Avec Joëlle Vétillard en Dordogne

Profiter de la douceur de vivre périgourdine, admirer des quilts traditionnels et modernes, des boutis, des cartes textiles, des quilts d’après les carrelages des bancs de Sitges, voir ou revoir la Robe de Mariée faite de 520 triangles pour laquelle vous avez été nombreuses à participer… C’est tout ça et bien plus encore à Saint-Cyprien en Dordogne du 30 juin au 2 juillet.

Le programme complet se trouve par ici.

En commémoration des victimes du D-Day

Les commémorations visuelles frappent l’esprit.

Jeanne Hewell-Chambers a conçu le Projet 70273 pour qu’on parle du handicap un peu partout dans le monde, qu’on fasse évoluer les mentalités et qu’en conséquence on conçoive des aides nouvelles pour ces personnes et leurs familles. L’impact visuel des blocs de croix rouges est notre moyen d’expression pour frapper les esprits, un moyen de susciter les discussions et la prise de conscience d’un sujet encore tabou pour des résultats concrets à obtenir.

Nous ne voulons pas nous morfondre dans les épisodes douloureux du passé, mais à partir d’eux aller de l’avant avec détermination et confiance.

En France, souvent les commémorations visuelles d’événements tristes sont mal considérées, traitées de malsaines, ai-je déjà entendu. Ainsi l’attentat du 11-Septembre a-t-il suscité le besoin, chez de nombreuses quilteuses américaines, d’exprimer leur compassion ou leur colère. Ces quilts exposés aux USA furent admirés sans réserve ou presque, alors qu’en Europe ils subirent nombre de critiques. C’est une question de culture, vraiment, et c’est difficile d’abattre ces barrières.
Et que dire du nouveau collectif Threads of Resistance, les Fils de la Résistance ? C’est un mouvement qui exprime l’inquiétude d’artistes textiles envers le Président Trump. L’exposition des 63 quilts retenus (sur plus de 550 soumis) débutera le 15 juillet au New England Quilt Museum. Polémiques assurées, mais discussions de fond aussi. C’est ainsi que l’Amérique fait vivre sa tradition du quilt, moyen d’expression à part entière. 

History is a written record of human behavior.
Art is a record of human emotion.
Quilts are art.

L’Histoire est un rapport écrit des comportements humains.
L’Art est l’expression des émotions humaines.
Les quilts sont de l’art.

-o-

tete colombe

C’est dans un esprit de commémoration de victimes mais aussi et surtout pour rappeler à quel point la Paix est précieuse, que des volontaires firent une oeuvre d’art éphémère sur la plage d’Arromanches. Dès le retrait de la mer le 21 septembre 2013 (Journée Internationale de la Paix) des corps furent représentés à l’aide de râteaux et de pochoirs grâce à une cohorte de bénévoles.

C’était le Projet The Fallen 9000, les 9000 Tombés. Neuf mille personnes trouvèrent la mort le D-Day, le 6 juin 1944 et toutes ces vies fauchées, Alliés comme Allemands, furent représentées sur une seule plage pour en faire une image-choc mais également susciter un moment de réflexion.

Cette vue saisissante donne à réfléchir sur ces vies violemment et prématurément ôtées en raison de l’état nazi à combattre, pour notre liberté. Cela suscite en moi une profonde émotion.

Cette initiative vient de deux artistes britanniques, Jamie Wardley et Andy Moss. Ils ont réussi leur pari : faire figurer 9000 silhouettes sur le sable, avant que la mer ne vienne tout effacer…

Voir leur site expliquant leur projet des 9000 Fallen Vous pouvez aussi lire ou relire comment des artistes anonymes tirèrent parti des bunkers à la fin de mon premier article sur le Projet 70273 par ici.

bunker-miroirs-anonyme-dunkerque-6
Photo Laurent Dubus

Avec du sable, du fil ou des tissus, des personnes offrent de leur temps pour témoigner et exprimer leurs sentiments. Oui c’est de l’art.

colombe paix
La Colombe de la Paix d’après Picasso, faite en paires de croix rouges brodées, commémorant 234 victimes. Middling d’Annie Labruyère (voir son blog ici)

 

L’époustouflante Christiane Billard

Je ne vous raconterai pas tout ce que nous avons découvert en deux journées charentaises, d’autres ont pris bien plus de photos que moi et vous feront vivre ces temps forts comme si vous y étiez ! Sachez seulement que c’était la grande réunion nationale de l’association France Patchwork : vendredi dernier pour l’Assemblée Générale annuelle à Brouage, puis samedi à Royan pour la Journée Nationale de l’Amitié. Grâce à l’équipe de bénévoles menée par Aline Joulin, nous avons été reçues comme des princesses !

brouage17Ce département de Charente Maritime est le centre névralgique des Quilts de Légende et Brouage est leur écrin. Je conçois cette manifestation comme l’hommage respectueux des quilteuses d’aujourd’hui aux quilteuses d’antan, avec la reproduction fidèle d’ouvrages anciens qui ont pu parvenir jusqu’à nous. Dominique Husson en est l’incarnation, créatrice et organisatrice de cette exposition de très haute qualité qui porte haut et fort les talents de nos patientes adhérentes.

