Recyclage encore : des quilts en T-shirts

Parmi les quilts d’une époque, on y trouve les restes textiles de ce monde. Dans les années 60-70, des femmes ont produit un certain nombre de quilts faits en tissus polyester, mais oui ! Ils semblent sages maintenant, mais alors ils étaient assimilés au mouvement hippy et/ou aux quilts afro-américains, et donc plutôt hors normes :

hippy quilt

polyquilt
(vu dans Wonkyworld – Bill Volkening)
polyster quilt
(Pinterest – ebay)

Dans le monde actuel des quilts, il est un recyclage qui prend de l’ampleur : celui des tee-shirts (ou t-shirts… ou ticheurtes ?…).

under suit
Avant le t-shirt, les hommes américains portaient généralement ces combinaisons en tant que sous-vêtement.

Pièces de vêtement bon marché qui virent le jour à l’aube du XXe siècle en tant que sous-vêtements dans l’US Navy, les t-shirts se sont inspirés des « tricots de peau » vus en Europe. Leur nom vient de leur forme en T majuscule (qu’on dit tii en anglais et qu’on écrit tee), leur matière était d’une moindre qualité de fil de coton non teinté (donc écru), tricoté pour la souplesse et l’élasticité, sans col et à manches courtes : facile à faire, facile à porter, facile à laver et très bon marché !

les_temps_modernes-07
Charlie Chaplin dans les Temps Modernes, 1936. L’ouvrier porte un t-shirt sous sa salopette de travail.
news-72
Sexy et viril, Marlon Brando en tee-shirt trempé de sueur ! (Un tramway nommé Désir, 1951)
1955 j dan
Beau gosse symbole de toute une génération (et même plusieurs…) James Dean en tee-shirt, 1955. Le tee shirt devient symbole de la jeunesse décontractée et moderne de l’après-guerre.

Il devint vêtement universel « de dessus » pour homme, vêtement qu’on montre, à la faveur de l’engouement de la bourgeoisie pour le sport (et donc l’adoption de ces vêtements pratiques) et de leur popularisation via le cinéma, les GIs, les équipes de sport… C’est devenu le complément parfait des pantalons en blue jean. On connaît ces petits hauts maintenant le plus souvent ornés d’impressions, et de toutes les couleurs.

 

premiers-t-shirt-femme
Il ne commença à devenir vêtement féminin que dans les années 60 (ici, Jean Seberg, A bout de Souffle, 1960)

Leur recyclage, plusieurs tendances !

9b73bb7737ad593769fcad3ce8f37fe7
Je trouve très futée l’idée de couper les t-shirts en lanières pour les réutiliser, notamment en les tricotant ou en les crochetant. Beaucoup d’idées notamment ici.

Je vous présenterai un autre jour bien plus précisément le monde d’Alabama Chanin, de la haute-couture américaine très « slow stitching« , aux pièces uniques faites à la main en maille jersey, aux appliqués inversés précieusement rebrodés, initialement faits de tee-shirts récupérés au fin fond de l’Alabama… Une belle success-story !

Alabama Chanin
(photo alabamachanin.com)

Mais aujourd’hui arrêtons-nous à une forme bien plus simple de revalorisation des tee-shirts, l’utilisation des devants imprimés, parfois laids, parfois sympas et colorés, souvent publicitaires ou identitaires, exceptionnellement magnifiques.

9c8f339cea152cf052cef23b1fc0bce2
Quilt commémoratif à partir des tee-shirts de toute la jeunesse d’un jeune homme, offert par sa mère le jour de sa graduation (remise de diplôme).

work-t-shirt-quilt

quiltsb

Pour vous donner mille et une idées, vous avez de nombreux livres (tous en anglais) parmi lesquels :

61PX-grW7hL._SX383_BO1,204,203,200_61LEqz0be6L._SX385_BO1,204,203,200_51n3dGnTSKL._SX332_BO1,204,203,200_61zPOQBHY7L._SX388_BO1,204,203,200_

Ici sur ce blog, vous avez quelques conseils généraux : sélection, lavage, entoilage, découpage… Le but est d’utiliser cette matière molle, le coton tricoté en jersey, comme un tissu de coton habituel.

