Des quilts en Inde, des traces d’universalité

Le point avant, le point universel… non seulement pour l’assemblage invisible de deux pièces, couture basique, mais aussi pour la consolidation d’un tissu ou de plusieurs couches de textiles, en matelassage ou quilting, appelez-le comme vous voulez ! Les quilts bosniaques dont on parlait au début des années 2000, le boutis comme le trapunto, le kantha bengalais, le sashiko japonais… Tous ont pour base le point avant, le point qui court, running stitch en anglais, que je trouve si imagé que je le présente ainsi aux enfants ! Point indispensable, rapide, à la fois utile et décoratif.

BQW_Naht_camila_c_LF-scrollbox_landscape-c9193566b770e40f4b73557f06f7271b
Bosna quilt, quilt d’exposition reprenant les codes des quilts utilitaires du pays.

 

Sampler de motifs de sashiko
Sampler de motifs de sashiko
boutis modèle Nicole Astier-fait par Danyl
Extraordinaire boutis, vu en transparence. Je ne sais pas si Danyl l’a fait au point avant, point traditionnel, ou de piqûre, plus solide. Art raffiné à la Française…

On appelle kantha une broderie au point avant, faite à l’origine pour maintenir ensemble des morceaux de tissus de toutes sortes sur plusieurs épaisseurs. On peut penser à une similitude avec les Boros du Japon, dont on a longuement fait état les années précédentes. Cette année à l’Aiguille en Fête, il y avait, parmi de nombreuses autres merveilles d’Orient, des Kanthas récents qui étaient tous à vendre. Ici plusieurs formes de formes de broderies kantha, faites pour l’exportation, sont réalisées sur un grand panneau textile :

IMG_7039
Beau motif de coquilles sur un tissu teint en bandes verticales roses et vertes.
IMG_7040
Tissu uni clair, entièrement décoré de points avant. Certains remplissent les espaces, donnant un effet d’impression du tissu.
IMG_7048
Trois couleurs de fils pour un effet géométrique

Même couleur de fil pour un mélange géométrique et figuratif qui doit être très amusant à inventer au fur et à mesure :

IMG_7043IMG_7042

IMG_7041

IMG_7044Les kanthas peuvent aussi être ainsi :

IMG_7046
Motif figuratif élaboré aux belles couleurs !

 Grâce à des associations, le kantha est un savoir-faire qui est actuellement sauvé de l’oubli. A l’origine humble piquage d’étoffes usagées cousues ensemble pour protéger et embellir les personnes et les objets, les qualités décoratives de ces textiles les érigent en objets de collection. Vous en saurez sans doute plus, très prochainement, dans la presse spécialisée ! 

Si le kantha provient du Bengale, vaste territoire partagé entre l’Inde et le Bengladesh, on trouve ailleurs en Inde, plus à l’ouest, des patchworks quiltés. Il y a un air de famille en raison des points avant omniprésents, ainsi que l’origine indienne. Des différences aussi, mais on peut trouver toutes les variantes qui font que toutes ces pratiques ne sont pas éloignées ! Quelques patchworks indiens étaient exposés l’année dernière, toujours à l’Aiguille en Fête, mais aussi en Alsace en 2013 à l’occasion de la sortie du livre de Geeta Khandelwal :

Livre bilingue Godharis, nous faisant voyager dans l'Inde centre-ouest.
Livre bilingue Godharis (Quiltmania), nous faisant voyager dans l’Inde centre-ouest. A côté, mes jolis tissus Neelam, des unis tissés-teints aux couleurs naturelles. Il me tarde de commencer quelque chose avec eux !

Comme un carnet de voyage, Geeta nous raconte un périple dans un monde rural varié, aux femmes qui confectionnent des godharis, des quilts en bon français ;-). Jamais ces quilts ne sortent du village, ce sont des objets utilitaires. Ils sont faits principalement de restes de saris, coupés sans ciseaux (le tissu est entamé par une lame de rasoir, puis déchiré), mesurés à l’aune du doigt, de la main, de la coudée… Alors évidemment on ne peut attendre un piécé absolument rectiligne. Mais qui s’en soucie ? Les godharis sont là pour tenir chaud, un point c’est tout ! Certaines nuits, même au coeur de l’Inde, il peut faire bien frais.

Geeta
Geeta Khandelwal, auteur du livre Godharis.

Pour maintenir les couches textiles entre elles, le quilting est soutenu, avec des points avant qui courent parallèlement puis changent de sens, juste pour suivre un motif ou pour le plaisir :

textile Sujata shah
On aperçoit l’assemblage du même tissu, quilté avec des fils changeant parfois de couleur… et de direction ! Photo Sujata Shah en Inde.

