Lindsay, Charlie et la Chocolaterie

Love-Patchwork-Quilting-issue-22
C’est un magazine mensuel gai et sans prétention, devenu n° 1 des ventes dans leur domaine en 5 mois d’existence ! Il m’est arrivé en retard ce mois-ci, mais ce n’est pas bien grave…

Je viens de recevoir un de mes magazines préférés, Love Patchwork & Quilting, magazine britannique plein de joyeuses idées qui dépoussièrent allègrement les revues plus classiques. C’est une sucrerie en attendant le bébé tant espéré, Simply Moderne de Quiltmania, qui devrait sortir dans les kiosques le 25 juin !

3665d5ce27efca08ea0c2f464668ba2a
Voici la couverture de notre futur magazine français (ou anglais ? cette couverture nous jette le trouble !), avec Victoria Findlay Wolfe comme première invitée et manifestement un reportage sur le grand salon du quilt moderne à Austin, Texas, qui s’appelle Quiltcon. On ne peut pas mieux commencer !

Dans le magazine anglais, je viens de lire un reportage sur un des sites où j’aime chercher des tissus différents. J’en savais très peu sur la société, je suis heureuse de connaître maintenant un peu Lindsay Prezzano, la « chef » de Hawthorne Threads, qui travaille main dans la main avec son informaticien de mari Charlie. Et la chocolaterie ? C’est le lieu où ils ont emménagé leur société l’été dernier, une ancienne fabrique de chocolat du XIXe siècle, récemment rénovée comme une grande partie de ce coin de Brooklyn (Red Hook) qui devient très à la mode. Des tissus dans une chocolaterie… deux péchés mignons réunis !

Charlie_and_the_Chocolate_Factory_(book_cover)
Couverture de la première édition du célèbre livre de Roald Dahl aux Etats-Unis, en 1964.

Le choix de tissus modernes est immense à Hawthorne Threads, et j’ai récemment craqué chez eux pour trois tissus marqués « imprimés digitalement ». Mais qu’est-ce ? Vivons dangereusement, me suis-je dit. Sept jours après, j’ai reçu une drôle de chose : 

IMG_0239
J’ai reçu un long ruban de tissu avec de très larges lisières de 18 cm de part et d’autre de l’imprimé : très étonnant, les 3 imprimés se succèdent sur le même tissu ! J’ai plié et déplié ce tissu de nombreuses fois, d’où quelques plis, mais je l’ai reçu absolument sans marque, moi seule suis fautive. Bientôt, je vais le laver avant de l’utiliser… ce sera un plaisir de cet été !

 

L’impression a été faite exprès pour moi sur un doux tissu blanc au tissage très serré, fin et légèrement transparent, une percale si je ne me trompe… et j’ai du tissu non imprimé sur les côtés en cadeau, c’est pratique ! Effectivement, Lindsay s’est lancée dans la création de collections de tissus et en assure l’impression chez eux à la chocolaterie avec des pigments à l’eau, garantis pour résister au lavage, aux normes environnementales satisfaisantes.
Bientôt, recevrons-nous nos imprimés par mail qu’on imprimera nous-mêmes sur un rouleau de tissu  via une grande imprimante ? Les innovations vont si vite…

IMG_0240

Il me tarde d’avoir le temps… et l’inspiration pour faire quelque chose avec ces tissus nouvelle vague. Cet été sans doute !

charlie-et-la-chocolaterie_affiche1
Film de 2005 avec Johnny Depp dans le rôle de Willy Wonka, le plus célèbre chocolatier du monde !

 chocolat-noir

Publicités

29 réflexions sur « Lindsay, Charlie et la Chocolaterie »

    1. Je te dirai quand je l’aurai lavé et travaillé. Pour le moment je trouve les couleurs très belles (mes photos sont médiocres) mais le tissu, un peu transparent, risque de m’embêter pour les marges de coutures. A voir… En ce qui concerne la couture à la main, on nous recommande des aiguilles n° 10 ou même 11 tellement il est tissé serré ! Je choisirai donc peut-être une aiguille 70 ou même 60 pour la couture à la machine. le seul problème avec cette dernière, c’est que je dois enfiler l’aiguille manuellement tellement le chas est fin !

