Echos du passé : la baratte à beurre

J’aime regarder les photos anciennes qui sont autant de témoignages directs de la vie d’antan. En ce qui concerne les clichés d’Amérique du Nord montrant les conditions de vie des pionniers, je traque toujours ce qui a inspiré les femmes dans leur création de blocs de patchwork… On ne se refait pas !

L’économie domestique, tout comme en Europe, était basée sur le troc avec les voisins ou les colporteurs. Tant de choses se faisaient à la maison et on échangeait ce qu’on savait faire, avec les matières premières disponibles.

Churning & Daydreaming

Le beurre se préparait à la maison quand on avait du lait à la ferme. 

En voyant cette baratte (pour faire du beurre), je ne vois pas le rapport avec le fameux bloc « Churn Dash » alias palette de baratte à beurre, le plus souvent traduite simplement par baratte. C’est que je n’ai pas vu ce qui agite la crème fraîche à l’intérieur ! Parmi les très nombreuses palettes ingénieuses qui toutes permettent d’agiter la crème, de l’oxygéner et ainsi de précipiter d’un côté les matières grasses, de l’autre côté de petit-lait (ou babeurre), j’ai trouvé la photo de celle-ci :

img_0802

On comprend ici comment un jour, une femme a eu l’idée d’appeler son bloc du nom de cet objet ! Photo de ce blog.

etfdy9

Cette baratte en grès et bois est du XVIIIe siècle.

tibetanchurn

Le beurre se fait un peu partout ! Ici, au Tibet.

Ces barattes sont les plus rudimentaires et réclament beaucoup d’énergie et de patience ! Les femmes chantaient souvent des chansons consacrées au barattage, pour les aider à tenir le rythme. barattenormandexPlus sophistiquée, la baratte normande est plus rapide pour séparer le beurre du petit-lait, nous en avions un bel exemplaire dans la salle d’exposition de Fibre Occitane à Roques-sur-Garonne.

Le bloc Churn Dash est un des plus simples, mais pas le moins beau, il permet tant de variations de couleurs et valeurs ! Il faisait partie des tout premiers blocs appris par les petites filles. Si populaire, il est appelé de toutes sortes de façons : baratte à beurre, mais aussi trou dans la porte de la grange, assiette cassée, tête de dragon, poules et poussins, marteau de Lincoln, nœud d’amour et tant d’autres… N’est-ce pas poétique tout ça ?

ccs

Un quilt antique de 1890 environ, trouvé dans le comté de Lancaster. Son lumineux fond « cheddar » était très à la mode.

Intemporel en rouge et blanc :

96ca4581789b9b176595857d10a2b41f

La beauté des quilts traditionnels est infinie.
Plus modernes et toujours attractifs :

FlatChurnDash

Très beau quilt de Marianne Fons (vu ici)

9ba2f6ea33fcbe15a2ff6520705e68ff

Impressionnante perspective de ce quilt fait par Patricia Nordmark : Shoo, fly!

Joelle Vétillard

De Joëlle Vétillard, 30 ans, 30 blocs, en hommage à France Patchwork en 2014.

Brigitte Didier

Toujours pour les 30 ans de France Patchwork, l’interprétation de Brigitte Didier.

sassafras

Un bloc unique est très beau aussi ! 

SheddingSomeLightsm

Un rayon de lumière sur des blocs ! Lisa Ellis Quilts

NestedChurnDashTitle

Mise en abîme du bloc par Quilt Jane, Australie.

barn

Barn Dance, Denise Russart

Les barattes libérées et distordues de Fresh Lemon Quilts

Les barattes libérées et distordues de Fresh Lemon Quilts

Et le beurre dans tout ça ? Il est possible de le faire à la maison (voir ici ou ici) : drôle à faire, un peu magique pour les gens du XXIe siècle, à essayer avec des enfants !… Mais je préfère faire du patchwork.

