L’Esprit de Noël

Nous sommes tout près des fêtes de fin d’année, tant attendues par grands et – surtout – petits ! Après des événements tragiques, une actualité chargée, il est temps de se rendre compte que le décompte est bien avancé : J – 10, qu’on se le dise !

Il est un conte qui me tient particulièrement à cœur, lu et relu à mon frère, puis à mes petites sœurs, mes filles, mon fils… Ce conte est l’esprit même de Noël, au plus près des enfants, des animaux et de la Nature. Il paraît que c’est l’adaptation d’une histoire traditionnelle russe, ce que je veux bien croire, même si les informations à ce sujet sur internet sont très modestes.

Ce conte, c’est :51aC5BzwLwL

Marie Colmont est décédée de la tuberculose avant sa publication en 1941. J’imagine les premiers enfants à avoir lu cette histoire, évasion de l’esprit dans la noirceur de la guerre. 

Je me souviens bien de la magie des illustrations aux traits pourtant déjà vieillots dans les années soixante. Le roitelet farceur, le renne au traîneau, les oies qui cancanent… tout est enchantement, jusqu’à l’évocation poignante de l’enfant malade. Et là, j’ai tout de suite aimé son dessus de lit, une couverture faite de nombreux carrés de tissus… Je ne connaissais pas encore le mot patchwork !

DSCN1800

Les histoires les plus simples sont parfois les meilleures… L’ourson épris d’indépendance sera le cadeau de petit garçon malade et nous leur souhaitons une belle vie ensemble ! 

Le Chemin de Table de l’Avent 2013

Chose promise, chose due… Voici des explications pour faire un chemin de table sinueux original que j’avais fait pour une amie, réinterprété avec des tissus de Noël, mais mes couleurs sont un peu dissidentes : choisissez du rouge et blanc  si vous préférez plus de tradition ! Comme toujours, on peut imaginer de multiples variantes. Let’s go!

cropped-chemin-bergerie-qf

Pour un chemin de table d’environ 28 cm x 75 cm comme l’original (celui fait au mois d’août, photo ci-dessus) , il vous faut 5 bandes de tissus coupés de lisière à lisière (110 cm environ) d’une hauteur de 6,5 cm. Je les avais disposées du plus clair au plus foncé. Comme je n’aime pas répéter à l’identique, j’ai choisi cette fois de faire une symétrie par rapport à la bande centrale et de ne pas couper mes bandes de la même hauteur.
Voici mes 7 bandes découpées et
 assemblées entre elles ainsi :

bandes cousues

Les bandes de tissus pour ce chemin de table sont coupés à diverses hauteurs : 3 cm (jaune), 5 cm (bleu), 7 cm (sapins) et 8 cm pour la bande centrale. Ici se pose la question qui tue : « c’est joli comme ça, je continue quand même ? »… A vous de choisir !

J’ai repassé les marges de couture exceptionnellement ouvertes pour mieux maîtriser l’assemblage ultérieur (faire correspondre au mieux les bandes).

Puis je vais découper cet ensemble en tranches avec un gabarit triangulaire fait maison. J’ai choisi d’utiliser le même que pour l’assiette de Dresde à 20 tranches, c’est-à-dire avec un angle de 18°. Pour le faire facilement, prenez une grande feuille, une règle et un rapporteur :002

Marquez 18° et également 9°, c’est le milieu de votre gabarit, ce repère peut vous être utile pour bien le positionner pour la première coupe. Vous pouvez aussi voir ici comment faire ce genre de gabarit pour l’assiette de Dresde. 

Si vous n’avez pas de rapporteur, imprimez cette photo ou prenez des repères directement sur l’écran sans appuyer : une marge d’erreur existe mais  l’important est d’utiliser le même gabarit tout au long de la coupe, non la précision de l’angle que je vous suggère. L’angle le plus aigu sera coupé pour faire une ligne de base : la mienne fait 2,2 cm. Si votre gabarit terminé est moins haut que votre ensemble de bandes ce n’est pas grave, regardez comment faire pour couper vos tranches :

gabarit1

Il faut d’abord bien positionner le gabarit : la base du gabarit au bord du tissu en bas, la médiane bien verticale. Si votre gabarit ne va pas jusqu’en haut, cela n’a aucune importance puisqu’il vous sert à positionner votre règle, rien de plus. Etant définitivement gauchère, je commence à gauche. Commencez à droite du pavé de bandes si vous êtes droitière !

gabarit2

gabarit3

La première coupe effectuée, on met le gabarit tête bêche (bord de 2,2 cm en haut), et ainsi de suite jusqu’à épuisement du pavé de bandes : vous verrez, c’est facile et rapide ! L’important est de toujours disposer la base de 2,2 cm sur le bord du tissu, une fois en haut, une fois en bas.

