Perspectives modernes dans le patchwork (2)

B – Quilts spontanés et libérés : à la recherche d’une expression

Il existe une autre tendance qui accepte les coupes parfois approximatives en toute liberté, les récupérations de petits bouts de tissus (les « scraps »). Elle est cousine de la catégorie précédente tout en prônant plus de lâcher prise. En effet le départ est parfois confus, la maquette très floue, les piécés parfois irréguliers, mais l’ensemble devient cohérent, finalement construit et intéressant, parfois érigé en pièce d’art.

gratitude
Des blocs de guingois, de l’expression écrite, des tissus unis vifs et quelques écossais, la forme en médaillon asymétrique : c’est un quilt bien dans l’air du temps du début de notre décennie. Gratitude, Quilt LeeAnn (Nifty Quilts)

Imaginez que vous êtes dans votre cuisine, prêt(e) à préparer le repas d’un jour normal. Vous précipitez-vous sur un cahier de recettes d’abord ? Suivrez-vous les instructions à la lettre, quitte à sortir acheter les ingrédients manquants ? Ou bien allez-vous fouiner dans le placard, le réfrigérateur, voire le congélateur, en quête d’ingrédients pouvant s’accorder pour un plat qui ne sera jamais tout-à-fait semblable à ceux déjà faits ?

Pour entreprendre un patchwork, vous devinez que je trouve les situations très comparables à la préparation culinaire ! Un débutant apprendra avec des recettes, des apprentissages familiaux ou des stages, alors qu’une personne avec de l’expérience peut se lancer, si elle le souhaite, avec un projet dans la tête qui évoluera au fil de l’élaboration… du plat ou de l’ouvrage. 

lancasterquilt1840
Ce quilt, connu sous le nom de Lancaster Diamond Quilt datant de 1840 environ, est un exemple de l’utilisation probable de « blocs orphelins », avec l’ajout de blocs piécés spécialement pour terminer ce quilt. C’est un sampler fort original mais encore une fois, ce qu’on croit être moderne est souvent une impulsion logique que d’autres ont eue avant nous !

Les quilts improvisés ou libérés bénéficient de nombreuses influences du passé, comme les quilts utilitaires (on faisait juste avec ce qu’on avait), les quilts amish et leur utilisation des unis aux couleurs qui s’entrechoquent, et plus récemment aussi les quilts utilitaires contemporains des femmes afro-américaines d’Alabama (le mouvement Gees Bend, du nom d’un village). C’est bien l’art d’utiliser les restes de la meilleure manière possible.

IMG_5546
Parus respectivement en 2010, 2012 et 2014, ces livres expliquent clairement comment réussir à franchir le pas de l’improvisation et de la création. En anglais, bien sûr… Le dernier tient lieu de véritable cours avec une 1ère partie dédiée à 12 mini-quilts et 12 techniques expliquées, la seconde partie montrant que l’inspiration est partout dans notre entourage, et comment cela peut aboutir à des quilts résolument modernes.

Les livres qui traitent des quilts improvisés insistent tous sur le fait qu’on ne donne pas ici de métrage car chaque bloc sera unique, fait avec plus ou moins de tissus différents. C’est bien sûr difficile de commencer à changer de technique et de processus de travail, mais il est facile de comprendre qu’on s’amuse plus en faisant 20 blocs différents que 20 blocs semblables ! 

liblogcabin
Gwen Marston a inspiré d’innombrables quilteuses par ses quilts libérés. Ici un Log Cabin libéré, avec inspiration croisée des Amish et des quilts afro-américains.
Keiko Goke
La Japonaise Keiko Goke a été très inspirée après un stage avec Nancy Crow, ce quilt fait partie d’un des nombreux qu’elle a faits dans cette inspiration. J’adore les couleurs de celui-ci, avec ses effets d’ombre et de lumière.

C’est la catégorie la plus inventive, la plus libre du patchwork. Nancy Crow, Gwen Marston en sont les premières représentantes. Nombreuses sont les quilteuses qui s’expriment grâce à la liberté que leur ont insufflé un stage donné par l’une de ces quilteuses éclairées ! 

mom's life quilt
Stephanie (et non, comme je l’avais écrit, Buffy qui a présenté ce quilt) a longuement collectionné des tissus imprimés vintage et a trouvé leur destination dans l’évocation de la vie de sa mère, femme au foyer. Ce quilt est rempli de petits dessins amusants !

