Petit gabarit et grand bébé

Les quilts que je fais sont un peu mes bébés, pas vous ? J’ai eu la chance d’avoir des grossesses heureuses, de même j’adore la fébrilité qui m’accompagne quand je décide de commencer un quilt…

Comme j’adore les scrapquilts, ces ouvrages aux multiples tissus sortis du sac à chutes, j’ai souvent envie d’en commencer un nouveau… surtout quand je tombe sur un nouveau modèle qui me fait de l’oeil ! Et cela porte moins à conséquence qu’un nouveau vrai bébé, n’est-ce pas ?…

Vous connaissez déjà mon admiration pour Bonnie Hunter qui, à partir de tissus de toutes sortes (et souvent des moches !), réussit à faire de magnifiques scrapquilts. Aujourd’hui, laissez-moi vous présenter deux femmes à la passion commune : faire d’immenses quilts (leurs bébés!), inspirés d’antiquités ayant un point commun : de tout petits gabarits ! Ces deux quilteuses, Mary Elizabeth Kinch & Biz Storms, ont édité deux livres formidables :

Du premier édité, sous l’impulsion de Supergoof, j’ai fait avec jubilation le quilt que vous apercevez sous les livres… et j’ai commencé deux autres !
Du tout nouveau livre, celui qui m’inspire en premier est un méli-mélo de four-patch et de bandes. J’ai commencé, je continuerai ! Mon choix s’est porté sur des bandes et carrés coupés à 4 cm. L’original est plus petit puisque tout est coupé à 2,5 cm, une véritable pixellisation du top…
Voici l’inspiration :

Et ici mes vaillants débuts :

Oui je m’amuse, que demander de plus ?… La gestation durera sûrement plus de 9 mois car je couds ces blocs en dilettante en poursuivant d’autres ouvrages, mais ce n’est pas grave !

-=-

Références des livres de B. Storms et M. E. Kinch, tous deux édités chez Martingale – That patchwork Place :

– Small blocks, stunning quilts
– Small pieces, spectacular quilts

Il y a dans chaque livre de nombreux quilts très intéressants ; certains quilts anciens présentés ont également inspiré des quilteuses sélectionnées à Brouage !

-=-=-=-

Des dés, des dés…

J’aime la simplicité apparente des quilts faits avec un seul gabarit. Simplicité bien sûr dans la répétition, mais subtilité souvent dans l’agencement des tissus de couleurs et valeurs différentes. On reste souvent sans voix devant un simplissime assemblage de carrés ou un Jardin de Grand-Mère…

Le mois dernier, quelques Abeilles ont voulu apprendre les astuces pour coudre des dés, non pas de manière traditionnelle à la main comme Supergoof* Superquilteuse mais « à la Katell », avec un ensemble de petits trucs pour coudre si possible vite et bien à la machine.

Eh bien, voici le premier résultat ! Madeleine a déjà terminé ce mini-quilt avec des chutes de tissus « repros », c’est-à-dire des reproductions de tissus anciens du XIXe siècle. Qu’en pensez-vous ? 

Moi, j’adore ! Et le mien?… En cours de quilting à la main, vous le verrez donc un peu plus tard !

*Blog de Supergoof : www.supergoof.web-log.nl/