Besoin de gris !

Suite de l’article d’hier : il n’y a pas encore d’étiquette au quilt d’Andrée, or pour nous les dos et labels ont de l’importance, ils font partie de l’esthétique globale de l’ouvrage, à chaque fois que possible.

Alors Kristine, brodeuse émérite, a repris pour Andrée le motif paru dans Simply Moderne n° 3 pour en faire une étiquette digne du quilt. La voici, brodée ce week-end sur un reste de fond de drap gris, le même que le dos du quilt :

etiquette Andrée.jpg
Made by Kristine !

Voici une photo des coussins faits avec les blocs excédentaires que vient de me faire parvenir Andrée :

Ils seront parfaitement complémentaires sur le lit et rien ne se perd, tout se recycle !

Et maintenant, je fais appel à votre générosité et votre stock de tissus 🙂 Christophe, notre cher ami brodeur-quilteur, est en train de monter à la main son Charm Quilt, suite à nos échanges de carrés de tissus. Après quelques hésitations, il s’est mis à les couper… en triangles, pour les monter en étoile éclatée à huit branches ! Vous pouvez voir son projet sur son blog.

Seulement, il a planifié beaucoup de parties en gris et noirs. Il lui en faut une très grande quantité ! Les Abeilles se mobilisent pour lui, mais si vous aussi vous en avez (surtout des gris foncé et noirs), en particulier des tissus d’anciennes collections ou de récup’ (mais toujours du coton fin qualité patchwork), merci de penser à lui. Vous pouvez le contacter via son blog en laissant un commentaire ou en cliquant sur « contact », colonne de droite, pour qu’il vous communique son adresse postale.

FREE-SHIPPING-font-b-Gray-b-font-7-Assorted-Pre-Cut-font-b-Twill-b-font.jpg
Jolie collection de tissus gris… mais il ne faut à Christophe que 1 carré de 5 cm de côté par tissu pour faire son bonheur !

 

Les Charm Quilts, ça continue !

Pour toutes celles qui ont envie de partager des tissus et faire leur propre Charm Quilt, Marie-Christine organise un partage sur son blog, avec le même principe que celui qui a porté ses fruits en Haute-Garonne.

Alors n’hésitez pas ! Rendez-vous chez Marie Christine à Carrément Crazy, son blog !

Pour répondre à Liberty qui m’a demandé ce que je faisais avec des tissus Neelam, qui sont des étoffes venant directement d’Inde et bénéficiant d’un commerce équitable, tissus teints avec des pigments naturels et imprimés manuellement au tampon, voici quelques illustrations.

Liberty, voici une photo où tu as à la fois un sampler fait de tissus Neelam (sauf les tissus bleus entourant les blocs), ouvrage de la délégation FP31 à l’occasion des 30 ans de France Patchwork, tu as aussi un sac que j’ai fait et une splendide veste (celle que Kristine continue de porter l’hiver : tout le monde aimerait la lui piquer !!) :

J’ai terminé aussi un panneau imprimé par Dijanne Cevaal par un encadrement avec des tissus Neelam :

A voir ici aussi

Comme tu le vois, Liberty, j’utilise les tissus Neelam comme n’importe quel autre, mais ils ont un charme inimitable, en raison de leur touche artisanale !

… Et bien sûr, il y aura des tissus Neelam dans mon Charm Quilt…

Qui veut gagner des… carrés ?

La semaine prochaine, nous organisons en Haute-Garonne un atelier pendant lequel nous ferons des échanges de paquets de carrés, afin que chacune fasse un charm quilt.
Un charm quilt est un quilt fait de pièces d’une seule forme et taille, sans jamais utiliser deux fois le même tissu. On doit puiser dans son sac de chutes ou faire des échanges entre copines pour que ce soit valide et, dernière condition pour la perfection, il doit comprendre exactement 999 morceaux ! Mais on peut s’amuser aussi avec + ou – de morceaux…
Cela fait longtemps que j’avais envie d’en faire un, ayant lu et relu les livres de Smaranda Bourgery à ce sujet. Alors j’ai fait moi aussi quelques recherches, ai écrit à ce sujet (dans Les Nouvelles n° 131 de France Patchwork), et organisé des échanges en Haute-Garonne. Ils ont un énorme succès ! Neuf groupes ont été formés, de six ou de neuf personnes. Cela fait beaucoup de Charm quilts en puissance !

charm-quilt-de-mac3aftc3a9-1
Symphonie de couleurs, de Maïté, aux 1024 carrés.

