Bee Modern, Bee Imaginative

Nous avons une grande variété de « styles de patchwork » qui plaisent beaucoup en France avec la domination du country, du traditionnel piécé, de l’appliqué, du bel art textile et avec souvent l’ajout de broderies, raffinement à la française. Tout ceci requiert talent, patience et savoir-faire, précieuses qualités dont peuvent s’enorgueillir de nombreuses femmes de notre pays. En revanche, moins nombreuses qu’ailleurs sont ici celles qui se laissent tenter par des tendances modernes très présentes en Allemagne comme aux Etats-Unis, en Angleterre comme en Suisse, au Canada comme en Australie… C’est une grande vague qui ne fait encore qu’effleurer la France.

cover shine through_k[12]
Un très beau quilt de Brigitte Heitland , Zen Chic, en hommage à la cathédrale de Barcelone créée par Gaudi. De simples carrés utilisés différemment…

 Bee Modern, Bee Imaginative :
Soyons modernes, soyons imaginatives, nous les Abeilles quilteuses…

C’est la déferlante, depuis quelques années, dans le monde international du patchwork. Repenser notre activité, notre passion, pour savoir nous adapter au goût du jour, pour nous amuser dans de nouvelles aventures, pour découvrir de nouveaux univers…

hexagon-flower-quilt-2
Geta Grama et son extraordinaire quilt en hexagones. Cette Roumaine fait partie des quilteuses modernes qui jouent avec les blocs de manière spectaculaire !

Nous restons bien dans le patchwork avec l’assemblage de petits bouts de tissus pour en faire un grand (définition stricte du patchwork) et un quilting pour finir l’ouvrage, et non dans les créations textiles où se mêlent d’autres matières que fils et tissus.

Outfox the Fox
Quilt Dad a fait ce quilt. Le nombre de quilteurs va croissant dans le monde du quilting moderne. Ils ont même fait un groupe excluant les filles…Bon, je ne suis pas sûre que ce soit le plus malin !

Vous verrez que ce qui plaît aux jeunes quilteuses (et quilteurs, de plus en plus) sont finalement des variantes non révolutionnaires de nos quilts traditionnels, avec juste ce qu’il faut pour moderniser l’esprit du patch.

fil à malice
Quilt très simple mais imprimés originaux confèrent beaucoup de charme moderne à ce quilt de Fabienne Chabrolin (Le Fil à Malice)

Pour bien montrer le glissement vers un quilt « moderne », voici deux quilts d’après un même modèle de Blackbird Designs ; l’un est traditionnel, l’autre plus moderne, pourtant si peu les différencie !

bouquets-madeleine
Bouquets d’Hiver de Madeleine, Abeille de cette Ruche. Ce quilt a été entièrement fait à la main, le fond des blocs est un assortiment de tissus écrus, la bordure est volontairement rétro et romantique avec un croquet géant.
lekaquilt
When the Cold Winter Blows, par LeKa Quilts, a été appliqué à la main également, mais ses tissus de fond blanc, son quilting machine vertical et sa bordure stricte le rendent bien plus moderne, preuve que tradition et modernité cohabitent harmonieusement !

Cette semaine, je vous propose une incursion en trois chapitres dans le patchwork moderne. Ce sera une petite promenade forcément trop courte et réductrice, tant les quilteuses sont créatives, mais elle vous donnera peut-être de nouvelles envies !

red lightning
Quilt fait à partir d’échanges organisés sur le Net. D’innombrables « modern e-quilting bees » existent aux Etats-Unis, remplaçant de plus en plus les clubs traditionnels. Les rencontres sont plus rares mais très festives ! C’est, pour les quilteuses, l’occasion de voyager et d’échanger après de longues heures de travail solitaire. Ce quilt est celui de LeeAnn (Nifty Quilts). Ce style sera développé dans le deuxième article sur les perspectives modernes du patchwork.

Le premier thème évoquera la prise de liberté dans la coupe au cutter, ensuite nous verrons sa variante plus « scrappy » (liberté dans les choix de tissus), pour arriver aux tendances vraiment jeunes autour du mouvement « Modern Quilting ».