 

Nifty Quilt
LeeAnn (Nifty Quilts) a suivi pour ce quilt l’influence d’Anna Williams (Afro-Américaine dont les quilts sont, depuis les années 80, considérés comme oeuvres d’art). A noter qu’un quilt improvisé n’est pas forcément tout de travers, ici le choix est d’avoir des carrés bicolores parfaits en unis. L’organisation finale, la position des lignes droites, s’est imposée en cours de fabrication. Quilting main.

 

IMG_5105
Issu d’un modèle du livre Applique Outside the Lines de Becky Goldsmith et Linda Jenkins, ce quilt fait par LeeAnn et sa belle-soeur laisse la place à l’improvisation : vous ne ferez jamais exactement le même !

La forme de quilt qui favorise peut-être le plus les quilts improvisés est le médaillon : un centre avec des encadrements successifs. Vous avez ici quelques articles de ce blog sur des quilts en médaillon. 

VFW Black Flowers in the sky
Ce quilt de Victoria Findley Wolfe a commencé par un crazy rose et jaune, qui devint un médaillon entouré de carrés bicolores gris/roses et jaunes. Son sens des couleurs lui donne l’intuition d’ajouter une bordure de carrés turquoise qui tranchent bien avec une grande bordure noire… et finalement la silhouette d’un bloc traditionnel de fleurs appliquées au point de feston finit de manière magistrale ce quilt improvisé !

Ces quilts ont donc la particularité de se modifier largement au fur et à mesure de leur construction. L’improvisation est reine, l’inspiration sa princesse ! Avec cet état d’esprit, il ne manque jamais du tissu de telle ou telle sorte : s’il n’y en a plus, on trouve forcément un autre en remplacement… et finalement une meilleure idée que celle de départ ! 

Les tendances durent parfois juste quelques semaines, chassées par d’autres idées parues dans un blog… Les quilteuses modernes sont extrêmement réactives! Une des quilteuses de ce genre de patchwork libéré est Victoria Findley Wolfe. Elle est très présente sur la Toile, lance régulièrement des challenges inventifs et son livre représente bien son univers :

15-minutes-of-play
Le blog correspondant, toujours fourmillant d’idées, est ici. C’est un blog communautaire.
Screen Shot 2014-04-20 at 9.12.25 PM
Très médiatique, star de la « Gen Q » (Génération Quilts modernes!), Victoria fait la Une des magazines! Suivez ses créations, sa manière de travailler, ici.

Après une carrière de jeune peintre à succès, Victoria revient vers les quilts qui l’environnaient déjà dans son enfance en milieu rural. Son talent, son charisme, son carnet d’adresses aident beaucoup à la consécration des quilts modernes aux Etats-Unis. En partie grâce à elle, il y a une vraie reconnaissance artistique des quilts actuels, tant dans le marché de l’art que dans les musées et même le système éducatif.

tradition-made-modern
Invitation à une conférence sur « Les traditions modernisées » dans un musée du Wisconsin.

 Ce que je voudrais faire passer comme message, c’est que ces quilts ne sont pas élitistes et inaccessibles. Ils requièrent des techniques simples que nous connaissons tous après un apprentissage du patchwork et sont ancrés dans la tradition… avec un zeste de modernité. Ensuite, il s’agit de travailler intuitivement plus que rationnellement. C’est ouvert à tous, cela fait du bien… Essayez, c’est une vraie thérapie vers le bonheur !

Ces quilts vous semblent-ils trop fouillis ? Alors vous préférerez la troisième partie consacrée aux « quilts simples » !

680883885ea9b5f627c5158855798a95

Publicités

20 commentaires sur “Perspectives modernes dans le patchwork (2)

  1. oui j’adore le scrap mais à part celui avec les feuilles je trouve les autres très fouillis mais je ne doute pas que ce soit amusant à confectionner!!!!
    en tout cas merci beaucoup pour tous ces liens à explorer.
    bonne journée
    jibé

    J'aime

    1. Je sais bien que cette partie sur les quilts modernes est moins consensuelle, je devais néanmoins lui consacrer cette place car ces ouvrages sont du « vrai » patchwork. Ils entraînent parfois des réticences sur leur esthétique. Moi j’y suis attachée, et comme tu le dis, c’est un immense plaisir de se laisser aller à les faire ! Un des quilts que j’ai eu le plus de plaisir à faire (Amazonia) ne ravit pas les foules, mais moi et surtout ma fille on l’aime 😉
      Bonne journée à toi aussi !

