Westering Women

L’Histoire a longtemps été écrite pour et par les hommes, heureusement que cela change depuis plusieurs décennies ! Souvent les historiennes appréhendent l’histoire autrement, plus attachées au partage de la vie quotidienne familiale, ou la vie de la Cour, mais racontées par des femmes, sous une forme romanesque. Comme vous peut-être je suis une lectrice passant d’une époque à l’autre, glanant dans la littérature – et aussi le cinéma – une vision différente de ce qu’on lisait dans nos manuels d’histoire !

Capture-d’écran-2015-10-26-à-18.15.21

Aujourd’hui sort au cinéma Jane got a Gun, avec Natalie Portman… Les femmes aussi sont capables de bravoure mais aussi de violence…

Barbara Brackman contribue grandement aux Etats-Unis à établir la vérité sur le rôle des femmes du XIXe et du début du XXe siècle aux Etats-Unis. Sans les femmes, les hommes auraient-ils conquis l’Ouest ? Les westerns des années 50 montrent les femmes, gentilles beautés ou femmes de saloon. Oui, parfois on loue aussi leur courage, n’exagérons pas. Mais sans la logistique qu’elles assuraient, sans leur pugnacité, sans leur présence discrète mais indispensable, les hommes n’auraient peut-être pas prospéré, n’auraient pu s’établir dans le Wild, Wild West… Cette migration massive vers l’Ouest, souvent familiale, pleine de bravoure, d’héroïsme (mais aussi d’ombres) fait partie de la mythologie fondatrice des Etats-Unis dont on ne peut comprendre l’état d’esprit si on ne tient pas compte de son passé.

Westering Womenbb

Mêlant habilement ses connaissances de patchwork et des documents (beaucoup de lettres écrites par des femmes), Barbara Brackman nous propose cette année de découvrir la vie des courageuses personnes partant vers l’Ouest inconnu américain, toute leur vie matérielle dans un chariot et le courage accroché fort en eux. Ainsi, elle cassera certains mythes (la femme cousant des quilts dans le chariot : non, elle en avait déjà avec elle et recommencera à quilter seulement une fois installée !) et s’appliquera à nous donner une vision plus correcte de cette épopée.

Chaque dernier mercredi du mois, un bloc traditionnel vous est proposé toute l’année 2016, ainsi qu’un pan de l’Histoire, conté avec la rigueur et l’humour de Barbara que j’adore !

Dès aujourd’hui donc, guettez son blog Civil War Quilts !

photopsrquilt

Scène idyllique composée à Tokyo en janvier 2015 sur le thème de La Petite Maison dans la Prairie, avec un chariot couvert de blocs « New-York Beauty » , oeuvre faite de blocs venus de tout le Japon (photo PSR Quilts – Facebook)

18 réflexions sur “Westering Women

  1. Mais alors,quid de la petite fille, cousant des quilts dans la pénombre du charriot, traversant LA PRAIRE, sa famille s’était bien arrêtée dans une PETITE MAISON ? Heureusement que Barbara est là pour nous éclairer notre lanterne ! suis très impatiente de la lire !
    en attendant : Happy quilting !
    chantal
    PS. la petite fille, je l’ai pas vue à Houston …

    J'aime

  2. Je trépigne d’impatience ! Hier j’ai déjà vu un petit bout du futur bloc sur le blog de Becky….Je sens que ça va être super intérressant, aussi bien du point de vue historique que du point de vue patch….

    J'aime

  3. Ca donne envie de recommencer un autre sampler de Barbara Brackman, c’est toujours passionnant à faire et on apprend plein de choses sur la vie des femmes aux US
    merci Katell de nous avoir de nouveau parlé de ce beau projet.

    J'aime

    • Oh my friend, this is the nicest compliment you can offer me! I don’t have her knowledge but I confess to be delighted by her wit. Her blog gave me directions for mine indeed.
      I know that Barbara Brackman also appreciates modernism and modern quilting, she made a remarquable introduction to Sujata’s book.

      J'aime

  4. Merci pour votre article très intéressant… Je me prête au jeu et je vais suivre l’aventure des femmes américaines en essayant de quilter ! Pour les dimensions le bloc terminé devrait faire 30 cm : je suis sûrement un peu idiote mais pour moi c’est 30 cm sans les coutures… Dois-je couper les gabarits avec la marge de couture en plus ? Merci beaucoup pour vos conseils. bien cordialement Catherine Debrion

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

    • Oui, le bloc fait 12″ (30 cm) fini, cousu, sans marges de couture. Si on veut travailler en cm, il faut refaire le bloc sur du papier quadrillé et ajouter ses propres marges de couture.
      Bon sampler Catherine !

      J'aime

  5. Alors moi, je vais un peu ralentir l’enthousiasme de tout le monde, non pas parce que je ne trouve pas que l’idée est mauvaise. Bien au contraire : en savoir plus sur ces pionnières et leurs quilts me ravit. Mais, car, pour moi, il y a un mais : comment vont faire les dames qui, comme moi, ne pratiquent pas l’anglais ???? Grande question. J’avais commencé le FW20, mais j’ai arrêté, trop frustrée de ne pas pouvoir lire les lettres accompagnant l’ouvrage.
    Alors, l’idée de faire ce sampler m’attire beaucoup mais vais-je l’entreprendre si je ne peux pas aller à la rencontre des connaissances ?
    Je sais, Katell, que tu es au courant de cette difficulté (par laquelle nous avions fait connaissance, tu te souviens ?) et que ça ne te laisse pas indifférente.
    Crois-tu que Barbara autoriserait des anglicistes (une par page, par exemple) à nous traduire brièvement, les textes ?
    Je sais que je suis un peu cass…….. avec ça mais quand je liste les dames de mon club, je vois qu’aucune ne parle anglais !!!!!
    Merci de m’avoir lue et biz.

    J'aime

    • Je comprends bien ta demande Pascale, je compatis ! Il faudrait une (ou plusieurs) ‘ambassadrices’ pour relayer en français. Pour moi, ce serait une charge vraiment trop importante. Mais l’appel est lancé !

      J'aime

      • Tu remarqueras que je ne te l’ai pas demandé sachant que tu donnes déjà beaucoup !
        J’espère que certaines dames voudront bien nous rendre ce service, à nous les non-anglicistes .
        Il est clair que si j’avais 30 ans de moins je manierais sans doute l’anglais avec un minimum de réussite.

        J'aime

        • Cela peut être un thème vraiment sympathique pour une personne pouvant traduire. Barbara Brackman est une personne remarquable, elle ne verrait sûrement pas d’inconvénient à être relayée dans un blog français. Maintenant, il faut qu’une perle rare se déclare !

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s