 

Advertisements

40 réflexions sur « Bee Modern, Bee Imaginative »

  1. Mon Dieu, encore un essai! J’admire ta motivation Katell! Eh oui, dans les derniers échos de FP on trouve encore et toujours le tradi de Brouage et l’artexture qui n’intéresse qu’une poignée d’artistes ( ou de personnes qui se voient comme telles) ….
    Tu ( et moi) avais déjà parlé de ce sujet en février de l’année dernière et il avait même été l’occasion d’une discussion avec un membre du CA en novembre 2012 à Houston où cette branche du patchwork avait véritablement explosé .
    Mais bon…. Aucun écho, rien en France alors qu’en Allemagne et en Angleterre, c’est aussi pris en compte par les associations locales.
    Je suis trop  » vieille  » pour m’y coller et encore impliquée dans une délégation locale .mais, Hardi les cœurs, on va bien arriver à changer les choses: car c’est un merveilleux moyen de faire du patch avec des méthodes modernisées, des quilts qui s’intègrent dans les intérieurs modernes, et qui devraient permettre d’intéresser les plus jeunes générations à notre art..
    Mon article avec les livres de base : http://larbracigogne.blogspot.fr/2013/02/eloge-de-la-simplicite.html

    J'aime

    1. J’ai relu nos articles, j’ai vu ta planche Pinterest, eh oui c’est exactement mon propos : peu de personnes en France connaissent ces nouvelles orientations et, du coup, nous vieillissons ensemble sans intéresser « les jeunes ». Le bureau France Patchwork en devient bien conscient. Il va falloir, dans les 2 ans à venir, réussir ce virage sans frustrer la base des quilteuses traditionnelles. Le « Modern Quilting » est un mouvement de masse, alors que l’art textile restera une niche qui, en France, a fait du mal à l’idée même de modernisation. Pourtant je suis sûre que cela peut plaire, parmi ses multiples facettes, à beaucoup de quilteuses.
      Le « modern quilting » est à faire connaître, une déléguée FP (47-33) en a même fait, courageusement, le thème de sa première Journée de l’Amitié il y a quelques semaines. Alors par mes articles je joue mon rôle, et en tant que déléguée, avec mes indispensables Abeilles, j’ai commencé à proposer des stages « modernes » et les retours sont enthousiastes !

      J'aime

  2. Merci pour cet article fort intéressant pour moi car depuis quelques années, j’ai perdu « le fil » des tendances…Je suivrai donc tes prochains articles avec grand intérêt.
    NB: et j’aime beaucoup, beaucoup le travail de Fabienne Chabrolin ;o)

    J'aime

  3. oui, il faut moderniser le traditionnel pour attirer de jeunes quilteuses ,j’ en suis convaincu
    j’adore le moderne sans oublier le traditionnel
    lors de ma journée de l’amitié, j’ ai initié les adhérentes de la délégation 33-47 vers ce genre avec un modèle simple. Cela a beaucoup plu (j’en suis contente!)
    donc allons-y bises Monique

    J'aime

  4. Merci pour cet article…et ceux qui vont suivre 🙂 Ces quilts contemporains me plaisent beaucoup, je reconnais quelque part mon envie de me glisser dans cet univers avec ma touche personnelle et c’est vrai que je trouve plus mon bonheur sur des blogs américains. Ils m’ouvrent une fenêtre, me donnent envie d’oser trouver mon chemin. Merci à vous pour vos posts que je suis avec grand plaisir.

    J'aime

    1. Je viens d’aller faire un tour du côté des tulipes et des coeurs… Quel beau blog ! J’ai vu tes inspirations, très proches des miennes… Et évidemment, avec Nadia Stumpf on est forcément « dans le bain » de l’innovation, de l’imagination…
      J’espère ne pas te décevoir avec les prochains articles, mais patience, ils ne sont pas encore entièrement écrits…
      A bientôt !

