En commémoration des victimes du D-Day

Les commémorations visuelles frappent l’esprit.

Jeanne Hewell-Chambers a conçu le Projet 70273 pour qu’on parle du handicap un peu partout dans le monde, qu’on fasse évoluer les mentalités et qu’en conséquence on conçoive des aides nouvelles pour ces personnes et leurs familles. L’impact visuel des blocs de croix rouges est notre moyen d’expression pour frapper les esprits, un moyen de susciter les discussions et la prise de conscience d’un sujet encore tabou pour des résultats concrets à obtenir.

Nous ne voulons pas nous morfondre dans les épisodes douloureux du passé, mais à partir d’eux aller de l’avant avec détermination et confiance.

En France, souvent les commémorations visuelles d’événements tristes sont mal considérées, traitées de malsaines, ai-je déjà entendu. Ainsi l’attentat du 11-Septembre a-t-il suscité le besoin, chez de nombreuses quilteuses américaines, d’exprimer leur compassion ou leur colère. Ces quilts exposés aux USA furent admirés sans réserve ou presque, alors qu’en Europe ils subirent nombre de critiques. C’est une question de culture, vraiment, et c’est difficile d’abattre ces barrières.
Et que dire du nouveau collectif Threads of Resistance, les Fils de la Résistance ? C’est un mouvement qui exprime l’inquiétude d’artistes textiles envers le Président Trump. L’exposition des 63 quilts retenus (sur plus de 550 soumis) débutera le 15 juillet au New England Quilt Museum. Polémiques assurées, mais discussions de fond aussi. C’est ainsi que l’Amérique fait vivre sa tradition du quilt, moyen d’expression à part entière. 

History is a written record of human behavior.
Art is a record of human emotion.
Quilts are art.

L’Histoire est un rapport écrit des comportements humains.
L’Art est l’expression des émotions humaines.
Les quilts sont de l’art.

-o-

tete colombe

C’est dans un esprit de commémoration de victimes mais aussi et surtout pour rappeler à quel point la Paix est précieuse, que des volontaires firent une oeuvre d’art éphémère sur la plage d’Arromanches. Dès le retrait de la mer le 21 septembre 2013 (Journée Internationale de la Paix) des corps furent représentés à l’aide de râteaux et de pochoirs grâce à une cohorte de bénévoles.

C’était le Projet The Fallen 9000, les 9000 Tombés. Neuf mille personnes trouvèrent la mort le D-Day, le 6 juin 1944 et toutes ces vies fauchées, Alliés comme Allemands, furent représentées sur une seule plage pour en faire une image-choc mais également susciter un moment de réflexion.

Cette vue saisissante donne à réfléchir sur ces vies violemment et prématurément ôtées en raison de l’état nazi à combattre, pour notre liberté. Cela suscite en moi une profonde émotion.

Cette initiative vient de deux artistes britanniques, Jamie Wardley et Andy Moss. Ils ont réussi leur pari : faire figurer 9000 silhouettes sur le sable, avant que la mer ne vienne tout effacer…

Voir leur site expliquant leur projet des 9000 Fallen Vous pouvez aussi lire ou relire comment des artistes anonymes tirèrent parti des bunkers à la fin de mon premier article sur le Projet 70273 par ici.

bunker-miroirs-anonyme-dunkerque-6
Photo Laurent Dubus

Avec du sable, du fil ou des tissus, des personnes offrent de leur temps pour témoigner et exprimer leurs sentiments. Oui c’est de l’art.

colombe paix
La Colombe de la Paix d’après Picasso, faite en paires de croix rouges brodées, commémorant 234 victimes. Middling d’Annie Labruyère (voir son blog ici)

 

Publicités

13 commentaires sur “En commémoration des victimes du D-Day

  1. Oui, vous avez raison de parler de ces actes de souvenir sur cette terrible période de la guerre. mon père qui l’a faite comme tant d’autres en parlait peu.J’ai toujours été émue à en pleurer par le D Day, sa préparation et le départ de tous ces Braves sur les bateaux puis les barges du débarquement, peut-on imaginer ce que cela a du être pour ces jeunes le départ pour ce qu’il savait être sans retour ? Notre jeunesse se rend -elle compte de ce que nous leur devons ? de leur idéal ?
    j’ai moi-même réalisé un quilt sur la résistance en hommage à ceux qui se sont sacrifiés ( les messages codés du renseignement venant de Radio Londres).
    Jamais oublier!

    Aimé par 1 personne

  2. Ces silhouettes gravées dans le sable me font frissonner. Je me souviens avoir vu lors d’une expo internationale à La Haye, un quilt commémorant le 11 septembre. Il était fait de milliers d’hexagones et là aussi, j’avais frissonné en le voyant et avait été touchée de cette capacité qu’ont les Américaines à s’exprimer dans leurs quilts. J’ai compris et vécu ce besoin impérieux après la tuerie de Charlie Hebdo.
    Je viens d’aller sur le site de « Threads of resistance ». C’est très impressionnant.
    Nous avons la chance de pouvoir nous exprimer, de quelle que façon que ce soit, de nous souvenir pour mieux avancer. C’est précieux, savourons le!

    J'aime

    1. Le droit de s’exprimer est un privilège en regard de tant de pays, tu as raison ! Ce n’est pas sans risque, je crains toujours de me faire avoir par de fausses informations. La manipulation est un inconvénient majeur de cette liberté, restons en éveil !

      J'aime

  3. Je n’apprécie pas beaucoup les quilts commémoratifs et ton article en est d’autant plus intéressant pour moi car il m’apporte un éclairage différent. Merci Katell 🙂

    J'aime

    1. Je n’essaierai pas de te convaincre, il faut avoir envie pour participer et communiquer ! Mais comme toujours, être informé permet de mieux comprendre d’autres points de vue. Merci de t’être exprimée ainsi Sophie, j’apprécie ta franchise et ta mesure !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s