DSCN2686

Dans le beau livre d’images Quiltscape II de Rebecca Barker, une illustration du quilt « Hole in the Barn Door » devant une scène de ferme, avec un trou dans la porte de la grange (traduction littérale du nom du bloc).

farmers wife tute 233

Pour finir, un très joli bloc de Lori Holt du blog Bee in my Bonnet !

50 réflexions sur “Echos du passé : la baratte à beurre

  1. J’aime beaucoup votre façon d’aller du plus simple au plus distordu…Vos chroniques sont toujours intéressantes. Bon 1er mai
    Catherine (de Lyon où il pleut)

    J'aime

    • Merci Catherine ! La progression est également chronologique (grosso modo), tout en gardant à l’esprit que le traditionnel, modifié ou tel quel en tissus « repros », reste indémodable ! C’est la richesse de la diversité qui me fait aimer le patchwork, encore et toujours…

      J'aime

  2. Cela me rappelle mes premiers cours de patchwork avec toi à Colomiers, c’est effectivement un des premiers block que tu nous avais expliqué, ce sont des bons souvenirs.
    J’ai appris plein de choses ce matin avec ton article, je ne savais pas comment était faite une baratte à beurre et je n’avais jamais vu ces palettes pour battre le beurre, je ne me souviens de mon enfance que des moules à beurre en bois qui faisaient de jolis dessins sur le beurre (vaches,montagnes, sapins…). Quel courage elles avaient ces femmes pour faire le beurre, cela devait être vraiment fatigant.
    Tous ces patchs sont vraiment magnifiques, j’aime particulièrement les plus modernes comme le rayon de lumière, le bloc unique, les blocs des 30 ans de France patchwork.
    Merci encore aujourd’hui Katell pour ce bel article qui nous apprend plein de choses et plein de belles photos
    Bon 1er mai avec plein de muguet

    J'aime

    • Rappelle-toi, je disais que ce premier cours de patchwork était le plus important de ta vie : apprentissage avec le trio cutter/règle/planche, les bases de l’assemblage et la technique des carrés duo (bicolores). Tout le reste en découle, du moins pour le patchwork à la machine.
      Oui les moules à beurre sont bien beaux… Souvenirs, souvenirs… C’était avant la diabolisation du beurre à cause du cholestérol !

      J'aime

  3. J’aime beaucoup ce bloc. Il fait d’ailleurs parti de ma série de tutoriels vidéos pour mon Bloc du Mois (c’est le mois de Mars). J’aime beaucoup l’effet que ce bloc a lorsqu’on le « tourne en pointe » (c’est comme ça qu’on dit? « to set on point »).

    J'aime

    • En français, on le met sur la pointe ! Tu m’amuses beaucoup avec tes hésitations, cela me rappelle quand je revenais d’Allemagne et que je ne savais plus trop faire les courses en français… C’était idiot, mais je parlais lentement à la caissière (française comme moi…) pour qu’elle comprenne !!

      J'aime

      • Haha! Oui mais j’apprends le quilting en langue anglaise. Je ne connais pas tous les termes techniques équivalents en français. Je me demande comment je vais pouvoir suivre un patron de tricot en français aussi. Je pense que pour les courses, ça va aller😉

        J'aime

  4. Je ne connaissais pas ce battoir. Et lors de mes débuts en Patch, je m’étais posé la question du rapport bloc/baratte. Merci Katell.
    Hors Patch : pour celles qui s’intéressent aux barattes et tout ce qui tourne autour du lait, si vous passez dans l’Ouest, prenez le temps de visiter le Lactopole à Laval. Il y a une collection impressionnante de barattes, beurriers, écrémeuses… J’y ai retrouvé plein de souvenirs d’enfance, des vacances à la ferme, ma grand-mère…
    Bon premier mai

    J'aime

    • Ma grand-mère, dans son magasin unique du village de Cléder en Bretagne, le vendait à la motte quand j’étais toute petite et mon grand-père faisait la tournée du lait, récupérant les bidons… Que les temps ont changé, et pas pour le meilleur quand on entend les actualités… Vaste sujet que la réorganisation de l’élevage et l’agriculture😦
      Bretagne et Normandie restent des régions attachées au lait et au beurre, cela ne m’étonne donc pas qu’il y ait un centre à ce sujet ; merci Edith de nous donner envie d’y aller !

