Le Voilier de la Tolérance

Depuis des mois, depuis même des années, des bateaux traversant la Méditerranée causent beaucoup de soucis, à la fois humanitaires et politiques. On parlait de Boat People il fut un temps, dans les années 1970-1980, pour traiter de l’exode des Vietnamiens qui voulaient une vie meilleure.

35_Vietnamese_boat_people_2.JPEG
1984 – Boat People vietnamiens- Photo Phil Eggman

 

Dans le désespoir, ces gens fuyant coûte que coûte une douloureuse vie vers un avenir meilleur ne peuvent laisser indifférents ; prendre la mer est un moyen d’exil utilisé depuis la nuit des temps.

Cover book Sweden
Couverture de livre (voir aussi ici) montrant un navire allant d’Europe vers l’Amérique.

 

Pour l’espoir, des voyages en bateau véhiculent le rêve de nouvelles terres, l’envie de grandes explorations, d’aventures ou le commerce d’un continent à l’autre… De l’Antiquité jusqu’au milieu du XXe siècle, les voies fluviales et maritimes étaient le majeur moyen pour transporter de nombreuses personnes et/ou marchandises à la fois, jusqu’à l’arrivée des lignes aériennes.

navires-guillaume-le-conquerant
La tapisserie de Bayeux, brodée sur lin, raconte comme une bande dessinée la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Normand, devenu le Conquérant en 1066… surnommé le Bâtard par les Anglais. Les navires étaient issus directement de l’expertise Viking.  

Addendum : je viens de tomber sur un article écrit par une habituée de ce blog, Caryatides, à propos de la tapisserie de Bayeux : à lire ici !

 

Ce n’est donc pas étonnant que tant de quilts montrent des thèmes marins ! Il suffit d’une Rose des Vents pour évoquer la traversée d’un océan…

any vieussens
Extraordinaire quilt de notre amie Any Vieussens, ayant nécessité des milliers d’heures de travail tout à la main ! Modèle américain magistralement interprété évoquant de longs voyages entre ciel et mer…

La population actuelle de l’ensemble du continent américain descend en grande partie de boat people des siècles passés, venant d’Angleterre ou de Russie, de Pologne ou de Chine, d’Irlande ou d’Afrique, d’Espagne ou du Portugal, d’Italie ou de France… Volontaires ou contraints, leurs descendants sont maintenant les Américains d’aujourd’hui.

Un des bateaux mythiques de l’Histoire des Etats-Unis est le Mayflower, qui le premier amena des personnes qui s’établirent sur ces terres « indiennes » (nous l’évoquions ici).

Comment ne pas avoir un petit mot ici pour « la frégate de la liberté », l’Hermione, dont la réplique vient de prendre le chemin de l’Amérique ? C’est un fameux Trois-Mâts fin comme un oiseau Hissez haut…, sorti de l’Arsenal de Rochefort (non loin de Brouage, info spécial quilteuses), passé à la postérité principalement pour avoir transporté le Marquis de La Fayette en 1780 vers les Etats-Unis en guerre. Le traité d’Indépendance (vis-à-vis de la Grande-Bretagne) avait été signé le 4 juillet 1776 mais la guerre entre Anglais et nouveaux Américains, menés par Washington, dura jusqu’en 1783. La France, ennemie des Britanniques, fut du côté des Indépendants. La magnifique frégate l’Hermione vient d’être répliquée et vogue vers l’Amérique : vous avez ici le blog de ce voyage qui se poursuit actuellement. Voici un quilt réalisé par un groupe de quilteuses françaises il y a déjà quelques années :

hermione
J’ai déjà montré ce quilt ici, mais je n’en sais pas plus sur les personnes ayant fait ce sampler-médaillon !

 

Au XIXe siècle, les échanges entre l’Europe et l’Amérique sont intenses et les quilteuses de la côte Est sont nombreuses à faire figurer des bateaux sur leurs ouvrages, en particulier dans les blocs de style Baltimore, nommé d’après la grande ville portuaire (malheureusement dans l’actualité en ce moment). Cherchez le bateau !!

1993-61BaltimoreQuilt
Il est amusant de voir tant de blocs de fleurs encadrer quelques blocs plus symboliques (voilier, personnage, la Bible…). Ce quilt est au Musée de la Marine en Virginie. Description détaillée de ce quilt ici !
Quilt de 1845 environ
Quilt de 1845 environ
baship
Si vous comprenez l’anglais, un excellent article sur les quilts Baltimore est disponible ici.
030614 Pride of Baltimore
« Pride of Baltimore », quilt contemporain de Barbara Burnham (2011). Cette spécialiste du Baltimore vient d’exposer et donner des cours pendant le Salon de Paducah.

