Le Fil Noir

Au lieu d’un fil rouge, suivons aujourd’hui un fil noir qui ne tient souvent qu’à un trait…

Image Artisanat pour tous
Image Artisanat pour tous

Le trait noir en peinture

Après la naissance de la photographie, quelques artistes peintres s’éloignèrent de la reproduction d’une vision académique, réaliste ou romantique. L’Impressionnisme, cette nouveauté majeure, entraînera à sa suite une ébullition artistique dans tous les sens, sautant rapidement du pointillisme (oh les beaux pixels 😀 ) au fauvisme, au cloisonnisme, puis à l’Art Nouveau, au cubisme et aux mouvances de l’art moderne du XXe siècle.

800px-The_Fuji_reflects_in_Lake_Kawaguchi,_seen_from_the_Misaka_pass_in_the_Kai_province
Estampe japonaise – On remarque ici un discret trait noir cernant les éléments du paysage, mais pas le reflet dans l’eau. Vue du Mont Fuji, Hokusaï

Suivons aujourd’hui Émile Bernard, post-impressionniste entouré par Paul Gauguin, Vincent Van Gogh et quelques autres… Réunis en Bretagne à Pont-Aven, ces peintres eurent comme sujets privilégiés les beaux paysages, l’exotisme (mais oui, quand on vient d’ailleurs 😉 ) des costumes bretons, ainsi que les coutumes de la religion catholique qui jalonnaient la vie d’antan. Avec ces thèmes ils se lancèrent dans l’aventure artistique du cernage, du cloisonnage et du synthétisme, inspirés par les estampes japonaises aux dessins cernés, aux aplats de couleurs, à la perspective non travaillée.

Paysage de Pont-Aven, Emile Bernard, 1888 (aquarelle, Musée de Pont-Aven, 29)
Paysage de Pont-Aven, Émile Bernard, 1888 (aquarelle, Musée de Pont-Aven, 29)
Émile Bernard. Après-midi à Saint-Briac, 1887, Aargauer Kunsthaus, Aarau. Legs Dr. Max Fretz © Jörg Müller, Aarau
Émile Bernard. Après-midi à Saint-Briac, 1887, Aargauer Kunsthaus, Aarau. Legs Dr. Max Fretz © Jörg Müller, Aarau – La jeune femme est cernée discrètement de noir.
cloisonnnisme
Les Bretonnes aux Ombrelles, Émile Bernard, 1888. Ici pas de trait noir mais un cloisonnement des couleurs avec pourtant bien plus de subtilité dans la colorisation qu’un cahier de coloriage !
La Moisson d'un champ de blé, Emile Bernard, 1888
La Moisson d’un champ de blé, Émile Bernard, 1888 (Musée d’Orsay, Paris)
800px-Émile_Bernard_Breton_Women_at_a_Wall
Quatre ans plus tard, cette peinture du même peintre montre une audace de construction et de dessin. Comment deviner ici que ce peintre se tournera ensuite vers le plus grand classicisme ?… (Musée d’Indianapolis)
Femmes bretonnes à la prière (Le Pardon), 1892, Musée de Dallas, Texas.
Femmes bretonnes à la prière (Le Pardon), 1892, Musée de Dallas, Texas. Quelle subtilité de couleurs !

Le trait noir dans la bande dessinée

Restons en Armorique pour effleurer le monde de la BD dans lequel, tout naturellement, on trouve un trait noir délimitant les couleurs.asterix-36-annonce

Célébrons ici la sortie mondiale du 36e album d’Astérix ! Il semble respecter la meilleure tradition de Goscinny et Uderzo, se référant étroitement au livre de la Guerre des Gaules de Jules César. Une BD, c’est beaucoup de crayonnage avant de mettre le dessin en couleurs. Typiquement, nous retrouvons le trait noir dans la planche finale :

crayon36 planche36

Les nouveaux auteur & dessinateur sont Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. Je lirai ce livre ces jours-ci, par Toutatis !

