Drôle de signe : l’arobase

Après l’esperluette, voici un autre signe qu’on croit très récent, symbole de la modernité liée à internet et les emails : @. C’est pourtant encore un signe très, très ancien…

Tout comme &, sa première écriture viendrait de l’écriture onciale qui lie a+d, ad en latin, qui signifie « à, chez » (il nous reste notamment l’expression peu réjouissante envoyer quelqu’un ad patres ou mieux ad libitum, à volonté).

cursive-new
Ecriture cursive du VIe siècle, nouveauté du siècle avec des lettres de différentes hauteurs. Les lettres d sont bouclées vers la gauche et non droites comme aujourd’hui. Il ne reste pas de très ancien manuscrit latin avec ce signe @, mais son dessin vient très probablement de là pour écrire à ou chez, d’un seul trait de plume. D’après certains linguistes, @ (ad latin) daterait du VIe siècle – tout comme & (l’esperluette).

Dans toute l’Europe latine à partir de la Renaissance, ce signe déjà connu est utilisé pour signifier « à », tout autant « chez » que le prix unitaire, mais aussi des unités de mesure…  Ce n’est qu’au XVIIIe siècle que le monde anglophone utilise @ pour at. En tout cas, au XIXe siècle aux Etats-Unis, @ était très fréquemment utilisé chez les commerçants : on écrivait à la main par exemple sur une pancarte 3 apples @ 2 ¢ (on vend les pommes par 3, le prix unitaire est 2 cents). On le voit parfois dans les westerns bien reconstitués ! Alors ce signe comptable utilisé et connu a été ajouté à partir de 1883 sur certains claviers de machine à écrire aux lettres, chiffres et autres signes. Puis @ tomba peu à peu en désuétude, mais resta sur les claviers.

Sholesglidden2
La Sholes & Glidden type writer, devenue après rachat du brevet la Remington #1, est la première machine à écrire commercialisée avec succès. Elle n’avait pas le signe @ sur le clavier, ni même des lettres minuscules.
retrospective-sur-la-curieuse-evolution-des-machines-a-ecrire-a-travers-l-histoire28
Cette superbe FORD de 1895 a bien une arobase avec la lettre Z ! Les premiers claviers avec l’@ datent de 1883. Allez voir de très belles photos de machines à écrire anciennes, aux incroyables diversités techniques, sur ce blog. 

C’est en 1971, il y a déjà 44 ans, que l’informaticien Ray Tomlison cherche un signe de séparation entre le nom du destinataire et le nom de l’ordinateur pour un premier message expédié à l’ordinateur d’à côté. Ce signe désuet @, qui par chance signifie chez, à, at en anglais, est sur son clavier… L’adresse-mail spécifique est née !

@@@

Signe devenu universel, il a un petit nom parfois bien folklorique dans diverses langues : queue de singe, escargot, rollmops, pâtisserie roulée, trompe d’éléphant… Chez nous, le mot arobase fait l’objet de plusieurs hypothèses quant à son origine, mais la plus fréquente est celle de l’unité de mesure arroba. Cette interprétation et d’autres continuent d’agiter de nombreux blogs ! Il semble pourtant acquis que, parallèlement au ad latin, ce même signe était utilisé localement pour différentes mesures de masse ou de volume, de l’ordre de 10 à 15 kg ou de 10 à 15 litres. Ainsi chez les Florentins c’était l’amfora, en Espagne et au Portugal, l’arroba (pluriel arrobas, de l’arabe ar-rub, signifiant le quart – ici le quart d’un quintal). Le commerce d’envergure européenne favorisait la circulation de ce signe ! Actuellement dans quelques régions espagnoles, on parle encore d’arrobes de vin ou d’huile, dont le signe est toujours @. 

buenos_dias_53056

Toujours dans le monde hispanophone et aussi lusophone, on a trouvé une utilisation bien futée de l’@ : la nouvelle solution jeune et sympathique d’écrire un mot masculin et féminin, par exemple amigos y amigas, ami(e)s, est d’écrire amig@s, avec à la fois le o et le a compris dans le signe @.

@ 🙂 , les symboles ont une vie surprenante et bien agitée !

Je n’ai pas trouvé de quilt mettant le signe @ en valeur, en connaissez-vous ? A la place, pour célébrer malgré tout l’esprit scientifique, voici quelques quilts :

Infinitemath5a
Quilt sur le thème des fractales fait par Patty pour son fils très bon en maths et informatique. Le résultat est très plaisant !
fullquilt.preview
Pour les chimistes, la Table Périodique des Eléments, fait par un groupe de quilteuses au Canada.
Pour la science de l'optique, voici un quilt sur la photographie, une magnifique interprétation d'un modèle du livre d'Alexandra Winston
Pour la science de l’optique, voici un quilt sur la photographie, une magnifique interprétation d’Amanda d’un modèle du livre d’Alexandra Winston Quilt Lab, the creative side of science.
Inspiré du même live, ce coussin fait par
Inspiré du même live, ce coussin fait par Andrea.

@@@

Prochainement, nous verrons encore d’autres signes… et de très beaux quilts qui vont avec !

&@&@&

Advertisements

21 réflexions sur « Drôle de signe : l’arobase »

  1. c’est absolument génial
    J’adore te lire
    Et ma journée commence bien
    Bravo et merci pour le travail de recherche
    Annick

    J'aime

  2. Je ne savais rien du tout sur l’@, pensant que c’était un signe récent et destiné uniquement au langage informatique. J’attends donc tes autres découvertes, ça me passionne !

    J'aime

    1. La semaine prochaine alors ! Il me manque une photo d’un quilt d’une des Abeilles pour le prochain… et j’ai un stage à finaliser pour vendredi pour les adhérentes France Patchwork. Presque tout est prêt, presque…

      J'aime

  3. Un vrai bonheur cette lecture matinale. Et les vieilles machines à écrire avec des signes que l’on croit récents….C’est drôle.

    J'aime

  4. Que des articles intéressants!!!! J’adore ton blog car tous les jours, avec toi, on en apprend des choses!…On ne s’ennuie jamais!!!!!!…..:-D…
    Vivement la prochaine lecture ….
    Douce journée….

    J'aime

  5. PAS DE QUILTS ..?????
    Alors à nous de nous creuser les méninges et mettre peut être en …
    « application »
    ce signe….
    Franchement un Grand Merci pour tous ces articles .
    Bonne journée

    J'aime

  6. merci pour ce post ! voilà qui remet en question mes certitudes sur ce petit signe : je m’étais laissé dire que ce n’est pas arobase, mais « A rond basse » ce qui correspond au vocabulaire des imprimeurs : « a » rond de basse casse. ce qui correspond à un emplacement de la lettrine dans le petit casier du tiroir. sans doute une des nombreuses hypothèses…

    J'aime

    1. C’est justement une des hypothèses remises en cause à présent. Ce qui se disait il y a quelque temps avec conviction semble maintenant largement démenti… Merci de le dire ici, car cette origine était plausible !

      J'aime

  7. Je me suis régalée ce matin avec l’ esperluette et l’ arobase. Toujours instructif de savoir d’où
    viennent ces choses que nous utilisons au quotidien .Encore merci pour tous vos articles.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s