Sur la route de Madison et ailleurs…

Vous avez peut-être vu ou lu Sur la Route de Madison, assurément une des plus belles histoires d’amour de ces dernières décennies. Son auteur, Robert James Waller, vient de nous quitter (le 10 mars 2017). Né en 1939 dans l’Iowa, il écrivit son premier roman à 52 ans en 11 jours, et c’était le merveilleux Love in Black & White (en référence à son hobby de photographe et le métier de son héros) rebaptisé ensuite The Bridges of Madison County (les Ponts de Madison County). Abonnée alors au Grand Livre du Mois car, vivant alors à Hamburg, j’étais en manque de livres écrits en français, j’avais commandé ce livre dès 1993, Sur la route de Madison, et je l’avais lu deux fois de suite, remuée par cette divine parenthèse qui résonnait avec une belle histoire d’amour dans ma jeunesse… What if… Et si… La vie est faite de choix et parfois on se demande où on serait avec un autre chemin choisi !

Première édition avec le premier titre, curieusement édité d’abord en Angleterre le 27/07/1992. Le livre a ensuite été traduit en 40 langues et vendu à 60 millions d’exemplaires.

J’avais peur de voir le film, de perdre la magie du roman, mais avec Meryl Streep et Clint Eastwood, le miracle a opéré.

Le film date de 1995 et ce fut, comme le livre, un succès immédiat ! Pour moi, une des plus belles histoires d’amour du cinéma…

Dans cette histoire, on parle de ces curieux ponts couverts. Les premiers virent le jour en Suisse au 12e siècle, puis il y en eut d’autres en Europe, puis en Amérique du Nord. Les toits aident à protéger les structures en bois soumises aux intempéries. 825 ponts couverts sont répertoriés aux USA  dans les contrées du nord-est et du centre des Etats-Unis !

-o-

Autres constructions en bois qui jalonnent les mêmes campagnes, les granges. Depuis 16 ans maintenant, des granges de toutes sortes, anciennes comme récentes, les granges rénovées comme les croulantes, s’ornent de blocs de quilts peints sur un panneau accroché à leur façade. J’en avais touché deux mots par ici. Depuis, ce mouvement a encore pris de l’ampleur et gagne du terrain ! 

IMG_4274_Davis_Man_RGB_JH_cr.jpg

C’est Betty (les Pine Cone quilts !) qui m’en a récemment reparlé car elle a suivi en janvier, pendant plusieurs jours, le Barn Quilt Trail de Floride. C’est un circuit organisé pour voir toutes les peintures de granges dans un coin du pays, l’occasion de profiter de la campagne et suivre les chemins de traverse, et de faire vivre les endroits reculés grâce à ce tourisme vert.

fall star.jpg
Ici le bloc de l’Etoile de l’Ohio est peint directement sur les planches de la grange, exercice difficile réussi par Scott Hagan (voir ici)

J’ai recommandé le livre qui suit à une amie préparant, avec deux autres amies quilteuses, un beau voyage aux Etats-Unis, espérant qu’il les aiderait à se décider pour tel ou tel Etat à privilégier, en dehors des étapes déjà prévues :

Curieuse, je me le suis offert aussi.

J’ai déjà lu beaucoup d’approximations et même de bêtises concernant ces granges décorées de blocs de patchwork peints. Ce livre remet tout en place. Dans l’introduction, on a l’entière histoire, la « vraie » puisque c’est Donna Sue Groves elle-même qui l’écrit. Donna est celle qui a inventé ce concept.

C’est venu d’un jeu d’enfants quand sa famille faisait des voyages en voiture, du temps où il n’y avait ni smartphone, ni DVD, ni console de jeux pour tenir les enfants tranquilles. Ils allaient souvent rendre visite aux deux grands-mères vivant à la campagne, toutes deux quilteuses par ailleurs. Pour calmer les enfants, les plaques d’immatriculation ne pouvaient aider, ils étaient invariablement de Virginie Occidentale. Alors la mère a inventé un jeu avec des points : qui, de chaque enfant, aura de son côté de vitre le plus de granges qui donnent des points ! Selon la forme des granges, on gagnait un certain nombre de points. Certaines, ornées de panneaux publicitaires, donnaient 3 points et même 6 points si les gamins réussissaient à lire les  mots. Les granges rouges donnaient 2 points, les blanches minoraient de 2. C’était un exercice de lecture et de calcul, mais aussi un intérêt familial, le père s’arrêtant souvent pour en photographier.