      J'aime

  5. Je remarque quand même que les quilts « modernes » que tu proposes restent soft par rapport à certains ! LOL !
    J’admire ceux de Geta Grama car malgré leur modern design, ils restent malgré tout construits avec des blocs traditionnels.
    Mais tu as raison de nous plonger dans cet univers car je constate de plus en plus d’artistes qui « dérivent » vers une créativité moderne …bien que parfois, je ne comprenne pas tout ….tellement trop moderne ! 😉 !
    C’est ce que j’avais constaté à SMM l’an dernier.
    Bises et bonne journée !

    J'aime

    1. Tu seras rassurée par les exemples que je montrerai Cécile. Je souhaite mieux faire connaître les tendances modernisantes majoritaires, celles qui suscitent de forts engouements hors de nos frontières. A SMM, on voit les oeuvres d’artistes qui ont leur propre monde créatif et je ne crois pas que cela soit le mouvement majoritaire !
      Alors j’espère que ce que tu verras ici te plaira…

      J'aime

    1. Coucou Isa, je ne vais plus sur le forum de S .Mais si le coeur t’en dit, nous pourrions continuer à correspondre par mails interposés. Biz.

      J'aime

  6. Bonjour,
    pour ma part, j’aime bien le travail d’ Elizabeth Hartman, son blog : ohfransson.com et themodernquiltguild.wordpress.com …
    mais aussi Philippa Naylor, redpeperquilt, Amy Gibson, Kimberly Einmo, Libby Lehman et bien autres encore ! elles utilisent les tissus d’aujourd’hui : colorés ! comme les aïeules de nos cousines américaines utilisaient les tissus de leur époque ! Nous avons la chance d’avoir à notre disposition les tissus « reproductions d’anciens » et ceux des designers d’aujourd’hui : alors pour quoi ne pas en profiter !
    il y en aura bientôt sur le blog …
    bon patch !
    chantal

    J'aime

  7. Bonjour,
    Tu parles du manque de changement des quilteuses françaises qui vont vers les nouvelles techniques en trainant des pieds, et seules quelques unes sortent du lot..
    Il faut quand meme savoir que la « modernité » que ce soi en technique en créativite et là je ne parle pas de l’art textile, a été souvent muselée, le travail machine « l’horreur », l’apprentissage des techniques faisant appel à du matériel plus « moderne »etc..etc.. comment veux tu que dans les clubs où le changement n’est pas pour maintenant !!encouragent la prise en main de ses propres envies et son autonomie
    Tant d’animatrices, ont maintenu sous leurs directives en etouffant souvent les besoins de cette adaptation vers un patchwork plus moderne autour de moi je l’ai constaté depuis plus de …nombreuses années!!!manque de curiosité, aussi et pourtant nous possèdons un outil qui permet l’aventure , l’ordinateur, mais combien de DJ, ont fait perdre leur temps à des quilteuses sans jamais etre finis , mais la « professeur » avait dit c’est le travail à faire..
    Je pense et je crois fermement que l’espace quilt est un espace de liberte et que chacune doit avoir la possibilité de faire ce que ses yeux lui montrent donnez à chacune cette liberté et que celles qui font Brouage le fasse n’était ce pas non plus pour l’époque de la modernite ??? si on s’en réfère aux quilts anciens et utilitaires faits de simples bandes ou carrés ???
    Bonne et belle fin de journée sous la tempête

    J'aime

    1. Quelques animatrices aux tendances trop dirigistes ont fait du mal dans certains clubs, je le sais bien. Heureusement que, par internet et les revues, les quilteuses peuvent maintenant mieux s’affranchir de ce genre mainmise. Nous ne sommes effectivement pas toutes obligées de faire les mêmes ouvrages, vive la liberté ! Certaines aiment les quilts simples et utilitaires, issus souvent de récup’, d’autres préfèrent les challenges techniques… Bienvenue à toutes dans le monde du patchwork !

