Un stage de rêve

Florence est une quilteuse infatigable et talentueuse, qui enchaîne les quilts spectaculaires. Sa contribution à Fibre Occitane est un des quilts les plus admirés lors des expositions :

Fibre Occitane 26

Elles a fasciné le public à Colomiers en septembre dernier avec sa Parisienne :

ob_36e117_p1160151
Photo de Christophe

Dans la même exposition, son Charm Quilt, également présenté dans les Nouvelles n° 130 en page 16, tirait des AH! d’admiration :

ob_22af5c_p1160232
Matelassé à la main en Baptist Fan très fin, ce quilt montre déjà le très bon niveau de Florence en quilting main !
dos-fb
Le quilting est bien visible au dos !

Vous l’avez compris, Florence est une artiste qui s’épanouit dans l’expression avec un patchwork issu du traditionnel, tout en mettant une touche de plus en plus personnelle.

Cependant, rien de vaut d’avoir des bases solides traditionnelles. Florence s’est donc inscrite à un stage-événement qui avait lieu à 15 km de chez nous, chez David. Je lui laisse le clavier et la souris pour exprimer son ressenti.

rosebleugris

 

Stage de quilting Amish chez David 

Jeudi 27 et vendredi 28 novembre David a organisé chez lui, dans une jolie petite ville occitane,  un magnifique stage de quilting Amish .

Nous avions comme professeur Alexia Rosfelder, ancienne élève et maintenant collaboratrice d’Esther Miller. Esther Miller est une femme née dans une famille Amish qui vit maintenant en Allemagne. Elle a consacré une grande partie de sa vie au perfectionnement du quilting main et maintenant elle vient de dessiner de merveilleux métiers à quilter fabriqués par son fils.

Le matin nous avons été accueillies chaleureusement par David avec le café ou le thé et avons pu faire connaissance. Nous avons passé un petit moment à récupérer nos commandes de dés faites auprès d’Alexia avant le stage et voir tous les petits trésors qu’elle avait apportés : fils, aiguilles à quilter, etc. Nous avons également admiré trois quilts faits par notre animatrice Alexia, deux quiltés main et un quilté machine, tous splendides.

quilt-fait-par-alexia-quilte-main quilt-dalexia-quilte-a-la-main

Le vif du sujet a commencé par l’installation des ouvrages sur les métiers à quilter, semblables à ceux utilisés par les Amish en quilting bee, à plusieurs tout autour. Il y avait 3 métiers, un fabriqué par le fils d’Esther Miller, magnifique et deux faits avec un cadre en bois et des tréteaux, bien moins jolis mais tout aussi pratiques.

le-montage-avance
Le montage avance, c’est simple mais un peu long. En revanche, pas besoin de faire un sandwich !
montage-du-quilt-sur-le-metier-a-quilter
Montage sur un des métiers
aide-pour-monter-le-quilt-sur-le-metier
A plusieurs, c’est mieux !

alexia-au-travail

Puis le cours a commencé tout d’abord par un petit conseil d’Alexia écrit sur une pancarte  : ‘’Keep Calm and Quilt on‘’ !!!

conseil-dalexia-avant-de-commencer

Nous avons eu des explications claires et précises pour nous servir du dé en porcelaine que l’on utilise derrière le quilt pour tendre l’ouvrage et guider l’aiguille qui quilte, nous nous sommes servi sur le dessus soit d’un dé semi ouvert pour quilter vers l’avant soit d’un dé de pouce pour quilter vers l’arrière. Ce fut un grand challenge pour moi qui d’habitude ne me sers jamais d’un dé pour quilter !! Petit à petit,  avec un peu d’entrainement tous les jours, je commence à m’habituer à tous ces petits outils.

explications-dalexia
Explication et démonstration d’Alexia
david-au-travail
David au travail
au-travail
Tout le monde au métier
le-quilt-commence-durant-le-stage-avec-le-de-en-porcelaine-le-de-semi-ouvert-le-de-de-pouce-et-le-tire-aiquille
Nos petits outils à apprivoiser !

A midi nous avons déjeuné tous ensemble en partageant ce que chacune avait apporté, tout était excellent et comme d’habitude en grande quantité, du coup nous avons fini les plats le lendemain !!!

L’après-midi a été consacré à travailler sur les métiers en profitant de tous les conseils d’Alexia.

Ces deux jours ont été un vrai bonheur et une belle expérience, je suis vraiment prête à recommencer !

Merci donc à David, notre hôte à nos petits soins, d’avoir organisé ce beau stage, à Alexia de nous avoir appris ces techniques avec beaucoup de professionnalisme et de décontraction et à toutes les participantes à ce stage , très sympathiques !