      J'aime

  1. Impression numérique, tu m’en diras tant! On a déjà échangé plusieurs fois sur ce sujet entre nos deux blogs. Quand j’avais écris un article sur le sujet dans Les Nouvelles ( n° 73) en 2002, j’espérais bien que cette technique permettrait de se réapproprier les splendides catalogues des imprimeurs alsaciens et du Nord. Mais voilà la Startup est américaine . Ton avis sur leur production est importante, tu nous diras comment ce tissu se comporte avec le temps . Le mini bloc fabriqué avec le tissu imprimé numériquement à Mulhouse en 2001 ou 2002 est encore très beau malgré qu’il soit resté à l’air. Je m’en vais me promener dans cette « chocolaterie » tu m’as fait envie!

    J'aime

    1. Je vais reprendre ma collection de Nouvelles pour chercher le 73. Je ne sais absolument pas si c’est un cas unique (ou presque, avec Spoonflower qui édite des tissus à la demande, avec la même technologie digitale). Oui je ferai un suivi !

      J'aime

  2. Ton tissu doit être une popeline de coton si le tissage est très serré.

    Est ce la même chose quand on parle d’impression numérique ? comme les tissus chez Spoonflower ou c’est imprimé à la demande ?

    J'aime

    1. Je me remets à ton expertise, oui c’est de la popeline que je voulais dire… Sur l’explication dans le site, on parle d’une impression comparable à celle d’une imprimante à jet d’encre. Je t’apporte le tissu demain pour que tu le voies !
      Le procédé semble être exactement le même que chez Spoonflower, sauf qu’ici on te donne les imprimés de Lindsay à choisir (et non à créer éventuellement). ALors comme ils écrivent, le stock est inépuisable !
      Je n’ai pas encore parlé du site, très agréable pour chercher des tissus aux mêmes gammes de couleurs. C’est d’ailleurs déjà là que j’avais commandé les 5 tissus bleus pour le disappearing nine-patch pour Marielle et Johann.

      J'aime

        1. Un peu difficile d’avoir des renseignements de ce côté, mais on parle sur ce site d’impression traditionnelle, contrairement à Spoonflower, Alsatextile et Hawthorne qui parlent de digital (ou numérique, ou impression à jet d’encre). A suivre !

          J'aime

  3. Merci pour ces infos !!
    Ton magasine tombe à pic pour moi, car il m’avait semblé que tu en parlais à une de tes lectrices dans un commentaire il y a quelques posts…. Je suis moi-même déçue de « Primitive Quilts and Projects », magasine US…Je suis abonnée depuis 3 ans et plus rien n’accroche mon regard et beaucoup trop de laine à mon goût à l’intérieur.
    Je vais certainement changer de crémerie et aller dans une chocolaterie !! 🙂
    Bises

    J'aime

    1. Ce magazine anglais fait partie de mes sources sur l’évolution du patchwork sur lequel j’écris dans les Nouvelles du Patchwork depuis un an. Les modèles ne te décrochent pas la mâchoire, ils sont plutôt destinés, sauf exception, à faire des quilts sympas, originaux et vite faits. Tu peux acheter un ou deux exemplaires avant de t’abonner éventuellement sur leur site (j’y suis depuis le n°4, c’est sans aucun problème) : http://www.lovepatchworkandquilting.com/category/magazine
      Honnêtement, le dernier (n°22) n’est pas le meilleur malgré ce bon article sur Hawthorne Threads, choisis-en un des précédents pour te faire une opinion. Je fais circuler mes exemplaires chez les Abeilles, elles adorent ce magazine ! En bonus, on a toujours un petit cadeau… Je te laisse découvrir !

      J'aime

      1. Tu as raison, je vais faire comme tu dis, car si c’est trop moderne, je n’accrocherai pas non plus ! Je suis indécrottable hein ?
        Restera toujours le Modern Quiltmania !! 😉

        J'aime

  4. Les personnages de Roald Dahl m’ont bercée ainsi que mes élèves pendant toute ma carrière !
    Moi, j’ai très vite arrêté Primitive Quilt and Project : j’aime aussi le country mais, là, rien….
    Je suis comme toutes j’attends tes essais et le nouveau Simply, que j’espère bien en français.
    J’achète régulièrement des magazines américains en e-magazine grâce à Zinio : deux avantages, c’est moins cher et je n’imprime que ce qui m’intéresse, une bonne idée pour moi qui ne lis pas l’anglais !

