Besoin de gris !

Suite de l’article d’hier : il n’y a pas encore d’étiquette au quilt d’Andrée, or pour nous les dos et labels ont de l’importance, ils font partie de l’esthétique globale de l’ouvrage, à chaque fois que possible.

Alors Kristine, brodeuse émérite, a repris pour Andrée le motif paru dans Simply Moderne n° 3 pour en faire une étiquette digne du quilt. La voici, brodée ce week-end sur un reste de fond de drap gris, le même que le dos du quilt :

etiquette Andrée.jpg
Made by Kristine !

Voici une photo des coussins faits avec les blocs excédentaires que vient de me faire parvenir Andrée :

Ils seront parfaitement complémentaires sur le lit et rien ne se perd, tout se recycle !

Et maintenant, je fais appel à votre générosité et votre stock de tissus 🙂 Christophe, notre cher ami brodeur-quilteur, est en train de monter à la main son Charm Quilt, suite à nos échanges de carrés de tissus. Après quelques hésitations, il s’est mis à les couper… en triangles, pour les monter en étoile éclatée à huit branches ! Vous pouvez voir son projet sur son blog.

Seulement, il a planifié beaucoup de parties en gris et noirs. Il lui en faut une très grande quantité ! Les Abeilles se mobilisent pour lui, mais si vous aussi vous en avez (surtout des gris foncé et noirs), en particulier des tissus d’anciennes collections ou de récup’ (mais toujours du coton fin qualité patchwork), merci de penser à lui. Vous pouvez le contacter via son blog en laissant un commentaire ou en cliquant sur « contact », colonne de droite, pour qu’il vous communique son adresse postale.

FREE-SHIPPING-font-b-Gray-b-font-7-Assorted-Pre-Cut-font-b-Twill-b-font.jpg
Jolie collection de tissus gris… mais il ne faut à Christophe que 1 carré de 5 cm de côté par tissu pour faire son bonheur !

 

Grey Labyrinth

 

zc-greylabyrinth-pdf
Ce modèle est en vente sur le site de Zen Chic et il a été édité sur Simply Moderne n°3.

Brigitte Heitland est une des créatrices modernes les plus prolifiques. Nous avons été nombreux à suivre sa conférence à Nantes à Pour l’Amour du Fil : elle a expliqué comment elle utilise le logiciel de Moda pour dégager les couleurs d’un intérieur, afin de faire un quilt qui lui correspond.
C’était une des rares représentantes du Quilt Moderne dans ce Salon : j’espère que l’année prochaine le style Simply Moderne sera  plus largement mis à l’honneur !

Chaque modèle de Brigitte est un nouvel enthousiasme ! Vu dans Simply Moderne n°3, Andrée n’a pas résisté longtemps au Grey Labyrinth quand il s’est agi de faire un dessus de lit pour un jeune couple ! Comme elle voulait le faire très grand, je lui ai conseillé de le piécer un peu différemment, en cousant un log cabin entier en mettant un seul tissu par tour jusqu’à faire 44 cm de côté, puis en coupant ce grand carré en +. Cela lui donne 4 blocs identiques, à répartir en diagonale deux à deux. Elle s’est si bien prise au jeu qu’elle en a fait trop, les blocs supplémentaires finiront en coussins assortis !

Andrée a collectionné les gris, une vingtaine de nuances de grey ; le labyrinthe est bien marqué par ces différentes valeurs, du presque noir au presque blanc. Avec cette base neutre, elle a ajouté quelques couleurs qui lui plaisent, inspirées du modèle de Brigitte – des jaunes & orangés donnent du peps, des verts & turquoise donnent de la fraîcheur.
Ce quilt de 200 x 220 cm est quilté à la main ; un bol et une assiette ont guidé Andrée pour faire simplement des ronds qui se chevauchent !

Encore une belle réalisation d’une Abeille de la Ruche des Quilteuses !

Drôles de signes : dièse, hashtag… ou encore igeta

Après l’esperluette et l’arobase, voici venu le tour du :Hashtag

Hashtag, ce croisillon signalant un mot-clé dans notre monde moderne informatisé, devient peu à peu connu de tous. Il a été question de le franciser… mais c’est déjà peine perdue, les habitudes sont prises. Au Québec dans cette utilisation, il s’appelle pourtant mot-clic ou mot-dièse ! Ce croisillon s’appelle hash car il ressemble à du hachage (une coupe en petits morceaux avec de multiples entailles).

Do dièse en clé de sol
Do dièse en clé de sol

J’aurais aimé qu’on dise plutôt dièse, mais ce n’est pas si simple ! Le dièse, signe musical signalant l’altération d’un ton vers le haut (qui se dit sharp en anglais), n’est pas tout-à-fait le même signe :HashtagAndDiese

Moi qui suis gauchère, je suis sûre que je ferais le signe spontanément dans un autre sens encore si je l’écrivais à la main ! Tout aussi parlant, ce tableau :croisillon-diese2-png

A noter que la touche « dièse » du téléphone est un hashtag 😉 Ce croisillon des réseaux sociaux rejoint l’histoire de l’arobase inusité du clavier, mais pour # il y a surdose d’utilisations maintenant !

