Broderie doodle

Doodle : drôle de mot ! On commence à le voir dans des textes français depuis plusieurs mois…
Hormis le pratique outil de planification que nous utilisons souvent entre nous dans la Ruche (voir doodle.com si cela vous intéresse aussi), un doodle signifie un griffonnage, un gribouillage, un crayonnage… Et c’est à la mode !!! Ce sont au départ les petits dessins qu’on trace sans trop y penser, laissant courir son crayon sans idée préconçue, en réunion ou cours d’une conversation téléphonique… Tout comme Monsieur Jourdain fait de la prose, vous « doodlez » sans vous en douter !

Dans l’air du temps, on conseille ces gribouillages, ainsi que des coloriages de toutes sortes, pour décompresser, méditer, devenir ZEN. Le mot Zentangle,  inventé par des Américains, est dans cette mouvance. 

gribouiller

P1650126
C’est une des nombreuses récentes publications sur le sujet. Smaranda Bourgery, bien connue dans le monde du patchwork, s’est trouvé une nouvelle passion dans cette forme d’expression : ici son blog pour en savoir plus ! Cette photo provient de ce blog.

Mais si vous lisez la Ruche des Quilteuses, c’est que vous aimez par-dessus tout le fil et le tissu, l’aiguille et les ciseaux… Et dans notre domaine aussi, nous pouvons « doodler » ! Les crazy quilts en sont une forme complète, avec à la fois l’impro dans l’appliqué des pièces au fur et à mesure et de la broderie spontanément l’une après l’autre… du moins ma forme de crazy ! Le quilting à la main est aussi pour beaucoup un moment de paix et de méditation.

Mais ce qui s’approche le plus des gribouillages artistiques au crayon, c’est la broderie spontanée, celle qu’on commence sans savoir comment on la terminera ! J’ai bien aimé la progression des réflexions de Nathalie Locquen à ce sujet, qui n’aime rien tant que le contact avec les tissus… Lisez ici sa découverte dès 2010 des zentangles, puis ses jolis essais, et enfin son retour vers la broderie

4cbecebf1c0750995dcc279d1fe7eb01
Broderie d’une inconnue trouvée sur Pinterest (la première source semblant être de Neethu Krisnaraj, d’Inde, voir ici) : c’est pour moi un exemple de dessin brodé de manière spontanée, sans schéma préconçu, un bel exemple de broderie doodle !

Cette spontanéité de dessins au fil se trouve beaucoup, actuellement, dans la customisation des vêtements.
C’est aussi, dans une certaine mesure, dans la broderie bretonne renouvelée par Pascal Jaouen, la broderie Glazig. On sait quand on commence, et on finit… quand on décide que le résultat est harmonieux !

QUIMPER Jaouen
Broderie signée Pascal Jaouen – La symétrie absolue n’est pas recherchée et la broderie se prolonge au gré de l’inspiration. Cependant, la broderie glazig exige un apprentissage de points particuliers : d’abord l’apprentissage, ensuite l’improvisation !

Et voici un tout autre style, celui de Dijanne Cevaal :

DSC04719-0011
Cette fabuleuse « couverture du voyageur » de Dijanne Cevaal évoque les découvertes des grands voyageurs comme Marco Polo, la route de la soie, les échanges de bijoux ou de pacotille, les trésors mal acquis des pilleurs ou pirates : un travail de longue haleine aux appliqués brodés tout en fantaisie, en rêvant à d’autres temps, d’autres rivages…

J’adore cette forme de broderie simple et sans prétention qu’on peut appeler broderie doodle (terme existant déjà en anglais : doodle stitching) ! Les points sont basiques et peuvent déjà faire un effet saisissant. C’est une création permanente, des choix de tissus, de couleurs, de points de broderie, le tout sans se prendre la tête !
Je dois dire que c’est un modèle paru dans le numéro 121 des Nouvelles (France Patchwork) qui m’a sensibilisée à cette possibilité d’amusement :

IMG_6431
Cette petite couverture bleue d’Els Gauchotte, aux teintures végétales maison et aux broderies spontanées, a touché mon coeur ! Retrouvez cette artiste sur son blog : Du fil et des couleurs.

A bientôt pour une broderie doodle inédite !