      J'aime

  8. Arlette reparle des quilts de Brouage. Faits par des quilteuses haut de gamme et sélectionnées au fil de années, modèles pris dans les vastes bbiliothèques des musées, tissus copie d’ancien. Bref , des pièces de musée. Et lors de mon dernier voyage au quilt Festival de Houston pendant lequel j’ai passé la semaine dans un milieu américain voir cosmopolite, ce qui m’a le plus peiné ce sont les félicitations que j’ai entendu, une fois sortie du hall sur la  » splendide collection de quilts anciens exposée par les françaises ». Et oui, tant de respect de la tradition, du matelassage main… Pour des quilteuses du XXI ème siècle qui n’avaient pas vraiment lu les explications de près, cela ne pouvait pas être des quilts récemment faits! Dommage, non, pour nous??

    J'aime

  9. Pour ma part, je ne peux que dire hourra! J’ai « découvert » le quilting moderne il y a peu de temps, et j’en suis tombé à la renverse! Depuis, je suis les blogs et les quilteuses nommés déjà par Chantal, j’ai eu la chance de suivre un séminaire avec Philippa Naylor, et je me sens libérée! Ceci dit, tout le monde n’a pas les mêmes goûts (nos maisons et nos façons de nous habiller en sont des indications), mais je crois qu’il y a de la place pour tous les goûts dans le patch. Il faut seulement avoir le courage de trouver sa voie et de la suivre.

    J'aime

  10. Bonjour, voilà un article qui me fait sourire de bon matin, quel plaisir enfin de voir des françaises ouvertes à la modernité. Je reviens de Nantes et j’y ai vu des choses formidables et traditionnelles, mais pas question d’opposer les genres, il y a de la place pour tout le monde.
    Ceci dit je m’en vais de ce pas distribuer l’adresse de cette article auprès de mes amies. En espérant qu’elles prennent (pour certaines) au moins le temps de lire.
    merci d’avoir éclairé ma journée

    J'aime

  11. Bonjour !
    Je fais du patchwork depuis peu de temps….et pour le moment, je trouve que les blocs de patchwork traditionnels sont tellement beaux et divers que je n’éprouve pas le besoin de faire « du neuf ».
    Et puis il faut pouvoir, oser sortir des sentiers battus, ce n’est pas donné à tout le monde !
    J’attends la suite avec impatience car j’apprends toujours beaucoup avec vos articles.
    Je vous mets un lien que j’ai trouvé par hasard où il y a de très beaux patchs « modernes » :

    Bises.

    J'aime

    1. Je n’aurai jamais le temps non plus de faire tous les beaux quilts traditionnels que j’aimerais…
      Comme j’essaierai de l’expliquer au cours des prochains articles, faire un quilt moderne est souvent une autre démarche, pour un autre résultat. Je conçois qu’on n’apprécie pas trop leur esthétique, mais par expérience je sais que même celles qui sont très traditionnelles trouvent beaucoup de plaisir à faire des blocs irréguliers, déjantés, passée la première heure d’adaptation… et tous les stages de ce genre finissent avec des grands sourires, juste le regret que le temps soit passé trop vite !
      Quant à la sélection pinterest d’Au Fil d’Emma, je ne peux qu’applaudir ! Merci pour ce lien !

      J'aime

  12. je suis avec beaucoup d’intérêt tous tes contributions (ça se dit « post· » en français?) parce qu’elles m’ouvrent les yeux au mouvement quilteux en Europe. Moi aussi je suis les « grands » du monde Americain, mais je sais très peu sur ce qui se passe ici (je suis en Espagne). Quant à moi, il me faut encore beaucoup à apprendre et pratiquer, mais connaitre les tendances et voir une selection des quilts styles moderne et ancien dirige le travail futur.
    J’attneds avec enthousiasme les futurs articles.
    Merci

    J'aime

    1. Gracias Ana ! Oui, nous disons « post » ou aussi « article » en français ! J’ai vu de beaux quilts sur ton blog, déjà bien modernes et loin du style country qui semble dominer en Espagne comme en France. J’aime beaucoup aussi, mais cela ne me suffit pas…
      Tu verras sans doute ces prochains jours des quilts que tu as déjà vus dans les blogs américains. Je vais essayer aussi de présenter non pas que des quilts extraordinaires, mais surtout les grandes tendances faciles à comprendre ou à imiter, comme ton quilt légèrement décentré (http://hilachayretal.blogspot.fr/2014/04/las-intermedias-middle-ones.html) qui donne une touche moderne à un grand classique !

