Le fameux stylo Pilot FRIXION

C’est la rentrée et on subit de nombreuses publicités… Parmi elles, celle d’un stylo dont on entend beaucoup parler aussi dans le monde du patchwork.

Beaucoup d’entre nous pensent avoir trouvé la panacée en terme de marquage de tissus : le stylo Pilot Frixion, disponible en plusieurs couleurs, à la mine très fine, parfait pour tracer sur tissu ! Utile pour marquer l’emplacement des appliqués, pour les lignes de broderie, de couture, de sashiko, de quilting, etc. Comment enlève-t-on les traces ? Par simple passage au fer à repasser, la chaleur faisant s’évanouir les traits comme par magie !

frixion pen

Autres avantages : leur coût est réduit et on les trouve partout.

Mais il y a un mais. La quilteuse Jenny K. Lyon a fait des recherches pointues, insistant sur le fait que ce stylo rend d’énormes services mais qu’il n’est pas conçu au départ pour être utilisé ainsi sur tissu. Dans certaines conditions, il peut y avoir des lignes ombrées qui réapparaissent. Elle a contacté le centre technique de Pilot et a reçu toutes les infos nécessaires pour que chacun agisse en connaissance de cause. Son article (en anglais) est ici. En résumé, l’encre de ce stylo est composée de deux matières, l’une sensible à la chaleur qui semble disparaître ainsi, l’autre qui reste, invisible… mais pas toujours ! Une trace réapparaît en cas d’exposition au froid ! Un quilt reste généralement à température ambiante, mais on oublie parfois des circonstances comme un envoi par la poste en hiver… Donc de manière générale, ces stylos sont formidables en (presque) toutes circonstances, mais gardons bien en tête qu’ils n’ont pas été faits pour cela et que des réactions bizarres peuvent toujours arriver, surtout sur des tissus non lavés, pleins de produits chimiques invisibles.

heraDeux produits enlèvent toute trace d’encre en cas de problème (voir l’article), recommandés par Pilot. C’est bon à savoir ! De mon côté, pour les tâches difficiles je ne jure que par le savon au fiel de bœuf (beu-eurk ? Non, ça ne sent pas mauvais, c’est juste plein d’enzymes gloutons naturels), mais pour les réactions chimiques je ne sais pas si ça peut aider.
Pour ma part, à chaque fois que c’est possible, je privilégie le hera marker de Clover, cela me suffit car je ne fais que des quilts simples ! Il est quasiment inusable, propre… J’adore !clover

 Si vous utilisez ces stylos, merci de partager votre expérience ! Ou bien donnez-nous vos autres  trucs et astuces de marquage !

Publicités

53 réflexions sur « Le fameux stylo Pilot FRIXION »

  1. J’utilise ces stylos depuis plusieurs années et, effectivement, parfois, sur certains tissus, une ligne blanche apparaît après le passage du fer chaud. Pour l’effacer (cette ligne blanche), il suffit de tremper un coton-tige dans l’eau et de frotter doucement, la ligne disparaît. A part cet inconvénient, je trouve cet outil formidable et je l’utilise tous les jours ou presque.

    J'aime

    1. Si l’eau suffit à éliminer les traces, c’est super ! Merci Nadine ! Oui tes ouvrages ont absolument besoin d’avoir des traces marquées en repère, le Hera market n’est pas du tout adapté dans ce cas…

      J'aime

  2. Je n’oserai pas utiliser ce stylo de peur qu’il reste des traces. J’utilise plutôt des stylos qui s’effacent à l’air.
    Pour enlever des traces de stylo l’alcool à brûler marche bien aussi.
    Je vais m’intéresser au stylo héra de Clover car ceux que j’utilise s’usent vite
    Merci Katell pour cet article intéressant

    J'aime

    1. Le Hera n’est pas un stylo, c’est une sorte de plioir (comme en encadrement) plus finement affûté. Il aide aussi à la pliure de tissus. Il laisse une trace discrète en creux, un peu brillant parfois, qu’un coup de repassage élimine. En ce qui concerne les stylos qui s’effacent à l’air, ils semblent bien fonctionner la plupart du temps !

