Perspectives modernes dans le patchwork (1)

A – Des coupes rajeunies

Depuis l’invention du cutter rotatif dans les années 80, la coupe a été normalisée, les trucs et astuces se sont multipliés pour faire des carrés bicolores, des vols d’oie rapides, des square dance… Les règles en plexi plus ou moins utiles se sont multipliées… C’était une vraie révolution par rapport à l’utilisation des gabarits et du traçage de toutes les lignes de couture.

midnight_cityscape_w700
Ann S. Lainhart est spécialisée dans les Bargellos. Ici Midnight Cityscape (2008)

Les quilteuses ont découvert notamment les pavés de bandes à redécouper pour en faire des Bargellos, des étoiles à 8 branches aux multiples losanges, des Voyages autour du monde… et tant d’autres modèles exaltants qui ont fait le bonheur des patcheuses un peu aventurières et des animatrices de club !

blue lagoon - Patchworkrama
Ce quilt est un bon exemple des coupes astucieuses facilitées par l’utilisation du cutter – Blue Lagoon, Nadia Stumpf, 2006.

Dans ces perspectives modernes, habiles et toujours en mouvement, Nadia Stumpf fait partie de celles qui diffusent le plus en France, par ses stages modernes et structurés, ces genres de patchwork renouvelé. Elle sait tirer des tendances internationales ce qui plaira aux Françaises curieuses de nouveautés. Je pourrais la citer dans chacun des articles sur les perspectives modernes, tant elle touche à tout avec talent ! Son blog : Patchworkrama.

Dans ce premier volet de notre présentation des quilts modernes, place aux coupes innovantes ! Certaines quilteuses ont voulu sortir des techniques strictes et des propositions originales ont émergé il y a déjà une vingtaine d’années. Le patchwork moderne est né avec, principalement, Nancy Crow, avec les coupes courbes à main levée, l’improvisation… Voici deux livres du début des années 2000 qui ont popularisé les coupes « libérées » :

livres coupes
Ces livres, parmi d’autres, ont enthousiasmé celles qui désiraient jouer avec les tissus dès le début des années 2000. C’est le plaisir des coupes à main levée car oui, on a le droit de couper sans règle ! L’autre bonne idée importante est la superposition de différents tissus et leur permutation avant la couture qui ouvre de nombreuses possibilités amusantes.
5936840_orig
Philippa Naylor fait danser les blocs traditionnels ! Cette baratte est un modèle pour un des stages qu’elle propose. Vous avez beaucoup d’exemples et explications de ce style dans le livre ci-dessus, « Cutting curves from straight lines » (couper des courbes à la place des droites).
Janet Windsor
Quel beau quilt aux couleurs de la nature ! Janet Windsor.
Linear Studies #7
Ici encore, les lignes sont souples et donnent de la vie aux formes si simples… Nancy Crow est la première quilteuse à avoir modernisé le patchwork à grande échelle, tout en s’inspirant des bases classiques. Son style favorise le « patchwork improvisé » qu’on verra plus amplement dans le prochain article.
krista 4 baby
Vu dans le blog Spotted Stones : un assemblage de blocs de style log cabin. Les 3 premiers morceaux de tissus sont des imprimés de couleur vive, ensuite des couleurs neutres se partagent l’espace restant. L’irrégularité de coupe est discrète, mais on voit bien que le centre n’est pas toujours carré, les bandes n’ont pas la même épaisseur… Est-ce grave docteur ?

Ici c’est le domaine des techniques de coupe plus décontractées, plus tolérantes, plus amusantes. Ce vent de liberté souffle dans de nombreux pays.

Bernadette Mayr, qui m’inspire depuis des années (en fait depuis 2006, date de la parution de son premier livre édité aussi en français), a tiré son inspiration de ce qui se faisait déjà en coupes originales et a développé ce style.

livres mayr
Voici les 5 livres de Bernadette Mayr, pleins d’idées dont quelques-unes ci-dessous ! Tous ses livres sont  d’abord édités en allemand. Le premier a bénéficié d’une traduction française, quelques autres sont également en anglais. Espérons que le prochain pourra nous être proposé en français aussi !
IMG_5316
Après un premier tableau de coquelicots sur fond noir, proche de l’original, j’ai fait, en duo avec Madeleine, un tableau sur fond gris. Nous avons partagé les tissus, mais nos bordures et nos quiltings diffèrent ! Inspiration du premier livre de B. Mayr (Patchwork fleuri, SAEP). Quilting à la main.