Florence

quilt-fait-par-david-en-appique
Dernier ouvrage en appliqué de David

Annexes

Article de David sur son blog
http://davidscottagedownthehill.blogspot.fr/2016/11/a-traditional-handquilting-class-on.html

Autres articles sur le quilting main à la manière d’Esther Miller :
https://quilteuseforever.wordpress.com/2012/01/03/quilting-selon-la-technique-amish-premiere-partie/
https://quilteuseforever.wordpress.com/2012/01/26/quilting-selon-la-technique-amish-seconde-partie/

Comment contacter Alexia pour organiser un stage : voir sur son site 
http://butternutpatch.blogspot.fr/

Un autre Arbre de Vie/2

Florence fait depuis de nombreuses années des bottes de Noël, à la manière anglo-saxonne, pour les enfants de sa grande famille et son entourage. Elle essaie toujours de personnaliser les décos en fonction des passions du destinataire. Il y a peu, elle a fait une botte pour une jeune fille éprise de nature et d’oiseaux. Elle s’est donc inspirée d’un Arbre de Vie acheté il y a bien longtemps en Egypte, peint sur un papyrus :

1-P1040051

A partir de ces dessins, elle a fait un très bel appliqué sur la fameuse botte :

1-P1040050
Un très beau cadeau pour la jeune Edwige !

Voilà donc un partage de ma jolie découverte ce matin dans ma boîte-mail ! Merci Florence !

Ô Toulouse, en rouge et noir…

La Ruche fait son miel du patrimoine régional, celui de Midi-Pyrénées. C’est donc aujourd’hui une drôle d’histoire locale que je vous conte.

Si les briques justifient facilement le nom de Ville Rose à Toulouse, la persistance du rouge et noir est moins connue. Nougaro l’évoquait ainsi :

D’une fleur de corail que le soleil arrose
C’est peut être pour ça malgré ton rouge et noir
C’est peut être pour ça qu’on te dit ville rose…

(Chanson Toulouse, 1967)

Le Rouge et Noir : non pas pour faire plaisir à Jeanne Mas (chanteuse à la célébrité éphémère dans les années 80-90, avec notamment le titre capitouls« En rouge et noir« ), ni même à Stendhal (Le Rouge et le Noir), mais sans aucun doute en souvenir des Capitouls. Toulouse avait un statut original et indépendant et, du Moyen-Âge jusqu’à la Révolution de 1789, les Capitouls étaient des notables élus, en quelque sorte des membres du conseil municipal de la ville, avec une administration cohérente et organisée. Traditionnellement, ils étaient vêtus de rouge et noir à chaque réunion, au Capitole.pz_1370

Très officiellement, c’est en l’honneur des Capitouls, ces hommes braves, renommés, indépendants du pouvoir royal centralisé, que l’équipe sportive prit les mêmes couleurs comme emblème. Mais Madeleine nous a bien amusées hier en nous apprenant l’origine du logo de l’équipe de rugby de la Ville Rose, qui est, comme les maillots des rugbymen du Stade Toulousain, rouge et noir :

stadetoulousain

Le S rouge entourant le T noir fait partie de notre environnement. Notre équipe est souvent gagnante, les Toulousains sont fiers de leur équipe et arborent souvent ces couleurs et le logo : 

Bath_Rugby_v_Stade_toulousain_Supporters_of_Stade_toulousain_Heineken_Cup

Une équipe bénie des Dieux ? Oui, ou presque, puisqu’elle est sous la protection de St-Thomas d’Aquin finalement ! C’est une histoire qui commence au cœur du Moyen-Âge. Les Dominicains toulousains avaient récupéré la dépouille de ce Saint italien, patron du Savoir et des Universités, et la déposèrent à St-Sernin.

pt25121
La basilique de St-Sernin, merveille d’architecture romane en briques.

Depuis 1974, sa sépulture est aux Jacobins, mais de son long repos à St-Sernin, il reste une belle mosaïque en son honneur, dans la Chapelle des Esprits :

1imgp940903_2315

C’est en visitant la basilique qu’un certain Lucien Cézéra eut, dans les années 50, l’idée du logo du club sportif !

tho s
Mosaïque magnifique qui n’est pas pour le Stade Toulousain mais S pour Saint, T pour Thomas !

Et cela inspire également des quilteuses : Florence fit ce porte-plateau à son fils fan du Stade Toulousain, il y a quelques années !

porte plateau florence
Bel appliqué de deux symboles bien connus ici : la croix occitane et le logo du Stade Toulousain !

Merci à Madeleine et Florence sans qui cet article ne serait pas !

 

C’est le bon moment pour les ananas/4

J’ignorais que les ananas étaient aussi dans l’air – ou plutôt dans l’atelier – à 5 km de chez moi !
Florence a eu le coup de foudre pour un modèle présenté récemment dans Elena Patchwork. Celui-ci permet d’utiliser beaucoup de tissus vifs, mis en valeur sur un fond noir.

