Alice au pays des kiwis / Shirley, Wendy et Deb

Suite et fin de la présentation par Alice de quelques-unes de ses chères amies de Nouvelle-Zélande, avec qui elle a tant aimé parler patchwork & quilting… Ces petits portraits sont extrêmement touchants et font écho sans doute, pour chacune d’entre nous, à nos propres belles rencontres grâce à notre passion commune.

Shirley

Shirley travaillait à mi-temps dans la boutique où je travaillais. C’est elle qui m’a appris tant de techniques différentes ainsi que le tricot. Shirley est très bienveillante et aime partager son savoir. Elle est très patiente avec les débutants mais n’hésitera pas à défaire votre travail s’il y a une erreur. Elle m’a appris à être plus exigeante envers mes ouvrages. J’ai désormais un œil plus critique et si je commets une erreur, j’entends la voix de Shirley dans ma tête et je m’empresse d’utiliser mon découd-vite. Elle enseigne des cours de patchwork dans divers clubs et boutiques mais elle participe également, en tant qu’élève, à de nombreux ateliers pour élargir ses domaines de compétences.

Shirley 1

Shirley est très dynamique créativement. Elle est sans cesse à la recherche de nouvelles techniques et aime les expérimentations. Dernièrement, elle s’est cousu des robes en coloriant sur du tissu et elle est très intéressée par la technique de tissage avec tissu. J’aime beaucoup discuter avec elle et découvrir sur quoi elle travaille car ça sera à chaque fois différent. Elle partage, dans son blog « Don’t wait to create« , ses expérimentations, les travaux de ses élèves et les expositions auxquelles elle assiste. Shirley est reconnue dans le milieu et la communauté patchwork fait souvent appel à elle pour juger des expositions.

Shirley 2

Shirley est pétillante de créativité mais sait rester organisée: elle n’a jamais plus de deux ou trois projets en cours et elle sait les terminer avant d’en commencer un autre. Rigueur que peu d’entre nous possèdent, n’est-ce pas? Elle encourage toujours ses copines de patch à finir les projets inachevés. Elle m’a ainsi aidé à finir tous mes « WIP » (Work In Progress = travaux en cours) avant que mon bout de chou pointe son nez. Shirley a le cœur sur la main, elle prête souvent ses outils à ses amis et ses élèves. Pour la naissance de ma fille, elle m’a offert deux ensembles magnifiques faits main. Elle a également organisé une baby shower party surprise en invitant toutes les personnes citées. J’étais très touchée par ce geste.

Voici le dernier ouvrage de Shirley, un sample pour sa classe de « quilt as you go ».

Shirley 3

Wendy

Si vous suivez mon aventure de la Round Robin dans mon blog, vous avez peut-être déjà entendu parler de Wendy. Le projet de la Round Robin a été créé avec des personnes sur internet (chacune d’entre nous possédait un blog de patchwork). Quand nous avons réalisé que nous habitions la même ville avec Wendy, nous avons décidé de nous rencontrer autour d’un café pour nous échanger les quilts du projet. Nous avons lié une amitié et il nous arrivait de nous rencontrer régulièrement autour d’un café en dehors du projet de la Round Robin. J’ai présenté Wendy au reste du groupe. Elle est désormais inscrite à la Guild de Wellington et en est la secrétaire. Elle a également effectué des petites conférences avec Shirley sur leur projet quilt de la Passacaglia.

Wendy 1

Wendy aime les projets très minutieux. Elle travaille souvent plusieurs années sur un projet. J’admire sa patience. Elle aime tous les travaux d’aiguilles: le quilting main, la broderie en fil d’or, le point de croix, le sashiko et la « broderie à jours ». Vous pouvez voir davantage de projets dans son blog « Wendy quilts and more« . Wendy aime beaucoup la couleur bleue et verte et raffole des tissus de Kaffe Fasset.

Wendy 2

Nous avons des goûts très différents avec Wendy, notre situation de vie est également différente ainsi que notre démarche créative (ex: elle suit des patrons scrupuleusement, j’aime improviser). Je me suis souvent demandé pourquoi nous étions amies malgré toutes nos différences. Dans le monde du patchwork, on oppose souvent moderne à traditionnel. Je suis plutôt vers la tendance moderne à réaliser des projets assez rapides mais j’apprécie également le traditionnel et les projets qui requièrent des patrons précis. Je ne pense pas qu’il y ait une bonne et une mauvaise façon de voir les choses. J’aime échanger avec Wendy qui me fait découvrir une autre facette de cet art textile.

Wendy 3

Deb

Deb habite dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande à Christchurch. Nous nous sommes rencontrées virtuellement par les réseaux sociaux à travers son blog et sur Instagram. C’est marrant comme des amitiés peuvent se développer de cette façon. Deb partage beaucoup sa vie quotidienne et ses sentiments dans son blog « Work In Progress« . De ce fait, j’ai l’impression de la connaître comme une copine proche. Elle m’avait beaucoup émue lorsqu’elle relatait la catastrophe des tremblements de terre de Christchurch et de toutes les implications au quotidien que ces tremblements de terre ont eu sur tous les habitants. Cinq ans après, le centre ville est toujours en ruine. C’est vraiment poignant comme spectacle. Sa fille de 6 ans ne se rappelle de la ville qu’en chantier. Deb se sert des barricades de chantier pour photographier ses quilts. Les quilts sont une explosion de couleurs qui fait du bien parmi tous les chantiers de reconstruction.