      J'aime

  5. C’est un de mes blocs préférés, j’aime particulièrement celui sur fond cheddar…et le rouge et blanc.
    Bon 1er Mai Katell, pas l’ombre d’un brin de muguet ici, juste…de la neige 😦

    J'aime

    • Ce sont effectivement des gammes de couleurs que tu aimes beaucoup, je le sais ! J’ai découvert le cheddar, peut-être comme toi, chez Bonnie Hunter. Non, ce n’est pas une crémière (décidément, c’est le thème de la journée !).
      A Toulouse, enfin le soleil, mais le fond de l’air est bien frais ce matin encore… Courage Béa, bientôt le très beau temps pour tout le monde !

      J'aime

  6. Tous ces quilts sont si beaux que si je devais en choisir un parmi tous, j’avoue que j’aurai beaucoup de mal. Je suis toutefois impressionnée par la perspective de l’ouvrage de Patricia Nordmark, tout comme j’adore le bloc de Lori Holt si frais! Merci pour tous tes articles toujours enrichissants.
    Bonne journée Katell !
    Natacha

    J'aime

    • Dans les années 90, plusieurs livres sont sortis pour faire des quilts avec perspective comme celui-ci. C’est toujours impressionnant ! Une de mes copines de club en a fait un, extraordinaire, en étoiles de l’Ohio je crois… Quelle patience et quelle dextérité !

      J'aime

  7. Bon 1er Mai!
    C’est un beau souvenir que la baratte traditionnelle, tant en patch, qu’en vrai.
    Après la guerre, en1949 j’étais gardée par ma grand-mère en Bourgogne et on manquait encore de beaucoup de choses. J’ai connue cette baratte et m’a grand-mère m’a fait baratté. C’était magique de voir le beurre se former et la tradition voulait que les enfants aillent porter à la ferme la laîtière vide en récupérant la pleine à la ferme.
    Choses simples que nous vous aimons !

    J'aime

  8. tu réveilles en moi un souvenir d’enfance: j’ai vu la baratte faire du beurre chez mes grand-parents en Ardèche et c’était toujours un émerveillement de voir sortir ce beurre si délicieux!
    alors ton article est une mine d’or et j’ouvre les yeux sur ce bloc avec beaucoup d’intérêt.

    du coup, j’ai aussi l’envie de fabriquer du beurre à partir de la crème, …et je penserai à toi !
    merci et bon dimanche!
    Mir

    J'aime

  9. Magnifique beaucoup de souvenir d’enfance
    J’ adore le patch de patricia nordmark j’aimerais en faire en relief comme elle mais je ne trouve pas de livre qui explique bien bon 1ermai

    J'aime

  10. Tu fais revenir des souvenirs bien lointain , ma tante faisait un beurre délicieux et j’allais la voir le fabriquer c’était super,j’en ai encore l’odeur.
    D’ailleurs j’ai transmis à mes enfants le goût du beurre salé et j’achète toujours mon beurre avec cette forme.
    Bien que je fasse du patch depuis bien longtemps, j’en avais oublié le nom de ce modèle
    Je te remercie de toutes tes précisions et son histoire
    Bon Dimanche 1er Mai,ici il est sous le soleil, mais un vent frais.

    J'aime

  11. Il y a quelques années j’ai fait un plaid « barattes » grâce à un stage vidéo et comme beaucoup je ne voyais pas la relation entre le nom du bloc et l’objet, mais maintenant c’est différent alors merci Katell pour cet article très instructif, je vais regarder mon ouvrage autrement. Bon 1er mai !!