      J'aime

      1. Ah,mais oui je connais mais je ne connaissais pas le nom, ce n’est pas celui de Clover que j’ai, je crois je l’utilise surtout sur les tissus foncés car le stylo effaçable à l’air ne se voit pas sur les couleurs foncées. C’est effectivement bien pratique.

        J'aime

  3. Merci pour toutes ces informations, une amie m’a donné ce stylo que je n’ai pas utilisé car après avoir quilté je ne voyais pas la possibilité de repasser l’ouvrage sans aplatir le molleton, donc pas de fer chaud pour effacer les traces. J’utilise les stylos qui s’effacent avec de l’eau. Par contre je vais acheter le stylo hera de clover que je ne connaissais pas (je viens de voir une vidéo c’est génial). Encore mille fois merci !

    J'aime

    1. Les pilots sont épatants et je procède comme Nadine avec un cton humide pour effacer la trace blanche quand il y en a une ce qui n’est pas systématique !
      Tout dépend sans doute du tissu.
      Christiane pour enlever la trace du stylo tu effleures simplement le fer pas besoin de pression qui risque effectivement d’ aplatir le molleton.

      J'aime

    2. Je l’utilise pour la broderie, le simple contact de la vapeur du fer à repasser suffit pour enlever les traces,
      Françoise

      J'aime

    3. Pour effacer les traces sur le quilting !! une seule chose : le sèche cheveux qui a le même effet que la chaleur du fer.
      Je ne fais jamais chauffer mon fer à repasser, le sèche cheveux est plus rapide et n’abîme pas le tissu.

      J'aime

  4. Il y a plusieurs annees j’utilisais le stylo effacable a l’eau, jusqu’au jour ou la trace etait partie ‘ mais’ a reapparu a cote sur le fond blanc
    , explication , l’encre avait migre a travers le tissu sur le molleton et la quasi impossible de faire disparaitre l’aureole
    Depuis j’utilise le plus souvent le bon vieux crayon noir une seule exigence un crayon super , hyper bien taille,mais comme Katell je ne fais que des quilts ‘simples’avec des motifs de matelassage relativement classiques
    De plus ces crayons feutres peuvent etre dangereux pour les enfants qui tombent dessus et les porte a la bouche

    J'aime

  5. Problème supplémentaire a ce stylo quand il y a des coutures (celles qui utilisent les gabarits ) dans les blocs qu’il faut repasser , au fur et a mesure de la construction je vous laisse deviner…Perso , suivant l’ouvrage , j’utilise crayon a l’eau, le crayon mine mine fine B2 en tracé léger, le clover blanc . Je réserve le frixion pour le tracé de motifs a appliquer qui seront cachés ou pour dessiner ces motifs sur le fond
    Par contre je n’ai jamais pensé au plioir , je vais tester
    Toujours plaisir a vous suivre , merci pour ce superbe blog très instructif et « touche a tout »

    J'aime

  6. Ton article est à diffuser au maximum ! Je n’aime pas du tout ces stylos ! Mine trop pointue qui écarte les fibres du tissus et dépose de l’encre qui réapparaît après plusieurs lavages.
    Je reste au crayon noir gras 7 ou 8 B de très bonne qualité. Les traits ne sont pas incrustés et au lavage ils disparaissent.
    Bonne journée. Bien amicalement. Nicole.

    J'aime

  7. Personnellement je ne l’utilise que pour certaine marges de couture, pour l’appliqué sur tissu foncé je trouve qu’il laisse des traces blanches, non ce n’est pas le stylo miracle !!!! je lui préfère quand mèle le crayon à papier, ou le crayon blanc, les produits classique pour patchwork sont plus prudents

    J'aime

    1. Par contre j’utilise le Clover qui s’efface à l’air, pas de problème de traces pour celui ci, un seul inconvénient pour le quilting, on ne peu pas tracer la veille pour le lendemain !!!!!

      J'aime

  8. Merci pour cet article Katell. J’aime utiliser le stylo Frixion pour dessiner les motifs à broder. Le souffle chaud du sèche-cheveux est parfait pour faire disparaître les traces après avoir brodé!

    J'aime

  9. Moi, je l’utilise pour la broderie mais si nous voulons voir le trait réapparaître il suffit de mettre l’ouvrage au frigo !

