Chez les dentellières, ça bouge !

Bien sûr, nous avons toutes beaucoup de révérence pour les dentelles d’antan, ces fils si fins croisés avec une infinie minutie, à l’aide d’une aiguille ou de fuseaux, ou encore d’un crochet ou d’une navette. Souvent, on en a une idée surannée, pensant aux bandes arachnéennes jaunies par le temps, ou les sempiternels napperons des maisons anciennes… Nos vêtements tout comme nos intérieurs sont devenus plus sobres et la dentelle a perdu du terrain.

Dentelle ancienne (photo du blog Tissus Anciens-Dentelles anciennes)

Tout comme dans le monde du patchwork, ça bouge chez les dentellières! D’ornement, la dentelle est devenue art textile à part entière.

Cela fait des années que je côtoie les dentellières du Sud-Ouest, mais cette fois-ci, avec Annie(Des Tulipes et des Coeurs, qui était à Toulouse) nous avons pu longuement discuter, surtout écouter Marie-Françoise Brunet, qui parle avec passion de son art et de son déploiement auprès des jeunes. Mais oui, les jeunes font de la dentelle, à partir de 4-5 ans ! Odette Causse, de l’association des Dentellières du Sud-Ouest, a créé une méthode ludique qui allie le coloriage aux petites dentelles en ayant testé chaque étape avec ses petites-filles et une de leurs amies.

Et voici une jeune demoiselle qui faisait une démonstration :

Mais que font les dentellières actuelles ? Comme nous quilteuses, elles s’amusent à faire des œuvres collectives :

Mini-napperons pentagonaux du club de Gagnac-les-Mines (Tarn)
Poissons en dentelles, atelier de Lapeyrouse-Fossat (31)

Soleil irradiant d’amour ! Atelier d’Ondes (31)
Difficile à photographier en contre-jour !
Ce détail montre mieux l’esprit de cette étoile qui est un patchwork de navettes de toutes les couleurs.

Les photos des œuvres personnelles étaient assez difficiles à photographier en raison des vitres d’encadrement. En voici quand même, issus d’une magnifique série inspirée d’un peintre, graveur et verrier catalan, Francesc Fornells Pla, par des brodeuses de La Garriga (Catalogne espagnole). Les petites photos incluses dans les cadres montrent l’oeuvre qui les a inspirées. 

Il y a là une vision révolutionnaire de la dentelle ! Comme moi, vous ne vous attendiez sûrement pas à voir une telle liberté de formes en dentelles…

Voici également le phénoménal travail de Nadine Galaup, « Le Mineur de Fond », d’après un tableau de Pierre Garcia :

Vous aurez d’autres surprises et découvertes si vous allez voir cette exposition !
Pour terminer, le sourire du Chat Inca :

Exposition des Dentellières du Sud-Ouest en cours jusqu’au 13 avril :
Espace Bonnefoy – 4, rue du Faubourg Bonnefoy – 31500 TOULOUSE
Tel : 05 67 73 83 60

Merci Annie, pour cette belle journée ensemble, j’attends ta prochaine visite à Toulouse avec impatience !