Queenie Udell et ses yoyos

Queenie Udell a vécu en Floride, encore une de ces femmes fortes qu’on trouve dans le Vieux Sud. Elle naquit en 1919 et eut une vie de labeur, de création d’innombrables quilts, la plupart des string quilts, les plus faciles à faire à partir de petits bouts de tissus de récupération.

Elle apprit de sa mère et sa grand-mère à faire des yoyos dans les années 40. Dès lors, elle avait sa récréation, ses temps libres étaient occupés à faire des yoyos, de minuscules ronds froncés de la taille d’un dime, moins de 2 cm… Et elle en faisait par dizaines, par centaines, par milliers, les fermant avec du fil de broderie, les assemblant bien serrés pour que le quilt soit beau… Faits de petits restes de vêtements ou de feed sacks -sacs de tissu contenant des denrées alimentaires- ses quilts suscitent l’admiration, en particulier en raison de leur taille minuscule !

Il y a environ 4 000 yoyos dans ce quilt. Queenie est à gauche sur cette photo de 1977.
Autre photo de 1977.

Dans les années 70, ses quilts font parler ! Elle fut alors invitée au Florida Folk Festival où sa technique impressionna les passants.

Elle continua de faire des quilts de yoyos, aux pièces toujours aussi minuscules :

Un de ses quilts est précieusement conservé par un Musée (Florida Memory), il est montré ici à un petit groupe de quilteuses, parmi lesquelles Betty Smith, LA spécialiste des Pine Cone Quilts, autre technique ancienne populaire. Thank you Betty for this discovery and your photos!

Et ses ouvrages de yoyos sont si représentatifs des quilts populaires de la région que des granges de Floride montrent des yoyos à la manière de Queenie !

ADAMS_COUNTRY_STORE_2_COLUMN.jpg
La peinture sur le côté du magasin Adams County à White Springs (Floride) fut peint par l’artiste Janet Moses qui a su très bien rendre le volume des tissus. L’ouvrage original est de Nancy Morgan, qui voulait ainsi honorer a mémoire de Queenie Udell, la Reine des yoyos. -Photo: Bill Kilborn
Autre grange, autre dessin !

Les quilts en yoyos sont délicieusement désuets, en voici un petit florilège issu de Pinterest :

21aebfa14fcad5701dd5ae388b53019c

Mais la modernité frappe à la porte avec Rachael Daisy, en Australie :

Fair and Square ( 2016) Best in Show – 2016 Australian Modern Quilt Show First place in Modern Traditional category – 2016 Australian Modern Quilt Show
IMG_7381.jpg
Yoyos à la Mode, détail.
YoYos a la Mode (2014) 2nd place in Modern Traditional Category – 2015 Modern Quilt Show Australia

Et voilà comment le traditionnel inspire les artistes d’aujourd’hui une fois de plus !

Edit : je n’ai pas évoqué dans cet article que les yoyos étaient populaires aussi en France, heureusement les commentaires le rappellent ! Voici en exemple un gilet chiné par la sœur d’Hélène Vispé :

20170610_100157.jpg20170610_100214.jpg

Vous aussi avez sans doute vu des ouvrages de yoyos !

En commémoration des victimes du D-Day

Les commémorations visuelles frappent l’esprit.

Jeanne Hewell-Chambers a conçu le Projet 70273 pour qu’on parle du handicap un peu partout dans le monde, qu’on fasse évoluer les mentalités et qu’en conséquence on conçoive des aides nouvelles pour ces personnes et leurs familles. L’impact visuel des blocs de croix rouges est notre moyen d’expression pour frapper les esprits, un moyen de susciter les discussions et la prise de conscience d’un sujet encore tabou pour des résultats concrets à obtenir.

Nous ne voulons pas nous morfondre dans les épisodes douloureux du passé, mais à partir d’eux aller de l’avant avec détermination et confiance.

