Linda McIntire Koenig

f05561c80d357e989d1129f86e963a81

Hommage à Linda Koenig par sa maison d’édition Quiltmania ici.

Dimanche soir, en rentrant de vacances, j’ai appris sur le site Quiltmania que Linda Koenig nous avait quittés. Je la savais malade depuis plusieurs mois. Pourtant elle restait pimpante et souriante en avril dernier, au Salon Pour l’Amour du Fil, pour le lancement de son livre Ratsburg Road Quilts. Peut-être restait-elle assise un peu plus longtemps, mais son sourire radieux ne laissait pas imaginer une quelconque souffrance ni inquiétude.

dscn3605

Ses deux livres, édités par Quiltmania, sont pleins de son histoire, d’anecdotes personnelles et bien sûr de quilts magnifiques, souvent photographiés chez elle.

Elle avait le chic pour vous parler avec une attention soutenue, comme si votre rencontre était pour elle la chose la plus importante de la journée.

linda-koenig-katell

Sa préférence allait pour les quilts anciens, et tout particulièrement les scrap quilts, ceux faits de mille et un petits restes de tissus de récupération.

lk1

Dans sa maison d’exposition en avril dernier (Pour l’Amour du Fil), on pouvait admirer la plupart des quilts de son dernier livre.

En 1985 elle était devenue propriétaire de Quilt Plus, magasin dédié au patchwork au cœur d’Indianapolis, puis elle a vécu une belle vie de quilteuse avec son chemin personnel et de nombreux échanges de blocs avec ses amies. Elle a tant aimé conseiller, enseigner toute une génération de quilteuses de l’Etat d’Indiana et bien au-delà, puisqu’en avril dernier elle animait encore des stages ; mon bon copain et voisin David avait grandement apprécié les moments passés avec elle, et encore appris des petits trucs… Elle était marrante, avec sa façon de casser certains principes et de dédramatiser la police du patchwork en répétant souvent : amusez-vous ! 

Linda Koenig

J’adore ce simple motif du railroad (chemin de fer). Ici le noir représente sa chatte noire qui virevoltait un peu partout, jusqu’à ce quelle ne se fasse croquer par un raton laveur de passage…

Ses quilts semblaient anciens, comme de belles antiquités. Traditionnels donc, oui mais je dirais aussi intemporels, avec toute la liberté que s’accordaient aussi les quilteuses du XIXe siècle. C’est son œil qui guidait son choix des couleurs (ah l’œil malicieux qui émergeait au-dessus de ses lunettes !), c’est son goût qui l’incitait à choisir des tissus simples rayés ou à carreaux associés à des repros dans un même ouvrage, c’est son plaisir qui la menait à quilter énormément à la main… Cependant, plusieurs de ses récents ouvrages l’étaient à la machine, car elle savait intimement qu’elle n’aurait pas eu le temps de tout finir.

Son style classique était simplissime. Pas de bloc de bravoure aux pointes acérées, pas d’appliqué compliqué, mais une technique simple et éprouvée, des astuces malignes  et surtout sa bonne humeur rendaient ses stages incomparables.

Linda Koenig-Katell

Un de mes préférés est peut-être le plus simple : Baby Blue Shoo Fly. Des tons en sourdine, des blocs gris et bleus se succèdent, jamais tout-à-fait les mêmes…

Linda Koenig-Katell

Quoi de plus simple aussi qu’un mur de briques en tissus repros ? En même temps, quoi de plus beau ?…  Cependant, un quilt simple ne veut pas forcément dire un quilt rapide !

dscn2543

La coquetterie qu’aimait montrer Linda : une brique brodée à son nom… les points sont absolument minuscules !

linda-koenig-katell6

Linda, et moi aussi, a longtemps crié sur tous les toits quelle n’aimait pas le jaune dans les quilts. Et puis deci-delà elle en a utilisé, d’abord parcimonieusement puis de plus en plus franchement dans tous les tons, surtout le jaune chrome et le fameux cheddar, puis du beurre au caramel… On n’est jamais loin de la cuisine ! Curieusement, je viens de recevoir une commande comprenant pas moins de 2 mètres de cette couleur, pour un quilt que j’ai en tête. Alors ne disons pas Fontaine, jamais je ne boirai de ton eau…

linda-koenig-katell

Couleurs beurre et caramel…

Dans son dernier livre, Linda évoque avec beaucoup de tendresse son groupe de quilteuses, sa Ruche des Quilteuses en quelque sorte, une douzaine de membres qui partagent plaisirs et peines, recettes de quilt et de cuisine, comme nous à Colomiers. Les Etoiles du Nord, comme elles s’appellent, ont perdu ce 13 octobre une grande amie.

dscn2535

Un quilt fait d’échanges de blocs avec des amies…

 

36 réflexions sur “Linda McIntire Koenig

  1. Oh comme je suis heureuse que tu consacres un post à cette grande dame ! En lisant tes mots la décrivant, j’ai eu l’impression d’être à ses côtés à Nantes et d’apercevoir ses yeux…..
    Voilà un bien bel hommage et je t’en remercie….

    J'aime

    • On ne pouvait pas être insensible à ce qu’elle dégageait, de la détermination, de la gentillesse, de la joie de vivre… Grâce à ses livres, nous sommes nombreuses à avoir eu la chance de la rencontrer.

      J'aime

  2. Merci pour cet excellent et chaleureux hommage que tu rends à Linda ! Je n’ai pas eu la chance de suivre un de ses stages. Mais j’ai toujours passé du temps à admirer son travail ! Un travail qui me plaisait beaucoup. C’est vrai que son sourire « permanent » donnait envie de l’avoir pour amie.
    Très amicalement. Nicole.