81ab67dd4dfe539008e884707e1e8d2c

Le temps a passé, Donna et sa mère ont emménagé dans l’Ohio, dans une ancienne ferme… avec une grange. Dès 1989, Donna souhaite peindre un bloc sur la grange pour sa maman tant chérie, évidemment une Etoile de l’Ohio. La vie a fait que les années ont passé sans concrétisation jusqu’à ce qu’elle scelle avec des amis l’idée de faire enfin sa peinture… et concevoir un circuit de granges également ornées dans le même comté de l’Ohio, l’Adams County. 2001 est donc le début de cette grande aventure qui devient LE projet de sa vie.

6473103907_51781c2bd7

Plus d’un millier de granges ornées plus tard, le bilan est qu’une immense communauté de propriétaires de granges d’Amérique de Nord s’est créée, grâce à Donna. Elle a tant donné pour ce défi, a tant voyagé, s’est fait tant d’amis !! Le paysage de la campagne a vraiment changé depuis 2001, les granges ne sont plus démolies mais consolidées pour pouvoir au moins accueillir un tableau de bloc de patchwork…

17 Deer Hunting Barn Quilt

74580732b018ba25223abc21119992cc.jpg

IMG_20131001_124655_383_sm-300x169.jpg

Cependant la vie, tissée de tout ce que nous faisons et rêvons, ne tient parfois plus qu’à un fil. Donna a eu un cancer du sein il y a une bonne dizaine d’années et ce n’est que grâce à cette formidable communauté, ses dons conséquents et son soutien moral, qu’elle a pu se faire soigner et qu’elle vit encore.

c515e618876a97857051173cb88a7d16.jpg

Tout le reste du livre est écrit par Suzi Parron, une nomade en motorhome qui, inlassablement avec son mari et son chien Gracie, sillonne l’Amérique. Ensemble ils ont suivi une grande partie des Barn Quilt trails.

IMG_2980

Toutes leurs possessions sont dans le motorhome, avec une voiture, des kayaks (ils sont fans !) et des vélos :

_See Ya_.jpeg

Son récit raconte les belles rencontres, les émerveillements de la nature, les galères personnelles aussi, on y voit de nombreuses photos de granges aux panneaux peints… mais ce n’est pas un guide touristique et je ne suis pas sûre que ce livre aide mes amies à préparer leur voyage 😉 En revanche, vous avez ici une carte interactive : cliquez sur l’Etat que vous voulez, vous verrez s’il y a là un Barn Quilt Trail !

DSCF5102

Blog5

DSCN2311

9780804011389_whitebarn

C’est l’Amérique que j’aime, celle où tout est possible, celle de la joie, l’optimisme et la gagne contre l’adversité, celle de l’entraide, de la convivialité, celle où on fait attention à son voisin. C’est l’esprit qui a construit cette nation, qui existe encore et est bien loin de ce qu’on voit ou entend aux actualités.

9686143a1c2ea663780685874704413d.jpg

Je reviendrai prochainement sur le Barn Quilt Trail qui existe en Floride, prétexte pour vous parler d’une célébrité locale que m’a fait découvrir Betty… A bientôt !

Figure 13.2.jpg

Voir aussi le blog : http://americanquilttrail.blogspot.fr/ (la plupart des photos viennent de ce blog de Suzi Parron)

Publicités

54 réflexions sur « Sur la route de Madison et ailleurs… »

      1. Merci mille fois pour cet article et les liens qui s’y trouvent. Plusieurs voyages aux USA m’ont permis d’admirer les Barns habillées de blocs de patchwork. Un voyage en Nouvelle Angleterre et particulièrement dans le Vermont et le New Hampshire m’ont fait découvrir une multitude de ponts couverts. Cet article vient nourrir encore mon intérêt pour ces deux aspects présents aux USA.

        J'aime

  1. C’est vrai que ça fait rêver ces patchs accrochés aux cabanes ! Ce n’est pas l’image que je me fais de l’Amérique, où je ne suis jamais allée.
    Anik

    J'aime

    1. C’est un immense pays plein de contrastes, avec tout et son contraire. Mais l’hospitalité y est une valeur sûre, ancrée dans les esprits, tellement en opposition avec les positions du grand blond de Washington…

      J'aime

  2. Je connaissais cette histoire, et comme toi cela m’a fascinée. que dire du film, je dois l’avoir vu 4 à 5 fois!!!
    En septembre, lors de mon trip dans l’ouest américain et par un pur hasard(déviation due à un accident) j’ai vu des granges décorées (région du Yosémite park) que je n’ai pu photographié vu l’heure tardive . un petit regret!
    merci Katell et je te retrouve toujours avec autant de plaisir bises Mony
    .