    J'aime

  10. Effectivement, ce stylo part à la chaleur. Ma belle fille avait laissé une broderie derrière la vitre de la voiture (bien emballée heureusement), arrivée en vacances… dessin effacé. Je lui ai conseillé de la mettre au congélateur et tout est revenu. C’était il y a 3 ans !.
    Sinon pour enlever du stylo bille ou du marqueur rien ne vaut l’eau de Cologne ! frotter avec un coton tige, elle fait des miracles ! (essayé et approuvé sur un quilt et un fauteuil en cuir !)

    J'aime

  11. merci Nadine pour ton information . Je vais essayer tout de suite . J’ai fait du Sashiko sur du tissu rouge fonce et des traces blanches sont apparues et je me désolais de ne pouvoir les enlever . Encore merci . Merci à toutes aussi pour tous vos  » trucs » . Bonne journée . 🙂

    J'aime

  12. Ah, mais j’en ai appris à la lecture de ce post. Perso j’utilise ce stylo frixion qui a plusieurs épaisseurs de mine,j’en suis contente, quand je ne peux repasser, j’utilise la chaleur de mon sèche-cheveux.
    Mais ça dépend sur quels tissus, hier sur une toile de lin pour de la broderie, je me suis fait un peu remonter les bretelles par l’animatrice qui ne voulait pas que je l’utilise et il est vrai qu’il rapait sur le tissu, elle m’a conseillé le crayon (en fin de compte j’ai utilisé le stylo à bille hum, hum) Donc, on ne peut pas l’utiliser sur tous tissus. Quand au stylo qui disparait à l’air, si vous ne travaillez pas tout de suite il a disparu, donc à recommencer.
    Sur certains tissus j’utilise aussi le crayon de Prym avec des mines de couleurs différentes, il n’est pas très, très cher et je l’ai trouvé aussi, chez Cultura.
    J’en profite pour poser une question : sur les feutrines ou lainage vous utilisez quoi ? car je me prend un peu la tête aussi ?
    En tous cas merci pour toutes ces infos, je vais aller voir le hera marker
    Bonne journée à vous toutes

    J'aime

    1. j’utilise ces stylos depuis des années et je n’ai jamais eu de soucis, j’en suis ravie y compris sur les lainages, feutrine et flanelle que je travaille beaucoup ;o)

      J'aime

  13. J’utilise ces stylos depuis leur apparition sur le marché, le noir est celui qui s’enlève le mieux mais toujours avec un fer sans vapeur et sans l’appliquer sur le tissu donc pas d’écrasement du molleton, s’il reste une trace blanche sur les tissu foncé, un peu d’eau et tout disparait en effet
    Pour faire réapparaître les traits disparus (pour une broderie après repassage par exemple) 10 minutes au congélateur , c’est magique ( le froid du réfrigérateur ne suffit pas)
    Pour les tissu noir ou très foncé le porte mine Bohin est parfait et surtout très économique (mine blanche et bleu), il part aussi au fer mais là avec contact
    J’anime plusieurs groupes de patch et personne n’a jamais eu de soucis avec ces stylos magiques, ils sont seulement un peu chers par rapport à la durée

    J'aime

  14. J’utilise beaucoup ce stylo pour le quilting mais j’ai remarqué que sur le tissu foncé après passage du fer il arrive qu’il apparaisse des traces blanches. et puis sur le tissu clair les traits réapparaissent si le patch est exposé un tant soit peu au soleil. mais j’ai eu ce problème avec les marqueurs qui s’effacent à l’eau. quant au crayon papier je ne trouve pas que ce soit génial car ça a tendance à « salir » le fil. bref pas de stylo miracle. par contre le stylo craie de chez B…. semble être celui qui a le moins d’inconvénient : il marque peu et s’efface d’un frottement de doigt

    J'aime

  15. Certains témoignages me rassurent quant à l’utilisation de ce stylo ! J’en ai acheté un à cet effet mais au risque de faire rire, toujours pas utilisé !! J’ai toujours à portée de mains mes Clover bleu ou mauve qui s’effacent à l’eau !