Il est une figure discrète qui garantit le respect du choix judicieux des œuvres, une caution historique habituellement dans l’ombre, je veux parler de Christiane Billard. Cette ancienne élève et grande amie de Sophie Campbell s’est inlassablement instruite sur le monde des quilts et leur contexte. Même si elle est spécialisée dans les quilts du passé, les déchiffrant avec passion, je sais qu’elle garde un œil sur les meilleurs quilts d’aujourd’hui et reste attentive aux évolutions marquantes, c’est un signe d’ouverture d’esprit qui me touche !

Nous avons eu le bonheur de suivre, samedi matin, une conférence de deux heures sur l’histoire raisonnée des quilts anciens, projetant pour chaque période un contexte historique, économique, social ou politique. Christiane Billard a passé de très nombreux messages, articulant les diverses tendances et innovations, expliquant ces changements, balayant quelques certitudes erronées… Avec brio, précision et une pointe d’humour, Christiane nous a fait partager deux siècles de créations avec un bonheur inouï. 

Son intervention a été unanimement célébrée, longuement applaudie et remerciée par une belle standing ovation !

Vous qui avez apprécié cette magistrale présentation, vous avez un moyen très simple de vous replonger dans de multiples épisodes de cette conférence et obtenir bien plus de précisions : prenez votre pile de magazines Les Nouvelles – Patchwork & Création Textile et lisez, relisez ses articles dans la rubrique Traditionnel ! Je suis sûre que, maintenant que vous connaissez Christiane, vous apprécierez encore plus ses articles, tous faits bénévolement depuis de longues années pour nous, les adhérents de France Patchwork.

Pour vous qui avez manqué ce grand moment, je ne peux que vous donner le même conseil : lisez attentivement les articles de Christiane ! Ah, quel dommage si vous n’êtes pas abonnée… Vous pouvez y remédier en adhérant à France Patchwork, code 1 (Pourquoi adhérer ?Bulletin d’adhésion).

Et si vous en redemandez, voici quelques articles de la Ruche qui vous rappelleront des épisodes de la conférence :

Ce n’est qu’un tout petit aperçu des thèmes évoqués par Christiane Billard. Mille mercis à France Patchwork pour ces journées de bonheur et encore bravo Christiane !

Justement, le magazine de l’été vient de paraître : à vos lunettes (de vue ou de soleil), appréciez les photos, projetez de faire un modèle… et lisez-le !

 

 

On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités.

Cette phrase de Gandhi était presque incongrue au XXe siècle, en avance qu’il était…
Depuis le début du XXIe siècle, les mentalités changent à grande vitesse et les lois suivent peu à peu les préoccupations éthiques d’un nombre croissant de personnes. La protection animale se glisse progressivement dans la constitution des pays depuis les années 1990. En France, on a commencé sur la bonne voie par le vote du 28/01/2015, reconnaissant l’animal un être vivant doué de sensibilité et non plus un bien meuble. Gageons que les prochaines années verront une prise de conscience accrue de la nécessité de protéger le bien-être animal.

L’amour pour tout être vivant est le plus noble attribut de l’homme.
Darwin

On peut rappeler aux sceptiques que naguère on considérait l’esclavage ou le travail des enfants comme normal… Les temps changent et, concernant les animaux, chaque personne évoluera -ou pas – sur le sujet, mais c’est pour moi un mouvement de fond.

Un point intellectuel et sensible est fait par Frédéric Lenoir dans son nouveau livre, Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment). Parmi d’autres développements, il y brosse l’évolution de l’homme parallèlement à sa conviction d’être au-dessus de la Nature. Ah l’arrogance humaine ! On chérit d’autant plus la minorité de philosophes qui, au fil des siècles, dénoncent les injustices vis-à-vis des animaux.

De nombreux autres aspects y sont traités, comme notamment le problème de la nourriture pour chaque humain : un hectare de terre nourrit 2 carnivores ou 50 végétariens… Le juste milieu, appelé maintenant le flexitarisme (peu de viandes, sans se l’interdire, venant d’animaux bien traités et tués sans souffrance), serait la solution pour le plus grand nombre.