    J'aime

  3. Quel bel hommage mérité vous faites là à Linda Koeng, c’est toujours un moment difficile de dire aurevoir à des personnes aimées et appréciées et vous l’avez fait avec beaucoup de justesse.
    Avec ses livres, il restera beaucoup d’elle et ainsi les quilteuses ne l’oublieront pas.

    J'aime

  4. Un bel hommage à Linda que je ne connaissais pas , mais elle laisse de jolis modèles qui vont nous inspirer pour faire vivre son souvenir.

    J'aime

  5. Je ne connaissais pas Linda et son oeuvre mais je ne peux que m’associer aux siens pour regretter son départ…..
    Le départ d’un être humain est, le plus souvent, une grande perte pour tous.

    J'aime

  6. Oh,comme cela me fait de la peine d’apprendre cette nouvelle…J’ai eu alors l’énorme chance de la rencontrer en avril dernier,au salon de Nantes, une dame si douce….J’ai même photographié un de ses quilts pour le reproduire, je l’aimais trop…Merci Katell pour cet émouvant hommage…

    J'aime

      • Celui qui se trouvait sous la petite table au Salon de Nantes, » les pattes de l’ours « ( …est-ce ainsi qu’on le dit?…) dans les coloris bleu-ocre…Mais maintenant que j’ai vu celui que tu montres dans cet article,c’est à dire les barattes dans les tons bleus, …..je craque….Que choisir?….E toi? ….Dur, dur, non?….

        J'aime

  7. J’ai eu la chance de la rencontrer plusieurs fois à Indianapolis et aussi plus largement dans l’Indiana mon port lors de mes nombreux voyages dans cet Etat. Elle était charmante pas tête façon melon et pourtant elle aurait pu, avec sa grande connaissance du patchwork , mais non toujours prête à échanger les conseils les idées une grande simplicité, nous partagions le même amour des scraps quilts. Une grande Dame et je suis heureuse de l’avoir rencontrée à Nantes une dernière fois
    Merci pour cet article

    J'aime

  8. Quelle bel hommage vous rendez là à cette dame que je ne connaissais pas, mais mes pensées émues et peinées l’accompagnent.

    J'aime

  9. Un hommage émouvant! On ressent une force d’amour qui anime toutes ses amies….je ne la connaissais pas, je ne l’ai jamais rencontré, mais les mots exprimés au regard de cette grande dame habitent vos coeurs, je m’associe à votre peine,

    J'aime

  10. Pingback: chroniquepatchwork

  11. Merci pour ce très bel hommage Katell. J’ai eu la chance de pouvoir l’approcher timidement à Nantes et d’admirer ses superbes quilts à deux reprises. Il me restera le souvenir d’une dame au sourire rayonnant et ses deux livres que je parcours régulièrement.

    J'aime

  12. Quelle triste nouvelle ! Une Grande Dame du Monde du Patchwork est partie. Je regrettais déjà énormément de ne pas avoir pu visiter le salon de Nantes cette année et je le regrette encore plus de savoir que je n’aurais plus la chance que certaines d’entre vous de rencontrer cette belle personne. Merci pour ton bel hommage.

    J'aime

  13. Comme je suis triste d’apprendre cette nouvelle ….
    J’aimais tellement ses quilts, et la personne qu’elle était et qu’on avait l’impression de connaître à travers ses livres si particuliers …

    J'aime

    • C’est malheureusement ainsi. Je suis en contact email avec l’une de ses amies, profondément marquées par la perte de leur joyeuse amie qui était toute étonnée de sa notoriété en France.
      A vendredi Callale, n’oublions jamais de cultiver notre amitié, la vie passe si vite…

      J'aime

  14. J’apprends cette triste nouvelle sur ton blog; ses cours avaient obtenu très peu de succès à Nantes et j’en avais éprouvé une grande désolation.Je me suis dit que le choix du thème avait probablement été très mal choisi . Personnellement j’avais travaillé plusieurs fois ce panier que j’avais offert .Et j’aurais suivi sans aucun doute une autre proposition de cours. Je me désolais également qu’il y ait si peu de débutantes avides de découvrir les bases du patchwork moyennant effectivement un certain prix : le prix d’une jupe ou d’un pantalon…Pour moi le choix est vite fait…
    Je te remercie de ce reportage , ses livres sont souvent sur ma table de chevet et ils me font rêver…
    Véronique

    J'aime

    • Choisir un thème de stage pour une personne ne vivant pas dans le pays est difficile. Ce bloc du panier était cher à son cœur et c’était son choix. Les quilteuses chevronnées que sont la plupart des visiteuses de Pour l’Amour du Fil ont préféré d’autres thèmes, alors que c’étaient d’abord les quelques heures passées avec Linda qui étaient précieuses. Je le comprends bien, mais maintenant, il est trop tard pour profiter de cette délicieuse femme.

      Tu reposes le problème du renouveau des quilteuses, il y a effectivement si peu de jeunes qui s’y intéressent en France…

      J'aime

  15. Thank you for such a beautiful tribute to Meemo (as her grandkids called her). Her wisdom, talent and love for her family, friends, cooking and quilting was always accompanied by her fun spirit and beautiful smile. We lost her way too early, but your wonderful tribute and such kind and meaningful comments touch our hearts in knowing how much she meant and was respected by so many around the world. Thank you for sharing this with our family!

    J'aime

    • Your Meemo was so sweet Chrissy, thank you for expressing here the lovely memories you have from her. I was really moved by all the nice private emails. You are part of a wonderful family, you will go on with the nice souvenir of Linda’s smile.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s