Publicités

32 commentaires sur “Broderie doodle

  1. Bonjour,
    Voila un art qui vient de prendre un nom « savant » avant mais c’était avant ! cela s’appelait de l’art thérapie, coloriages, broderies etc
    Je n’irais pas à dire que pratiquer broderie, dessin etc… nous permet de » méditer « , mais de se vider la tête c’est certain, ce n’est pas sans raison que nombre de personnel médical confronté chaque jour à la dureté de la maladie pratique souvent broderie patchwork… pour évacuer …sans savoir que ce loisir vient de se parer d’un nouveau nom
    Les broderies de .P.jaouen quelle merveille
    Bonne et belle journée à toi sous la douceur automnale

    J'aime

    1. Merci de souligner ce besoin du pesonnel médical qui évacue les tensions grâce à la broderie ou le patchwork, on me l’a souvent rapporté.
      Et oui, les noms changent, les choses restent, c’est ici un clin d’oeil qui ne t’a pas échappé !

      J'aime

  2. Merci pour cet article très intéressant, comme d’habitude dirais-je. Chacun de vos trois exemples montre que dans la broderie comme dans le patchwork, on peut faire du très simple jusqu’au très techniquement exigeant en passant par tous les stades intermédiaires, l’essentiel étant de se faire plaisir et c’est abordable pour tout le monde. C’est précieux, finalement! Bon dimanche à vous.

    J'aime

    1. C’est aussi ce que je souhaitais souligner, certains aiment le challenge technique et se plaisent dans l’effort, d’autres préfèrent la simplicité et la fantaisie, l’essentiel étant, comme tu le soulignes, de se faire plaisir tout au long de la création… et d’aimer son résultat !

      J'aime

  3. Bonjour,
    Tu as raison Katell, nous « doodlons » sans même nous en rendre compte! Cela peut même être parfois agaçant de voir les cahiers et classeurs de nos ados remplis de ces fameux doodles et autres citations! Prendre du recul, se vider la tête grâce aux loisirs créatifs tels que dessin, broderie, patchwork apportent un bienfait.
    Je me souviens d’une dame qui, en cours, nous avait raconté avec émotion combien la confection d’un plaid lui avait permis d’affronter les heures noires de son divorce.

    J’ai découvert Pascal Jaouen lors de la diffusion de l’émission « Des racines et des ailes » consacrée à la Bretagne. Son travail est superbe! Encore un artiste passionné…

    Belle journée

    Natacha

    J'aime

  4. Vos articles sont toujours trés variés ,documentés et fort interessant ,je prends toujours beaucoup de plaisir à les lire et vos liens permettent de découvrir des sites ou je ne serai pas forcément allée.Merci et surtout continuez à nous faire partager votre curiosité

    J'aime

  5. Merveilleux cet article, j’ai beaucoup aimé (toujours très intéressant) je connaissais les mandalas à colorier, j’avais déjà eu envie de les faire en patch (très dur) mais peut-être plutôt en broderie comme celui plus haut (qui est très beau).
    Je me suis prise d’un amour fou pour la broderie qui m’apaise tandis que le patchwork me panique un peu (j’en fais toujours) par manque de confiance en moi.
    Bon dimanche

    J'aime

    1. La broderie s’improvise facilement. Mais le patchwork d’improvisation est également passionnant et libérateur, c’est plus simple qu’on ne le croit… J’en ferai sans doute un article prochainement !
      Bon dimanche également !

      J'aime

  6. Super ce type de broderie. Moi aussi j’aime improviser sur des thèmes – souvent végétaux parce que ce sont ceux qui se prêtent le plus à la fantaisie

    J'aime

  7. Coïncidence Katell ! Lors de l’Expo FP Loir et Cher, j’ai parlé avec la responsable d’un club qui suit des cours avec Smaranda ( ou en a suivi !). Elle m’a expliqué que ses oeuvres se rapprochaient plus de l’art textile que du patch mais quelle beauté….. Elle m’a timidement montré une de ses broderies, et nous rentrons « dans un autre univers » si je puis dire !
    Ne faut- il quand même pas avoir une solide base en matière de broderie pour doodler ?
    Très beau post comme toujours…. 🙂
    Bises