    J'aime

  12. Tu fais toujours des articles trés documentées et passionnants , je te lis chaque fois et j’apprécie .
    Et il y a toujours de belles photos de Patch , de plus en suivant les références que tu donnes on fait de nombreuses découvertes d’artistes : le soir cela remplace la télé !!!!
    Continue , Bon dimanche pluvieux à Lyon comme dit Catherine une de mes adhérentes fidèles aux réunions de France patchwork .
    Ton patch sur les lisières a permis de vendre la dernière revue au Beaujolais ( j’en ai même manqué)
    Bises

    J'aime

  13. Je crois bien que c’est mon bloc favori!
    Et je suis ravie de découvrir cette palette de baratte américaine, si différente de celle qu’on utilisait dans la campagne bourguignonne de mon enfance… je comprends mieux l’analogie!

    J'aime

    • Effectivement, tous les systèmes fonctionnent et chacun a fait le sien selon son idée et avec les moyens du bord…En France donc, aucune ne ressemble à celle de l’article… d’où notre difficulté à comprendre le nom du bloc !

      J'aime

  14. très bel article, moi aussi j’ ai fait le beurre avec ma grand-mère,tourner la baratte, quels beaux souvenirs, je te remercie pour toutes ces explications moi aussi je verrais ce bloc d’ une autre façon maintenant et je l’ explique toujours avec le nine patch aux débutantes. Bon dimanche et bon 1er Mai , Bretagne sous le soleil et balade au bord de mer agréable. Amitiés

    J'aime

  15. J’aime beaucoup tes articles toujours très instructifs sur l’histoire du patchwork. Effectivement il fallait avoir l’oeil pour découvrir le lien avec le bloc. J’aime beaucoup ce bloc dont j’ai fait un patch pour offrir

    J'aime

  16. Encore un article passionnant. Vous ne chômez pas même le jour du 1er mai !!!
    Que tous ces ouvrages sont donc beaux, que d’idées diverses à partir d’un même motif de base. J’adore.
    Merci et bonne fin de semaine.

    J'aime

  17. Bonjour ; je fais partie d’un club de patch tout à côté de montpellier et suis une fidèle lectrice de vos articles passionnants depuis déjà un moment : j’ai crééé modestement une page FB pour notre atelier (étant la plus à l’aise internet) je souhaiterai avec votre accord pouvoir relayer sur notre page votre site de façon à ce que mes amies de l’hérault puisse avoir accès à vos articles et s’y inscrivent : notre page FB « Association Patchouli Le Crès » , soyez indulgente, je démarre dans le patch ainsi que sur la toile
    Encore merci pour vos articles, bien cordialement
    Frédérique Thibault

    J'aime

    • C’est avec plaisir que je réponds à votre demande, oui bien sûr ! Autant que mes articles soient lus par le plus grand nombre qui peut les apprécier, c’est-à-dire les quilteuses – et quelques quilteurs que je n’oublie pas.
      Bon succès pour vos débuts en patch et sur internet !

      J'aime

  18. depuis longtemps, je me dis qu’il faut que je fasse un patch avec des barattes, j’avais trouvé un modèle avec des tissus africains, ça se fera un jour, ça se fera..
    merci pour tous ces articles intéressants!

    J'aime

  19. Merci Katell pour ces explications… je n’avais jamais compris moi non plus le nom de ce bloc!
    De plus je m’aperçois que mes goûts évoluent: je m’ennuie à regarder les premiers quilts tandis que les modernes m’attirent davantage et ma préférence va vers l’avant-dernier: les barattes tordues!

    J'aime

    • C’est le manque de surprise qui fait effet : à force de voir les mêmes quilts, même beaux, on ne les apprécie plus autant… Il manque le peps de la nouveauté, soit dans les couleurs, soit dans l’organisation des blocs, soit dans l’originalité de la coupe… Les quilteuses d’aujourd’hui réveillent les blocs traditionnels, tu sais que c’est ce qui me plaît : bienvenue au club !!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s