Ian et Sheila à Quilt en Sud !

Je l’avais fortement espéré (le 14/01/2014 en fin d’article), Quilt en Sud l’a fait : inviter Denimu ! Je dois maintenant l’appeler Ian Berry, de son vrai nom, car il efface à présent son pseudo. Je suis si impatiente de voir ses dernières œuvres en vrai, les anciennes étant toutes vendues, succès oblige !

Sleeping Alone, de la série Behind closed doors, une fabuleuse série à voir sur son site.
Eunice Olumide, top model. Aura-t-on la chance de voir ce portrait à Biarritz ? On a l’impression de voir briller sa parure, c’est trop fort !!

Ce portrait fut dévoilé le 20 février dernier lors de la soirée SWITCH, organisée par Vivienne Westwood, en pleine Fashion Week de Londres. Le but était de sensibiliser à l’écologie, la réutilisation intelligente de nos objets et ressources (réutilisons nos blue jeans, même sans le talent de Ian Berry !) et tout particulièrement switcher vers une vie sans énergie fossile.

Ce qui est bon pour la planète est bon pour l’économie !

Mais Ian Berry sera en excellente compagnie, la présence de Sheila Frampton-Cooper m’enchante tout autant !

Elle serait peut-être lasse de voir que je montre toujours ce même quilt (voyez ici les articles précédents sur cette artiste), alors qu’elle en a fait tant d’autres… à admirer à Quilt en Sud, donc ! Et si vous ne pouvez pas aller à Biarritz, la semaine suivante elle sera à Aigu’illes en Luberon, une chance de plus de la voir ! Entre nous, nous aurons sûrement d’autres occasions de la rencontrer, pour notre plus grand plaisir : elle vit maintenant en France !

Voir sur leur site une prestigieuse  liste d’artistes textiles : le Sud, est comme ouest, est gâté cette année… comme toutes les années impaires !

Ici la programmation de Quilt en Sud 2017, avec d’autres merveilleux artistes :
http://www.quiltensud.com/FESTIVAL-2017.html

Plus d’infos sur leur site !

PS : France Patchwork sera partout, à Quilt en Sud et à Aigu’illes en Luberon !

La France en patchwork

Que pensez-vous de cette France ?

comite-sieyes-thouret-projet-purement-geometrique-de-81-departements-640x625
En 1789, le comité Sieyes-Thouret découpa la France en 81 départements de 18 lieues de large (72 km, distance de voyage raisonnable en une journée). L’amusant bloc rouge & blanc montre les sous-divisions de 9 districts, chacun redivisé en 9 cantons.

Habillée de la couleur de l’année, elle nous parle cette France, à nous quilteuses ! C’était, en 1789, le premier projet de découpage de la France en départements, pour remplacer l’invraisemblable fouillis de provinces, pays, diocèses aux privilèges ou devoirs variés et contradictoires qui ressemblait, lui, à un crazy quilt ! Ce nouveau morcellement à égales parties signait le début de la centralisation et la modernisation du pouvoir.

mapusa
Carte des Etats-Unis d’Amérique en quilt, vu sur ce blog.
screen_shot_2016-02-09_at_12-52-34_pm
Même travail, cette fois-ci appliqué sur une toile de jute. Vu ici !

La jeune Nation étasunienne avait montré le chemin du partage des terres à angle droit. C’était le modèle pour une nouvelle France.  Depuis les USA ont grandi et les frontières actuelles des Etats américains suivent encore à plus de 80 % les parallèles et méridiens.

En 6 mois, l’immense réforme territoriale française fut rondement menée. Finalement cette clarté orthogonale se muera en 83 patates qui tiennent compte de la réalité géographique (en particulier hydrographique) et des frontières des anciennes provinces : le patchwork est plus compliqué à reproduire que le damier initial !

france-depa
L’année de mes 5 ans (presque 6), le Père Noël m’avait offert un puzzle en bois très similaire à celui-ci. C’est par lui que j’ai su que le Père Noël n’existait pas, je l’avais vu dans le placard de mes parents… J’ai adoré ce puzzle, à la fois parce qu’il était amusant et parce qu’il symbolisait mon entrée dans le monde des grands « qui savaient » !

Que nous sommes attachés à nos départements ! Comme beaucoup, l’apprentissage des départements par numéro écourtait mes voyages en voiture. Leurs noms sont aussi des bribes de notre histoire personnelle, des lieux de visites, de vacances, d’attaches familiales… Pourtant ils ne correspondent sans doute plus aux besoins administratifs de notre pays qui a profondément changé en deux siècles. Surtout, d’une réforme empilée à une autre, on sait ce que ce patchwork est devenu : un millefeuille bien trop onéreux… En regardant l’organisation territoriale modernisée d’autres pays européens, c’est la structure régionale qui devrait plutôt survivre lors d’une grande réforme, alors que dans le cœur des Français les départements restent les préférés. Ce sera un des enjeux des élections 2017. Mais si effectivement les départements disparaissent administrativement, ils vivront encore longtemps culturellement, car ils correspondent à une unité territoriale à taille humaine et une mémoire de notre histoire. 

45a7791e97aa480fa3a99f786dc7f7a0

Comme notre pays métropolitain s’inscrit peu ou prou dans un hexagone et que, dans certains clubs, des échanges de tissus vont commencer en ce début d’année pour faire des charm quilts, j’ai sorti de mes archives ce supplément au numéro 45 des Nouvelles (juin 1995) rien que pour sa couverture :

dscn3624

Charm quilt de Michèle Laurent, photo Gregg Campbell

Ce ne serait pas une bonne idée de nouveau découpage politique, mais c’est une création qui peut donner des idées de charm quilt différent !

