Des miettes partout !

Les bouts de tissus, plus on les utilise… plus on fait des miettes ! 


J’adore faire des scrap quilts (quilts utilisant beaucoup de restes de tissus, pas très assortis au départ mais au résultat très riche), pourtant j’avoue qu’un quilt de miettes -crumb quilt- me fait largement sortir de ma « zone de confort » : j’ai beau admirer les résultats chez les autres quilteuses, en particulier toute la mouvance des quilts libérés*, j’ai du mal à ne pas m’inquiéter de la concordance des coutures, des angles mordus et autres petites particularités qui sont, en patchwork classique, des défauts ! Je me soigne donc et je m’amuse avec mes miettes, grâce à l’appel lancé par Jo sur son blog.


J’ai été tentée de suivre la palette « qui marche à tous les coups » avec une dominante bleu-blanc-rouge, car j’ai des tonnes de petits bouts en attente. Je préfère finalement m’inspirer de l’actualité familiale qui me fait lever chaque nuit en quête de nouvelles sur internet : ma seconde fille voyage actuellement en Amazonie et réussit à nous envoyer des photos merveilleuses de la Forêt d’Emeraude. Sans imaginer concurrencer la Nature, je m’en inspire pour quelques blocs comme ici :

                                           

Je me sens tout d’un coup bien présomptueuse ! La liane inspiratrice est si magnifique…

Donc ce quilt sera, dans ma tête, inspiré des couleurs de l’Amazonie, ses fleurs, ses arbres, les papillons et perroquets, les pirogues multicolores sur l’Amazone, les maisons colorées des petites villes bordant le fleuve : dominantes vertes, bleues, terre, d’où émergent soudain des couleurs éclatantes… Je ne délaisse pas pour autant le fil conducteur : des blocs un peu fous, tordus et ne respectant plus les règles élémentaires  du patchwork traditionnel. J’y inclus mes premiers essais de blocs de miettes, cousus naguère d’après les explications de Bonnie.

Je m’amuse, et cela se voit, non ?

Hier Jo a lancé la première étape avec des blocs aux vols d’oie… bien sûr tout biscornus, coupés et cousus sans souci d’exactitude. Ses tissus sont du pur recyclage de chemises et autres vêtements à rayures et à carreaux, avec un tissu rouge unissant le tout. Moi, je reste dans mon ambiance amazonienne et les tissus restant d’anciens ouvrages :

Ici les vols d’oie de Jo… et ci-dessous les miens. Si vous commencez vous aussi des blocs de miettes, ne vous inquiétez pas si vous trouvez un bloc pas très beau tout seul, il sera entouré des autres et se mettront mutuellement en valeur ! C’est du moins ce que je me souhaite 😉

C’est donc mon aventure du moment, bien plus modeste que celle de ma fille, mais je lui laisse volontiers la place auprès des tarentules, anacondas et boas qu’elle côtoie !

-=-=-=-

*Liberated Quiltmaking, ou faire du patchwork de façon libre, processus de patchwork que je résume ainsi : soyez innovante et faites-vous plaisir ! Gwen Marston a popularisé ce patchwork spontané.

Crumb along with us !

Je suis certaine que vous ne manquez pas d’idées d’ouvrages en cette rentrée ! Moi non plus…

Mais que fait-on quand on coupe des tissus ? Des tas de petits restes de toutes formes qu’on appelle des « crumbs » en anglais, c’est-à-dire des miettes, vous savez ces petits bouts de rien du tout qu’on expédie d’un coup de main à la poubelle en fin de journée…

Ne jetez plus, recyclez ! C’est le maître mot de Bonnie Hunter de Quiltville, depuis des années. Un de ses dossiers, datant de 2005, est consacré aux miettes qu’elle a décidé d’exploiter. Plus récemment, son amie Jo m’émerveilla avec un « crumb quilt » fini en août dernier, et je ne fus pas la seule ! Devant l’avalanche de compliments du monde entier  elle décida de proposer une aventure dans le monde des « quilts de miettes ». Chaque mardi, nous aurons des idées de blocs de miettes décalés, des conseils, et dès maintenant nous avons ici les premiers préparatifs pour un amusement de dix semaines.

Voulez-vous voir d’un peu plus près ?

Si vous n’aimez pas du tout ce crazy moderne, je ne vous en tiendrai pas rigueur car il faut être un peu folle pour entreprendre un tel quilt sans queue ni tête, mais moi je suis sûre que cela va m’amuser, alors dès mardi, je vais suivre les conseils, trucs et astuces de Jo pour faire mes premiers pas… Le but est de bien s’approprier un ensemble de réflexes pour se lancer et Jo nous guidera donc pendant deux mois, de quoi arriver à la taille d’un petit quilt.

Qui se joint à notre douce folie ?

-=-=-=-

http://www.joscountryjunction.com/  : le blog de Jo

http://quiltville.blogspot.com/ : le blog de Bonnie