En anglais, si on veut écrire n° 1, on le figure ainsi : #1, il s’appelle alors sign number, signe de nombre. 

asset_upload_file21_67229-e1304619355988
A gauche lb écrit par Isaac Newton, à droite imprimé en tant qu’abréviation du pound.

Mais ce croisillon vient de bien plus loin et, le croirez-vous ? encore du latin ! Il vient du système avoirdupois. Mais non, le ciel ne m’est pas tombé sur la tête, c’est bien le nom du système de poids anglophone avec les livres, les onces, les grains (pound env. 453 g, ounce env. 28 g, grain env. 65 mg) et autres divisions qui nous sont inconnues… Cela vient du vieux français avoir de peis/pois (selon les régions), quand on pesait tout avec des poids. Le pound (= la livre) vient de libra pondo, « le poids d’une livre », abrévié lb (LiBra). Pour singulariser cette unité, on lui a souvent ajouté une barre et à force de mal l’écrire, c’est devenu #. Ce # symbolise donc très souvent l’unité de poids « pound » dans le système avoirdupois et a mérité ainsi une place sur le clavier de machine à écrire. Vous suivez encore ? Bravo !  Encore une petite précision : même origine « libra » pour la livre (Pound) £, unité de monnaie britannique (on pesait 12 deniers pour une livre). Si vous avez lâché en cours de route, je ne vous en voudrai pas…

Chartres Bay 41 (Joseph) - Panel 01
Vitrail de la cathédrale de Chartres, montrant la pesée de pièces (baie 41)… sur fond de bleu de Chartres

# est source de confusion même pour les Anglophones qui l’utilisent encore pour d’autres cas, comme la valeur calorique d’un aliment ! Alors, un peu plus ou un peu moins, on a pris # pour de nobles causes informatiques… A quoi pourra servir un jour notre signe °, qui marque les degrés Celcius et les numéros (n°) ? Et § (paragraphe) ?…On aura peut-être un jour la surprise de les voir débarquer dans le nouveau monde informatique…
###

En patchwork, ce sont des croisillons bien droits qui ont la cote :

8573289858_32dec81332
Un bel hashtag quilt, de style classico-moderne, fait par Camille Roskelley. Son modèle est en vente. La particularité de ce bloc est d’être simplement fait avec des jelly rolls.
13386755773_8a66f5fbf9_o
Ce quilt sur fond gris est particulièrement chic ! Fait par Lauren Deel.
16127658249_02a90e633e
Hashtags collés de Ms Midge
DP140150
Très joli quilt aux hashtags irréguliers ! Quilt Tania Finken, chez Fons & Porter

###

Il y a quelques jours, alors que je préparais cette rubrique « drôle de signe », j’ai bien apprécié l’article des Conteuses (Il était une fois les points contés) faisant en coussins de beaux exercices de style tridimensionnels :

3d1
Ce bloc est bien plus sophistiqué qu’il n’y paraît, bravo mesdames ! L’effet tridimensionnel est saisissant.

###

Comme le patchwork nous fait toujours voyager, comment ne pas penser au signe 井, si proche du hashtag mais venant de la si lointaine Asie ?

igeta s briscoe
Bloc igeta de Susan Briscoe, vu sur son blog et dans plusieurs de ses livres.
Japanese_Crest_Igeta
Armoirie familiale igeta

kasuri in blue井 est un signe commun au chinois et au japonais ; ce caractère kanji signifie source d’eau et c’est un des dessins les plus populaires en ikat japonais (appelé kasuri), associé ou non avec d’autres motifs. Susan Briscoe le nomme igeta , qui est plus précisément le croisillon de la margelle en bois entourant un puits :

800px-Well_with_bucket,_Ichijodani_200507
Dans les campagnes japonaises, il était très commun de trouver cette construction au cadre de bois nommé igeta.

J’avais déjà parlé des kasuri par ici, mais si vous souhaitez faire une immersion dans la culture japonaise, rien de mieux que le blog de la Chambre des Couleurs !

###

91+ToaTsfZLNotre chère Andrée a une magnifique collection de tissus qu’elle veut utiliser au mieux. Tout comme moi elle apprécie beaucoup ce livre de Susan Briscoe ci-contre, plein de belles idées sur le thème du Japon.

Andrée a choisi le bloc igeta pour s’amuser à mixer différents tissus, avec la base d’un beau batik aux feuilles de ginko.

batikgingkoL’ensemble fait automnal avec ses couleurs chaudes et Andrée réfléchit à une bordure pour faire chanter ses blocs ! Nous avons une petite idée… alors à bientôt pour le quilt fini !

DSCN1578
Le top, bientôt encadré d’une bordure, puis quilté !

###

Prochainement, rendez-vous avec un signe très affectueux…

#&@#&@#&@