Pour l’échange de vendredi 3 mars, il me manque 2 personnes pour compléter le dernier groupe de 6. Chaque personne prépare 6 paquets de 100 carrés de 5 x 5 cm identiques, et elle repartira avec 6 paquets de 100 carrés de 5 x 5 cm différents : c’est la magie de l’échange ! Mais à quatre, c’est bancal…
Qui veut s’associer à nous par courrier postal en préparant ses paquets à temps pour qu’ils me parviennent jeudi 2 mars au plus tard ? Le  lundi 6 mars, j’adresserai en retour les 6 paquets différents à celles qui voudront bien s’inscrire en commentaire. J’espère trouver mes deux participant(e)s complémentaires !
Attention, vous vous engagez à passer quelques heures à couper des carrés dans les jours qui viennent… En revanche, vous serez étonnée de voir que vous avez bien plus de 100 tissus probablement ! Merci de respecter les autres participants en partageant des tissus de style patchwork (uni, imprimé, batik, rayé…). Les consignes sont dans cet article.

1-patch1-1
Voici le Charm Quilt de Florence (ici presque en entier) qui comporte 3132 carrés de 5 cm coupés (3,5 cm visibles)

Deux places, c’est peu mais c’est beaucoup quand elles manquent ! Qui veut se lancer ? C’est une bonne source de nouveaux tissus si vous en avez déjà commencé un, c’est un bon début pour les autres…

Dans quelques mois, je vous montrerai les charm quilts faits du côté de chez nous avec ces milliers de carrés échangés !

fragments-blog
On peut s’inspirer, par exemple, de l’agencement des clairs et foncés brillamment fait par Maryline Collioud-Robert avec ses chutes ! Infinies possibilités pour jouer avec les couleurs et la lumière…

La France en patchwork

Que pensez-vous de cette France ?

comite-sieyes-thouret-projet-purement-geometrique-de-81-departements-640x625
En 1789, le comité Sieyes-Thouret découpa la France en 81 départements de 18 lieues de large (72 km, distance de voyage raisonnable en une journée). L’amusant bloc rouge & blanc montre les sous-divisions de 9 districts, chacun redivisé en 9 cantons.

Habillée de la couleur de l’année, elle nous parle cette France, à nous quilteuses ! C’était, en 1789, le premier projet de découpage de la France en départements, pour remplacer l’invraisemblable fouillis de provinces, pays, diocèses aux privilèges ou devoirs variés et contradictoires qui ressemblait, lui, à un crazy quilt ! Ce nouveau morcellement à égales parties signait le début de la centralisation et la modernisation du pouvoir.

mapusa
Carte des Etats-Unis d’Amérique en quilt, vu sur ce blog.
screen_shot_2016-02-09_at_12-52-34_pm
Même travail, cette fois-ci appliqué sur une toile de jute. Vu ici !

La jeune Nation étasunienne avait montré le chemin du partage des terres à angle droit. C’était le modèle pour une nouvelle France.  Depuis les USA ont grandi et les frontières actuelles des Etats américains suivent encore à plus de 80 % les parallèles et méridiens.

En 6 mois, l’immense réforme territoriale française fut rondement menée. Finalement cette clarté orthogonale se muera en 83 patates qui tiennent compte de la réalité géographique (en particulier hydrographique) et des frontières des anciennes provinces : le patchwork est plus compliqué à reproduire que le damier initial !

france-depa
L’année de mes 5 ans (presque 6), le Père Noël m’avait offert un puzzle en bois très similaire à celui-ci. C’est par lui que j’ai su que le Père Noël n’existait pas, je l’avais vu dans le placard de mes parents… J’ai adoré ce puzzle, à la fois parce qu’il était amusant et parce qu’il symbolisait mon entrée dans le monde des grands « qui savaient » !