    J'aime

  3. J’aime beaucoup ses granges. Faire un voyage pour les découvrir serait fantastique! J’aimerais aussi beaucoup venir chez toi car ta bibliothèque semble être remplie de nombreux livres très intéressants sur les quilts, haha.

    J'aime

    1. On pourra arranger ça ma chère Alice !! Oui j’ai une tonne de livres de patchwork, accumulés depuis plus de 30 ans, sans compter les magazines… et je continue d’en acheter, car je suis les évolutions avec attention. Je redoute quand je devrai déménager… le plus tard possible !!

      J'aime

  4. J’ai vu plusieurs fois Sur la route de Madison et l’émotion est toujours au RDV. J’adore aussi les vieilles granges qui ont un charme fou que ce soit aux USA ou ailleurs et si en plus il y a un motif de patch, que demander de plus … Merci pour cet article et tous les liens cités. Belle journée

    J'aime

    1. Je me suis demandé : pourquoi ne parle-t-on pas autant des granges chez nous ? Je n’ai pas la réponse, mais il me semble qu’elles font habituellement partie du corps de ferme et donc partie d’un tout, alors que là-bas elles semblent être au milieu des lieux de production, dans les champs. Mais c’est à confirmer.

      J'aime

      1. Pour ce que j’en ai vu en Virginie et Pennsylvanie, c’est un peu comme chez nous, il y a des granges isolées et d’autres collées aux bâtiments de la ferme. Il y avait qq panneaux avec des blocs mais pas si jolis que ceux que tu nous présentes. J’ai un bon souvenir aussi de la découverte des ponts couverts (tous différents) dans la région des amish de Pennsylvanie.

        J'aime

  5. J’ai eu la chance de voir CE fameux pont, et quelques unes de ces granges lors d’un voyage aux USA en Pennsylvanie, chez les Amishs, quelle région magnifique que je conseille d’intégrer à vos séjours là bas si vous le pouvez. Vous ne le regretterez pas.

    J'aime

    1. Oh la la, quel beau voyage tu as fait !! Moi je commence à planifier un grand voyage aux Etats-Unis avec mon mari l’année prochaine, mais côté ouest. Tant de choses et de belles personnes à voir aussi là-bas !

      J'aime

  6. Oh merci Katell pour ce magnifique article qui m’a fait sauter le coeur au plafond, oui bondir de joie ! Je t’envoie en retour toute mon amitié Violaine

    >

    J'aime

  7. Merci, merci c’est trop beau, trop chaleureux, parfait pour un bon début de matinée avec du soleil. Très amicalement. Nicole.

    J'aime

    1. … et pour moi un plaisir de les écrire ! Je me rends compte à quel point nous sommes émues et intéressées par les même choses, au-delà de nos différences nous nous rejoignons. La vie pourrait être si simple si tout était comme ça !

      J'aime

  8. Superbe livre, superbe film et belle pièce de théâtre avec A. Delon et M. Darc , ton article es t comme toujours très intéressant, merci

    J'aime

  9. J’aime beaucoup ta vision de l’Amérique.
    Et ces tableaux-patchs ornent joliment de simples façades. C’est gai, lumineux.
    Qu’est-ce que j’ai pu pleurer en regardant ce film !
    Bel article ! merci

    J'aime

    1. Ma vision est réelle mais partielle évidemment, j’efface volontairement les gros problèmes… que nous avons aussi chez nous.
      Un peu d’optimisme fait du bien, nous avons notre dose de problèmes dans notre vie… et dans les actualités !

      J'aime

  10. Merci Katell !
    Très heureuse de retrouver ta prose et tout ce qu’elle nous apporte, une vrai petite bulle de bonheur matinal 🙂

    J'aime

  11. Magnifique article qui m’a fait voyager avec nostalgie « sur la route de Madison ». merci à toutes ! Pierrette Cambon

    J'aime

  12. un énorme MERCI de me/nous faire découvrir un tas de merveilleuses choses dont j’ignorais l’existence au fil de votre blog! là, je suis carrément motivée pour en faire un pour mon hangar en tôle pour qui je cherche une idée de camouflage. Ma préférence va pour les motifs log cabin. Encore une fois merci de nous faire profiter de vos recherches!

