Lolo, ses meilleurs voeux et son projet avec vous

Bonne et heureuse année 2017 !
Offrons-nous une saison toute douillette
Nichée au coin du feu sous la couette
Nouvellement réalisée par nos doigts d’experte,
Et poursuivons l’an, allongée dans les pâquerettes.

Aux meilleurs jours d’été, en sandalettes,
Nous profiterons de la plage sur une belle serviette.
Nous apprécierons ensuite des champignons en omelette,
Et reprendrons nos ouvrages, à l’aide de nos cousettes,
Espérant finir l’année sous les strass et les paillettes.

Bref tous mes meilleurs voeux!

Vous avez ci-dessus les voeux inspirés de notre chère Lolo27, ex-déléguée France Patchwork de l’Eure. Mais oui, il y a une vie après la délégation !! Pour cette année 2017 aux riches rimes en -ette, Laurence vous propose un défi à suivre sur le blog des News. C’est ludique, c’est hexagonal, c’est hebdomadaire… Il n’est pas trop tard pour vous inscrire et vous joindre à la belle équipe déjà constituée d’une quarantaine de personnes ! Vous pouvez cliquer sur ce lien pour lire les articles déjà parus à ce sujet.

114217828
Le Défi Hexagonal 2017 est ouvert à tous !

 

Etoiles d’Or

ob_b39195_les-nouvelles218En mars dernier, Sybille m’avait envoyé un très gentil mail, me parlant notamment de ses recherches passionnées sur le Nombre d’Or. Elle avait fait des essais d’étoiles piécées que je n’avais jaessaisybmais vues avant ! Elle avait préparé un dossier déjà bien complet et quelques semaines après elle m’a adressé la photo d’un quilt absolument merveilleux, toujours avec des étoiles qui s’imbriquaient comme par magie. Je lui ai chaleureusement conseillé de contacter Monique Lopez-Velasco, la rédactrice en chef des Nouvelles. C’est ma toute modeste contribution à ce qui est devenu un dossier très abouti dans le numéro 131, si bien expliqué par Nicole Dewitz et Pierrette Chaigne ! Sybille elle-même a été impressionnée par ces explications rendant limpides des notions géométriques que peu d’entre nous connaissent.
Ah si tous les profs de maths étaient aussi pédagogues qu’elles !!!

syb-gazon

Etoiles d’Or, ce titre est particulièrement adapté, même si les étoiles ne sont pas jaunes d’or, puisque l’origine de ce quilt concerne le Nombre d’Or (1,618…), qui est, en fait, une proportion esthétique. Vous en saurez plus sur la beauté des mathématiques -et sur ce modèle qu’on peut faire varier- dans les Nouvelles n° 131 ! La beauté des mathématiques, mais oui ! Regardez cette vidéo que m’avait signalé Sybille…

syb-quilting

C’est avec ces étoiles que je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année ! 



Challenge Abeilles

France Patchwork a proposé au printemps un challenge Abeilles, juste pour le plaisir.

Treize quilteuses ont répondu à cette proposition… pas moi, parce que j’ai offert ce qui aurait pu être ma participation, et que je n’en ai plus que cette mauvaise photo :

Triskell de Katell - La Ruche des Quilteuses
Le Triskell de Katell, avec 8 abeilles figurant les 8 membres de la délégation FP31 en 2013. Broderie noire en chaînette sur le pourtour, évocation du drapeau breton noir et blanc en fond.

Je n’ai pas pris le temps de faire autre chose ⌚ Donc je vous engage à aller voir toutes les jolies interprétations autour de l’Abeille, avec d’autant plus de conviction que je n’y participe pas 🙂 Je vous assure qu’il y a de bien jolies choses, un peu loin de nos préoccupations en or, rouge et vert  du moment… mais les votes sont ouverts jusqu’au 4 janvier !

Rendez-vous ici pour la galerie des Abeilles
et votre vote !