    J'aime

    1. Excellente stratégie ! Brigitte nous parlait l’autre jour d’un autre site : Issuu, plateforme digitale de magazines. Sans doute la même chose que Zinio, il fautdrait que je prenne le temps de me renseigner !

      J'aime

  5. Pas facile de savoir quel magazine acheter pour aider dans le quilt moderne. Je viens de commander deux « Modern patchwork » spring et summer 2015. Je verrai quand ils arriveront. J’ai aussi acheté le « Quiltcon magazine ». Il faut juste que je prenne le temps de le lire car il y a l’air d’y avoir de bons conseils. Mon anglais va se perfectionner! Je retiens l’idée de Pascale du e-magazine où je n’imprimerais que ce qui m’intéresse.
    J’avais acheté des tissus chez Spoonflower et avait été très déçue de leur noir plutôt gris foncé. Le site que tu donnes est une mine. Comment choisir???? Ne rien choisir et continuer mes projets en cours….C’est plus facile de ne pas craquer devant son ordi que dans un magasin ou un salon!
    Merci pour ton article et tous les commentaires.

    J'aime

  6. Ah, l’impression sur tissu ! Un rêve qui devient réalité ! Dans l’esprit fablab, l’impression sur tissu, c’est l’assurance d’une variété infinie de motifs : on est à l’opposé de l’esprit du kit, identique d’une personne à l’autre. On peut imaginer de varier les couleurs, les échelles… Je lorgne sur spoonflower depuis plusieurs années et je sais que je sauterai le pas un jour prochain.
    Quant à Hawthorne Threads, j’ai quelques métrages de chez eux depuis un certain temps : modernes, graphiques, tout ce que la moitié de mon cerveau (le gauche) aime !

    J'aime

  7. Excusez moi de changer de sujet. Je cherche un tuto pour faire des coquilles. Vous allez bien pouvoir,me dépanner comme toujours. Cordialement.

    J'aime

  8. moi qui m’oriente vers le modern j’ai hâte de voir le nouveau quiltmania! on m’a conseillé cette boutique us, ça tombe bien! cette impression est étonnante!

    J'aime

  9. Apparemment il y a une forte demande, c’est bien le moment de lancer ce magazine moderne ! Comme toi, je suis impatiente. Et comme toi, le mois de juin est démentiel… mais on a beaucoup de rendez-vous sympas dont je parlerai ici bientôt !

    J'aime

  10. Impression digitale ? je retiens… je lancerai dans la conversation de ce soir, ce procédé. Nous faisons notre repas de « fin d’année ».
    Pour la revue, je trouve la couverture très jolie. Tentante !
    Les Conteuses

    J'aime

  11. J’ai reçu le « Simply Moderne » hier dans ma boite aux lettres (mon abonnement à Quiltmania étant à renouveler, j’ai « craqué » et ajouté celui-ci au moins « pour voir »). Merci Katell de m’avoir fait découvrir le quilting moderne ! J’adore ces couleurs rafraichissantes, ces quilts sont plein d’énergie, de soleil et de bonheur. Je ne me suis pas encore lancée mais c’est en lisant ton blog que je m’y suis intéressée et que je me suis débarassée de mes a-priori…. Bon dimanche !

    J'aime

  12. Tu me fais extrêmement plaisir CAT ! Oui c’est vrai que le country, le traditionnel ont beaucoup de charme, surtout dans la majorité des intérieurs français, et ils resteront encore des favoris français. Mais ces quilts plus gais, « pleins d’énergie » comme tu le dis si bien, sont le présent et l’avenir du patchwork, sous de nombreuses formes. Je suis très heureuse que paraisse ce magazine, il va, je l’espère, apporter du renouveau à la fois dans les réalisations dans les clubs et dans le rajeunissement des passionnées de patchwork.
    Bon dimanche à toi aussi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s