1769035-papyrus-cesar
Demain donc, sortie mondiale du Papyrus de César !

La broderie noire

Catherine of Aragon 1La broderie au fil noir sur tissu blanc est fort ancienne. Importée par les Maures, la broderie de laine noire sur lin blanc était prisée très tôt par les Espagnoles. Sa variante la plus raffinée, au fil de soie et réversible, fut exportée en Angleterre avec Catherine d’Aragon (1485-1536), fine brodeuse. Vous pouvez trouver ici chez nos amies québécoises un résumé historique très intéressant.

Livre en français édité en 2003, grilles de
Livre en français édité en 2003, grilles de « blackwork » à points comptés.

Pour les brodeuses en quête de nouveauté et de liberté, je peux vous conseiller d’acheter auprès de Dijanne Cevaal un tissu teint et imprimé par ses soins. Cela laisse un espace de création très amusant ! A la fin, les traits noirs sont recouverts de fil de couleurs.

Arbre de Vie en cours de broderie, Dijanne Cevaal
Arbre de Vie en cours de broderie, Dijanne Cevaal

Le trait noir en fil raconte…

Nadine Levé a créé ce quilt que j’aime beaucoup, fait d’hexagones brodés ensuite de mots, de fourmis, suivant un chemin de vagabonde :

11430134_474526609382881_78142071089799718_n
Quilt aux couleurs de son jardin, avec des fleurs et des oiseaux. Au fil noir, un poème de Verlaine brodé à la main. Photo de détail dans Les Nouvelles n° 126 p. 35,  le magazine de France Patchwork.
Après trois ans

Ayant poussé la porte étroite qui chancelle,
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu’éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d’une humide étincelle.

Rien n’a changé. J’ai tout revu : l’humble tonnelle
De vigne folle avec les chaises de rotin…
Le jet d’eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble sa plainte sempiternelle.

Les roses comme avant palpitent ; comme avant,
Les grands lys orgueilleux se balancent au vent,
Chaque alouette qui va et vient m’est connue.

Même j’ai retrouvé debout la Velléda,
Dont le plâtre s’écaille au bout de l’avenue,
– Grêle, parmi l’odeur fade du réséda.

Poèmes Saturniens, Paul Verlaine

Un peu de poésie ne peut pas faire de mal !

Le trait noir autour des appliqués

C’est une finition très « country » que le point de feston autour des pièces appliquées à cru.

Wee Folk Art
Wee Folk Art

Le point de feston était utilisé également pour les appliqués des années 1920-1930. Le noir est très décoratif et rehausse toutes les formes, tout en renforçant l’appliqué.

vintage butterfly quilt 30
Vintage Butterfly Quilt, années 1930.

Le point droit, en maintien de pièces appliquées ou en matelassage, a une présence décorative tout aussi marquante :

clamshell
Molly Flanders
Voici un bloc d'un des derniers quilts de Nifty Quilts : tout est matelassé au fil noir ! L'ensemble est d'une grande énergie, mêlant folk art et modernité. Le quilt entier, avec d'autres vues de détail, est visible par ici.
Voici un bloc d’un des derniers quilts de Nifty Quilts : tout est matelassé au fil noir ! L’ensemble est d’une grande énergie, mêlant folk art et modernité. Le quilt entier, avec d’autres vues de détail, est à voir par ici.

Avec le piqué libre qui fait de plus en plus d’adeptes, on voit des tableaux textiles de toutes sortes utilisant le fil noir qui fixe des pièces appliquées à cru :

Coral Bells, Nadia
Coral Bells – Nadia, de Multicolored Pieces, mélange broderie main et machine au fil noir notamment, pour servir son expression.
12-11-4i, final lemon sketch
Extrait d’un livre textile de Nadia, Multicolored Pieces : évocation d’une tempête de grêle qui détruisit en quelques minutes sa production de citrons.
ciao bella
Ciao Bella – Maryline Collioud-Robert, talentueuse quilteuse suisse, a utilisé un fil noir pour rehausser toutes les pièces colorées.