      J'aime

  13. Une fois de plus, merci Katell !
    J’ai la chance de travailler depuis plusieurs années avec Christine Moulin à Palaiseau. Elle nous fait vraiment avancer vers le moderne et la création. Cependant, je crois qu’il ne doit pas y avoir de rivalité. Traditionnel, moderne, contemporain…je trouve du plaisir à chacun suivant les moments.
    Ce WE avait lieu l’exposition de notre club et j’avais bien pris garde à avertir les visiteurs par un panneau à l’entrée où j’écrivais qu’ils verraient de tous les styles, les genres, les couleurs et aussi des ouvrages à la machine pour ce qu’elle pouvait nous apporter en matière de nouvelles techniques.
    J’ai été « bluffée » par la balle en hexagones ! Je vais m’y pencher de plus près.
    Biz
    P.S.) Je croyais que tu étais en Autriche ????

    J'aime

      1. Oui, c’est une femme extraordinaire dont les qualités humaines de tolérance et de liberté, comme tu dis, te laissent aller vers tes choix et te laissent exprimer ce que tu as en toi.
        Pénélope est venue passer trois jours chez nous dans le cadre de notre expo. Sa rigueur, sa passion de transmettre et sa modernité font d’elles un exemple du bien-vieillir. Elle a séduit tout le groupe et nous a fait rêver devant toutes ses créations. Merci de nous l’avoir fait connaître. Elle garde un excellent souvenir de son passage chez toi.

        J'aime

  14. Oh, la, la Katell, je sors de chez Geta Grama ! C’est extraordinaire, tout me plaît ! Tu vas encore être une instigatrice de dépenses ! Mais je t’en remercie !

    J'aime

  15. Bonsoir Katell,
    Merci pour vos articles qui ouvrent les fenêtres de la maison patchwork!
    Grace à vous j’ai découvert Gwen Marston puis les Gees Bend puis le « modern patchwork » américain.J’espère qu’enfin en France nous aurons le choix de nos techniques et styles sans essuyer des jugements définitifs. J’aime le patchwork machine réalisé avec des règles et un cutter et j’ai envie de pratiquer ces techniques et j’aime aussi l’appliqué main appris entre autres auprès d’Annick Huet et je trouve magnifiques les expos de Brouage. Pour moi aucunes de ces manières de pratiquer le patch ne s’opposent, il s’agit seulement de liberté et de plaisir.
    Amicalement.

    J'aime

    1. Bonsoir Roberte, dès demain matin commence la revue -forcément partielle- de différents mouvements modernes. Comme vous, je ne veux surtout pas opposer les techniques ni les styles, juste informer de ce qui existe pour que chacun s’épanouisse au mieux… et se découvre peut-être d’autres passions !
      Un grand merci pour votre sage vision des choses !

      J'aime

  16. merci pour ce bel article, qui ouvrent les yeux sur du  » moderne » je pense que contemporain et classique peuvent très bien se marier, et il faut oser . En Luberon j’ai vu des quilts modernes, des techniques étonnantes, je crois que chacune suivant son plaisir peut puiser dans tout cela
    Bonne journées à toutes
    Bramelade

    J'aime

  17. toujours rare et intéressant les articles sur le « Modern Patchwork » je pense que vous connaissez le livre d’Elisabeth Hartmann « modern patchwork » qui avec des motifs très simples, mais pas simplistes présente un ensemble de quilts modernes. C’est une approche à mon avis plus facile (encore que…) que l’art textile du quilt. Bonne journée

    J'aime

  18. Pour ma part, je suis très impressionnée par le quilt en hexagones de Geta Grama! Il est fantastique!
    Je suis tout à fait d’accord avec Katell sur le principe que dans le patchwork, vive la liberté!
    Natacha01

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s