Une fois les bandes coupées, elle seront ensuite disposées 3 dans un sens, 3 dans l’autre pour former la courbe du chemin sinueux :

yuletide disposé

J’ai pu couper 14 tranches, cela fait 4 « pavés » de 3 tranches (4 x 3 = 12), je mets les 2 triangles restants de part et d’autre du chemin.

unité de 3

Détail : voici un pavé de 3 bandes cousues. Le chemin de table est composé de ces pavés assemblés tête-bêche.

détail dos

Détail du dos : les coutures entre bandes sont ouvertes, les coutures entre tranches sont rabattues.

YULETIDE cousuVoilà l’ensemble cousu. Cela fait un choc de voir que la longueur a tant diminué ! Si vous souhaitez allonger ce chemin de table, il faudra refaire une autre série de bandes, mais il mesure ainsi tout de même 75 cm de long pour 34 cm de haut.

ajout pavé de bandes

Etant donné que ma table est assez longue avec les rallonges que je mettrai à Noël, j’ai refait une série de bandes (50 cm de long cette fois) afin de couper encore 6 tranches, soit 2 pavés à ajouter et arriver à un ouvrage d’environ 110 cm.

sandwich

Le top, allongé maintenant de 2 pavés, est posé sur un reste de drap beige sur lequel j’ai thermocollé du molleton fin (Vlieseline à quadrillages thermocollants, référence : X 50).

quilting machineVient ensuite la mise en sandwich et le quilting que je fais à la machine, en points décoratifs, pour souligner les bandes. Double entraînement fortement recommandé !

détail finition à lamain

Il reste à terminer par un vrai biais de finition, pour mieux épouser les courbes. Je l’ai coupé d’une hauteur de 3,5 cm de haut, piqué à la machine sur l’endroit, cousu à la main au dos.

fini

Contrairement au précédent, je n’ai pas fait tout le tour avec le biais, j’ai commencé par finir proprement les côtés, puis j’ai mis le biais en haut puis en bas. Simple variante !

Et voilà ! Ces couleurs ne sont pas tout-à-fait dans la tradition de Noël mais elles apportent quand même un esprit festif ; l’Avent peut venir, je suis prête !

bougie

Admirez la bougie que je viens de recevoir d’une amie : je n’oserai pas la faire brûler jusqu’au bout, elle est « trop belle » ! Ne cherchez pas à acheter la même, elle est unique… Je n’ai pas demandé les secrets de fabrication pour conserver entière la magie de ce cadeau :-). Merci infiniment Christine !

*** *** ***

Ces tissus (sauf le jaune) font partie de la nouvelle collection Yuletide de Makeower.

*** *** ***

Petite précision : ce modèle est une création, bien évidemment inspirée, consciemment ou non, de choses vues ici ou là. Amusez-vous à le reproduire pour vous ou pour offrir ! Cependant, il n’est pas destiné à un usage commercial sans mon autorisation écrite.

Florence prépare Noël

Florence est une quilteuse rapide, je me souviendrai toujours du sampler de débutante qu’elle a entamé il y a déjà presque 10 ans dans mon cours… En trois mois elle a cousu tant de blocs qu’elle en a fait un couvre-lit ! Cet enthousiasme du début n’a jamais faibli et au fil du temps elle a acquis beaucoup de finesse dans son travail, toujours couplé d’une créativité débordante ! 

Vous souvenez-vous du Chemin de l’Avent tout blanc présenté par les amies du sud du département (les filles du vent du sud) ? Il a inspiré Florence qui gratifie cette année sa famille de calendriers inspirés de ceux-là :

Florence 1 Florence 2

Le tissu duveteux ainsi que ceux de Noël, aux motifs découpés, ont été trouvés au Bon Marché de Draveil, tout près de chez sa mère.

Florence m’a précisé : « J’ai fait 2 pères Noël pour chaque calendrier, un avec les bras en bas qui ‘’voyage’’ et un autre les bras en l’air celui qui arrive dans la cheminée et qui est content !!! » Toujours le goût des détails !