 

 

Ces entreprises qui travaillent pour nous : Aurifil

La « Quiltonomie » (Quiltonomics en anglais, économie de l’activité patchwork-quilting) est un sujet qui nous concerne nécessairement, nous ne faisons pas nos ouvrages sans faire des choix d’achats. Ce fut, aux Etats-Unis, d’après un rapport que m’a adressé ma chère amie Betty Butler Smith datant de 2014, un ensemble de ventes se montant à 3,7 milliards de dollars, avec plus de 16 millions de personnes déclarant faire du patchwork-quilting au moins occasionnellement. Une personne sur 20 aux USA !! 

ob_b39195_les-nouvelles218Je reprends ma petite rubrique, Ces entreprises qui travaillent pour nous, pour vous signaler un article très intéressant dans Les Nouvelles n° 131. Je souhaitais faire des recherches sur l’entreprise qui vend mon fil préféré : inutile, Catherine Bonte l’a fait, avec bien plus de renseignements que j’aurais pu trouver ! Il s’agit d’AURIFIL, société italienne, que la Présidente de France Patchwork a visitée pour nous en compagnie d’Alex Veronelli. C’est lui qui, en 2007, a introduit ces fils italiens sur le marché américain. En quelques années ils sont devenus les préférés des quilteuses américaines. J’ai suivi leur conseil un jour, faisant une commande de plusieurs couleurs il y a déjà 7 ans, aux USA. Je ne savais pas où m’adresser alors pour acheter en Europe !

aurifilthread
Les bobines orange sont pour la gamme de fils les plus fins (jusqu’à présent), les Mako 50. Avec eux, votre canette de fil dure bien plus longtemps tellement le fil est fin !
270-color-card-02-500
Les 270 magnifiques couleurs du nuancier Aurifil.

Nous avons maintenant le choix des fournisseurs Aurifil, parfois en boutique locale ou par internet sur des sites français. Je reste une inconditionnelle des fils Aurifil, préférant les Mako 50 pour toutes les coutures, les 40 pour le piqué libre (pour un peu moins de casse de fil, je ne suis pas experte et je mets le fil à rude épreuve !). Je garde en mémoire les constatations des restauratrices de quilts, qui voient à quel point il est nécessaire d’utiliser du coton pour assembler nos tissus en coton. C’est cohérent, malgré ce que disent les vendeurs de machines à coudre qui préfèrent nous promouvoir des fils synthétiques qui font moins de peluches ! Mais franchement, ces cotons Mako sont très peu pelucheux, sans doute grâce aux procédés techniques expliqués dans l’article des Nouvelles.

6b5820e3b398852543899486d0114d13

Fils du créateur d’Aurifil, A. Veronelli s’implique personnellement dans la promotion de ses fils et les quilteuses qui l’ont rencontré le trouvent charmant… très italien, quoi ! Cependant, une campagne publicitaire menée sur Internet (enlevée depuis) a gêné beaucoup de quilteuses américaines… Trop sexiste, trop… italienne !

Quoi qu’il en soit, les fils Aurifil sont vraiment exceptionnels.

Si vous avez la chance de pouvoir lire l’article relatant la visite de cette fabrique de fils – privilège des adhérents France Patchwork – ou si vous avez une expérience avec ces fils Aurifil, parlez-en en commentaire, c’est utile de partager nos ressentis !

p1010432
Beaucoup de kits existent, y compris des gammes choisies par des stylistes… Un immense succès commercial, justifié par la qualité des fils !

La nouvelle Garance

1202278A pas feutrés Cécile D. est entrée dans l’équipe de rédaction des Nouvelles – Patchwork et Création Textile. Peu de lectrices lisent attentivement les signatures des articles, croyant « ne connaître personne ».  Mais si, vous connaissez Cécile par ses commentaires avisés et toujours positifs dans la Ruche, vous lisez peut-être son blog Patchwork Inspirations, vous discutez peut-être avec elle sur la page FB du Projet 70273, vous participez peut-être à son Quilt-Along organisé conjointement avec Béatrice du blog Une Aiguille dans une botte de Foin… C’est une des quilteuses très actives en France, toujours prête à participer à un projet, très proche de nombreuses artistes internationales qui tiennent, elles aussi, un blog.

ob_b39195_les-nouvelles218
Comme d’habitude, le magazine offre une superbe couverture ! C’est ici une oeuvre de la si talentueuse Ina Statescu.