En France, souvent les commémorations visuelles d’événements tristes sont mal considérées, traitées de malsaines, ai-je déjà entendu. Ainsi l’attentat du 11-Septembre a-t-il suscité le besoin, chez de nombreuses quilteuses américaines, d’exprimer leur compassion ou leur colère. Ces quilts exposés aux USA furent admirés sans réserve ou presque, alors qu’en Europe ils subirent nombre de critiques. C’est une question de culture, vraiment, et c’est difficile d’abattre ces barrières.
Et que dire du nouveau collectif Threads of Resistance, les Fils de la Résistance ? C’est un mouvement qui exprime l’inquiétude d’artistes textiles envers le Président Trump. L’exposition des 63 quilts retenus (sur plus de 550 soumis) débutera le 15 juillet au New England Quilt Museum. Polémiques assurées, mais discussions de fond aussi. C’est ainsi que l’Amérique fait vivre sa tradition du quilt, moyen d’expression à part entière. 

History is a written record of human behavior.
Art is a record of human emotion.
Quilts are art.

L’Histoire est un rapport écrit des comportements humains.
L’Art est l’expression des émotions humaines.
Les quilts sont de l’art.

-o-

tete colombe

C’est dans un esprit de commémoration de victimes mais aussi et surtout pour rappeler à quel point la Paix est précieuse, que des volontaires firent une oeuvre d’art éphémère sur la plage d’Arromanches. Dès le retrait de la mer le 21 septembre 2013 (Journée Internationale de la Paix) des corps furent représentés à l’aide de râteaux et de pochoirs grâce à une cohorte de bénévoles.

C’était le Projet The Fallen 9000, les 9000 Tombés. Neuf mille personnes trouvèrent la mort le D-Day, le 6 juin 1944 et toutes ces vies fauchées, Alliés comme Allemands, furent représentées sur une seule plage pour en faire une image-choc mais également susciter un moment de réflexion.

Cette vue saisissante donne à réfléchir sur ces vies violemment et prématurément ôtées en raison de l’état nazi à combattre, pour notre liberté. Cela suscite en moi une profonde émotion.

Cette initiative vient de deux artistes britanniques, Jamie Wardley et Andy Moss. Ils ont réussi leur pari : faire figurer 9000 silhouettes sur le sable, avant que la mer ne vienne tout effacer…

Voir leur site expliquant leur projet des 9000 Fallen Vous pouvez aussi lire ou relire comment des artistes anonymes tirèrent parti des bunkers à la fin de mon premier article sur le Projet 70273 par ici.

bunker-miroirs-anonyme-dunkerque-6
Photo Laurent Dubus

Avec du sable, du fil ou des tissus, des personnes offrent de leur temps pour témoigner et exprimer leurs sentiments. Oui c’est de l’art.

colombe paix
La Colombe de la Paix d’après Picasso, faite en paires de croix rouges brodées, commémorant 234 victimes. Middling d’Annie Labruyère (voir son blog ici)

 

Les mounaques, fierté d’Occitanie

c3a9pouvantail-du-jardinierTout le monde connaît les épouvantails, fausses présences pour tromper les oiseaux tentés de picorer les graines fraîchement semées ou les fruits pas encore récoltés. La délégation FP 31 de 2009-2011 nous avait proposé ce thème en Valise et nous nous étions bien amusées !

On connaît moins les mounaques, poupées de chiffon à taille humaine également, mais bien plus proches de l’apparence réelle. C’était jadis une manière de représenter des personnes lors d’un charivari (manifestation locale, souvent aux dépens de personnes ayant enfreint les règles morales). Mounaque signifie poupée en occitan (monaca) et ces traditions se trouvaient tout particulièrement dans les Pyrénées et alentour.

Campan (Hautes-Pyrénées) est la ville qui a remis au goût du jour cette fabrication artisanale et populaire, les deux créatrices ont élu domicile au centre de la petite ville. Tous les étés, on met en scène ces poupées pour jouer des scènes rurales. 

mounaq22 (1).jpg
Mariage au Village 
Campan les mounaques  (26).JPG
Au lavoir
La jardinière, photo Charluber
Au balcon, photo Charluber
Un vieux couple, photo Achille T.

Pour être moderne, on va dire que c’est un street art qui vient de notre Histoire !

Chez les dentellières, ça bouge !