    J'aime

    1. Je connais Smaranda de réputation (souvent citée dans les magazines des années 90) et surtout parce qu’elle a fait beaucoup pour la mode des charm quilts en France (tu peux voir le post écrit en 2011 à ce sujet ici : https://quilteuseforever.wordpress.com/2011/07/05/un-quilt-au-charme-fou/ ).
      Je crois fermement qu’on n’a pas besoin d’être brodeuse chevronnée pour réussir de jolies choses en improvisation. Vers la mi-novembre, on en reparlera dans la Ruche !
      Bises

      J'aime

  8. Très bel article et cela m’a permis d’apprendre un nouveau mot ,doodle, et je me rends que peut être je faisais sans le vouloir un peu ça en faisant mes bottes de Noël!!! C’est vrai que le travail à l’aiguille quel-qu’il soit, vide bien la tête ( j’ai fait beaucoup de patchwork et de tricot à certain moment difficile de ma vie ). Et puis quel plaisir de pouvoir admirer de beaux ouvrages comme ceux de ton article !!
    Bon dimanche
    Florence

    J'aime

  9. Decidement je vais de decouvertes en decouvertes en lisant vos posts! Je ne connaissais pas ce terme de doodle. Je dirais que ces sublimes broderies sont des « doodles » maitrisees. La maitrise dans l’improvisation… l’art a l’etat pur!

    J'aime

  10. Comme tu le dis Katell , les noms changent, les « choses » restent ,
    en fait rien n’est création dans ce cas de figure , certaines se sont appropriées cette manière de faire en la rebaptisant d’un nom « anglo saxon » pour faire mieux ??? car « art thérapie » thérapie = soins maladie bref pas commercial sans doute.
    L’art thérapie je tiens personnellement à ce nom est connu depuis longtemps, il a été mis en pratique dans des services psy, des prisons, des services hospitaliers pédiatriques, dans les MAS, dans des centres pour soins d’obèsité pour aider les ados perdus avec leurs Kg en trop, il est évident que les créations sortant de ces endroits n’ont pas pignons sur rue et n’ont pas la faveur des revues, mais ils existent dans l’anonymat, mais je tiens à le souligner ils sont dignes parfois de rivaliser à ceux des « créatrices « connues » grace parfois au bénévolat des animatrices qui entourent ces créateurs trices anonymes…
    Bonne fin de dimanche

    J'aime

  11. Super intéressant, merci pour nous diriger vers une grande variété d’artistes françaises et européennes. Toujours du travail magnifique qui inspire. Bonne journée.

    J'aime

  12. Merci Katell de faire un nouveau tour par la broderie. Tu m’ouvres de nouveaux horizons avec cette magnifique broderie sur fond bleu. Très scolaire, il ne me serait pas venu à l’idée de broder mes gribouillages mais …….
    J’ai eu la chance de croiser Dijanne à l’expo des sentinelles à Palaiseau, là aussi on découvre de la broderie doodle (merci pour le mot).
    Au club, nous nous disons souvent que le patch devrait être « remboursé par la sécu », nous sommes en plein dedans ! Ah, ces travaux d’aiguilles qui nous aident à passer par-dessus notre mal-être …….

    J'aime

  13. Katell, je viens de recevoir un magnifique livre (donc pas encore lu) qui pourrait t’intéresser… c’est en voyant les broderies de ton billet.
    « Visions Huichol, un art amérindien du Mexique » de Michel Perrin.

    J'aime

  14. Je passe assez souvent chez toi, j’ai bien dû laisser un commentaire, c’était il y a longemps, je reconnais……….. Je sors de ma réserve, j’ai adoré tous tes derniers articles, sur les carottes sauvages (dentelles de la reine Anne) surtout;; ta broderie doodle, il me semble pour en avoir fait et m’y être intéressée, c’est plutôt du Freeform embroidery; j’adore; enf ait, c’est ma façon de broder, surtout ne pas suivre une grille. en cemoment, je travaille sur une broderie peu connue eet longue la broderie Phulkary (Inde)
    En tout cas, tout m’a intéressée, j’ai passé un bon moment chez toi

    J'aime

    1. Merci beaucoup Anne ! Oui, la broderie doocle est un avatar de toutes les broderies qu’on peut faire sans règle stricte, sans grille ou décalque ! Libérateur, n’est-ce pas ?…
      Je vais aller voir de plus près ce que tu fais maintenant, cela fait des années que je connais ton nom, un jour on aura peut-être l’occasion de nous rencontrer !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s