Gardez-vous vos tee-shirts usagés ? Moi pas… jusqu’à présent !

passage quilt
Ce quilt en tee shirts est bouleversant : Sherri Lynn Wood l’a fait avec les vêtements confiés par la mère d’un jeune homme qui s’est donné la mort à 17 ans. Cette oeuvre d’art est chargée de souvenirs à la fois gais et douloureux… C’est un Quilt de Mémoire, ce qui se fait très peu en Europe.

 

Blue Jean Forever !

Des livres entiers sont consacrés aux pantalons en blue jeans, leur fabuleuse histoire… Mais aujourd’hui c’est son recyclage qui nous intéresse !

Recyclage industriel

A Brassac dans le Tarn, des personnes se sont lancées dans le recyclage des fibres de blue jean. Un brevet a été déposé il y a 8 ans, car il faut du savoir-faire pour récupérer les fibres de coton déjà tissées. Les pantalons en fin de vie sont récupérés dans des centres de tri Relais, ils sont découpés (les parties hautes sont envoyées en Afrique pour être portées en short) et les parties jambes, le plus souvent les plus abîmées, sont donc recyclées.

FABRICE LODETTI PATRON DES FILATURES DU PARC RECYCLE DES VIEUX JEANS POUR REFAIRE DU JEAN 100ù RECYCLE
FABRICE LODETTI, PATRON DES FILATURES DU PARC, RECYCLE DES VIEUX JEANS POUR REFAIRE DU JEAN RECYCLE (photo La Dépêche du Midi)

Ces nouveaux jeans, baptisés « Rebirh », Renaissance, vont très prochainement être commercialisés par la célèbre marque française Bonobo. Bravo pour cette brillante initiative !

Voir les articles de La Dépêche du Midi et de France3-régions.

blue-jeans

Recyclage artistique

Cela fait un moment que je ne vous ai pas présenté un artiste travaillant très, très bien cette matière première si facile à trouver : le blue jean de récupération ! Cette denrée n’est pas prête de s’épuiser…. Après Denimu et So-Young Choi , voici Carol Arnott !

4403725_orig

Le style est plutôt naïf et me rappelle les peintures sur bois de Valériane Leblond.

Y_20Stryd_20Fawr0
Tableau de Valériane Leblond (encre sur bois)

Carol ne vit pas en Pays de Galles comme Valériane mais dans le nord-est de l’Ecosse et les rivages ont des points communs, la culture reste gaélique, d’où les inspirations voisines de ces deux femmes !

1739391
Ciel et mer sont en blue jeans, les appliqués sont coupés et mis à cru sur le fond, puis brodés pour donner vie au tableau… Superbe !

Allez lui rendre visite ici : Galerie Carol Arnott

 

Flag_of_Scotland.svg
Drapeau de l’Ecosse (la croix de Saint-André). Si l’Ecosse devenait indépendante, le drapeau britannique serait très différent sans son bleu…

220px-Peter_May_wins_French_Cezam_Prize

Puisqu’on évoque l’Ecosse, je suis en train de lire une trilogie policière qui nous plonge dans la vie rude du nord de ce pays : lecture qui m’envoûte, pleine de détails de la vie traditionnelle et celle qui change vite avec la nouvelle génération… Mais l’âme de l’homme ne change pas, on y trouve le pire et le meilleur, ici et là-bas…

Photo : Peter May en quilt traditionnel, recevant en 2010 un prix à Strasbourg pour le 1er tome de la trilogie écossaise.

51vJo5W3OWL._SX310_BO1,204,203,200_ lhommedelewis BraconnierSMALL