Bien sûr, nous avons toutes beaucoup de révérence pour les dentelles d’antan, ces fils si fins croisés avec une infinie minutie, à l’aide d’une aiguille ou de fuseaux, ou encore d’un crochet ou d’une navette. Souvent, on en a une idée surannée, pensant aux bandes arachnéennes jaunies par le temps, ou les sempiternels napperons des maisons anciennes… Nos vêtements tout comme nos intérieurs sont devenus plus sobres et la dentelle a perdu du terrain.

Dentelle ancienne (photo du blog Tissus Anciens-Dentelles anciennes)

Tout comme dans le monde du patchwork, ça bouge chez les dentellières! D’ornement, la dentelle est devenue art textile à part entière.

Cela fait des années que je côtoie les dentellières du Sud-Ouest, mais cette fois-ci, avec Annie(Des Tulipes et des Coeurs, qui était à Toulouse) nous avons pu longuement discuter, surtout écouter Marie-Françoise Brunet, qui parle avec passion de son art et de son déploiement auprès des jeunes. Mais oui, les jeunes font de la dentelle, à partir de 4-5 ans ! Odette Causse, de l’association des Dentellières du Sud-Ouest, a créé une méthode ludique qui allie le coloriage aux petites dentelles en ayant testé chaque étape avec ses petites-filles et une de leurs amies.

Et voici une jeune demoiselle qui faisait une démonstration :

Mais que font les dentellières actuelles ? Comme nous quilteuses, elles s’amusent à faire des œuvres collectives :

Mini-napperons pentagonaux du club de Gagnac-les-Mines (Tarn)
Poissons en dentelles, atelier de Lapeyrouse-Fossat (31)

Soleil irradiant d’amour ! Atelier d’Ondes (31)
Difficile à photographier en contre-jour !
Ce détail montre mieux l’esprit de cette étoile qui est un patchwork de navettes de toutes les couleurs.

Les photos des œuvres personnelles étaient assez difficiles à photographier en raison des vitres d’encadrement. En voici quand même, issus d’une magnifique série inspirée d’un peintre, graveur et verrier catalan, Francesc Fornells Pla, par des brodeuses de La Garriga (Catalogne espagnole). Les petites photos incluses dans les cadres montrent l’oeuvre qui les a inspirées. 

Il y a là une vision révolutionnaire de la dentelle ! Comme moi, vous ne vous attendiez sûrement pas à voir une telle liberté de formes en dentelles…

Voici également le phénoménal travail de Nadine Galaup, « Le Mineur de Fond », d’après un tableau de Pierre Garcia :

Vous aurez d’autres surprises et découvertes si vous allez voir cette exposition !
Pour terminer, le sourire du Chat Inca :

Exposition des Dentellières du Sud-Ouest en cours jusqu’au 13 avril :
Espace Bonnefoy – 4, rue du Faubourg Bonnefoy – 31500 TOULOUSE
Tel : 05 67 73 83 60

Merci Annie, pour cette belle journée ensemble, j’attends ta prochaine visite à Toulouse avec impatience ! 

 

La France en patchwork

Que pensez-vous de cette France ?

comite-sieyes-thouret-projet-purement-geometrique-de-81-departements-640x625
En 1789, le comité Sieyes-Thouret découpa la France en 81 départements de 18 lieues de large (72 km, distance de voyage raisonnable en une journée). L’amusant bloc rouge & blanc montre les sous-divisions de 9 districts, chacun redivisé en 9 cantons.

Habillée de la couleur de l’année, elle nous parle cette France, à nous quilteuses ! C’était, en 1789, le premier projet de découpage de la France en départements, pour remplacer l’invraisemblable fouillis de provinces, pays, diocèses aux privilèges ou devoirs variés et contradictoires qui ressemblait, lui, à un crazy quilt ! Ce nouveau morcellement à égales parties signait le début de la centralisation et la modernisation du pouvoir.

mapusa
Carte des Etats-Unis d’Amérique en quilt, vu sur ce blog.
screen_shot_2016-02-09_at_12-52-34_pm
Même travail, cette fois-ci appliqué sur une toile de jute. Vu ici !

