Pour toutes les mamans…

Pour toutes les mamans quilteuses, un sourire pour commencer :

"N'est-ce pas adorable... Notre petite quilteuse m'a envoyé un panier de fleurs pour la fête des mères !" - Dessin de Julia Icenogle pour Kansas City Star Quilts.
« N’est-ce pas adorable… Notre petite quilteuse m’a envoyé un panier de fleurs pour la fête des mères ! » – Dessin de Julia Icenogle pour Kansas City Star Quilts.

Pour nos amies non Françaises : c’est aujourd’hui la Fête des Mères en France, nous ne faisons jamais rien comme tout le monde ! Dans la plupart des pays, c’était début mai…

floral-coeur

Monique A-V a reçu de sa fille, il y a quelques années, un très beau livre célébrant le couple mère-enfant en peinture :

tara mc

Le sujet est très riche, merci Monique ! Juste pour le plaisir, pour illustrer ce thème, voici quelques peintures :

Mary Cassatt - Patit déjeuner au lit
Mary Cassatt – Petit déjeuner au lit
young mother sewing
Mary Cassatt – Jeune mère cousant

 

Mary Cassatt - Mère jouant avec son enfant
Mary Cassatt – Mère jouant avec son enfant
Berthe_Morisot_Femme-et-enfant-sur-un-balcon-
Berthe Morisot, Femme et enfant sur un balcon – 1872 – Huile sur toile, 60 × 50 cm, collection particulière. Le tableau représente la sœur de Berthe, Yves Gobillard, avec sa fille Paule. Elles sont placées sur le balcon de la maison des parents Morisot, rue Franklin, à Paris. On aperçoit le Dôme des Invalides à l’horizon. En savoir plus sur Rivages de Bohème.

 

 http://www.rivagedeboheme.fr/pages/arts/peinture-19e-siecle/berthe-morisot.html#VYhGEQB0AEt8oPCH.99
Berthe Morisot, Cache-cache – 1873 – Huile sur toile, 45 × 55 cm, collection particulière. Ce tableau fait partie de ceux que Berthe Morisot présenta au premier salon impressionniste de 1874. Les principales caractéristiques du courant impressionniste sont ici réunies : couleurs claires, lumière, scène de genre dans un paysage, dilution des formes. La jeune artiste a trouvé sa voie et quitté la nécessaire mais pesante influence d’Édouard Manet.    Rivages de Bohème
Berthe Morisot, le berceau 1874 - Huile sur toile, 56 × 46 cm, musée d'Orsay, Paris. Ce tableau fut également exposé au premier salon impressionniste de 1874. « Sans conteste le tableau le plus célèbre de Berthe Morisot, Le berceau a été peint en 1872 à Paris. L'artiste y représente l'une de ses sœurs, Edma, veillant sur le sommeil de sa fille, Blanche. C'est la première apparition d'une image de maternité dans l'œuvre de Morisot, sujet qui deviendra l'un de ses thèmes de prédilection. En savoir plus sur http://www.rivagedeboheme.fr/pages/arts/peinture-19e-siecle/berthe-morisot.html#VYhGEQB0AEt8oPCH.99
Berthe Morisot, le berceau – 1874 – Huile sur toile, 56 × 46 cm, musée d’Orsay, Paris. Ce tableau fut également exposé au premier salon impressionniste de 1874. « Sans conteste le tableau le plus célèbre de Berthe Morisot, Le berceau a été peint en 1872 à Paris. L’artiste y représente l’une de ses sœurs, Edma, veillant sur le sommeil de sa fille, Blanche. C’est la première apparition d’une image de maternité dans l’œuvre de Morisot, sujet qui deviendra l’un de ses thèmes de prédilection. Rivages de Bohème 

Seulement deux peintres femmes ici, toutes deux de la même époque (fin XIXe siècle), sélection rapide et forcément injuste pour les centaines d’autres tableaux tout aussi touchants…

floral-coeur

J’aime aussi les livres sur les femmes dangereuses, même s’il ne faut pas confondre femme et mère :

lisent plu aiment

écrivent

Ils me rappellent la célèbre phrase de Virginia Woolf qui disait, parlant de la place des femmes dans l’Histoire : Anonymous is a Woman. Si c’est signé « anonyme », c’est que c’est une femme ! Les femmes feraient donc peur aux hommes qui ont fait l’Histoire…

Les mentalités changent, mais très lentement… 

De tout cœur :

coeur_des_coeurs

 Heureuse fête à toutes les mamans !

Red-Rose-Pink-Rose-Flowers-Bouquet-HD-Wallpaper
Un petit bouquet à la maman de Rose, pour qui c’est la première fête des mères !
Advertisements

21 réflexions sur « Pour toutes les mamans… »

  1. merci Katell , je te souhaite à toi aussi une bonne fête des mères et te remercie pour ces jolis tableaux , je ne connaissais pas Marie Cassatt , et je vais lire un des livres de Laure Adler , bises bon dimanche

    J'aime

  2. Merci Katell et bonne fête des Mères pour toi aussi. Je suis fan de ces deux peintres et de la tendresse qui se dégage de ces peintures. Merci encore pour la qualité de ton blog, toujours passionnant. J’aurais aimé faire ta connaissance à Périgueux pour te le dire mais j’ai appris que tu n’étais pas là le samedi. Dommage

    J'aime

  3. N’ayant plus de maman et n’ayant pas eu la chance de l’être moi-même, je vais me précipiter sur ces femmes lectrices qui sont dangereuses ! Merci encore une fois, Katell, pour ce nouveau livre à ranger dans une bibliothèque qui déborde !!!!!!

    J'aime

  4. …. pas de roi dans la Ruche …..mais une Reine qui ne rate pas une occasion d’enrichir toutes ses fidèles abeilles ….
    Merci pour les conseils de lecture .. et bonne fête à toutes ..tout simplement !

    J'aime

  5. Merci Katell pour cet article très documenté et intéressant comme toujours.
    Bonne fête à toi aussi et à toutes les mamans qui suivent ton blog.
    Bises et bonne soirée. Andrée;

    J'aime

  6. I hope you are having a very happy Mother’s Day too! We are so fortunate to be mothers. No role is more difficult or more rewarding in the end. I enjoy the paintings very much.

    J'aime

  7. Bonne fête à toi aussi. Merci pour cet article si intéressant et notamment les tableaux de Mary Cassatt. J’ai eu l’occasion de voir des tableaux de cette artiste l’été dernier à Shelburne. Grâce à toi, j’ai vite été me replonger dans ma documentation.
    Bises

    J'aime

  8. il a qqes années j’ai habité rue Berthe Morisot
    que je ne connaissais pas – j’ai alors découvert une artiste pas assez connue (tout comme Mary Cassatt)
    je suis tombée amoureuse de leurs peintures
    merci de nous les avoir fait découvrir ou re-découvrir
    françoise

    J'aime

  9. Très chouette article. Magnifiques tableaux. Oui les hommes ont une peur bleue des femmes et ne voient de solution que dans leur écrasement en attendant de pouvoir se passer d’elles pour se reproduire. Et tant qu’on n’aura ni compris ni résolu ce problème la situation des femmes sera précaire, malgré les efforts faits… Je reviens de Quilt en Sud et admire beaucoup l’énergie déployée par Pascale Goldenberg en faveur des femmes afghanes

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s