    J'aime

  16. Je me méfie +++ de ces stylos qui ne sont pas fiables… mes copines de patch l’utilisent… têtues… malgré quelques mésaventures où les traces colorées sont restées indélébiles… notamment un joli travail de boutis tracé de rose qui a dégénéré en jaunasse… A proscrire ! j’utilise le crayon fin, la craie fine, le stylo bleu qui s’efface à l’eau… en prenant soin de ne pas trop en mettre, ou le Hera… selon le tissu, sa couleur…
    Amicalement
    MFP

    J'aime

  17. Je n’ai jamais voulu utiliser ces stylos qui ne sont pas prévus pour le tissu. Je préfère le crayon mine pour le tracé des blocs et le crayon bleu effaçable à l’eau ou le Bohin de couleur pour le quilting.
    Parfois, sur un tissu foncé qui résiste à ces crayons j’utilise une méthode de couturière: le savon. Un reste de bon savon bien taillé, aucun risque de trace par la suite, le fil glisse bien… mais le tracé n’est pas très fin et s’efface assez vite (moins que le crayon effaçable à l’air).

    J'aime

  18. merci pour les conseils, je ferai part aux adhérentes du club, certaines avaient eu des problèmes, et, nous cherchions un remède.
    merci encore pour toutes les bonnes idées et bravo pour les ouvrables des unes et des autres.

    J'aime

  19. Exact,Marmotte Rousse, le savon reste le meilleur outil pour le traçage des motifs pour le quilting.J’en ai toujours un pour les tissus foncés mais pour le reste, j’utilise ce fameux crayon Frixion qui s’efface comme pas magie au sèche-cheveux…Merci Katell pour tes articles si intéressants….

    J'aime

  20. Merci à toutes pour ces nombreux commentaires qui montrent que ce sujet nous intéresse au plus haut point ! Je retiens les réticences de certaines, le truc du sèche-cheveux pour d’autres… Les solutions sont variées, tout comme nos diverses expériences et nos utilisations dans le monde du textile. Continuez de partager ici vos impressions !

    J'aime

  21. J’utilise les stylos à  » friction » pour tout ce qui est sur l’envers pour tracer des lignes ou des repères de couture parce que je repasse toujours les coutures et sur l’envers, cela marque moins  » au cas où  » …

    Pour le quilting, après avoir essayé -presque- tous les produits disponibles, ayant eu des déconvenues avec beaucoup de produits, je n’utilise plus que les stylos de la marque japonaise  » karisma  » qui s’effacent à l’air, pointe fine ou large. Je les utilise pour des points de repère ou pour tracer les motifs à quilter, à travers du tulle … il y a un tuto sur mon blog …
    Pour le noir, j’utilise le stylo à mines fines « craie » de chez Bohin, dans différentes couleurs, même s’il ne s’efface pas toujours très rapidement, il est discret et s’estompe à la longue … Sinon, j’utilise un stencil avec la poudre blanche qui part à la chaleur, après le passage sur la long arm : il ne reste plus beaucoup de craie !

    J’ai vu récemment, sur des blogs américains, que certaines d’entre elles utilisent sur leurs quilts, les stylos feutres pour enfants lavables à l’ eau de la marque « crayola » (beaucoup plus économique). Aux Etats-Unis, dès qu’elle ont terminé leur quilt, elles le passent en machine à laver tout de suite : donc pas de problème !

    Tous les essais que j’ai fait, avec les produits qui « partent à l’eau », n’ont pas été concluants, traces bleutées, auréoles qui restent etc … sans compter le souci de certains tissus qui peuvent dégorger … J’ai donc proscrit tous les stylos de marquage qui « partent à l’eau » de mon atelier !

    J'aime

    1. Merci pour cette revue très complète, tu auras sans doute encore des questions à ce sujet lors de tes prochains stages 😀 La technique avec le tulle est peu usitée et cependant très intéressante pour des reports de dessins.
      Une remarque : les crayons Crayolas des USA ne sont pas forcément les mêmes que ceux vendus en France, alors faites attention, toujours !!!

      J'aime

        1. En mercerie cela s’appelle « calque en trame alvéolée » de chez Clover. On peut décalquer un dessin avec un feutre ou un crayon, puis on redessine, calque sur tissu, et dans les petits trous un peu d’encre ou de craie se dépose sur le tissu. On a ainsi le dessin en pointillés. Puis la trame se lave à l’eau jusqu’à prochaine utilisation. On n’arrête pas le progrès !! Et on peut aussi utiliser du tulle de la même manière.