Tableau à sujet unique ou blocs assemblés, tout est possible !

maisons balma
Quilt fait par des membres du club de patchwork de Balma, d’après les maisons de Bernadette Mayr
petitspoissonsBM (1)
« Petits Poissons », de Kristine pour son petit-fils, est inspiré d’un autre thème de Bernadette Mayr (Wasser Patchwork). Il est entièrement fait en batiks.
DSCN5065
Magnifique quilting machine soulignant les tourbillons aquatiques !
coussin mj
Voici un coussin fait par Marie-Jo de notre Ruche à partir du bloc des feuilles déjà présenté sur ce blog. Savez-vous trouver la feuille qui n’est pas dans le « bon » sens ?…

Le quilting est le plus souvent effectué à la machine car il s’accorde bien avec ce vent de liberté.

manhattan
Le célèbre quilt Manhattan de B. Mayr, primé aux USA, est un amusement avec les couleurs des rectangles réguliers, en contraste avec les fenêtres biscornues en noir et blanc qui rappellent le monde de Hundertwasser, artiste viennois qui disait : « Certains disent que les maisons sont faites de murs. Je dis qu’elles sont faites de fenêtres »…  (photo Alpine Quilters)

Bernadette Mayr n’est évidemment pas la seule à jouer avec des techniques ludiques. Regardez ceci :

Helen Howes - Blue Blaze II
Helen Howes – Blue Blaze II. Les carrés de base avec les bandes irrégulières sont faciles à faire. Tout le chic de ce tableau réside dans le soleil et les silhouettes d’arbres.
Rooflines #4:The Barns , 36×70 © 2012 Colleen Kole
Paysage minimaliste de maisons, ici des granges créées par Colleen Cole, de sa série « Rooflines ». Notez l’asymétrie qui ne fait pas peur aux quilteuses modernes !
ghost plants
Tout aussi talentueuse et plus connue en France, Maryline Collioud-Robert (Suisse) me ravit par son originalité, la qualité de ses recherches de couleurs… Ici la découpe inspirée de l’appliqué inversé laisse découvrir le tissu blanc. Superbe quilt ! Si vous ne la connaissez pas encore, allez voir les facettes de son talent par ici !

Dans ces quilts, on s’amuse avec de nouvelles idées d’organisation (on superpose parfois les tissus, on les interchange, on les laisse à cru parfois) dans cet esprit de renouvellement de coupe et de couture. Comme dans la nature, les lignes sont souvent souples, courbes, les blocs (quand il y en a) ne sont jamais semblables. La technique est rarement difficile et ne requiert qu’un peu d’audace !

Le mot qu’on retrouve souvent pour caractériser ce genre de quilts modernes est wonky. Comment le traduire ? Bancal, branlant, de traviole, donc imparfait… On ne fait pas n’importe quoi mais on considère que l’imperfection n’enlève pas de charme au quilt, au contraire cela lui donne du dynamisme et de la vie ! C’est ce postulat qui mène aux quilts improvisés et libérés, que nous verrons ensemble prochainement, si le coeur vous en dit 🙂

Spotted Stones - Krista
Aucun de ces moulins n’est assemblé académiquement, aucune de ces couleurs n’est mise en place de manière symétrique. Ne trouvez-vous pas que ce quilt mérite pourtant bien un statut d’oeuvre d’art ?… (Krista de Spotted Stones, mouvement Bee Creative)
Advertisements

23 réflexions sur « Perspectives modernes dans le patchwork (1) »

  1. Là, le travail sur la couleur est épatant ! On n’est plus dans la copie d’anciens…
    Il en faut pour tous les goûts, c’est la richesse du patchwork youpi !

    J'aime

      1. Bonjour,
        Il y a un mois ou deux, j’ai proposé le wonky nine patch en animation couture machine dans mon club où on travaille exclusivement ou presque à la main. C’était une approche de la couture machine et ses méthodes de coupes. Hélène y a choisi des couleurs vives comme le mouvement du Modern Quilt car c’est ce qu’elle aime mais d’autres participantes ont utilisé des tissus plus  » traditionnels « . Le rendu est très différent mais elles ont découvert comment se laisser aller à ne pas copier des gabarits, un assortiment de tissus,un montage.La liberté, même en patch, cela peut faire peur.
        La 2ème étape a été les wonky stars et là elles ont commencé à se « lâcher » et travailler des tissus moins conventionnels, de ceux qu’elles avaient achetés par hasard en se demandant bien pourquoi une fois rentrées chez elles, des assortiments plus osés, même des unis !!!
        La source de l’inspiration n’est plus un certain magazine mais le monde entier via internet.
        Je dois dire que j’étais France Patchwork pendant plus 20 ans et que je l’ai quitté avec regret mais je n’y trouvais plus grand chose, mon club étant plus dynamique. Je viens d’être invitée à une JA et là, Monique a proposé une approche main du Modern Quilt. Ouiiiiiiiiiiii
        Merci pour vos articles qui sont toujours une bouffée d’air frais.
        Jacqueline, bénévole à l’Atelier Patchwork de Léognan

        J'aime

        1. Un grand merci pour ce commentaire qui témoigne que cela bouge aussi en France !!
          Tout ce que j’espère, c’est que grâce à Monique (et peut-être aussi la Ruche 😉 ) vous retrouverez le chemin de France-Patchwork qui a besoin de bonnes volontés pour se moderniser ! Il ne faut pas oublier que c’est une association, si les adhérentes réclament du renouveau cela arrivera !