La rubrique des Blocs de Garance est née en début d’année 2016, à partir de l’envie de Monique Lopez-Velasco, la Rédactrice en Chef, d’avoir un rendez-vous pour débutantes et fausses débutantes et présenter du patchwork traditionnel avec les techniques et outils actuels. Le rouge & blanc m’avait semblé intemporel comme « marque de fabrique » et Garance, au prénom évoquant le rouge, est devenue l’amie virtuelle des quilteuses. J’espérais trouver une personne qui aimerait prendre cette rubrique sous son aile, Cécile a répondu favorablement et je dois dire qu’elle a préparé son article dans l’entière continuité des précédents rendez-vous de Garance! J’en suis extrêmement contente. Dans ce numéro, on voit bien clairement comment faire une étoile traditionnelle en pas-à-pas, nous avons de beaux exemples photographiés venant de Pascale (Jubama) mais aussi, en page 29, comment s’aventurer dans un ciel étoilé moderne… J’ ! Je ne vous mets pas de photos, simplement pour donner un peu plus envie de vous abonner aux Nouvelles -et donc adhérer à France Patchwork ! Vous avez ici toutes les bonnes raisons de le faire. J’en ajoute une : on se fait de bonnes copines !

Rien que pour vous, voici un bonus :

little-red-hen
Midnight Stars, quilt pour bébé fait par Little Red Hen. Simple, moderne, et pourtant on sent un zeste de tradition amish ! A partir des explications de Cécile -oups Garance- il est super-facile de faire un quilt de ce style en quelques heures.

Si la rubrique de Garance vous plaît, vous lectrices et lecteurs des Nouvelles, n’hésitez pas communiquer votre satisfaction à notre chère Cécile pour l’encourager! 

Et bientôt nous reviendrons sur le contenu de ce magazine, avec une autre lectrice de la Ruche à l’honneur !

Deux nouveaux groupes sur Facebook

Vous n’avez aucun besoin d’être connecté à Facebook pour faire des quilts, c’est une évidence. C’est du temps passé devant l’écran, des contacts avec des inconnus (pour quoi faire ?), des publicités indésirables, des rumeurs infondées…

Oui Facebook c’est tout ça et bien d’autres nuisances.

Mais c’est aussi le partage à la vitesse éclair de notre passion ! Sans vouloir vous convertir au dieu Facebook, je vous signale quand même la création hier de deux groupes francophones que je soutiens et qui pourraient vous intéresser. Que les personnes anti-Facebook, ou simplement non concernées, me pardonnent de consacrer ici ces lignes pour les présenter !

-o-

cesclo

Reconnaissez-vous cette esthétique ? C’est un quilt hyper-simple à faire qui enthousiasme tant de monde ! Rappelez-vous, vous l’avez admiré dans le numéro 122 des Nouvelles (magazine France Patchwork, automne 2014). L’original de Martine Cade-Moret a fait de nombreux petits, chaque interprétation faisant dire : oh moi aussi je voudrais bien m’y mettre ! C’est pourquoi Claude Bechtold et Pascale Genevée ont lancé un groupe pour partager les photos, aider les novices, encourager toutes celles qui souhaitent faire ce quilt à leur tour. Ce groupe est ici. Bravo pour cette initiative !

-o-

Le Projet 70273 vous est maintenant familier. Vous pouvez lire les conditions de participation dans ce document tout-en-un, avec l’adresse d’envoi en France et y trouver le formulaire de provenance des blocs (pour votre envoi). Mais il n’intègre pas la toute nouvelle information : le groupe francophone Facebook est créé ! Chloe l’a finalisé cette nuit (quelle énergie chez cette femme !) et voici le lien pour nous joindre.

Tout au long du mois de septembre, que vous soyez sur Facebook ou pas, vous aurez, sur les blogs de Patchwork Inspirations et La Ruche, des précisions sur ce gigantesque projet, la possibilité notamment de créer des groupes pour faire un des quelque 1 100 quilts prévus pour exposer les 70 273 blocs… Nous vous expliquerons également les dessous de cette organisation : quand on sait pourquoi et comment, c’est mieux n’est-ce pas ?

Chloe block
Photo Chloe Grice

A bientôt !

Les Nouvelles de l’été

Publié au mois de juin, le magazine Les Nouvelles n° 129 de France Patchwork nous offre l’été sur papier glacé dès la couverture :DSCN2858

C’est une Mola éblouissante de Yasuko Kawaguchi qui nous plonge dans l’océan tropical :

DSCN2572
Quilt exposé à Nantes en avril dernier à « Pour l’Amour du Fil ».

1202278Les Nouvelles, Patchwork et Création Textile, c’est tout d’abord le magazine d’une association dans lequel sont relayés les événements locaux et nationaux de France Patchwork, les comptes rendus des activités passées et les rendez-vous à venir. Place est faite aux sections comme Les Jeunes Poussent ou Artextures. C’est notre trait d’union indispensable !