Deb 1

Deb possède une énergie débordante et communicative. Je l’ai suivie et encouragée à travers beaucoup de challenges personnels: une opération importante de la hanche, la reprise de ses études, un divorce. Elle partage également ses succès personnels sur les réseaux sociaux comme son voyage seule à New-York (rêve de longue date), son double diplôme obtenu récemment. J’admire énormément Deb, elle entreprend toujours beaucoup de choses qui ne sont pas évidentes. Malgré sa vie déjà bien chargée, elle est extrêmement attentive au bien-être de sa communauté patch. En apprenant mon arrivée en Nouvelle-Zélande, elle m’a envoyé un gros colis de chutes de tissus. J’ai été très émue par sa générosité. J’ai utilisé ses chutes à maintes reprises pour mes projets quilt. Deb aime les chutes de tissus et a horreur du gaspillage. Elle aime utiliser les bouts de tissus délaissés ou les mal-aimés pour créer des quilts :

Deb 2

En 2014 Deb a été inspirée par un nouveau livre de patchwork « Beyond Neutral » par John Q. Adams. Elle a décidé de se lancer un challenge créatif avant sa grande opération : créer tous les quilts du livre! Les quilts ont tous un look moderne avec des formes géométriques épurées qui donnent la parole aux tissus choisis. Pendant ce challenge, Deb devait également finir son double diplôme tout en s’occupant de la maison et de ses quatre enfants. Je n’arrive pas à comprendre comment c’est possible mais elle a réussi à relever tous ces défis (elle a obtenu son double diplôme avec mention bien). Bravo Deb!

Deb 3

C’est avec nostalgie que je clôture ce chapitre de ma vie. La Nouvelle-Zélande m’a offert des amies précieuses dans la communauté du patch que j’admire énormément. Je les remercie du fond du cœur de m’avoir fait une petite place dans leur cercle (déjà bien rempli) d’amis. Grâce à ces personnalités variées, la communauté du patch est très dynamique et pétillante de créativité. J’espère pouvoir faire d’aussi belles rencontres en France.

Alice

27 réflexions sur “Alice au pays des kiwis / Shirley, Wendy et Deb

  1. Merci de nous parler si bien de toutes ces quilteuses dont la générosité est aussi grande que leur talent. Doux dimanche à toutes.

    J'aime

  2. Belles histoires que ces amitiés du bout du monde, avec des femmes pleines de générosité et de talents. Je suis sûre que Alice arrivera à se refaire d’autres amies en France car elle est visiblement, elle aussi, d’une grande générosité et à l’écoute des autres. Bonne installation en France Alice.

    J'aime

  3. Hier, j’ai fait une mauvaise manipulation et j’ai publié l’article au lieu de le programmer… mais dès qu’Alice verra ces articles, je suis sûre qu’elle répondra à tous vos gentils commentaires !
    Passez un bon dimanche,
    Katell

    J'aime

    • C’est vrai la tulipe, on rencontre de sacre personnalité grâce à internet. Je pense souvent à ma grand-mère brodeuse qui n’a pas eut la chance d’avoir tout ce réseau de soutient dans son loisir créatif. Elle était handicape et ne pouvais pas se rendre a des groupe de rencontres. Je pense qu’elle aura aime internet pour découvrir d’autres personnes dans le monde comme elle passionnée de broderie. Malgré toutes les horreurs de notre époque, j’aime cet aspect là de communauté et soutient à distance.

      J'aime

    • C’est sure que dans le monde anglo-saxon, il y a de nombreux blogs magnifiques à découvrir. Nous étions plus de 80 nouveaux blogs de patch à nous rassembler lorsque nous avons crée la Round Robin NZ/Australie. 80!!

      J'aime

  4. Alice a un talent certain pour nous présenter toutes ses amies ! Elle nous donne envie de les connaître, aussi vais-je aller faire un tour sur les blogs.
    Heuuuu, moi aussi, j’ai un problème avec les tissus…..Suis-je la seule ?

    J'aime

  5. Merci pour ces portraits. J’adore cette idée que les quilteuses forment une grande famille. La communauté patch, au sein de clubs ou de France Patchwork, m’a souvent aidée dans des moments difficiles. Où va donc s’installer Alice ? Je ne connaissais pas son blog mais je vais le suivre désormais. Bon dimanche à toutes.

    J'aime

  6. C’est un véritable hommage et cri du coeur que tu nous fais là Alice….mais si touchant !
    Tes amies sont merveilleuses, il n’y a pas d’autre mot et grâce à Internet, tu vas pouvoir défier les kilomètres qui te séparent d’elles et garder le contact !
    Merci de nous les avoir présentées …. elles et leurs si beaux quilts !

    J'aime

    • Je trouve aussi que ce sont des amies très talentueuses et qu’on a envie de les connaître à notre tour ! Leurs blogs, très différents, sont autant de fenêtres ouvertes sur leurs univers.
      Heureusement, internet est là pour aider à garder contact…

      J'aime

  7. Bonjour, je viens de lire ces articles sur des quilteuses NZ , je souhaiterai les rencontrer lors de mon prochain voyage , je passe dans ces villes ! Ce serai fantastique!
    Amitiés

    J'aime

  8. Bonjour « Chouquinou », tu peux assister aux réunions de guild ou tu découvriras toutes ces personnes. Tu peux visiter leurs site pour connaître les dates, il s’agit de Capital quitter à Lower Hutt. Les réunions sont toujours très chouettes. Si tu vas à Melbourne, n’oublies pas de rendre visite aux magasins de patchwork: Stitchbird (mon préféré, moderne et la patronne est très sympa), Nancy’s studio et Busy Bee quilt shop (ou tu peux voir les machines de quilt).
    Bon voyage!

    J'aime

  9. Quelle belle description de tes amies de NZ….
    Bienvenue en France…. internet te permettra de garder le contact avec tes amies qui sont généreuse et créatrices!!!!!
    belle journée à toi….
    et merci pour ces portraits…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s