Une quilteuse tarnaise, Sylvie Philippart, a exposé au printemps à Fayssac (exposition annuelle organisée par Josie Patch). Son quilt était mon coup de coeur :

Hommage à Charley Harper, Sylvie Philippart
A la manière de Charley Harper, grand illustrateur américain, la quilteuse a réalisé un superbe quilt d’oiseaux !
Hommage à Charley Harper, détail, Sylvie Philippart
Tout comme les dessins de Charley Harper, de nombreux détails sont au trait noir fin et vif… ici en point piqué et fil noir !

Revenons à Nadine Levé qui utilise également ici le piqué libre, tel un trait d’encre :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bonjour Mademoiselle Rose ! Comme les autres appliqués de cette série, Nadine Levé a utilisé le fil noir pour souligner le dessin.

Nadine Levé évolue dans son monde bien à elle, fait de livres textiles, de broderies charmantes pleines de féminité, de rêverie… En ce moment, elle met la touche finale à l’album photo de Mademoiselle Rose. Allez tourner les pages chez elle en cliquant ici !

Au fil noir ou gris foncé, à la main ou à la machine, l’appliqué surligné est une tendance internationale qu’on trouve notamment dans ces livres :

51T0hR+CXOL._SX377_BO1,204,203,200_ 81QmDBDYz6L

Le fil noir s’arrête ici pour aujourd’hui, en souhaitant qu’il vous aura diverti !

Publicités

45 commentaires sur “Le Fil Noir

  1. Merci pour cet article que nous suivons le long de ce fil noir que ce soit en peinture, ou en couture. Très intéressant. Belle journée

    J'aime

  2. Je me demande ce qu’attendent les revues spécialisées pour te proposer un pont d’or pour venir faire des articles pour eux …tu relèverais le niveau !!! En attendant même si pas toujours de commentaire je te suis avec beaucoup d’attention ; Merci pour la qualité de tes posts …bizzz

    J'aime

    1. Merci Michel !
      J’ai déjà un espace dans le magazine Les Nouvelles (France Patchwork) dans lequel j’ai une rubrique « De la tradition vers la modernité », mais je garde un style sérieux et neutre. J’y fais aussi parfois une interview, présente un modèle, mais c’est nécessairement très formaté, le ton est très diffférent de celui de ce blog. Tant que je suis déléguée France Patchwork, je ne peux faire que du travail bénévole, ensuite… on verra bien !

      J'aime

      1. Je suis entièrement d’accord avec Michel. J’ai déjà pensé à imprimer tes articles et à les ranger dans quelque chose qui ressemblerait à un classeur mais j’ai renoncé devant l’ampleur de la tache. (Tâche ou tache : trou NOIR).
        Pense donc à ton futur…..

        J'aime

  3. Merci pour cet article ou je suis en excellente compagnie : Dijanne Cevaal et Nadia de Multicolores Pieces , un article comme celui-ci donne du recul à notre travail cela fait du bien

    J'aime

    1. J’écris selon mes ressentis, parfois je tombe à côté, mais là je vous « connais » chacune en tant qu’artiste depuis un certain temps et je suis très heureuse de vous réunir ici !
      Un fil noir qui vous réunit, qui l’eût cru ?…

      J'aime

  4. Nous ne te remercierons jamais assez pour ce travail de recherche et la mise en forme de ces excellents articles. Tu nous fais partager simplement des connaissances incroyables. Un grand merci à toi. La journée commence super bien. Très amicalement. Bisous. Nicole.

    J'aime

    1. Quelques recherches sur internet aident bien ! J’adorais faire des exposés quand j’étais au Collège (déjà sur la peinture !) et le travail en centre de documentation était tout autre…

      J'aime

  5. Un formidable billet extra documenté , qui non seulement régale les yeux, mais apporte de la culture. Bravo et merci.

    J'aime

    1. Oui j’aurais pu évoquer aussi les vitraux, il y a plusieurs techniques et certains modernisés me plaisent beaucoup ! Ce post aurait pu faire le double de longueur, j’ai fait une sélection… et il manquerait encore certains aspects !