Quilt de Béatrice Bueche, défenseuse de la cause animale et merveilleuse artiste.

Si F. Lenoir insiste sur le fait que la violence sur les animaux est l’antichambre de la violence sur les humains, il évoque très rapidement ce que j’ai constaté personnellement, l’attitude agressive de certains défenseurs des animaux qui sont également misanthropes… Sans ressortir la question sur Hitler végétarien ou pas (j’aime beaucoup la réponse de la Carotte Masquée), j’ai rencontré plusieurs personnes qui manquent de mesure et cela ne fait pas avancer le schmilblick !

Frédéric Lenoir veut fédérer les multiples associations pour traiter ensemble, de manière pragmatique, les sujets de la cause animale ; c’est une initiative très louable, mais le chemin sera caillouteux… Pour s’en donner les moyens, il vient de créer cette association loi 1901 :  Ensemble pour les Animaux. Je la suis désormais sur Facebook.

Toucan, Béatrice Bueche

-o-

Les animaux, sujet qui va et vient dans le monde du patchwork en fonction des nouvelles idées ! Nous avons été nombreuses à aimer les animaux en couture sur papier de Margaret Rolfe. Connaissez-vous Elizabeth Hartman ? Ses derniers quilts remportent un succès extraordinaire, en voici quelques-uns :

Legendary, Elizabeth Hartman.
Fancy Forest, Elizabeth Hartman. Une mine de blocs nouveaux qu’on peut isoler. Modèle en vente en PDF.
D’adorables hérissons, toujours d’Elizabeth Hartman !

Allez aussi voir l’ensemble de ses modèles gratuits sur son site.

Vous pouvez aussi craquer pour le panneau aux tissus Tula Pink :

Chats disco, kit Au Fil d’Emma, pour apprendre aussi à faire des courbes !

Comme les quilteuses sont souvent très sensibles aux relations privilégiées avec leurs amis animaux, je voulais partager avec vous cette lecture en même temps que ces beaux quilts. Le dernier chapitre de F. Lenoir traite du profond attachement qu’on ressent pour eux, et ils nous le rendent si bien ; il évoque aussi diverses thérapies avec les animaux… Bref, un livre intéressant à bien des égards.
Je dédie cet article à mes filles, ardentes protectrices de la cause animale.

Voici Cécile, une amie quilteuse, qui vit une belle histoire depuis 4 mois avec le délicieux Smoothie !
Mes chiens à temps partiel, Taïga, Fidji, Lucky et Kannelle, des chouchous dont la maison de vacances est chez nous : en ce moment, c’est le cas 🙂

Fibre Occitane à Aiguilles en Luberon

Alors que la fête bat son plein à Aiguilles en Luberon, on commence à voir de belles photos sur les réseaux sociaux. Que de variété chez les exposants qu’on découvre de village en village !

Marie Christine m’a très gentiment adressé des photos de l’exposition Fibre Occitane, celle que France Patchwork fait voyager depuis le 1er avril 2016. C’est ici la 9e exposition, toujours dans un lieu privilégié : le château de la Tour d’Aigues.

Merci à toutes celles qui ont rendu cette exposition possible, Catherine Bonte la présidente de France Patchwork, Marèse Cayet la responsable régionale, Monique Lopez-Velasco qui aide à assurer la permanence, ainsi que toutes les bénévoles… et bien sûr Nathalie Locquen qui a conçu ce Festival et le fait vivre avec tant de fougue!

Aiguilles en Luberon, c’est jusqu’à demain soir !

Dans un mois à Lacaze…

… Il y aura de l’animation, de l’émotion, de l’amitié, de la diversité, des surprises, de la vie quoi !

Au cœur d’un monde rural préservé, Cécile Milhau veut faire de Lacaze (Tarn) le rendez-vous annuel estival des arts textiles sous toutes leurs formes. C’est ainsi que cette année, Sophie Santoire-Furbeyre exposera ses œuvres dans le Château Renaissance et de nombreuses bénévoles feront vivre le Projet 70273 dans le Temple. A année exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Blason de Lacaze

Le blason du village vient d’être réalisé en quilt, sous la direction de Cécile, par de nombreuses petites mains du Tarn et de la Haute-Garonne. Certaines ont découvert à cette occasion les joies du patchwork improvisé : chaque bloc a été inventé pour se fondre dans l’ensemble. Tous ont été utilisés, soit pour le quilt, soit pour la poche de rangement qui le protégera quand il ne sera pas exposé.

Le quilt-emblème de Lacaze. Plus de détails sur le blog du Patch d’Oc-Tarn et sur la Ruche des Quilteuses.
C’est un beau bébé de 10 kg et de plus de 4,50 m de haut !

