La Porte du Ciel

Ces dernières semaines, le ciel était colère, nous lançant des trombes d’eau, nous soufflant des vents violents… Fin février, les vents ont endommagé ma ligne téléphonique au niveau du dernier poteau du chemin. Le temps de constater que Free ne pouvait rien faire, qu’Orange ferait mieux, et qu’Orange a effectivement pu intervenir -tout en nous prévenant que notre coin de campagne en cours d’urbanisation contient bien trop de dérivations… Bref j’ai survécu à presque quatre semaines sans internet, allant jusqu’au bout de mon forfait 4G de smartphone. 

Ce ciel en colère a brutalement interrompu le flot d’articles sur la Ruche : cela vous a fait des vacances !

La Ruche des Quilteuses, Cécile Milhau, détail

Et un grand merci aux personnes qui se sont inquiétées… J’ai pu les rassurer, il n’y avait que des problèmes matériels !

Froufrou, le 17 janvier dernier, laissait un commentaire après l’article Une étiquette pour chaque quilt, signalant un roman parlant de quilts de Gee’s Bend : La Porte du Ciel de Dominique Fortier, édition Les Escales. Nous en avions parlé à la Ruche le vendredi suivant, personne ne le connaissait. Je sais que Pascale Genevée l’a commandé, attirée naturellement par le sujet. Et puis Kristine l’a lu et m’a confirmé que c’était un livre très documenté qui ne pourrait que me plaire.

Je confirme ! Bizarrement, la construction du roman rappelle un scrap quilt, sautant d’une histoire à l’autre, privilégiant les considérations de fond et les grands thèmes plutôt que la petite histoire. Si vous le lisez, vous serez peut-être déstabilisée par ce roman à la construction qui ressemble à ça :

ou ça :

ou encore ça :

Vous l’avez compris, ce n’est pas une histoire linéaire et traditionnelle, même si l’écriture est très soignée et parfois joliment poétique.

Les quilts ci-dessus sont tous faits à Gee’s Bend, dont j’ai raconté l’histoire dans cet article. Mais dans le livre, nous avons les pensées de ces quilteuses, un peu différentes de l’histoire officielle, et c’est fort intéressant !

On ne devine pas l’origine québécoise de la romancière, l’écriture étant académique… sauf lorsqu’elle utilise le mot courtepointe !

Elle nous fait d’abord vivre il y a 150 ans dans une propriété de Louisiane, quand les esprits s’échauffent et que le Sud veut conserver sa manière de vivre, avec maîtres et esclaves… La guerre civile couve puis éclate, et au travers de l’amitié entre deux filles du même âge que tout pourtant oppose (l’une blanche, l’autre mulâtre), chacune se rend compte du carcan qu’impose la société, à l’une comme à l’autre. Et on découvre par ailleurs des femmes cousant inlassablement des quilts improbables, dans un coin isolé de l’Alabama… Avec elles on suit les chemins de traverse vers l’émancipation, la liberté, le libre-arbitre, et toutes les résistances des uns et des autres.

Il est question de quilts, de cinq en particulier, photos que l’éditeur a bien voulu envoyer à Kristine (elles étaient en janvier sur le site de l’éditeur, il faut maintenant les demander). Alors rien que pour vous, les voici, afin de mieux profiter du roman ! Cliquez ici : Courtepointes de la Porte du Ciel. Les descriptions de ces quilteuses créant leur quilt, récupérant chaque bout de tissu pour leur donner une autre vie, y mettant toute leur histoire et leur âme, sont des pages que je n’oublierai pas de sitôt.

Attention, ce n’est pas un roman classique, l’auteure ne faisant pas grand chose pour qu’on s’attache aux protagonistes -en particulier aux deux filles dont l’amitié aurait pu faire une sacrée histoire- ni un roman historique, mais plutôt un patchwork de scènes piochées dans 150 ans de remous. On redécouvre de nombreux aspects de cette culture du Vieux Sud, avec son héritage compliqué, sa sociologie particulière… Mais quel plaisir de lire un livre dans lequel des quilteuses sont évoquées !

La Ruche des Quilteuses de Cécile Milhau a gagné le 2e prix ex-aequo du challenge des Abeilles proposé par France Patchwork l’année dernière. Elle m’a offert ce petit bijou vendredi dernier !

 

Publicités

27 réflexions sur « La Porte du Ciel »

  1. Je vais essayer de trouver ce livre, peut-être à Toulouse? Les quilts décrits sont très …modernes 🙂 Les modes passent, reviennent, se réinventent pour notre plus grand plaisir. A bientôt peut-être. Je t’écris un courriel. Bises

    J'aime

    1. Ce livre parlant du passé est tout aussi moderne ! Il est sorti en janvier et doit se trouver encore en librairie… Je ne pourrai malheureusement pas te le prêter puisque je l’ai acheté sur ma liseuse…

      J'aime

  2. Et bien, je vais me procurer ce livre. Merci pour le partage. Tu mérites bien un joli cadeau, une ruche pour la « reine  » de la Ruche des quilteuses. Bien vu ! Je suis un fervente de ton blog même si je ne poste pas souvent. Mais là ….

