  10. Encore un article bien intéressant… D’accord avec toi que la journée de juin n’est pas idéalement placée.En mars, c’est plus calme. J’ai déjà participé deux fois à la journée européen sur Bordeaux, mais c’est vrai que cela reste discret.

    J'aime

  11. Et pourquoi pas «  »La Journée du Patchwork » »
    ou « le grand jour du patchwork » » ou « la journée du patchwork nationale ou européen » »
    moi non plus je ne savais pas que aux US ils avaient une journée
    Merci pour l’information

    J'aime

    1. On comprend Corine, merci !
      Je pense que bientôt, l’utilité de cette Journée sera discutée. C’est si dommage d’utiliser de l’énergie sans résultat à terme.
      Il en résulte que ni la Journée internationale ni la Journée Européenne ne sont connues en France, c’est qu’il faut donc modifier ce qui existe et proposer une autre forme qui conviendra à nos quilteuses françaises.

      J'aime

  12. J’ai déjà participé à la journée du tricot mais j’ignorais totalement celle du patchwork !!!

    Notre club se rend, fin mai, chez l’une d’entre nous qui a un grand jardin et un mari peintre qui va nous faire visiter son atelier. Pour nous c’est la journée « Patchwork-Piique-nique ». Nous avons prévu quelque chose de simple à faire car ce sera sur les genoux ! Et oui, un pique-nique…

    En ce qui concerne FP et sa communication, je reste très contrariée qu’il ne soit rien prévu pour les départements sans délégation ! Peut-être pourrions-nous être rattachées à des départements voisins, rien que pour relayer ce genre d’info.

    Encore merci Katell, pour la chaîne que tu crées entre les patcheuses .

    J'aime

    1. Rien ne remplace les rencontres entre copines !

      La communication s’améliore, mais internet est si vaste qu’on ne trouve pas toujours les bons interlocuteurs.
      FP dispose du site (http://www.francepatchwork.com/), des forums (http://www.forum.francepatchwork.com/) et d’un blog sur lequel passent de nombreuses informations (http://lesnewsfp.canalblog.com/). C’est sur ce dernier que tu peux être informée de ce qui se passe dans les départements limitrophes. Ce blog est tenu par Edith Bouilly qui se démène en tant que webmestre pour que les infos circulent ! Rôle difficile…

      J'aime

  13. Hello, moi j’aime bien cette idée de « patcher » n’importe où, même dans les lieux publics. Comme je me déplace beaucoup, je passe des heures dans les trains. Lorsque j’en ai assez de travailler ou de lire, et bien je « patche ». J’ai toujours dans mon sac à main une enveloppe avec un petit morceau du projet en cours + un mini ciseau + aiguilles & fil. Et j’ai cessé de me dire que cela faisait « ringue » comme dirait ma fille. Quelquefois même on me pose des questions, c’est amusant !

    J'aime

  14. Bonjour,

    Je suis la quilteuse qui a fait « l’oiseau sur la branche », en effet il est largement inspiré d’un tableau de Valériane Leblond, dont j’aime beaucoup les peintures. Je suis une jeune quilteuse, je fais parti de l’association France Patchwork mais j’ai parfois du mal à m’y retrouver surtout lors des réunions des délégations, ce n’est pas tant l’âge des personnes car j’aime rencontré des personnes de tout âge, mais l’organisation. Lorsqu’une journée de l’amitié est organisée un après-midi, en pleine semaine et bien je ne peux tout simplement pas m’y rendre car je ne suis pas retraitée et que j’ai des enfants en bas-âges. Il en va de même pour le club de couture de ma ville ou le club de patchwork de la ville d’à côté, alors je couds seule chez moi dans mon coin, en utilisant largement internet, cette fenêtre ouvert sur le monde, pour m’améliorer et apprendre de nouvelles techniques.

    J'aime

    1. Ah quel plaisir d’avoir ces précisions Aurélie ! J’ai très envie d’aller à la rencontre de la jeune génération, c’est justement ce genre de réflexions que nous devons avoir à France-Patchwork. Moi j’ai fonctionné ainsi pendant des années, n’allant nulle part en raison des enfants : abonnée à France-Patchwork uniquement pour le magazine. Puis, les enfants grandissant, je me suis accordée une première JA il y a seulement 6 ou 7 ans ! Il faut dire aussi que souvent, ni le soir ni le week-end ne conviendraient non plus… Il faut trouver une organisation spéciale pour ces quelques journées exceptionnelles, si possible ! Ou bien il faut demander en cadeau (de fête des Mères par exemple) un stage ou un voyage spécial patchwork !… C’est ce que nous faisons toutes un jour ou l’autre…

      J'aime

  15. Vos articles sont toujours intéressants, et j’aime les quilts présentés, particulièrement les verts !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s