Du côté de la Gironde, plusieurs personnes se sont lancées ensemble dans un modèle de Baltimore d’Ellen Sienkiewicz. Michel (Le Thé à Coudre) a terminé le sien :

Baltimore Michel

carrément crazy baltimore
Superbe navire de Marie-Christine Chasseraud !  Ton quilt est-il fini Marie-Christine ? Si oui, donne-nous le lien vers une photo !

-oOo-

Un couple d’artistes conceptuels fort renommés, les Kabakov, russes ukrainiens d’origine mais vivant aux Etats-Unis, créent des événements marquants comme le « Ship of Tolerance ». Plusieurs sont faits au fil des ans à des fins pédagoqigues, bateaux éphémères aux voiles piécées de dessins d’enfants :

ship of tolerance

Le concept est de demander à des enfants d’une ville de dessiner leur conception de la tolérance. A New-York en 2013 par exemple, près de mille enfants des cinq arrondissements (Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronx et Staten Island) âgés de 5 à 13 ans et provenant de multiples communautés à l’image de la population de cette ville, ont offert leur vision de la tolérance. 150 peintures ont été sélectionnées pour faire la voile du bateau, les autres ont été exposés dans divers lieux de la ville. Expérience menée dans divers pays pour diffuser l’espoir d’un monde meilleur, la connaissance et le respect de l’autre par l’art.

DSC_0143
(photo d’ici) 
Advertisements

30 réflexions sur « Le Voilier de la Tolérance »

  1. Merci Katell pour ce bel article que je ferai lire à ma nièce Anne-Laure, lieutenant canonnier sur l’Hermione (sa nouvelle passion, après avoir effectué plusieurs missions sur le Belem) !
    Je suis sûre qu’elle appréciera !

    J'aime

    1. J’ai trouvé une interview de ta nièce par France-Bleu : http://www.francebleu.fr/videos/anne-laure-lieutenant-cannonier-sur-l-hermione-1843910
      Je suis impressionnée et absolument ravie qu’une femme tienne ce rôle… Il n’est pas si vieux le temps où des équipages refusaient toute femme à bord ! As-tu lu le roman « La Bougainvillée ? » Il a enchanté ma première grossesse, à tel point que ma fille a failli s’appeler Fanny comme l’auteur (Fanny Deschamps)… C’était une très belle histoire de botanique et de voyages en bateau autour du monde !

      J'aime

      1. merci de nous faire découvrir ce reportage sur Anne Laure
        j’ai eu la chance de voir arriver l’Hermione à Bordeaux et d’entendre les canons
        magique
        encore un article très intéressant
        continue à nous faire découvrir des richesses culturelles
        j’en redemande

        J'aime

        1. Cette jeune femme m’impressionne également !
          J’ai beaucoup de travail en attente (du quilting, de l’assemblage…) alors je crois que je vais faire une pause momentanée… Mais sait-on jamais, un sujet peut surgir si vite 🙂

          J'aime

      2. Merci Katell,
        je connaissais bien sûr l’existence de cette vidéo. Anne-Laure a dû faire de gros efforts face aux caméras, elle si réservée d’habitude !
        Ma soeur est bien occupée à suivre ses deux filles à distance, l’une sur l’Hermione et l’autre en stage (elle est en première année à Normale Sup) pour 6 mois au Chlili, où elle est partie étudier les… pissenlits !
        J’admire le courage de mes nièces, moi qui n’ai jamais quitté mon Alsace natale.
        Non, je n’ai jamais eu l’occasion de lire « La Bougainvillée », mais tu m’as donné envie, et maintenant je vais tout faire pour trouver ce livre et m’y plonger. En effet, tu parles de botanique et de voyages en bateau, et moi je te parle de pissenlits et de l’Hermione, avoue que cela fait beaucoup de points communs !

        J'aime

  2. Je garde un bon souvenir de l’Hermione, quand c’était le tout début de l’aventure, chantier gigantesque !

    Merveilleuses histoires à partir des quilts Baltimore.

    J'aime

  3. Merveilleux article, Katell ! Si chacun pouvait avoir toujours à l’esprit qu’il descend peut-être d’un « boat people » ou qu’il pourrait en être un , un jour………
    J’aime beaucoup cette voile des enfants.
    Je trouve très intéressant que tu aies mis en lien toutes ces aventures. Ce fut pour moi un beau voyage.

    J'aime

    1. C’est cette voile faite par les enfants qui m’a donné envie d’écrire l’article. Cette initiative me fait aussi penser au nombre Pi : les enfants qui ont fait des carrés de chiffres ne sont pas prêts d’oublier leur petite contribution ! Comme toi, j’aime beaucoup ces manifestations qui entrainent de la joie, la satisfaction d’avoir participé à un évènement ludique, surtout quand cela réunit des enfants de tous horizons !