    J'aime

  3. Contente de te retrouver !!!!!

    Je devais faire un article mais je comprends que tu n’aies pas attendu ma sortie de l’hôpital qui se fait désirer !

    Je sais que le livre est arrivé et m’attend impatiemment. Cet article me donne, évidemment, encore plus d’envie de le lire !

    J'aime

    1. Ta sortie est encore retardée, tu dois bouillir d’impatience… Bon courage Pascale !
      Je sais que tu m’avais proposé un article, quand tu l’auras lu tu pourras y ajouter tes impressions et ta touche… Je suis contente de mettre en valeur un livre écrit en français, c’est trop rare de ma part !

      J'aime

  4. Quel plaisir de vous retrouver. Sans l’avoir formulé je m’étais inquiétée de ce silence. Et ce retour avec la perspective d’un nouveau livre c’est du bonheur !

    J'aime

    1. Quel plaisir d’avoir des nouvelles. Je suis contente de vous avoir fait découvrir ce livre. Il m’a incité à relire vos articles sur les « Gee’s bends ». Toujours avec plaisir.

      J'aime

    1. Certaines critiques (de blogs littéraires) regrettent de ne pas avoir plus aimé l’histoire ; je comprends leur déception mais ne la partage pas, l’intérêt du livre est aussi dans son côté bizarre, ses symboles et ses considérations philosophiques… mais quelle belle fin !

      J'aime

  5. Merci !
    Quel plaisir de trouver un roman où il est question de patchwork, je vais vite le commander. Je pense que toutes les quilteuses ont lu le beau livre de Tracy Chevalier « la dernière fugitive » ! pas de quilt moderne mais les vieux quilts de mariage et puis de Whitney Otto « Le jour du patchwork ».
    Tous ces livres sont un vrai bonheur.

    J'aime

    1. Il y a beaucoup de livres sur les quilts dans la littérature américaine, mais tous n’ont pas les qualités de ces livres qui se détachent de la littérature plus populaire qui ne passe pas les frontières. J’aime beaucoup cependant la série de Jennifer Chiaverini que je place dans les livres de qualité… mais malheureusement il faut les lire en anglais.

      J'aime

  6. A whole month without internet! It is a hardship, and reminds us of how we have become perhaps too dependent on this way of life. The book looks very interesting. I’ll try to find it translated to English. Glad to see your « voice » again! The quilts in your article are beautiful.

    J'aime

    1. Sometimes it was really harsh, first because the internet is now a part of my life, second because it was just the time when I wrote for Les Nouvelles, the France Patchwork magazine, June issue.
      Sometimes I realized how much spare time I had!!
      Hopefully this book will be translated, I guess so.
      XOXO

      J'aime

  7. Oh là là. .. un mois sans Internet…tu es superwoman ! Je vais commander ce livre ! Merci beaucoup pour ces infos car je ne connaissais pas ! Félicitations à Cécile pour son prix et sa gentillesse pour t’avoir offert ce joli doll quilt !

    J'aime

    1. Comme tu t’en doutes, ce n’était pas facile de préparer les articles, surtout pour chercher les illustrations, car j’ai pu préparer tous les textes sans souci sur Word ! Un petit boitier 4G m’a momentanément quand même bien aidée.

      Oui ces abeilles vivent maintenant leur vie sur le mur de mon atelier, rejoignant des petits trésors de mes autres amies Abeilles de la Ruche…

      J'aime

  8. J’ai déjà vu passer cette couverture dans la blogo des lectrices sans avoir été attirée. Ta chronique est belle et suscite l’envie de le lire !
    Les Conteuses

    J'aime

  9. Merci d’avoir mis ce livre en avant, il m’aurait peut-être échappé !
    je viens de le trouver chez France Loisirs , je ne pensais pas le voir là et je vais me plonger dedans avec bonheur .
    Bonne soirée et merci pour tes articles toujours passionnants
    Marry Poppins

    J'aime

  10. Rebonjour,
    Ca fait deux articles passionnants que je viens de découvrir sur votre blog. Le livre vous pouvez vous le procurer aux éditions Les Escales(toute jeune édition). Je l’avais remarqué mais je ne pensais pas que ça parler de patchwork, c’est plutôt le vieux sud qui m’attirait mais ce côté déroutant me frêne à le lire alors on verra !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s