Un motif dessiné, cousu, montré plusieurs fois dans ce livre me rappelle un modèle de quilt qui fit grand bruit il y a quelques années dans Quiltmania, dont un bloc de patchwork était en forme de svastika… d’ailleurs pas vraiment, mais le quilt était nommé ainsi (Quiltmania n° 52). Dans le numéro suivant, des excuses étaient présentées. C’est toujours en Inde un signe extrêment bénéfique, ainsi que dans le boudhisme et de nombreuses civilisations passées ou actuelles (dès le néolithique, et aussi notamment chez les Navajos, les Kunas, etc.). De ce beau symbole universel, notre plus sombre histoire du 20e siècle en a fait un signe honni, ce qui a pour conséquence qu’en Occident on ne peut plus se permettre de l’utiliser…

Vous découvrirez dans le livre certains Godharis extrêmement proches de quilts américains. Peut-on imaginer des quilts ayant voyagé, ou des quilteuses d’un pays ou l’autre ayant transmis ses connaissances ? L’auteur pense plutôt à l’universalité de certains motifs, vérifié maintes et maintes fois…

Universalité des choses, c’est ce qui m’a traversé l’esprit en lisant ce livre sur les femmes en Inde peu après celui de Roderick Kiracofe qui raconte un peu la même histoire dans les Etats-Unis ruraux. Universalité de la géométrie et de l’esthétique, quand j’ai vu des photos de godharis qui ressemblent un peu au quilt fait pour ma fille :

2009_049_0007
Godhari
Katell Renon
Petit air de ressemblance, n’est-ce pas ?… 10 ans de lavages l’ont rendu moins flamboyant qu’à l’origine. Il est quilté à gros points au coton perlé, il n’a pas de nom mais je l’appellerais bien Godhari maintenant !

Un coucou à Sujata Shah, actuellement en voyage en Inde, qui a eu la chance de rencontrer Geeta Khandelwal la semaine dernière. Voyez son article ici, avec de très belles photos. Elle se sent tellement liée aux deux pays qu’elle peut résumer ses influences ainsi :

facebook the root connection

-ooOoo-
Advertisements

26 réflexions sur « Des quilts en Inde, des traces d’universalité »

  1. Je ne me lasse pas de ces quilts, piqués si joyeusement ! J’ai découvert, il y a quelques semaines seulement, les travaux de « Bosna quilt », dont tu montres un détail en haut de ton article : c’est superbe ! Et que dire des quilts indiens, si colorés !

    J'aime

  2. Merci Katell pour tes articles toujours passionnants;..
    c’est vrai que la broderie Kantha a l’air sympa..
    j’ai hâte que les Editions de saxe ressortent leur livre sur cette broderie…
    j’aime beaucoup ton patch.. qui ressemble fort à ces godharis si beaux…
    Bisous et bonne après midi

    J'aime

  3. Bosna Quilts. Je ne connaissais pas. Je viens de me régaler sur le site autrichien (je lis facilement l’allemand). Dommage qu’ils ne soient pas davantage connus dans le monde francophone, ce sont des chefs d’oeuvre.

    J'aime

  4. Tout ce que j’aime est là!!! Le running stitch est juste parfait! Merci pour cet article si complet.
    Je ne connaissais pas le khanta, j’aurais bien aimé voir cette expo ;o)

    J'aime

  5. Un seul point, le plus simple, et tant de merveilles ! Les humains ont quand même un sacré pouvoir d’imagination !

    J'aime

  6. Le seul point avant que je fais est quand je pratique le boutis !! Sinon, je couds tous mes blocs au point arrière, je trouve cela plus solide ! Mes amies diront que c’est ma marque de fabrique !! 🙂
    Ces quilts sont magnifiques de couleurs et le tien, bien qu’un peu délavé, est superbe !!
    Je possède le kit « Fleurs Indiennes » de Nathalie Méance,dans le même esprit !!

    J'aime

  7. Merci pour ton article toujours aussi passionnant et qui m’ouvre d’autres horizons. J’aime l’idée que notre passion est universelle. Ton quilt est splendide et les couleurs encore bien lumineuses
    Bonne semaine

    J'aime

  8. These are all very beautiful. I love the quilt you made for your daughter! Thank you for showing the similarities in quilts in so many countries. Very interesting. I now realize how much I like heavy thread work on quilts. Thank you!

    J'aime

    1. Pour ne pas dire trop de bêtises, j’ai fait quelques recherches sur internet (je dois dire, avec la crainte de tomber sur des sites détestables). Les svastikas sont si anciennes, si pleines d’esprit positif, que ça me fait vraiment râler de devoir le rayer des motifs…

      J'aime

  9. Dear Katell,
    Isn’t it amazing how similar these quilts are no matter where they origin from? I love heavily quilted quilts. I also took a class on Kantha stitching here in India. To see the instructor stitch was a treat. Thank you for sharing your daughter’s quilt. It is beautiful.
    Meeting Geeta Khandelwal was wonderful. She is wealth of information and an amazing artist and art lover.
    Hugs,
    Sujata

    J'aime

  10. article étonnant comme ces fils qui changent l’aspect du tissu et créent des formes , j’aime beaucoup les quilting qui tournent autour d’une « image de base  » merci bien pour cette recherche et ce partage

    J'aime

    1. Le plus simple peut faire des effets extraordinaires effectivement ! Le quilting dont tu parles est sans doute celui que j’appelle « en écho », on le voit trop peu souvent… C’est beaucoup de travail, mais quel résultat !!

      J'aime

  11. This is one of the best books of 2013. It is amazing how much depth and texture in all these pieces is created by such simple piecing and stitching. Wonderful post!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s