      J'aime

      1. Tes articles sont toujours si riches, Katell, qu’ils ouvrent l’imagination et donnent des idées. C’est pour ça que j’ai eu l’idée du vitrail…

        J'aime

        1. 😀
          A vrai dire j’ai dû oublier les vitraux parce que j’ai quelques réticences envers eux. J’en ai tellement vus dans les années 90-2000 que j’en ai fait une overdose. Mais récemment j’ai vu de merveilleux quilts-vitraux d’après un maître-verrier et j’ai adoré !!
          Bises

          J'aime

  6. Merci beaucoup pour cet article tres interessant, et qui fait un joli pont entre peinture et patchwork..
    Il me rappelle aussi le travail de patchworkeuses japonaises decouvertes à tokyo, qui utilisent aussi avec bcp de poesie ce fil noir.
    (Merci aussi pour la decouverte de ce patch aux oiseaux magnifique.. )
    A bientot
    Claire

    J'aime

    1. Oui nous avons beaucoup à découvrir de ce côté-là aussi, de jeunes quilteuses font de drôles de choses en surlignant au fil noir.

      Oui ce patch aux oiseaux est superbe, il mériterait de devenir plus connu et sa quilteuse d’être mise en lumière. Je ne crois pas la connaître, mais comme je rencontre beaucoup de monde de la région je peux me tromper…

      J'aime

  7. Voilà une journée qui commence bien, rien que du Bonheur de vous lire, d’apprendre, de passer de lien en lien vers ces merveilleux univers de créativité, d’inspiration et aussi de partage.
    J’adore l’album photo de Mademoiselle Rose plein de poésie.
    Je continue ma journée à Lille avec l’expo.  » Joie de vivre ». et serai attentive aux détails.
    Merci beaucoup
    Une très fidèle lectrice belge. Brigitteo

    J'aime

  8. Merci pour cet article bien complet et qui fait le lien entre tous ces expressions qu’ils soient des arts mineurs ou majeurs 🙂
    Pour les cinéphiles qui aiment le blackwork, un très beau film sur Shakespeare « Anonymous » avec des costumes magnifiques et des robes d’époque couper le souffle avec des tissus d’un graphisme digne des grands couturiers d’aujourd’hui sans oublier quelques chemises en lin brodées au fil noir…. A voir absolument !

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour la référence cinématographique ! J’ai un faible pour l’oeuvre de Shakespeare et tous les mystères qui l’accompagnent ! Je n’ai pas vu ce film, mais tu me donnes envie d’acheter le DVD.

      Dans mes recherches, j’avais vu aussi quelques actrices jouant le rôle de Catherine d’Aragon, leurs costumes étaient également très soignés, avec ces fameuses broderies au fil noir…

      J'aime

  9. Je suis d’accord avec Michel Galan…vos articles sont de qualité ,nécessitent une recherche et niveau de rédaction pointus.Bravo pour tous ces univers qui sont mis à notre portée
    Véronique

    J'aime

  10. C’est tout simplement m a g i q u e ! !
    On lit les premières lignes…. et on est scotché jusqu’aux dernières… hors du temps …
    Quel talent !

    Merci pour ces très belles découvertes. Je suis tombée sous le charme de ce quilt aux oiseaux tout plein de délicatesse…

    J'aime

  11. Un grand merci pour ce très bel article. Ce fil noir nous emporte vers la peinture, la poésie le patch bien sûr et c’est vrai que ce fil noir qui souligne le touches de couleur c’est très très joli.
    C’est toujours passionnant de te lire.
    Bonne journée et bises de patcheuse aux patcheuses et à toi en particulier.
    Andrée.