La jeune Nation étasunienne avait montré le chemin du partage des terres à angle droit. C’était le modèle pour une nouvelle France.  Depuis les USA ont grandi et les frontières actuelles des Etats américains suivent encore à plus de 80 % les parallèles et méridiens.

En 6 mois, l’immense réforme territoriale française fut rondement menée. Finalement cette clarté orthogonale se muera en 83 patates qui tiennent compte de la réalité géographique (en particulier hydrographique) et des frontières des anciennes provinces : le patchwork est plus compliqué à reproduire que le damier initial !

france-depa
L’année de mes 5 ans (presque 6), le Père Noël m’avait offert un puzzle en bois très similaire à celui-ci. C’est par lui que j’ai su que le Père Noël n’existait pas, je l’avais vu dans le placard de mes parents… J’ai adoré ce puzzle, à la fois parce qu’il était amusant et parce qu’il symbolisait mon entrée dans le monde des grands « qui savaient » !

Que nous sommes attachés à nos départements ! Comme beaucoup, l’apprentissage des départements par numéro écourtait mes voyages en voiture. Leurs noms sont aussi des bribes de notre histoire personnelle, des lieux de visites, de vacances, d’attaches familiales… Pourtant ils ne correspondent sans doute plus aux besoins administratifs de notre pays qui a profondément changé en deux siècles. Surtout, d’une réforme empilée à une autre, on sait ce que ce patchwork est devenu : un millefeuille bien trop onéreux… En regardant l’organisation territoriale modernisée d’autres pays européens, c’est la structure régionale qui devrait plutôt survivre lors d’une grande réforme, alors que dans le cœur des Français les départements restent les préférés. Ce sera un des enjeux des élections 2017. Mais si effectivement les départements disparaissent administrativement, ils vivront encore longtemps culturellement, car ils correspondent à une unité territoriale à taille humaine et une mémoire de notre histoire. 

45a7791e97aa480fa3a99f786dc7f7a0

Comme notre pays métropolitain s’inscrit peu ou prou dans un hexagone et que, dans certains clubs, des échanges de tissus vont commencer en ce début d’année pour faire des charm quilts, j’ai sorti de mes archives ce supplément au numéro 45 des Nouvelles (juin 1995) rien que pour sa couverture :

dscn3624

Charm quilt de Michèle Laurent, photo Gregg Campbell

Ce ne serait pas une bonne idée de nouveau découpage politique, mais c’est une création qui peut donner des idées de charm quilt différent !

5139azqki-l-_sx195_Et si vous souhaitez baguenauder hors des sentiers battus, découvrir une France hors de notre monde moderne consacré à la consommation et la vitesse, le petit livre Sur les Chemins Noirs de Sylvain Tesson, à la belle écriture nostalgique, vous plaira peut-être !

Terminons avec des vues d’avion, d’ici ou d’ailleurs, qui sont de belles invitations au voyage… et au patchwork !

linda-glass
Linda Gass
alicia-merrett
Art quilt d’Alicia Merrett
sheila-framton-cooper
Un quilt qui me fascine toujours, signé Sheila Frampton Cooper



Une Lune grosse, ronde et brillante

lune-et-facteur-valc3a9riane-leblond
Peinture Valériane Leblond

Si vous avez la chance de ne pas avoir de nuage ce soir, où que vous soyez dans le monde, regardez par le ciel : la Lune sera pleine et extraordinairement grosse et brillante !
Des explications sur Sciences & Avenir.

Les plus belles beautés sont dans la Nature, nous l’oublions trop souvent ! Je la regarderai en oubliant que des hommes sont allés sur la Lune, essayant de me mettre dans la situation de nos ancêtres qui aimaient et craignaient ce qu’ils pouvaient y voir… Tant de contes & légendes  confèrent à la Lune des pouvoirs, des habitants…

320px-man_in_the_moon2
Depuis la nuit des temps, les hommes aiment imaginer des animaux ou personnages à partir des tâches de la Lune.