5139azqki-l-_sx195_Et si vous souhaitez baguenauder hors des sentiers battus, découvrir une France hors de notre monde moderne consacré à la consommation et la vitesse, le petit livre Sur les Chemins Noirs de Sylvain Tesson, à la belle écriture nostalgique, vous plaira peut-être !

Terminons avec des vues d’avion, d’ici ou d’ailleurs, qui sont de belles invitations au voyage… et au patchwork !

linda-glass
Linda Gass
alicia-merrett
Art quilt d’Alicia Merrett
sheila-framton-cooper
Un quilt qui me fascine toujours, signé Sheila Frampton Cooper



Rencontrez Sheila !

Je ne vous parle pas de la chanteuse française mais d’une Américaine, Sheila Frampton Cooper… C’est une quilteuse dont j’ai déjà fait l’éloge dans un article sur les quilts cartographiques.sheila frampton-cooper

Communiqué :
Dans les « Jardins de Magali », trois artistes américaines, Sheila Frampton Cooper, Sue Rasmussen et Caryl Bryer-Fallert présentent leurs œuvres de patchworks du 8 au 18 mai. Elles ont été souvent primées dans des concours aux USA. Sheila Frampton Cooper a fait la une des grands magazines de quilts avec son travail qui joue sur les formes et les nuances de couleurs. Son style nouveau et original a bouleversé l’art du quilt. Elle dirigera son premier stage du 15 au 18 mai à Lauris. 

bear-web
Quilt de Sue Rasmussen
migration2large
Quilt de Caryl Bryer-Fallert, Migration
wm_lifeinthecity_full_v2
Life in the City, Sheila Frampton Cooper

C’est la première fois que ces artistes exposent en France. Révervez-leur le plus chaleureux accueil !

ooOoo

Stage de patchwork avec Sheila Frampton Cooper
du 15 au 18 mai de 9 à 12 heures.
Si vous pouvez y aller, je serai absolument ravie de connaître vos réactions. Il reste quelques places, manifestez-vous si vous habitez dans la région !

ooOoo

Exposition de Patchwork-Quilts

Jardins de Magali – 5 avenue Philippe de Girard / 84360 LAURIS

arts.lauris@gmail.com
jardins-de-magali.over-blog.com

Quilts cartographiques

 Vous vous souvenez sûrement des photos de Yann Arthus-Bertrand prises du ciel…  

terre vue du ciel

Autres perspectives qui font de nos paysages terrestres des œuvres abstraites ou trompe-l’œil. Beaucoup sont durablement imprimées dans notre mémoire.

balles coton

En Côte d’Ivoire, pays où j’ai vécu dans ma jeunesse, les balles de coton semblent être des fleurs avec des feuilles vertes… qui sont en réalité des bâches de plastique.

parc à huitres

Près de Marennes (et de Brouage !) les parcs à huîtres font des réseaux impressionnants… (coucou à Vive qui est native de ce pays)

Des quilteuses, un peu partout dans le monde, se sont inspirées de certaines de ces photos pour en faire des quilts. Au début des années 2000, peu après la parution du livre-culte, il y en eut plusieurs expositions remarquables.

Les produits dérivés de ces photos ont essaimé par milliers ! Roche-Bobois a même fait fabriquer quelques tapis en pure laine, copies de photos :

ciudad guatemala

Un des tapis édités d’après des photos de YAB (« Paysage agricole au nord-ouest de Guatemala Ciudad »)

avion quiltscape

Comme  les coupes irrégulières m’intéressent en patchwork, à la manière des artistes « désobéissantes » dont je vous parle de temps à autre, cette démarche m’inspire donc particulièrement :-). J’ai un faible pour les quilts cartographiques qui semblent nous faire voyager en avion – ou en planeur, en mongolfière, en ULM… Voici quelques artistes inspirés qui ont franchi le pas.

Un tableau de Rebecca Barker bien à propos !

-=-

Sheila Frampton Cooper est une artiste textile aux quilts généralement multicolores ; sa « Vue d’en haut », à la gamme plus restreinte, a un succès bien mérité :

sheila quilt

Quilt réalisé de manière instinctive, sans plan préconçu. 

ViewInPaducah2012 (1)

Vue de détail… A chaque exposition de ce quilt, il est primé 🙂 

sheila with girl

La belle Sheila devant son quilt avec une petite fille à Paducah

-=-

Leah Evans travaille parfois, comme ici, à partir d’une photo Google Earth :

leah evans - arpent bend

Un coin de Louisiane vu de haut…

-=-

Quant à Diane Savona, elle a choisi des tissus japonais et même des morceaux de céramique cassée et autres menus objets (photo de droite) pour évoquer les ravages du tsunami du 11 mars 2011 :

map-page~~element19tsunami detail

-=-

Ian Hundley est un Canadien devenu très connu dans le monde artistique new-yorkais avec ses quilts cartographiques, en voici quelques uns :

puzzle

ian vert

ian blanc

ian noir

Ian travaille lui aussi de manière plutôt classique avec des tissus recyclés, pour un résultat très innovant ! Il met un mois pour en faire un. Dans son catalogue, chaque oeuvre se vend entre 2000 et 8000 $.

expo suède

Exposition en Suède (Gustavsberg Konsthall)

-=-=-=-