      J'aime

      1. Mais l’événement n’est pas seulement ludique dans le cas de cette voile…. Et mieux qu’avec de l’instruction civique, souvent ennuyeuse et si théorique, une petite graine a été plantée dans l’esprit de chacun d’eux…..

        Aimé par 1 personne

  4. These are incredible works, and so much more meaningful with your commentary! I had noticed ships in Baltimore quilts before, but never thought about their significance. The flowers seem to signify a good and fruitful life after immigration, and a connection to the gardens of their origin country. Merci!

    J'aime

    1. There are also horns of plenty, directly bound to the first Halloween! Yes indeed, through these works we can imagine all the hopes of the migrants. Most of Baltimore quilters were from Germany where furniture was painted with such drawings (symmetrical bunches of flowers), and also where paper cuts gave patterns for some of these blocks…

      J'aime

  5. J’ai eu la chance de voir et d’admirer l’Hermione pendant sa construction et j’en garde un beau souvenir.
    Quant aux quilts Baltimore, toujours aussi impressionnée de les admirer mais je ne me lancerai pas dans l’aventure car je connais mes limites en matière d’appliqué !
    Merci pour ce beau reportage !

    J'aime

  6. Ce sampler-médaillon est l’oeuvre d’adhérentes du Quilt Pictave (Poitiers) et bravo une fois de plus à votre reportage.

    J'aime

  7. Je vois que Chantal m’a devancé. J’ai trouvé l’article que je cherchais, il a été publié dans le n° 96 des Nouvelles Patchwork et Création textile (mars 2008). Le quilt l’Hermione est un patch du groupe le Quilt Pictave de Poitiers fait en 2006-2007 pour le concours La Fayette, héros de deux mondes et a reçu le prix du public à cette occasion.

    J'aime

  8. Le Départ de l’Hermionne en demie teinte à cause du temps, magnifique quand même
    A Brouage un quilt « USS Contitution » représentant les symboles maçonniques comportant en médaillon l’ USS Constitution frégate lancée en 1797 encore à flots
    Il n’a pas fait partie de mes préférés mais il était original La frégate a encore un rôle de représentation de l’Etat et participe à des cérémonies et divers évènements

    J'aime

  9. Je me permets de préciser que le quilt « de » votre amie Annie Vieussens est une reproduction quasi intégrale du quilt de Judy Mathieson Mariners’s compass visible sur le site de l’artiste http://judymathieson.com/Judy_Mathieson/Welcome.html . Il est même sur la page d’accueil .ce n’est pas un quilt « de » mais un quilt « réalisé par « .. d’après une création originale antérieure .
    s’il y a interprétation personnelle…je veux bien ! . il suffit der comparer avec l’orignal ..pour voir où elle est et si elle est vraiment. Je ne nie pas l’exploit couturier, pour moi le mot « interprétation » exige un plus de distance avec l’original …. Un peu de rigueur aiderait à une reconnaissance de notre art . Signé : la rabat-joie 🙂

    J'aime

  10. Je veux bien le croire, quoi que le quilt soit très connu . Je sais par expérience (plus de trente ans tout de même!) qu’on confond si souvent fabrication et création virtuose dans notre petit monde .. Il serait si simple de faire avec les quilts ce qu’on appelle générique : dessiné par ou d’après oeuvre de .. .. , cousu par … quilté par . Mais hélas ce qu’on veut c’est des applaudissements , des approbations . Faire croire qu’on a tout créé ! une pseudo-reconnaissance pour l’art de coudre … quelque chose conçu par un ou une autre qu’on oublie plus ou moins volontairement le bien faire l’emporte depuis le début sut l’acte de concevoir et de créer à la plus grande joie de tout le monde . .. Je l’ai vu mille fois et ça ne contribue pas à valoriser celles qui exercent hélas honnêtement et en créant vraiment. on préfère le spectaculaire copié à l’imagination réelle . .C’est beau un tel quilt mais d’où vient cette beauté ? la plupart n’ont même pas envie de se poser la question, et quand on la pose, on passe excusez-moi le terme, pour une emmerdeuse radoteuse vaguement parano en proie à sa monomanie (qui n’est que de l’honnêteté intellectuelle et de la rigueur !) . C’est « fait » par, ça leur suffit ce qui revient à dire qu’un copie de la Joconde c’est pareil que le tableau de Léonard et on en trouverait même pour dire mais » moi je lai mieux peint (cousu!)  » Triomphe de la médiocrité, alors ??!!Quel droit a-t-on à signer ce qu’on n’a pas composé par soi même ? problèmes toujours irrésolus trente ans après mon entrée en patchwork . Et auxquels on n’a pas vraiment envie de réfléchir , il est vrai c’est prise de tête , j’oubliais Du moment que c’est beau et qu’on peut l’exposer n’est ce pas, peu importe ! On me l’a dit .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s