          J'aime

        2. Bonjour,
          C’est pour cela que j’ai quitté FP avec regret. J’ai toujours « milité » pour le : si cela ne me plaît pas, je reste car on ne peut faire bouger les choses qu’en étant dedans et pas à l’extérieur. Mais un jour, on se dit qu’on a d’autres choses dans sa vie.
          Jacqueline

          J'aime

  2. Merci pour tous ces quilts montrés. Ca fourmille dans ma tête! La feuille en bas à droite dans la coussin? J’avais déjà beaucoup aimé le quilt fait avec ces feuilles. J’adore les coquelicots. Moi qui les aime en vrai et n’avais pas trouvé d’idée pour en faire en tissu, en voilà une qui me plait bien! Merci pour cette bouffée d’air frais et coloré et venteux 🙂

    J'aime

  3. J’ai découvert Philipa Naylor à SMM l’an dernier. Son talent repose sur son incroyable travail de quilting aussi riche que spectaculaire ! C’est lui qui fait vivre ses quilts. J’ai photographié tous ses quilts exposés ! 😉
    Et contre toute attente, je suis séduite par le dernier quilt que tu nous proposes, les moulins ! Exposé comme il est, il tient sa place dans ce salon !
    Merci Katell et à bientôt.

    J'aime

  4. Tu dis juste ce qu’il faut : »On ne fait pas n’importe quoi… » contrairement à ce que pensent beaucoup de quilteuses attachées au traditionnel. C’est ce qu’on dit souvent aussi de la peinture contemporaine. Même remarque pour la musique. J’ai du mal à écouter les œuvres des créateurs d’aujourd’hui. Mais quand notre chef de chœur nous en a fait chanter une, j’ai vraiment eu plaisir à laisser ces sons sortir de moi. Ce qui ça ne m’empêche pas d’adorer la musique médiévale (pas si classique que ça …)
    Donc nous sommes bien sur la même longueur d’ondes : tout peut cohabiter !

    J'aime

  5. merci pour ce beau reportage! j’aime bien alterner moderne (dessus de lit de mon fils) et classique (BOM di Ford) dans le patch!!! je travaille alors l’assemblage machine est devenue une évidence, si je veux finir vite et bien!

    J'aime

  6. Magnifiques tous ces quilts, ce sont de vraies œuvres d’art, j’adore d’autant plus que la plupart sont de couleurs vives et là ce sont les couleurs que j’aime dans les patchworks . Bravo pour ce bel article et merci.

    J'aime

  7. je trouve ce reportage magnifique ,cette liberté d’expression moi j’adore ..des couleurs vivent des travaux sans gabarit ou juste je démarre avec un morceau et après mon esprit vagabonde je trouve vraiment vraiment ces patchworks superbes .

    J'aime

  8. Katell ton blog est un vrai bonheur. Quelle ouverture d’esprit, quelle culture ! Il faudrait davantage de gens comme toi dans la blogosphère , pour que les quilteuses osent enfin s’émanciper de la stricte copie.

    J'aime

    1. Tout à fait d’accord !
      J’ai fait beaucoup de pub pour le blog de Katell autour de moi et me suis arrêtée, me rendant compte que Katell fait elle-même sa pub par la qualité de ses articles si bien rédigés , documentés et illustrés .
      Copier n’est pas intéressant , sauf quand on démarre .Il faut créer , faire marcher son imagination même si elle est folle . Tu nous l’a assez répété à Carquefou !! Oserai-je rappeler ta formule de l’époque ? OUI ! « Je vous pousserai au derrière , mais vous créerez ! » Maïté

      J'aime

  9. Je ne suis qu’ une débutante mais j adore vos magnifiques articles si riches d’enseignement .Ces patch sont superbes Mais les techniques dont vous parlez me sont encore inconnues .Peut-être un jour ……………. Merci à vous .

    J'aime

  10. merci merci : j’aime ces patchworks mais ce n’est pas pour les opposer au traditionnels
    tout patch me parait un saut dans l’aventure !
    @ bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s