Sauf s’il pleut (mais ce ne sera pas le cas n’est-ce pas), le 25 juin ce quilt sera accroché dehors, quelque part dans le village… Nous le verrons, assurément ! Sinon, il trouvera sa place dans le Château.

Où se trouve Lacaze ?

Lacaze est à moins de 60 km d’Albi, mais les derniers kilomètres se font lentement en raison de la route sinueuse ! Venant d’Albi le meilleur accès est par Réalmont, (venant de Toulouse-nord : le plus court  est via Graulhet et Réalmont, le plus rapide  par Albi-sud et Réalmont)  et une fois dans cette ville, cap à l’est direction les monts de Lacaune. De Castres, il vous faudra environ 50 mn. Venant de l’est, il vous faudra traverser les massifs qui rendent la route très belle mais longuette !

Photo Fagairolles 34

Une journée d’animations

Toute la journée du 25 juin, la fête sera au détour de chaque rue ! Je ne vous énumérerai pas tout, mais outre les expositions majeures il y aura des Puces de Couturières et vente de tissus sous chapiteau dans le champ près de la rivière, des mounaques qui vous salueront (voir l’article ici), diverses décorations enchanteront le village… et les promenades sur les sentiers alentour sont recommandées !

L’année dernière comme les autres années, quelques quilts étaient suspendus le long du mur : ils semblent petits mais c’est le mur qui est grand ! Cette année, des quilts du Projet 70273 seront exposés ici aussi.

Il y aura aussi la volonté de bien accueillir nos hôtes de marque qui viendront de bien loin exprès pour l’exposition du Projet 70273 : Jeanne Hewell-Chambers, créatrice du Projet, accompagnée d’Andy son mari, Tari Kelley Vickery de Californie, qui oeuvre beaucoup pour ce Projet aux Etats-Unis, Chloe Grice, notre chère Anglaise vivant en Normandie, grâce à qui tout a commencé -et continue vigoureusement !- en France, Lucy Iles Horner et Sharon Howell venant de Grande-Bretagne… La rencontre sera émouvante pour elles toutes aussi ! Merci à chacune de venir pour célébrer les efforts de nos bénévoles du grand Sud-Ouest, nous apprécions grandement. Le Projet 70273 grandit grâce à toutes ces bonnes volontés !

Le parking : chaque année, les voitures se garent les unes dernière les autres le long des routes d’accès quand les petits parkings du centre sont saturés. Ce village ayant en outre des rues escarpées, un service de voiture pour les personnes fatiguées ou à mobilité réduite sera à votre disposition. Guettez l’annonce qui vous donnera le n° de téléphone vers le 20 juin sur le blog du Patch d’Oc Tarn, avec d’autres renseignements de dernière minute, le cas échéant.

Des endroits ombragés pour pique-niquer devant la rivière ou tout autre endroit du village seront à votre disposition, mais aussi vous pourrez vous procurer un petit en-cas au camping.

L’exposition au Temple : le Projet 70273

Déjà présenté à plusieurs reprises sur ce blog, ce Projet rappelle des événements dramatiques passés sous le nazisme pour mettre un grand coup de projecteur sur la dignité humaine et la place à donner à ceux qui ont un handicap. Vous aurez la surprise du nombre de quilts et blocs finalement réunis pour cette première exposition d’envergure de ce projet mondial ! Rendez-vous donc le 25 juin dans ce village !

Je rectifie : bien plus de 300 quilteuses… Nous aurons le nombre définitif dans quelques jours ! Merci à Geneviève Calvet de l’Association des Amis du Château de Lacaze pour cette très belle affiche !

Jazz en Comminges et Récup’Art 2017

Tous les ans, une exposition Récup’Art accompagne le festival Jazz en Comminges, dans la ville de Saint-Gaudens (31), au pied des Pyrénées. Et tous les ans, notre amie Hélène Vispé y participe avec talent !

Par ici le programme, tout commence aujourd’hui !

Cette année, blue jeans et tissus africains Wax sont unis pour célébrer la musique et son instrument emblématique, le saxo.

Voici une vue partielle, avec l’étiquette-saxo au dos :

On y aperçoit aussi la variété de blue jeans, couleur idéale pour évoquer le Blues et des boutons de récupération pour les touches de l’instrument de musique.
Tout est appliqué main y compris l’étiquette, quilté main malgré les épaisseurs, brodé au point arrière…

Voici Sax Andy Warhol d’Hélène Vispé.

Un tonnerre d’applaudissements pour notre artiste, mon amie des Filles du Vent de Sud 🙂