Ensuite viennent des articles historiques, techniques, des présentations d’artistes et d’expositions d’envergure et bien sûr, une large rubrique de modèles extrêmement variés. Un agenda, fait des annonces reçues de France et de l’étranger, complète ce magazine trimestriel.

P35910Moi qui aime connaître l’histoire des blocs, j’ai beaucoup appris en lisant l’histoire des Sunbonnet Sue et Overall Bill (article de Christiane Billard). Dans un livre de ma bibliothèque, j’ai la photo du fameux quilt qui relança la mode des Sunbonnets à la fin des années 70, il est très beau et mérite le prix qui lui a été attribué :

DSCN2856
A Meeting of the Sunbonnet Children, de Betty Hagerman, 1978. L’artiste a réuni ici de nombreux dessins des petits héros, les mettant en scène avec une certaine perspective (les personnages de la rangée du haut sont les plus éloignés). Le quilting de chaque bloc ajoute des éléments de paysage et le bleu uni encadre ces personnages avec beaucoup de modernité.

Depuis 2 ans, j’ai l’honneur de participer à cette revue en y écrivant quelques pages chaque trimestre. Comme dans ce blog, j’aime à la fois partager quelques techniques, des curiosités historiques liées à notre art textile, mais surtout faire découvrir des aspects du patchwork actuel pour que chacun, à partir de la tradition des quilts anciens, découvre les surprises esthétiques des tendances d’aujourd’hui.

-o-

Pour illustrer le thème des quarts de cercle si utilisés actuellement, Kristine nous offre ici ce quilt, fait d’animaux stylisés en patchwork.

DSCN2466

Ce sont des dessins imaginés par une équipe espagnole très talentueuse, Atipo, pour une entreprise de vêtements d’enfants, Animodul. Kristine en a choisi 9 pour un joli quilt fait pour son petit-fils :

La ronde des animaux, Kristine, la Ruche des Quilteuses
Dans un parc de jeux, la Ronde des Animaux de Kristine.

En vous aidant de la photo, vous pouvez reproduire tous ces animaux à l’aide d’un gabarit de « chemin de l’ivrogne » de la taille que vous voulez. Ici Kristine a utilisé la machine à découper de notre club (AccuQuilt Go!) et les quarts de cercles sont grands, de 15 cm environ de rayon. L’important est d’avoir les deux gabarits, coutures comprises. Ensuite, voyez un animal en détail :

a07f537b-fdd1-4ada-bd35-16b804ca409f

Vous voyez bien le principe du bloc en 4 parties, fait à partir de 4 carrés blancs auxquels on coud des quarts de cercle de couleur et parfois des bandes de tissu blanc.

En voici des explications succinctes sans mesures, celles-ci dépendant de vos gabarits. Selon la photo, on voit qu’il faut couper 3 des 4 carrés blancs en arcs-de-cercle, puis 2 quarts de cercle bleus et un turquoise à l’aide de vos gabarits. Assemblez-les à la machine, c’est facile !

Carré 1 du poisson (en haut à gauche) – Bloc cousu avec le tissu bleu, le positionner comme sur la photo, ajouter à gauche (verticalement) puis en haut (horizontalement) une bande de tissu blanc dont la largeur dépend du gabarit. Équerrer en laissant juste 7 mm, la marge de couture, des deux côtés de l’arrondi (à droite et en bas).
Carré 2 (en haut à droite) – Carré blanc
Carré 3 (en bas à gauche) – Bloc cousu avec du bleu sans ajout de bande.
Carré 4 (en bas à droite) – Bloc cousu avec un quart de cercle turquoise, le positionner comme sur la photo, ajouter une bande blanche en bas (horizontalement), équerrer en laissant 7 mm de tissu blanc à partir du tissu turquoise en haut.

Assembler les 4 carrés, coller l’œil noir (tissu collé au thermocollant double face) au fer à repasser sur le bloc turquoise.

DSCN2466

1202278Pour rejoindre notre grande et belle association ou pour tout renseignement complémentaire, lisez son site et son blog !

DSCN2571

Hormis le suivi du QAL à la manière de Gwennie, nous allons nous reposer cet été et vous retrouver avec joie dans quelques semaines !