      J'aime

  2. Ah ! j’aime beaucoup ! Dans l’idée et la réalisation. L’idée parce que, patcheuse très « amateur », je n’apprécie pas trop l’utilisation de tissus neufs (et hors de prix souvent). Il est beaucoup plus amusant de se demander ce qu’on va trouver dans ses placards pour réaliser la petite idée qui germe. Et puis ces quilts de guingois c’est comme la vie : jamais bien droit.
    Merci pour cet article. Je pars à la découverte des références données.

    J'aime

  3. Moi, j’adore ça…ayant travaillé avec des enfants, cette liberté me convient bien… j’admire les patchworks traditionnels mais je m’y sens vite prisonnière, et comme j’aime relever des défis, je vais aller voir sur le lien que tu donnes  » 15 minutes of play »

    J'aime

  4. Deux choses si tu permets : les couleurs ! Elles sont toutes très vives ! Et la deuxième, je crois que pour faire un quilt comme ça, il ne faut pas réfléchir !
    Il faut du courage pour se lancer …le mot (pour moi) n’est pas exagéré car avec les quilts de guingois on ne sait pas trop où l’on va ! Et j’ai toujours choisi des quilts bien structurés jusqu’à présent…c’est rassurant.
    Même les quilts de Bonnie Hunter sont structurés même si on a une impression de déstructurés… Le choix des tissus y est pour beaucoup !

    J'aime

    1. Je t’assure que c’est une autre forme de réflexion… qui fait te lever la nuit ! Au lieu d’une envie de réaliser « aussi bien » qu’un modèle choisi, tu te demandes sans arrêt : « et si je faisais ceci ou cela ? » c’est dans ma tête le fameux « what if…? »… C’est le gros risque d’arriver à un quilt décevant pour toi ou incompris des autres, comme toute création…

      J’ai choisi cette fois-ci de ne pas parler de Bonnie Hunter, il faut faire des choix ! Elle a donné un autre regard aux quilts « scrappy » à l’extrême et les petites nouvelles sont (déjà…) les héritières de ses innovations ! Que le temps passe vite…

      J'aime

  5. This is a beautiful and thoughtful essay on modern improvisational quilts and their inspirations. I’m very happily surprised to see some of my quilts here! Thank you!!

    J'aime

  6. C’est très intéressant, tout ça ! Il faut oser, je vais essayer, ce n’est pas les petits bouts de tissus qui manquent !

    J'aime

  7. Je me demande si je ne vais pas faire un montage de ces photos et les distribuer aux filles du club à la rentrée. Pour voir….
    Et oui, les instits de maternelle, et leurs élèves, n’ont aucun problème avec ce genre de travail et les parents, dont certainement des quilteuses, sont ravis du sens artistique de leurs enfants.
    Allez, je vais me promener dans tes indications de balade.

    J'aime

  8. Bonjour! What an inspiring blog. I have been following you for awhile and was surprised to see my house quilt in this post! I made the house quilt, not Buffy. My name is Stephanie and I meet with Buffy in the Rebels group. While I do occasionally follow patterns, the greatest joy for me comes from piecing from the heart. I have a blog too! http://kwiltzbystephanie.blogspot.com/

    J'aime

    1. Thanks for this update Stephanie! Why did I have Buffy as the maker? It is a mystery, probably a mix from me in the Rebel group. Sorry Stephanie, I update it on the spot! Anyway your idea of your house quilt is great!
      I have just read in your blog that you met soooo other interesting people recently! Would have loved to be with you all 🙂

      J'aime

  9. J’aime beaucoup les quilts spontanés ! Je trouve que nous sommes contraints partout par des obligations, alors dans la création, s’en libérer, se laisser porter par les tissus, par leurs couleurs, leur texture, c’est mon petit bonheur à moi !

    J'aime

    1. Ton blog en est une éblouissante illustration ! J’admire la diversité de tes intérêts…
      Je n’ai peut-être pas assez insisté sur le processus de création ici, complètement différent du suivi d’un modèle. Il n’y a pas encore de livre en français à ce sujet, très peu de stages, il faudra bien un jour combler cette lacune !

      J'aime

  10. Nous avons les mêmes références!! Ce ne sont que des invitations à voir autrement
    comme tu dis , la question est « what if » je suis partante pour un groupe « modern style »
    j’ai essaye en stage à amorcer ce virage (dur pour certaines d’oublier les règles ,les dictats et autres ….) mais elles avaient essayé et assez aimé ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières (comme on dit!) donc allons y , bises Monique

    J'aime

  11. Heu…nos ainées se lâchaient aussi quand elles faisaient des crazy quilts non ?
    Comme quoi, il y a toujours des passerelles entre l’ancien et le moderne….
    En tout cas, encore merci pour toutes ces infos !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s