Voici les photos transmises par Flo ce matin :

Couverture du magazine comprenant le modèle.
Couverture du magazine comprenant le modèle, édité cet été.
1-P1030981
Schéma du modèle dans le magazine Elena Patchwork.
Le top de Florence en cours. Je devine sa joie de travailler avec ce festival de couleurs !
Le top de Florence en cours. Je devine sa joie de travailler avec ce festival de couleurs ! 23 blocs finis.

Bravo Florence, à bientôt pour les 61 blocs terminés et ton couvre-lit de 2 m de long !

 

Carrément Crazy : les chats de Flo

C’était par ici, je vous signalais l’initiative de Marie-Christine, un Quilt Along pour fans de chiens et chats. Flo, une amie de la Ruche, a été séduite par le modèle des chats. Comme à son habitude, c’est vite et bien qu’elle a fait le quilt à sa manière ! Je lui laisse volontiers nous raconter la petite histoire de son quilt !



Je ne suis pas une grande fan des chats, mais quand j’ai vu le modèle ‘’ feline frenzy’’ dans la Ruche des Quilteuses et dans le blog Carrément Crazy, cela m’a donné envie de le faire pour l’anniversaire d’une amie qui adore les chats.
Ça a été un ouvrage très amusant et agréable à faire, assez rapide, en couture sur papier. J’ai utilisé mes restes de tissus, le rayé noir et marron et le brodé qui m’avaient servi pour faire du crazy avec Katell (une jupe pour ma fille) ; celui du chat orange en haut à droite est un ancien double rideau de la maison, il y a aussi des tissus pastel et brique du patch Midi-Pyrénées (projet France Patchwork qui sera bientôt présenté).

1-P1030978
Pour faire les yeux et les museaux des chats et des souris, c’est en appliqué. Cela a été un peu plus compliqué pour les queues des souris ! Comme on voit sur les photos ci-dessous, avant de les appliquer, j’ai d’abord coupé mes morceaux avec une petite marge de couture, puis j’ai posé le patron sans marge de couture pour marquer en faufil le contour de la queue et pour finir avant de l’appliquer sur la souris, j’ai faufilé, après avoir un peu cranté dans les courbes, l’ourlet tout autour, puis repassé.

1-P10309591-P10309601-P1030961
J’ai brodé les moustaches et les sourcils, en essayant de donner une expression différente à chaque chat, les yeux aussi sont dans des directions différentes, c’était très amusant à faire !!!
J’ai fait le quilting du tour des blocs et des chats et souris à la machine (hé oui moi aussi je m’y mets !!) et le quilting des yeux, museaux et queues à la main.
Je suis assez contente du résultat et j’espère que cela plaira à mon amie, j’ai essayé de mettre les couleurs qu’elle aime bien !

 Florence

Article sur ce même quilt ici : http://carrementcrazy2.canalblog.com/archives/2015/09/02/32574244.html

Article sur un autre ouvrage de Flo de Pibrac :
 https://quilteuseforever.wordpress.com/2013/11/08/florence-prepare-noel/

1-P1030978

de32a3f0-5073-11e5-9562-4db3ad6f6fd2_orage
M6info/AFP – Orages : une femme est morte à Montauban.

Nous venons d’apprendre que plusieurs amies quilteuses de Montauban et banlieue (Tarn-et-Garonne) ont subi de très gros dégâts au cours des violents orages de lundi soir. Elles sont courageuses et dignes, mais le coup est bien rude… De tout coeur avec elles…

Florence prépare Noël

Florence est une quilteuse rapide, je me souviendrai toujours du sampler de débutante qu’elle a entamé il y a déjà presque 10 ans dans mon cours… En trois mois elle a cousu tant de blocs qu’elle en a fait un couvre-lit ! Cet enthousiasme du début n’a jamais faibli et au fil du temps elle a acquis beaucoup de finesse dans son travail, toujours couplé d’une créativité débordante ! 

Vous souvenez-vous du Chemin de l’Avent tout blanc présenté par les amies du sud du département (les filles du vent du sud) ? Il a inspiré Florence qui gratifie cette année sa famille de calendriers inspirés de ceux-là :

Florence 1 Florence 2

Le tissu duveteux ainsi que ceux de Noël, aux motifs découpés, ont été trouvés au Bon Marché de Draveil, tout près de chez sa mère.

Florence m’a précisé : « J’ai fait 2 pères Noël pour chaque calendrier, un avec les bras en bas qui ‘’voyage’’ et un autre les bras en l’air celui qui arrive dans la cheminée et qui est content !!! » Toujours le goût des détails !

Bravo Florence et merci pour le partage ! Tu nous rappelles qu’il est déjà temps de préparer les fêtes de fin d’année…