Bravo Florence et merci pour le partage ! Tu nous rappelles qu’il est déjà temps de préparer les fêtes de fin d’année…

Jolis sapins de Noël (3)

Descendu tout droit des Pyrénées et transmis par Hélène et Mireille, voici le dernier modèle de sapin de l’année (d’après une idée japonaise). C’est le plus rapide à faire… cela tombe bien !

8 12 12 004

Chaque face de sapin est constituée d’un tissu visible + molleton fin + doublure.

SAPIN NOEL (1)

La forme est tracée sur l’envers de la doublure. On coud chaque côté (empilage du molleton + tissu endroit dessus + doublure envers dessinée dessus) . On dégage les angles avant de retourner par le bas, puis on les assemble  par une couture à ras, sauf l’ouverture pour la… bouteille (voir ci-dessous).  L’étoile du patron n’a pas été utilisée pour ces sapins, mais vous pouvez l’ajouter au sommet, faite en tissu or ou blanc !

8 12 12 008

Il suffira ensuite de faire un surpiquage en fonction de la forme du support qui est donc… une petite bouteille de bière !! Excellent recyclage 🙂 Puis viennent les petites décorations, perles, paillettes, boutons, breloques de votre choix…

8 12 12 009

Nous voilà donc au coeur de l’ambiance de Noël ! 

Les coeurs de Mireille

Les Coeurs couleur chocolat de Mireille Danzin (exposition Calicot Patch 2012)

A présent les Abeilles vont butiner dans leurs familles jusqu’à l’année prochaine, de tout coeur passez de très bonnes fêtes !

Mille mercis de rester fidèles à notre blog,
A bientôt,

Katell, Quilteuse Forever et les Abeilles

Hiver - Katell

-=-

Des Assiettes de Dresde pour Noël

Vous souvenez-vous de l’Assiette de Dresde commencée en novembre, avec ses tranches en petits morceaux ? Je voulais expérimenter cette nouvelle manière de traiter l’Assiette de Dresde en même temps que la réalisation des pointes qui semblait si facile . Eh bien, c’est facile effectivement !

Influencée par une récente conférence sur le Crazy qui m’a donné envie de broder, je me suis amusée à quilter l’Assiette au coton perlé (n° 8). J’ai conservé une symétrie classique qui convient à un centre de table…. ou bien finira-t-il sur le mur ?

Crazy plate - Katell

J’ai profité d’un rayon de soleil hivernal pour le poser sur un petit massif d’osmanthe, aux feuilles si semblables au houx. Tous les tissus sont des chutes d’autres ouvrages. J’aime cet exercice… et j’ai l’impression que mes stocks sont inépuisables, après quelques décennies de couture et de patchwork !

-=-

Christine a comme moi suivi le tuto de l’article un utilisant un Charm Pack de chez Moda (42 carrés de 5″ de côté) ; il ne lui en reste plus une miette ! Elle a eu la bonne idée d’appliquer son Assiette directement sur une nappe en pur lin  :

assiette CT 3assiette de Dresde CT 2012

Quelle gaieté ! C’est une gamme de tissus inhabituelle pour cette période de l’année mais qui ressemble aux quilts australiens qui fêtent Noël… en plein été ! C’était vendredi dernier la réflexion d’Annie, je la trouve très juste 🙂 A noter que ces photos ont été prises au petit matin, d’où les couleurs un peu plus froides qu’en réalité. Merci pour le partage Christine !

assiette sur table - Christine

-=-

Bientôt, un article sur d’autres modèles d’Assiettes, ou comment innover encore et toujours avec ce bloc.

Jolis Sapins de Noël (2)

Dans un passé presque lointain, Florence a appris les bases du patchwork avec moi. Elle était du genre à faire d’un petit sampler de débutante un immense dessus de lit ! Son enthousiasme n’a jamais faibli, elle anime à présent un groupe de quilteuses et fait des ouvrages impressionnants.
Lors d’une récente Journée de l’Amitié France-Patchwork Haute-Garonne, il y avait, parmi toutes les merveilles apportées par les unes et les autres, ces adorables miniatures :

sapins florence B

Sur un Poinsettia de Martine que je vous montrerai mieux une prochaine fois, ces petits sapins faits par Florence ont attiré l’attention ! Les bords coupés à cru rendent le molleton visible sur la tranche qui donne une délicate impression de neige au bout des branches, c’est ravissant !

J’ai évidemment demandé à Florence si elle pouvait fournir pour la Ruche des explications pour faire ces jolies décorations ; les voici, amusez-vous !

