Nectar

logoParfois le matin dans ma boîte @, je reçois une vidéo qui me met de bonne humeur, un monde enchanté avec des enfants souriants, un beau jardin… et de beaux tissus !  C’est Hawthorne Threads qui fait ces vidéos. Aujourd’hui c’est pour Nectar, une gamme qui convient bien pour la Ruche des Quilteuses, n’est-ce pas ? 

Je vous avais déjà donné mon avis positif sur ces tissus modernes imprimés digitalement à la demande. Ils sont très résistants à la lumière, pour autant que j’aie pu les tester.

Non, je ne suis pas sponsorisée, je partage juste pour le plaisir !

6a0120a9720256970b01b8d2052f86970c

1202278France Patchwork propose aussi un thème de concours directement lié à ce sujet : les détails sont par ici ! Il vous reste encore du temps pour cogiter et participer. J’ai déjà vu une superbe réalisation de Cécile Milhau, pour le moment son oeuvre reste secrète mais vous vous régalerez les yeux !

Pour rester dans le thème Pascale Piete propose dans sa boutique une Ruche de la Quilteuse, pour avoir joliment sous la main le petit nécessaire de couture. Ne résistez pas, c’est un beau cadeau à (se) faire pour la rentrée !

ob_ebd66f_p1000851

Elle est pas belle la vie ? Ou si elle ne l’est pas pour vous en ce moment, profitez quand même de ces instants enchanteurs…

6a0120a9720256970b01b7c88c0b55970b-800wi

 

Will in Toulouse

Ce fut un immense plaisir d’accueillir Willemke Vidinic (qu’on appelle Will et prononce Vill) à Toulouse ! Le titre de ce post est un clin d’œil à son blog Not so zen quilts – Will’s quilts in Paris. Pourquoi ce titre ? Parce que des années durant, elle travaillait à plein temps, gérait sa vie de famille… et ce n’était alors pas très facile de dégager un moment pour le patchwork.

Cette femme vit en tenant compte de ses passions. Par amour pour un artiste peintre, elle quitta son pays natal, les Pays-Bas, pour s’installer à Paris. Dans la foulée paraissait le n° 1 des 100 Idées et elle s’y est découvert la passion du patchwork. Plus de 35 ans après, ces deux amours durent toujours !

61RHPMD4CRLJe l’admire depuis des décennies, grâce aux quilts régulièrement publiés dans la presse française (100 Idées, Les Nouvelles de France Patchwork, Marie-Claire Idées, Quiltmania…) et les livres spécialisés. Un de ses quilts est présenté par exemple dans ce bouquin que j’ai plusieurs fois recommandé, Scrap Quilts de Roberta Horton (en français aux Editions de Saxe). Sa place est évidente, Will a l’esprit du scrap ancré en elle, restant au plus proche de générations de quilteuses qui nous ont précédées, faisant du beau et de l’utile avec les tissus qu’elles avaient sous la main. 

d5a50f3e917851d96b9129506e37f945
Quilt de poupée aux mini-bandes irrégulières, accompagnées d’une jolie frise fleurie. L’ensemble est réveillé par un tissu ancien jaune chrome (paru dans Quiltmania)

Sans vouloir jouer au name-dropping (balancer des noms pour la frime), Will connaît « tout le monde » dans l’univers du patchwork traditionnel et libéré. Elle ne s’en vante pas, mais son talent, sa gentillesse l’ont conduite à rencontrer maintes personnalités ; elle en garde de fidèles et solides amitiés. Elle en parle avec bienveillance, respectant les tendances artistiques de chacune. Son éducation aux Pays-Bas lui donne une très précieuse qualité : enfant, elle a appris à la fois l’anglais, l’allemand et le français, un sacré atout quand on aime rencontrer les gens !

Elle fit partie du petit groupe de copines qui inventa France Patchwork en 1984. Elle travailla 12 ans dans le mythique Rouvray, magasin parisien maintenant disparu, première boutique de patchwork de France créée par Diane de Obaldia. Ce fut elle, Will (j’avais repéré son origine à son accent charmant !), qui me conseilla bien gentiment lors de l’achat de mon premier cutter rotatif, me recommandant d’acheter en même temps une plaque de coupe et une règle. En effet, qu’aurais-je fait sans un de ces outils parfaitement complémentaires ?… Je l’ai toujours, mon cutter OLFA première génération, parfaitement opérationnel après tant de kilomètres de coupes… Je vous rassure, je change la lame très régulièrement !

Will fut aussi la première Européenne à coudre un Dear Jane qu’elle commença dès 1996, année de sortie du livre de Brenda Papadakis, accompagnée de copines (parmi lesquelles Marie Claude Tsuruya) tout autant passionnées par ce challenge !

Et puis Will nous enchante avec ses modèles parus dans plusieurs Quiltmanias. En toute simplicité, elle est à la fois pourvoyeuse de modèles et avide utilisatrice des modèles des autres ! Un de ceux qu’elle nous a présentés hier est une reproduction d’un quilt hollandais de 1835, dont les explications sont parues dans le numéro 86.

DSCN1731

Comment ai-je osé inviter Will à Toulouse ? C’est mon ange gardien LeeAnn de Nifty Quilts, qui m’a assurée que je pouvais la contacter… et voilà, Will et moi nous sommes vite mises d’accord pour sa participation à une Journée de l’Amitié des adhérentes de France Patchwork qui a eu lieu hier à Pibrac. C’est ce que je vous raconterai très prochainement !