Ce sera la nuit pour faire blanchir le linge au clair de lune, surveiller les loups-garous… Plein de choses à faire puisqu’on dort mal les nuits de pleine lune !

valeriane-leblond-full-moon
Autre peinture de Valériane Leblond 

Gardons un temps notre pouvoir d’émerveillement et d’imagination !

Katell
Détail du quilt La Lune Blanche

Epingles de sûreté

Les épingles à nourrice étaient presque tombées en désuétude avec les couches jetables. Nommées aussi épingles de sûreté, elles sont maintenant souvent achetées par les quilteuses pour faire le sandwich de leurs ouvrages. Après les Punks, on assiste depuis quelques mois à un renouveau des épingles revendicatives. Faisons le point.

150px-safety_pin

Leur ancêtre est la fibule, broche décorative et pratique pour fermer les vêtements :

fibula_de_omega
Fibule romaine qui rappelle une boucle de ceinture

 

 

 

 

 

 

 

 

dscn3573
Fibule en argent trouvée en Suisse, date estimée : 350 avant JC.
3kl9potjmbl3myinfk7mneqb8ay
Fibules celtes (voir ici)

epingleC’est un Américain qui, tortillant un fil de fer, inventa en 1849 l’épingle à nourrice que nous connaissons, avec le petit ressort et le capuchon qui empêche de se piquer. Cette épingle permet d’assembler temporairement deux pièces, même épaisses. La précision du geste pour ouvrir et fermer empêche l’ouverture accidentelle, c’est pourquoi elle était utilisée pour maintenir les langes des bébés avant l’invention des couches jetables (d’où le nom d’épingle à nourrice).

Dans les années 70-80, l’épingle à nourrice a été détournée par le mouvement Punk, l’utilisant partout pour marquer leur rébellion. D’un objet anodin utilitaire, ils en firent un symbole identitaire.

punk1

Dans le monde de la créativité, nous connaissons bien les épingles de sûreté fines et courbes qui évitent le faufilage fastidieux des sandwichs., mais les idées de bricolage sont infinies ! Ici 24 idées parmi lesquelles :

enhanced-buzz-12089-1368070941-14

enhanced-buzz-13273-1368070686-0

enhanced-buzz-32207-1368071203-5

enhanced-buzz-23494-1368069422-3
312style.com
rendu-final
Bracelet d’épingles de sûreté sur lesquelles sont enfilées des perles de rocaille.

150px-safety_pin

Mais depuis quelques mois, ce petit objet utilitaire banal est devenu un emblème autre que les revendications des punks, d’abord en Grande-Bretagne. On en a vu beaucoup dans les défilés de modes, mais c’est le peuple qui s’en empare comme un signe pour dire : je suis sûr pour toi. Cela s’adresse aux étrangers sur le sol britannique, en réaction au BREXIT, en réaction aux incivilités et même aux déchaînements de haine constatés dans le pays.

brexit-good-stories-uk-eu-response-hero-jpg__1500x670_q85_crop_subsampling-2
Ce n’est pas le signe d’une couturière ni d’une punk, mais celui d’une personne contre les violences succédant au BREXIT.

150px-safety_pin

C’est maintenant aux Étasuniens d’arborer des épingles pour  montrer leur désarroi par rapport aux résultat des récentes élections. 

safety-pin-1
A woman holds a poster regarding safety pins as a sign of solidarity against intolerance during a protest against US President-elect Donald Trump at Union Square on November 12, 2016, in New York. Americans spilled into the streets Saturday for a new day of protests against Donald Trump, even as the president-elect appeared to back away from the fiery rhetoric that propelled him to the White House. AFP Read more: http://newsinfo.inquirer.net/843733/safety-pins-a-pointed-show-of-solidarity-after-trump-election#ixzz4Psi23hIN Follow us: @inquirerdotnet on Twitter

safety-pins

L’idée se répand comme une traînée de poudre grâce aux réseaux sociaux.

Ne vous étonnez donc pas si vous voyez des personnes, dès demain même en France, qui portent une épingle de sûreté en broche, ce n’est pas un signe de folie douce mais un signe politique ! 

150px-safety_pin