-=-

A l’approche de Noël, voici des petits sapins faciles et amusants à faire pour décorer par exemple la table du réveillon. J’ai trouvé ce modèle dans un ancien Magic Patch ( le n° 77 de décembre 2008 ’’la magie des fêtes ‘’). A l’origine c’étaient des petits sapins pour faire des ronds de serviettes, j’ai préféré les faire pour une déco de Noël indépendante.

Donc pour confectionner 4 sapins, il faut 8 rectangles de 16 x 22 cm et 4 rectangles de molleton de 16 x 22 cm. En fait on peut utiliser des chutes de tissus de Noël et des restes de molleton, on peut même couper les dessous des ‘’branches’’ dans un tissu uni. Ces sapins sont très beaux aussi avec un mélange de tissus de Noël différents pour chaque sapin. Un essai avec du molleton extra fin n’était pas concluant, préférez du molleton un peu épais (ou superposez les couches!).
Préparez des ‘’sandwiches’’ avec un tissu de Noël pour le dessus, le molleton au milieu et un autre tissu de Noël ou un tissu uni pour le dessous , maintenir ces ‘’sandwiches ‘’ avec des épingles ou un peu de colle repositionnable, je préfère les épingles car la colle encrasse un peu les aiguilles.

Pour faire un sapin, dessinez sur un sandwich 9 cercles de : 6 cm, 5,5 cm, 5 cm, 4,5 cm, 4 cm, 3,5 cm, 3 cm, 2,5 cm et 2 cm en les séparant d’au moins 0,5 cm.
Au fil doré ou de la couleur que vous préférez , à la machine à coudre effectuez un point de bourdon (point de zigzag serré et assez étroit) à l’intérieur de chaque cercle tracé en formant des zigzags pour symboliser les branches de sapins. Ce n’est pas grave si les zigzags ne sont pas réguliers.
Découpez ensuite les 9 pièces au bord du point de bourdon en faisant attention à ne pas couper les fils de broderie. 
Superposer ces 9 pièces de la plus grande à la plus petite et passer un fil de bas en haut en insérant entre chaque pièce une perle de rocaille : celle-ci donnera un peu de hauteur au sapin. Mettez ensuite une perle ou une étoile en haut du sapin pour décorer puis retraversez le sapin de haut en bas en repassant si vous le pouvez dans les perles. Pour finir, faites un nœud solide avec les 2 brins de fil du début et de la fin.
J’espère que vous vous amuserez bien en faisant ces petits sapins.
Bonnes fêtes de fin d’année !

Florence

P1010928

-=-

Vous pouvez trouver ici les explications d’un autre Joli Sapin de Noël !

Le joli chemin de l’Avent tout blanc

L’hiver dernier, les amies de Calicot Patch* ont repéré un modèle du magazine japonais bien connu Tsuchin. Ce n’est pas la première fois qu’elles y dénichent de superbes idées ! Personnellement, j’hésite toujours entre la revue Tsuchin ou Quilt Japan qui, chacune, offre tous les deux mois des ouvrages vraiment originaux.

L’hiver dernier donc, un petit tableau suscita l’intérêt de nos quatre inséparables -Mireille, Hélène, Nelly et Yolande- qui firent chacune leur version :

Ma photo, prise lors de l’exposition*, ne rend pas justice à ces adorables petits quilts. Les quatre sont ravissants, tous ont des détails imaginés par chacune. Je peux juste isoler celui de Yolande :

Voyez-vous que les collines sont des mini-pochettes ? Le Père Noël saute chaque jour de case en case et s’approche chaque jour un peu plus près de la maison … Et le 24 décembre… il saute dans la cheminée ! N’est-ce pas adorable ?…

J’ai demandé à Hélène de me faire parvenir quelques vues de son joli calendrier et les voici, rien que pour vous :

Le Père Noël, tranquillement, parcourt le joli chemin de l’Avent. Vous pouvez cliquer sur les photos pour apprécier les détails : paillettes, perles de rocaille, croquet, broderies et superbe quilting animent le tableau !  Mais rien n’est plus difficile que de photographier du blanc, je dois dire que les originaux ont bien plus de relief et de présence…

Cet hiver, dès le début du calendrier, mes amies doivent voir aussi un paysage blanc de leur fenêtre, vu le froid qu’on a déjà à Toulouse ! Elles ont la chance d’habiter face à la majestueuse chaîne des Pyrénées…

* Calicot Patch, club de la région de Saint-Gaudens (31). Elles ont exposé le week-end dernier, vous pouvez voir ici d’autres articles s’y rapportant : ici et .