    J'aime

  13. Merci pour cet article : grâce à vous, j’apprends toujours quelque chose de nouveau sur cet art qui me passionne toujours autant. Je ne peux hélas m’y consacrer autant que je le souhaite (travail oblige!!) mais vos article me font rêver. Que j’aimerais participer à un voyage de découverte de ces granges et de cette communauté de quilteuses et quilteurs !
    Je pense que ce soir je vais regarder le dvd du film « sur la route de Madison » qui est bien usé je dois l’avouer !Bien cordialement,
    Pascale31

    J'aime

  14. La route de Madison… plus romantique, il n’y a pas! Je pleure à chaque fois que je regarde le film… peut-être, moi aussi, à cause d’un choix d’adolescente…
    En tous cas c’est une belle introduction pour donner envie de découvrir ce Barn Quilt Trail.

    J'aime

  15. J’adore ce reportage et je trouve que ces granges décorées sont magnifiques. pourquoi, nous, quilteuses, ne lançerions -nous pas un mouvement de ce genre?….serait-ce accepté de nos municipalités? cela rendrait nos rues bien gaies et en campagne cela serait superbe…..

    J'aime

  16. Merveilleux article comme toujours ! J’avais dans l’idée de peindre une étoile sur notre cabane de jardin…..
    Pour le film, je suis coeur d’artichaud…je pleure à chaque fois….
    Xoxo

    J'aime

    1. Imagine, nous toutes réunies, pleurant en cœur sans retenue… Ce serait un grand moment !!! Je n’en reviens pas, ici comme sur facebook, du nombre d’entre nous qui avouons avoir pleuré avec ce film !

      J'aime

  17. Quel bonheur que ton article ! Je crois que je vais acheter le dvd pour revoir le film. Et quel beau projet d’avoir peint toutes ces granges . Heureuse que ce projet ait eu ce bel impact sur la santé de Donna.
    À bientôt. La chaleur m’a accueillie !

    J'aime

  18. This is a beautiful story with lovely pictures. Thank you for spreading the word. This has given me the idea to share this article with our art teachers. It may help young people develop an interest in quilting! Again, thank you for developing this story in depth and all the resources. Heavenly
    Some of the Gee’s Bend quilters were inspired by the shapes of barns and used them in their quilt designs. This could make a great art project for students.
    Betty

    J'aime

  19. Merci pour cet article formidable ! Comme toujours, le voyage fut fantastique. Tu le sais, je suis comme toi, j’aime cette Amérique de la joie, de l’optimisme et de l’entraide. Je ne connaissais pas l’existence de ces barn quilt trails. Même si j’avais en effet aperçu sur des photos des quilts en devanture de granges, je ne soupçonnais pas ce monde là! Merci donc pour cette belle découverte, j’attends avec impatience ton article qui traitera su sujet.
    Et puis je veux bien le reconnaître, moi aussi j’ai pleuré à chaudes larmes en regardant « Sur la route de Madison » ……
    Belle journée à toi
    Natacha

    J'aime

  20. Bonjour,
    Depuis quelques années que je vous suis, toujours passionnant vos articles(Tracy Chevalier, Miss Sue, Barn quilt trail que je connaissais, la peinture de Valériane etc..). Depuis peu je crée des listes littéraires par rapport à des pixels quilts que je confectionne. Ma première liste est sur les crimes glacés(littérature scandinave) avec un pixel quilt  » Bonhomme de neige « , la suivante  » Les coeurs cabossés  » avec un pixel quilt coeur. Dans cette liste je mettrais bien  » Sur la route de Madison  » ou alors dans la liste  » La littérature fait son cinéma  » avec un pixel quilt  » Mire « . J’ ai prévu aussi un tour des USA avec un pixel quilt de la statue de la liberté.

    J'aime

  21. Merci! Merci! I love photos of the expert quilts here and the barn quilts. I have not seen one up close, as there are not many in my region. The tour would be a fun thing to do someday. They are all beautiful!

    J'aime

  22. je rattrape mon retard de lecture sur les blogs et je sus ravie d’avoir gardé celui-ci pour un moment de calme! Merci Katell, j’aime aussi les USA comme toi! et voilà, je vais lire Sur la route de Madison, cela me changera de mes lectures professionnelles!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s