Que nous sommes attachés à nos départements ! Comme beaucoup, l’apprentissage des départements par numéro écourtait mes voyages en voiture. Leurs noms sont aussi des bribes de notre histoire personnelle, des lieux de visites, de vacances, d’attaches familiales… Pourtant ils ne correspondent sans doute plus aux besoins administratifs de notre pays qui a profondément changé en deux siècles. Surtout, d’une réforme empilée à une autre, on sait ce que ce patchwork est devenu : un millefeuille bien trop onéreux… En regardant l’organisation territoriale modernisée d’autres pays européens, c’est la structure régionale qui devrait plutôt survivre lors d’une grande réforme, alors que dans le cœur des Français les départements restent les préférés. Ce sera un des enjeux des élections 2017. Mais si effectivement les départements disparaissent administrativement, ils vivront encore longtemps culturellement, car ils correspondent à une unité territoriale à taille humaine et une mémoire de notre histoire. 

45a7791e97aa480fa3a99f786dc7f7a0

Comme notre pays métropolitain s’inscrit peu ou prou dans un hexagone et que, dans certains clubs, des échanges de tissus vont commencer en ce début d’année pour faire des charm quilts, j’ai sorti de mes archives ce supplément au numéro 45 des Nouvelles (juin 1995) rien que pour sa couverture :

dscn3624

Charm quilt de Michèle Laurent, photo Gregg Campbell

Ce ne serait pas une bonne idée de nouveau découpage politique, mais c’est une création qui peut donner des idées de charm quilt différent !

5139azqki-l-_sx195_Et si vous souhaitez baguenauder hors des sentiers battus, découvrir une France hors de notre monde moderne consacré à la consommation et la vitesse, le petit livre Sur les Chemins Noirs de Sylvain Tesson, à la belle écriture nostalgique, vous plaira peut-être !

Terminons avec des vues d’avion, d’ici ou d’ailleurs, qui sont de belles invitations au voyage… et au patchwork !

linda-glass
Linda Gass
alicia-merrett
Art quilt d’Alicia Merrett
sheila-framton-cooper
Un quilt qui me fascine toujours, signé Sheila Frampton Cooper



Un quilt au charme fou

En visite chez Maïté l’Abeille, j’ai de nouveau admiré dans son salon un quilt qu’elle a fait bien avant notre rencontre ; elle habitait alors à Nantes et avait la grande chance d’avoir Renée Ferré* comme professeur.

Dès le premier regard, ce quilt enchante par ses fondus de couleurs, des tons frais et changeants. Puis vous écoutez les précisions données par Maïté : « Ceci est un Charm Quilt. Idéalement, il devrait se composer de 999 pièces, je n’ai pas réussi à atteindre le nombre magique puisque le mien en comporte 1024. » Puis elle explique que, comme tout Charm Quilt qui se respecte, aucun tissu ne se répète et donc qu’on a ici 1024 tissus différents !

Dans les années 1990, quelques quilteuses françaises  redonnèrent une nouvelle jeunesse à cet exploit jadis à la mode (fin du XIXe siècle, puis années 1920-1930 aux Etats-Unis). La règle du jeu est simple… mais pas si facile à suivre en totalité ! Le quilt doit :

– comporter un seul gabarit (carré, losange, hexagone…)                                                              

– utiliser chaque tissu une seule fois dans l’ouvrage                                                                       

– aucun tissu ne doit avoir été acheté mais récupéré, offert, échangé                                         

– le quilt aura idéalement 999 pièces…

Rarement sont réunies ces quatre conditions, mais certaines y arrivent quand même ! L’important toutefois est de s’amuser, c’est un exercice de coloriste passionnant que je vais peut-être lancer l’année prochaine chez les Abeilles. Si vous souhaitez vous aussi approfondir ce challenge, admirer d’autres Charm Quilts extraordinaires réalisés en France dans les années 90, essayez de vous procurer un des livres de Smaranda Bourgery :

Ne passez pas l’introduction, elle comporte de forts bons conseils.

Et pourquoi donc ce nom de Charm Quilt ? C’est une jolie ambiguïté des langues anglaise et française, car lorsque nous sommes charmés, enchantés, ce peut être justifié par quelque chose (ou quelqu’un !) de joli, ravissant, charmant, ou bien plus mystérieusement le résultat d’un sortilège, de la magie, d’un charme, d’un enchantement… Et quoi de plus enchanteur qu’un quilt au charme évident… et aux charmes cachés ?

-=-=-=-

*Nous sommes nombreuses à admirer ses modèles présentés dans Quiltmania, elle fait partie de la brillante équipe depuis le tout début !