    J'aime

  12. Je ne serai pas la première, quand on voit la longueur de cette page, à te dire merci pour cet article particulièrement riche.
    J’ai arrêté de lire Astérix depuis longtemps déjà tant j’étais déçue par les nouvelles moutures mais si tu nous dis que le dernier en vaut la peine je suivrai ton fil noir…..
    Ce quilt aux oiseaux est une petite merveille d’originalité, bravo !
    J’ai, dans mes ouvrages à faire, une sentinelle de Dijanne Ceeval que je dois broder. Ayant la chance de prendre des cours à Palaiseau avec Christine Moulin, j’ai pu admirer les broderies faites par les dames lors de l’exposition. Des merveilles !
    Merci aussi pour le clin d’œil à la Bretagne dans laquelle je dois emménager d’ici deux ans.
    ‘(Toujours aussi bavarde, n’est-ce pas ?)

    J'aime

    1. Attention ! Le livre d’Astérix sort demain, il est top secret ! Seules quelques personnes (engagées dans le projet) disent qu’il est TB. Alors je le lirai comme tous les autres, dans l’espoir qu’il sera mieux que certains derniers carrément décevants (celui des extraterrestres notamment).

      Il y a beaucoup de quilteuses en Bretagne, tu seras vite bien entourée !

      Quant aux Sentinelles, Kristine de la Ruche en a aussi fait un quilt superbe. Dijanne l’a admiré à Toulouse, mais je n’ai pas encore fait de belles photos pour les montrer ici. Cela viendra !

      J'aime

  13. Merci pour cette belle promenade en peinture,poesie et patchwork.Le quilt des oiseaux est superbe.Merci encore pour tous les articlesattendus avec impatience.Amitiés

    J'aime

  14. Merci Katell pour ton superbe reportage si bien documenté! J’ai suivi ton fil noir de bout en bout et je me suis régalée! Je rejoins Michel et Pascale, nous espérons un jour te lire dans les revues spécialisées, en plus de celle de FP où je te suis évidemment!
    Pour la petite anecdote sur Astérix, j’habite l’avenue des Helvètes, mais les gens ne savent jamais l’écrire, donc, je cite l’album « d’Astérix chez les Helvètes » et les gens percutent! 😉 Vive la culture populaire (ou pas) et sous toutes ses formes ! Bises

    J'aime

    1. Dans le même esprit, plusieurs villages revendiquent la location du village d’Astérix. « Chez moi », ou plutôt au berceau de ma famille maternelle à Cléder (29), il y a un bar qui s’appelle le Cléderix !

      J'aime

  15. Je rejoins les autres commentaires de cet article très intéressant. Je me demandais où il allait nous emmener…
    Coïncidence, je suis en train de faire un petit ouvrage sur lequel j’ai cerné quelques sujets d’un trait noir en piqué libre. Moins facile à faire qu’il n’y paraît !

    J'aime

  16. Thank you for this very interesting article! I had never thought about black lines. They have a great effect, without often being noticed. I am honored that you showed my quilt here!

    J'aime

  17. Merci beaucoup pour ce magnifique reportage que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt : j’aime beaucoup votre style et votre sens de la recherche concernant la peinture, la poésie et notre patchwork. Très instructif et passionnant !!

    J'aime

  18. Et bien j’arrive après la bataille !!
    Le petit fil noir……qui eût cru qu’il fasse autant parler ? De par son utilité ou par la qualité de ton article ? Les deux je pense !
    Le fil noir est tout simplement magique …un jour, j’ai beaucoup hésité à quilter avec cette couleur et je ne le regrette pas !
    Merci pour ce post, Katell !

    J'aime

  19. merci pour ce divertissement qui m’a aussi beaucoup appris! mon mari s’est jeté sur Astérix aujourd’hui! hihi, coup de coeur pour le patch aux oiseaux!

    J'aime

  20. Passionnant ! La découverte il y a quelques temps de l’effet du noir (ou du N&B) sur les patchworks ou broderies a été pour moi une source de renouveau importante. Ton message n’en résonne que plus fortement !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s