          J'aime

  22. je vois que tout le monde à donner ces  » trucs pour le stylo friction: séche cheveux, congélateur…pour la broderie il est super. et pour les appliqués, avec ma technique de dessiner dernière , je m’en sers beaucoup mais j’évte sur les tissus foncés. je n’ai jamais eu de soucis… Je me souvient particulièrement que patch de Linette Anderson  » scandinavia christmas » où par mégarde j’avais effecé au fer tous le points de croix qui encadraient un bloc, et à cette époque, je ne connaissais pas le truc du congélateur…heureusement qu’avaec internet, j’ai trouvé une réponse. mais il faut que je pense à essayer le plioir…A bientôt.

    J'aime

  23. Je me suis toujours méfiée de ce stylo bien que j’ai des amies qui en soient adeptes.
    Pour ma part j’utilise un crayon graphite et un crayon blanc pour les tissus foncés et pas de souci.
    Merci pour cet article très intéressant

    J'aime

  24. J’utilise ce stylo sans problème jusqu’à maintenant. Dans certains cas on ne peut pas utiliser le fer chaud pour effacer les traits surtout après la mise en place du molleton. Dans ce cas je me sers du sèchoir à cheveux et cela marche très bien sans abimer le molleton. Merci pour cet article chère Katell. Bises à toutes. Andrée.

    J'aime

  25. Moi aussi je me suis toujours méfiée de ces stylos magiques dont les produit chimiques peuvent endommager le tissu à long terme. Je suis restée fidèle au crayon 2b pour les clairs et crayon blanc pour les foncés…. ça se gomme et le reste part au lavage.
    Et en cela je reste fidèle à la tradition. J’ai pu restaurer bien des broderies de crazy, justement parce que le dessin avait été fait au crayon et me servait de guide!
    On peut aussi, surtout en broderie utiliser des tissus support de dessin comme l’organdi ou le canevas qu’on enlève fil par fil après avoir brodé. Mais là aussi il y a des inconvénients en particulier au niveau de la précision de la broderie sur le tissu lui même.

    J'aime

  26. marqueurs qui s’effacent à l’eau, à l’air, crayon Prym… j’ai connu, parfois, des déconvenues avec les 3. Quand les traces subsistent, un moyen efficace de sauver la situation : lessive avec du Skip. Info plus complète sur le blog MartheandMarie.canalblog.com.

    J'aime

  27. Merci Katell pour ce dossier très complet, comme tu as l’habitude de les faire. Pour ma part, je l’utilise « avec modération » et je n’ai rencontré aucun problème. Lorsque le « stylo bleu » qui part à l’eau a fait son apparition,( il y a très très longtemps), il a fait l’objet de nombreux débats…. certaines craignant même que les traces réapparaissent au bout de 10, voire 20 ans et plus !!!!!! et bien, je ne serai peut être plus là .. pour en voir les traces .. sur plusieurs centaines de travaux effectués .. leurs propriétaires auront une pensée pour moi !
    Sauf erreur de ma part, personne n’a parlé du tube style  » rouge à lêvres de chez Clover … basé sur le principe de la roulette à poudre de notre jeunesse et que j’ai toujours : il est très économique, rechargeable, et je n’ai pas trouvé mieux sur les tissus foncés … et très bien pour tracer à la règle !
    Merci à toutes pour vos précieux conseils.

    J'aime

  28. J’utilise le stylo Pilot pour faire les traits sur l’endroit du tissu pour l’appliqué et pour le tracé du quilting, pas de problème, il disparaît au sèche cheveu et part au lavage machine. J’ai utilisé un coton tige imbibé d’eau pour le faire partir quand je ne voulais pas mouiller le reste du tissu, ça marche aussi…

    J'aime

  29. personnelement je l’ai essayé cet été, pas de problème , tout est parti sur différents tissus à mon grand étonnement…..j’ai voulu faire part de mes essais à mon petit groupe à la rentrée mais….pas de réactions, plutôt dubitatives ces dames …..il faudra que je le fasse sur place !! merci pour tout ces bons conseils et bons quilts à toutes Bises collectives !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s